Une autre vision d’Uglies

Je pensais que Scott Westerfeld en avait terminé avec l’univers d’Uglies. Perdu! Non content d’avoir cartonné avec sa quadrilogie, l’auteur américain a créé une toute nouvelle version de la saga: une version manga! Cependant, là où sa compatriote Stéphanie Meyer s’est contentée de transposer son histoire en dessin, Scott, lui,  a réécrit la sienne, mais du point de vue de l’autre personnage principal: Shay.  Une façon de boucler la boucle et d’éclaircir les dernières zones d’ombres de cette excellente histoire !

J’ai vraiment hâte de lire l’histoire de Shay. Ce sera l’occasion de vraiment la comprendre. De tous les personnages, c’est celle que j’ai trouvé la plus rebelle. Contrairement à Tally, elle n’a jamais voulu être Pretty et a rejeté l’Opération d’emblée de jeu. Sa personnalité est plus trouble, plus agressive. Elle a un côté assez dérangeant.

En attendant que la traduction française arrive chez nous (le livre sort aux USA le mois prochain) , je patiente avec le livre complémentaire: Secrets. 

J’ai beaucoup aimé ce petit guide. Il m’a permis de mieux visualiser la ville de Tally, de comprendre le fonctionnement des Overboards (je trouve ce terme bien plus cool que  planche magnétique), de découvrir  l’origine du mot « spagbol » et encore plein d’autres curiosités ! Secrets est un livre court, facile et amusant à lire. 

Autre bonne nouvelle: j’ai enfin commencé Léviathan ! Et c’est encore plus génial que ce à quoi je m’attendais !Pourtant, je ne suis plus une ado depuis un moment. 

Extra: dernier volet de la saga « Uglies »

C’est avec un sentiment mittigé que je termine cette saga de Scott Westerfield. L’histoire se déroule dans une autre ville, quelques années après la révolution menée par Tally Yougblood: Aya Fuse, la nouvelle héroïne de ce roman, est une ado casse-cou et ne se promène jamais sans « Moogle » , un aorocam, une sorte de caméra volante qui la suit en permanance.  Si les castes « Uglies », « Pretties » et « Specials » ont disparu, un nouveau système est mis en place: Le rang facial Le monde est devenu une gigantesque « Télé-réalité ». Seule compte la célèbrité et les jeunes filment tout et n’importe quoi avant de le « claquer » sur leur site internet. Ca rappelle un peu le concept des blogs. Plus tu es regardée, et plus ton rang facial augmente. Or Aya n’est qu’une « Extra » (qui veut dire « supplément » en anglais), autrement dit, une anonyme.  Tout comme Tally à une époque, elle va rencontrer un groupe de rebelles, « Les Rusées » qui sont opposées au nouveau système au point de rendre leur rang facial le plus bas possible. En « claquant » leur histoire sur son site, Aya provoque une catastrophe…

J’ai eu beaucoup de mal avec la nouvelle histoire: pourtant l’idée de la manipulation médiatique était bien trouvée.La mise en garde d’une mauvaise utilisation des réseaux sociaux aussi. On ne peut pas mettre n’importe quoi sur un site. Mais cette histoire d’Inhumains m’a laissée perplexe. J’essaierai de le relire, mais je dois dire que je suis un peu déçue.

Specials: Tome 3

Je continue la saga de Scott Westerfield ou Tally, devenue Special par le biais de son « amie » Shay, continue de se battre avec sa nouvelle apparence. Sa vision « glaciale » de Special ne l’empêche cependant pas de continuer de s’interroger, de chercher un sens à ses actions. Elle règle enfin ses comptes avec Shay, dont la relation a toujours été assez troubleJ’aime  beaucoup la dimension historique et écologique de l’histoire. L’humanité a voulu tout contrôler: la Nature, la génétique, l’aspect physique et jusqu’à l’esprit de ses semblables. Le résultat est un désastre: tout libre-arbitre a disparu  et l’environnement est dérèglé. Mais La résistance s’organise de mieux en mieux . « La Fumée vit ». Et le système peu à peu, s’ébranle à mesure que les humains, Uglies et Pretties se réveillent. La mise en garde contre la manipulation génétique et les expériences chirurgicale est assez flippante. Mais en même temps, c’est un hymne au courage et la tenacité de l’esprit humain. Cette vision m’a fait penser à Bienvenue à Gatacca. Et J’aime aussi la relation entre Péris et Tally, qui, tout comme celle d’Harry et Hermione, montre que l’amitié fille-garçon existe et on ne le dit pas assez! Par contre, j’ai été triste du sort de Zane, il ne méritait pas ça! C’était mon personnage préféré! La fin du livre est très bien trouvée car elle amène le lecteur à réfléchir sur l’avenir de la planète et les conséquences des ses actes. Je comprends pourquoi certains fans voulaient que la saga s’arrête là: les fins ouvertes sont très intéressantes. J’aime beaucoup cette phrase très lucide en fin du bouquin « La liberté a le chic de détruire certaines choses ».  Elle détruit les certitudes, la sécurité, tout ce que l’on croit immuable. L’univers parfaitement règlé de Tally n’est plus. Les « Têtes Vides » se réveillent enfin mais Le monde n’est pas sauvé pour autant. La Nature a son territoire qu’il faut préserver, protéger. C’est le très beau message de ce livre.

Prochain Tome: Extra, qui a dérouté plus d’un fan car pour la première fois, Tally n’est pas le personnage principal. J’aime le fait que ce dernier volet se déroule au Japon, pays très connu pour ses excentricités technologiques!

Pretties: Tome 2

Tout aussi prenant que le premier volet, Pretties montre l’envers du décor après l’opération: une jolie apparence, mais une tête vide sauf si celle-ci est confrontée à une émotion forte (que ce soit la peur, une forte douleur physique ou un premier baiser). D’où une volonté farouche de vouloir toujours rester ‘intense’. Tally a retrouvé son ami d’enfance Perris…et s’en est fait un nouveau: le troublant et tourmenté Zane. Il est le chef d’un groupe appelé Crims. Avec lui, Tally va remonter dans son passé d’Ugly pour découvrir la véritable raison de son opération. Au détriment de sa meilleure amie Shay qui prendra très mal le fait qu’elle se tourne vers lui…

J’avoue avoir davantage accroché à Zane qu’à David: plus tourmenté,  moins critique mais aussi à mon sens bien plus amoureux de Tally : il prend en effet un sacré risque avec elle. Quant à Shay, je la trouve de plus en plus étrange. On ne sait pas si c’est une amie ou une énemie. La relation des 2 jeunes filles est de plus en plus complexe. Il y a beaucoup d’amertume entre elles dans ce second volet. Et toujours cette réflexion sur le libre arbitre, la vie en communauté et la différence entre l’extérieur et l’intérieur d’une personne. L’univers du livre s’assombrit de pages en pages.  Je termine ce billet  avec cette fausse bande annonce qui résume assez bien l’ambiance du livre ! en plus j’y ai découvert l’excellent groupe Freezepop (que l’on entend au passage de la « soirée costumée »! certains auront sûrement reconnu l’extrait de la publicité « Ange ou Démon »de Givenchy )

Uglies: Tome 1

Tally aura bientôt 16 ans. Ce qui, dans son monde conduit à un événement particulier: une opération chirurgicale et estétique la menant de son statut social actuel, une Ugly au stade supérieur: Pretty. Tally est d’autant plus impatiente que son meilleur ami Perris a radicalement changé depuis sa « transformation ». Mais la veille de son anniversaire, Tally fait la connaissance de Shay, une Ugly de son âge, mais qui est rebelle à la fameuse Opération. Grâce à elle, Tally va découvrir que le monde est en fait bien plus vaste que la Pretty Town qu’elle admirait depuis sa fenêtre. Et que devenir Pretty n’est en fait pas si joli que ça… Mais les Agents des Specials Circumstances la rattrappent et lui proposent un terrible marché: soit elle dénonce sa nouvelle amie, soit elle restera Ugly à vie.

Depuis le temps que cette saga m’intriguait, et bien ça y est: j’ai enfin terminé ce premier tome et le bilan est assez positif. J’ai trouvé l’amitié des 2 personnages principaux très tortueuse et passionnée. Entre Tally et Shay, ça rit ou ça se met en colère, mais les eaux sont rarement tièdes !!!  Autre fait interressant: chaque Partie débute par une citation d’un écrivain, ou d’un article de journal en rapport avec le thème du livre. Une façon originale de montrer les influences de l’auteur et de faire réfléchir le lecteur.