Live du jour: « Empty Walls » (Serj Tankian)

Mode « chair de poule » à son maximum avec cette incroyable voix: Serj Tankian, de System of a Down, le Freddy Mercury arménien (oui, comme Charles  Aznavour ! )

C’est aussi une personne engagée, les chanson de son groupe ayant souvent pour thème la guerre (le génocide arménien entre autre) et la politique. Cette chanson n’échappe pas à la règle: Empty Walls fait référence au 11 septembre 2001, et donne une vision assez sombre de l’Amérique…

Publicités

Western Girl (Anne Percin)

Aujourd’hui, une très sympathique lecture estivale ! Ambiance « rêve américain » à la sauce Young Adult avec ce joli roman d’Anne Percin !

Résumé:

« Elise a deux passions : l’équitation et la musique country. Aussi, quand ses parents lui offrent trois semaines dans un ranch du Middle-West, c’est le rêve américain qui s’offre à elle. Mais la douzaine de jeunes qui partagent le voyage vont vite le lui gâcher. Ces snobinards parisiens la traitent comme une pestiférée et lui font subir humiliations et moqueries… simplement parce qu’elle ne leur ressemble pas.
Et peut-être aussi par jalousie amoureuse ? »

Mon avis:

Merci à Éléonore de m’avoir fait découvrir cet autrice ! J’ai pris beaucoup de plaisir avec cette lecture ! Je me suis bien reconnue chez Élise ! C’est une jeune fille qui ne suit pas vraiment la mode. La musique actuelle la saoule. Elle a son franc-parler et surtout des goûts bien à elle !

Alors que ses parents ont des « univers » bien différents (une mère hippie et un père geek), elle ne jure que par la country music, le western et l’équitation. Grande fan de Johnny Cash, elle est aussi fascinée par les grands espaces américains…

Son stage dans un vrai ranch aux States, c’est un rêve qui devient réalité. Elle devra cependant cohabiter avec des jeunes de son âge et là, ça va se corser ! Car Élise a beaucoup de mal à se faire des amis…

J’ai beaucoup aimé le cadre américain et ce groupe de jeunes devant cohabiter dans un pays étranger. Les références country et littéraires sont très sympas sans être redondants. Plus que la romance, c’est la façon dont Élise prend du caractère au fil de l’histoire qui m’a plu ! C’est le genre de fille que j’aurais adoré avoir comme copine ! J’ai trouvé amusant qu’elle ait découvert l’univers country, non pas grâce à Youtube ou les émissions télé… mais par Le Buffafo Grill ! C’est original ^^

Ses parents aussi sont très attachants ! Ils veillent au bonheur de leur fille tout en respectant assez son espace vital pour la laisser réaliser son rêve ! Tous les parents ne sont pas comme ça ! 

Parmi ses camarades, il y a l’envahissante Georgia, que j’ai juste détestée ! Pire qu’une rivale, c’est une fausse amie, hypocrite et jalouse. Dès le début, j’ai senti le coup fourré avec elle ! Un peu comme Sharon dans Miss Pain d’Épices ! En revanche, j’ai beaucoup aimé Louis, assez maladroit derrière ses fanfaronnades !

J’écriture est du point de vue d’Élise. En effet, elle décide de tenir un « carnet de bord » de son aventure américaine. J’ai adoré son caractère, son amour des chevaux et de la country, une musique qui l’apaise et lui parle. J’ai redécouvert Johnny Cash grâce à ce livre ! Pour le coup, je suis tentée par la biopic de l’artiste , « Walk the Line » avec Joaquin Phoenix et Reese Witherspoon !

Un roman frais, feel-good, qui nous fait découvrir la culture américaine !

Summer playlist

Un vent de country plane sur ma playlist ! C’est en grande partie à cause de de ma lecture du moment !

Rascal Flatts: Banjo ! Le genre de musique que je met à fond en voiture !

 

La très mignonne Michelle Branch avec « Sonner or Later ». Une artiste pas assez citée ! Je la préfère à Taylor Swift  !

 

Une chanson qui a une place particulière dans ma lecture : Sweet Home Alabama de Lynyrd Skynyrd

 

Parce que l’Héroïne est fan de l’artiste, je ne résiste pas à mettre du Johnny Cash !

 

Toujours dans les classiques, le très beau « When the Stars Go Blue » de Tim McGraw (le chanteur avait fait un étonnant duo avec le rappeur Nelly, il y a quelques années !

 

Et je termine avec ma chouchoute Félicia Day qui mélange Country et geekerie! Et je découvre Jason Carles Miller ! Un duo bien sympa !

Et vous, vous écoutez quoi ? 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Clip du jour

Un peu de fantaisie signée Natoo et son clip « Je sais pas danser » ! Très rigolo !

Et là je bouge mon boule
Je bouge mon boule

Écartez-vous d’la piste
La bombe vient d’arriver
J’commence par m’échauffer

Mais j’crois qu’vous êtes pas prêts
J’ai bossé toutes mes chorés
Sur les clips de Beyoncé
Spotlight sur moi, bouge de là
Baby, shake, shake, aïe !

Je viens de m’vautrer par terre
J’ai l’allure d’un veau
En fait j’sais pas danser
J’ai deux pieds gauches, c’est chaud
Aussi rigide qu’un balai
Quand je danse, c’est trop laid
Regarde ce move, c’est la loose

Baby, twerk, twerk, berk !

Je me fiche des rageux
Seul Chris Marques peut me juger

Je sais pas danser
Je bouge comme un boulet
Et t’as mal aux yeux
Même si je fais d’mon mieux
C’est pas d’ma faute
Si j’ai le style d’un retraité

Une meuf lance une battle
Un cercle s’est formé
J’commence j’fais le robot
Mais il a l’air rouillé
Elle fait shaker son bassin
Puis se déplace sur les mains
Je fais une vague toute pétée
Niveau pédiluve !

J’enchaîne sur une chenille
Mais personne m’a suivie
J’décide de tout donner
La foule est juste choquée
La sécu s’est ramenée
Pour me faire évacuer
C’était si moche qu’ils m’ont crue
En crise d’épilepsie !

Je me fiche des rageux
Seul Chris Marques peut me juger

Je sais pas danser
Je bouge comme un boulet
Et t’as mal aux yeux
Même si je fais d’mon mieux
C’est pas d’ma faute
Si j’ai le style d’un retraité
Twerk, twerk, twerk, twerk

Assise dans ma sueur
Je bois un verre au bar
Soudain le roi d’la piste
Attire mon regard
Aussi à l’aise qu’un garçon
Trop serré dans son caleçon
Il me sourit
J’m’approche de lui
Baby, shake, shake, go !

On sait pas danser
On bouge comme des boulets
Et t’as mal aux yeux
Même si on fait d’notre mieux
C’est pas d’notre faute
On a un style de retraité

Je sais pas danser
Je bouge comme un boulet
Et t’as mal aux yeux
Même si je fais d’mon mieux
C’est pas d’ma faute
Si j’ai le style d’un retraité
Le style d’un retraité

Les Trolls (Dreamworks)

Aujourd’hui, une sympathique animation Dreamworks ! Ça faisait un moment que je voulais découvrir les Trolls ! Et c’est une belle surprise !

Résumé:

Connus pour leur crête de cheveux fluos et magiques, les Trolls sont des créatures délirantes et joyeuses et surtout les rois de la pop. Mais leur monde d’arcs-en-ciel et de cupcakes est changé à jamais lorsque leur leader Poppy, accompagnée de Branche et tous ses amis, doit se lancer dans une mission de sauvetage qui l’entraînera loin de ce petit paradis.

 

Mon avis:

J’ai adoré découvrir le monde coloré des Trolls avec notamment  Poppy, une adorable troll rose, dont le père a sauvé le royaume des horribles Bergens, il y a 20 ans. Les trolls adorent chanter, faire la fêtes et les câlins. Tous, sauf Branche, un troll constamment triste et sarcastique qui, contrairement aux autres a perdu ses couleurs.

Les Bergens sont les ennemis des Trolls. Ils en font la chasse chaque année pour fêter le Trollstice, la fête du bonheur. C’est un peuple plutôt attachants, un peu à la Shrek ! On découvre que ce peuple ne pense être heureux qu’en mangeant des Trolls. Aussi, le jeune Prince est particulièrement impatient de fêter son premier Trollstice !

Le vrai méchant n’est donc pas le Roi mais un de ses conseillers, mis à la porte du Royaume il y a 20 ans pour avoir laisser s’échapper les Trolls. 

Cette animation est vraiment très sympa, tant dans son univers Buble-Gum que dans ses thèmes abordés: la prudence, la peur, les apparences mais aussi la confiance en soi, l’amitié et le bonheur. 

Mon personnage préféré est non pas Poppy mais Brigitte, la domestique Bergen amoureuse du Prince ! J’ai trouvé que ce personnage était LA surprise de ce film ! Romantique et malheureuse, elle sera une alliée inattendue dans l’opération sauvetage  des Trolls !

Les chansons sont très sympas, avec plein de références musicales : de True colors de Cindy Lauper ou encore Celebration de Kool & The Gang, et mention spéciale pour la reprise de Clint Eastwood de Gorillaz pour représenter les Bergens !

Le doublage français n’était pas (si) mauvais. L’idée de mettre Louane dans le rôle de Poppy était bien vu ! Sa voix toute douce donne une certaine sensibilité au personnage ! Je suis plus réservée pour Mike Pokora. Sa voix manquait de profondeur dans les répliques mais il s’est rattrapé pour les chants !

En bret, Troll est un cocktail vitaminé à base d’arc-en-ciel, de paillettes et de chansons sautillantes ! 

 

EnregistrerEnregistrer

Un peu de douceur dans ce monde de brutes !

Parce que j’ai des envies classiques en ce moment, voici un somptueux live d’André Rieu à Amsterdam ! Je crois que je me procurerai l’un de ses concerts en dvd un de ces jours!

J’adore ce morceau: Le Cygne de Camille Saint Saëns (Le Carnaval des animaux) interprété ici par la violoncelliste Tanja Derwahl. Sa robe est digne de Cendrillon ! 

Le ranz des vaches: l’autre « hymne » suisse

Et voici un article totalement… bucolique et helvétique  ! En effet, j’ai appris récemment un chant traditionnel… en patois suisse ! Cet article est donc sponsorisé par Ricola, Heidi, les vaches, le vin et Marie-Thérèse Porchet !

Le Ranz des vaches ou Lyoba  est un chant traditionnel a cappella des armaillis en Suisse. Il est connu dans la partie francophone, surtout dans le canton de Fribourg.

Il est chanté durant la montée des troupeaux à l’alpage et le retour dans les étables à la fin de l’été. Je vous propose la splendide version de Bastian Baker. (qui est bien mignon, je trouve !)

Traduction:

Les armaillis des Colombettes
De bon matin se sont levâ.
Les armaillis des Colombettes
De bon matin se sont levâ.
Venez y toutes, aux pâturages,
Blanches et noires, rouges et brunes,
Jeunes et vieilles, toutes les autres,
Venez y toutes, pour l’alpage.

Les armaillis des Colombettes
Devant matin se sont levâ.
Les armaillis des Colombettes
Devant matin se sont levâ.
Les sonnaillères vont les premières,
Toutes les noires vont les dernières.
Lyôba, lyôba, por aryâ*
Lyôba, lyôba, por aryâ
Lyôba, lyôba, por aryâ
Lyôba, lyôba, por aryâ

Les armaillis des Colombettes
De grand matin se sont levâ.
Les armaillis des Colombettes
De grand matin se sont levâ.
Lyôba, lyôba, por aryâ

*appel des vaches pour traire

AnecdoteCe chant a eu un tel impact sur les mercenaires suisses dans des armées étrangères européennes qu’il fut interdit. En effet, soit ils pleuraient, soit ils désertaient en entendant ce chant qui leur rappelait trop leur patrie ! 

Anecdote (Bis): Marie-Thérèse Porchet, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est elle ! Sexy non? Et déjà 20 ans de carrière !

de la Suisse, naturellement !

Voilà ! Ça change du rock et ça nous apprend des chose sur notre Histoire ! Qui plus, est, il faut un sacré souffle pour chanter ça ! Si j’ai intégré la mélodie, j’ai encore du mal à tenir les notes !