Amélie Poulain

Hello à tous ! En ces temps un peu gris, (dans tous les sens du terme), j’ai décidé de mettre un peu de couleur! J’ai ainsi voulu redonner une chance au Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, de Jean-Pierre Jeunet !

Résumé:

« La vie d’Amélie est semée d’évènements insolites et parfois traumatisants. Serveuse dans un bar de Montmartre, elle aime observer les gens et faire le bien autour d’elle. Elle invente pour cela toutes sortes de stratagèmes pour intervenir dans la vie des autres sans se faire voir. Au fil des rencontres, elle fait la connaissance de Nino, un drôle de jeune homme qui collectionne les clichés abandonnés dans les Photomatons. »

Mon avis:

Je retire toutes mes médisances sur ce film ! Plus qu’un joli décor désuet et rétro, Amélie est un conte frais et optimiste qui fait vraiment du bien ! Et au final, il n’est pas si niais que ça sous bien des égards. 

Déjà, Amélie a grandi dans une solitude telle qu’elle se réfugie dans son imaginaire fantasque pour ne pas souffrir davantage.  Elle aime les plaisirs simples et observer la vie des autres depuis le Café du Moulin où elle est serveuse. C’est une femme-enfant un peu paumée qui a du mal à se lier aux autres. Mais un événement inattendu va lui faire prendre une décision assez farfelue: puisqu’elle n’arrive pas à embellir sa vie, elle va s’occuper de celle des autres ! De confidences touchantes en revirement inattendu, Amélie va, peu à peu, s’ouvrir au monde…

J’ai bien aimé la façon dont Amélie observe le monde et les gens, sans cynisme, avec  beaucoup d’amusement. Au fil de l’histoire, le narrateur nous présente toute une série de personnages, parfois agaçants, parfois truculents, presque toujours attachants.

De la copine Hôtesse de l’air à la collègue « guérisseuse », de l’hypocondriaque buraliste à la concierge nostalgique, on s’amuse et on s’émeut de ces petites tranches de vie ordinaires. Cependant deux personnages ne sont pas aussi sympathiques. Il y a d’abord Joseph, un homme amer, posséssif et jaloux. Il n’en finit pas de ruminer ses aigreurs au point d’en devenir détestable. Mais ce n’est rien par rapport à Colignon, l’exemple type du franchouillard raciste et méchant. Il est le seul auquel Amélie refuse de « faire le bonheur ».

Enfin, il y a le mystérieux « Homme de verre », le vieux voisin d’Amélie qui passe son temps à peindre le même tableau de Renoir. En grand-père bougon et bourru, c’est lui qui va aider Amélie à faire le Grand Saut de sa Vie: oser aborder Nino, un jeune homme aussi rêveur et marginal qu’elle. 

Très joli personnage, ce Nino: timide, il parle peu, mais sa passion pour collectionner les trucs inutiles vont l’amener à une curieuse affaire de photo … et d’une jolie justicière en Zoro ^^.  Nous retrouvons des tête connues de l’univers Jeunet, notamment Dominique Pinon, parfaitement détestable dans le rôle de Joseph !

Bonne surprise pour Jamel Debbouze, qui nous fait un jeune homme bien plus sobre et sensible que dans ses autres rôle. Je regrette juste que le réalisateur lui ai donné un nom occidental dans le film ! Ç’aurait été plus réaliste s’il lui avait mis un nom arabe. L’impact raciste aurait été d’autant plus fort pour Colignon ! Dans le rôle de celui-ci, Urbain Cancellier se prête au jeu avec un plaisir sadique.

Mais j’ai aimé l’atmosphère, la photographie, les costumes et le romantisme du film.

En fait, je crois que si je l’ai autant aimé aujourd’hui, c’est  parce que j’ai, plus que jamais, envie de voir de la poésie dans des banalités de tous les jours, et de garder mon âme d’enfant.

En tout cas, j’ai adoré redécouvrir la beauté rétro et colorée de ce film. Ça m’a fait le plus grand bien en cette période  !

Playlist de novembre

Hello à tous ! Aujourd’hui, petite playlist pétillante pour garder le moral.  Je vous envoie toutes les bonnes ondes possibles en ces temps troublés…

  • On commence avec une belle découverte électro française ! Elephanz et le génial Blowing like a Storm !

 

  • Dans un style plus country bad-ass, le jeune anglais Barns Courtney, m’a juste bluffée ! Je ne m’attendais pas à une voix pareille ! Voici le très bon Glitter and Gold !

 

  • Un petit classique avec Sting et An English Man in New YorkIndémodable 

 

  • Et on termine sur une note enfantine avec Evergreen et le très mignon Penguins & Moonboots ! Le clip est trop chou !

Et vous, vous écoutez quoi pour vous rebooster ?

Clip du jour: On ira (Jean-Jacques Goldman)

J’ai fait tourner cette chanson en boucle dans les années 2000. Tout m’a plue dans cette balade: la mélancolie du texte, la beauté de la jeune actrice… Cette chanson, c’est une fugue en musique, une pause, et surtout cette envie de changer d’air, devenir vivant avant que les regrets ne rappliquent.

 

On partira de nuit, l’heure où l’on doute
Que demain revienne encore
Loin des villes soumises, on suivra l’autoroute
Ensuite on perdra tous les nords
On laissera nos clés, nos cartes et nos codes 
Prisons pour nous retenir 
Tous ces gens qu’on voit vivre comme s’ils ignoraient 
Qu’un jour il faudra mourir 

Et qui se font surprendre au soir 

Oh belle, on ira 
On partira, toi et moi, où ?, je sais pas 
Y’a que les routes qui sont belles 
Et peu importe où elles nous mènent 
Oh belle, on ira, on suivra les étoiles et les chercheurs d’or 
Si on en trouve, on cherchera encore 

On n’échappe à rien pas même à ses fuites 
Quand on se pose on est mort 

Oh j’ai tant obéi, si peu choisi petite 
Et le temps perdu me dévore 

On prendra les froids, les brûlures en face 
On interdira les tiédeurs 
Des fumées, des alcools et des calmants cuirasses 
Qui nous ont volé nous douleurs 
La vérité nous fera plus peur 

Oh belle, on ira 
On partira toi et moi, où ? je sais pas 
Y’a que des routes qui tremblent 
Les destinations se ressemblent 
Oh belle, tu verras 
On suivra les étoiles et les chercheurs d’or 
On s’arrêtera jamais dans les ports 

Oh belle, on ira 
Et l’ombre ne nous rattrapera peut-être pas 
On ne changera pas le monde 
Mais il nous changera pas 
Ma belle, tiens mon bras 
On sera des milliers dans ce cas, tu verras 
Et même si tout est joué d’avance, on ira, on ira 

Même si tout est joué d’avance 
A côté de moi 
Tu sais y’a que les routes qui sont belles 
Et crois-moi, on partira, tu verras 
Si tu me crois, belle 
Si tu me crois, belle 
Un jour on partira 
Si tu me crois, belle 
Un jour

 

 

Playlist d’été

Hello à tous ! Aujourd’hui, place à la musique ! Ça fait une éternité que je n’avais pas mis de playlist ! Voici donc ce que j’aime écouter en ce moment !

  • Deluxe Tum Rakak: une découverte française pleine de peps !

  • The CorrsWhat Can I Do : un clip simple et bucolique et un groupe irlandais que j’adore !

 

  • Shivaree Goodnight Moon : j’ai été une grande fan de ce groupe ! J’adore ce genre de voix !

 

  • Moriarty – : Jimmy : spendide balade folk ! Très sympa !

 

  • Selah Sue et son Raggamuffin, un peu plus de swing, ça fait toujour du bien !

 

  • Et enfin Olivia RuizElle panique. Parce qu’en tant qu’ancienne angoissée chronique, cette chanson me parle beaucoup !

 

Et vous , vous écoutez quoi ? 

Séquence Nostalgie : « Grease » de Randal Kleiser (1978)

Hello à tous ! Aujourd’hui, je révise mes classiques ! Et oui, honte à moi, je n’avais jamais vu Grease !

Résumé:

A la fin des vacances d’été, les amoureux Danny Zuko et Sandy Olsson, une jeune Australienne de bonne famille, doivent se séparer.
A son retour au lycée Rydell, le jeune homme retrouve sa bande, les T-birds, blousons de cuir et cheveux gominés. Les parents de Sandy ayant décidé de s’installer aux Etats-Unis, la demoiselle intègre la même école…

 

Mon avis:

Je suis contente d’avoir enfin pu voir ce film ! L’histoire est simple mais sympathique. Toutefois, certains thèmes abordés sont moins légers qu’il ne parait: bandes rivales, éducation stricte, réputation au lycée et/ou dans la famille…

L’opposition « Gang de mecs » et « Gang de femmes » est intéressante, même si certains clichés m’ont fait lever les yeux au ciel. Mais faire partie d’un « clan » était important à l’époque. Sans parler de la révoltion sexuelle, très présente dans ce film !

Outre Sandy et Danny, les personnages secondaires m’ont plutôt plue. Il y a par exemple Betty Rizzo, une jeune femme sarcastique et cinglante, qui refuse de montrer un signe de faiblesse. Je croyais avoir affaire à une pimbêche mais non, elle est plus subtile que ça !

Il y a aussi Jane, une petite brune boulotte, pas très jolie, mais tellement pétillante qu’elle s’attirera les avances de Putzie, le plus jeune membre des T-Birds !

Mais la plus drôle est Franchie, qui comme Sandy est naïve et romantique. Mais c’est la seule qui semble se préoccuper de son avenir professionnel.Voulant quitter le lycée pour apprendre la coiffure, elle y retournera devant les résultats catastrophiques de son apprentissage. Sa joie de vivre et son peps donne tout l’humour du film !

Les personnages sont donc plus subtils qu’il ne parait. Le rockeur au coeur tendre, la jeune fille « sage » mais qui n’hésite pas donner un gifle quand elle n’est pas d’accord. La rebelle sarcastique mais qui au fond, aspire aussi à l’amour. Certains thèmes sont intemporels comme la confiance en soi, l’amour, la danse, la compétition. Ça fait juste bizarre de voir des adultes jouer de supposés adolescents ! Que ce soit dans les films ou les séries, ce fait m’a longtemps énervée !

Néanmoins, j’ai su apprécier ce film culte avec son ambiance joyeuse, ses couleurs, ses costumes … Et puis le déhanché de Travolta est mythique !

Mais ce qui m’a surtout plu, c’est que chacun des personnages trouve chaussure à son pied et finit par s’affirmer, ce qui est très positif ! En revanche, je trouve que l’affiche est un gros spolier du film ! C’est pourquoi j’ai préféré en mettre une « alternative »!

Un film frais, pétillant, qui a certes un peu vieilli mais qui fait du bien !

 

 

Playlist du jour

Hello à tous, Aujourd’hui, une petite playlist de ce qui tourne dans mes oreilles en ce moment. Et comme toujours, c’est très éclectique !

  • Amarante avec le morceau « Awaking »: une belle balade entre trip hop et folk !

 

  • Un brin de nostalgie avec la belle Jewel et l’un de ses premiers single

 

  • Une des chansons qui a rythmé mon adolescence: Meridith Brooks

 

  • Toujours dans la bonne humeur Rock, Le « Beautiful Trauma » de Pink avec un clip très…rose ^^

 

  • Et enfin la toujours superbe Lindsey Stirling qui rend hommage à la déesse Artemis: j’adore !

Et vous, vous écoutez quoi, en ce moment ? 

La grande aventure Légo 2

Hello à tous ! S’il y a bien un avantage en ce moment, c’est qu’on peut se voir tous les films qu’on veut ! Et pour fuir la morosité, quoi de mieux qu’une bonne animation rigolote !

Résumé:

« Depuis cinq ans, Briksburg vit dans une atmosphère post-apocalyptique. Lucy se morfond, tandis qu’Emett, toujours gentil, continue sa routine habituelle. C’est alors que des envahisseurs Duplo viennent perturber ce bel équilibre. Ils enlèvent Lucy. Emmet est bien décidé à la sauver des aliens. »

Mon avis:

Sans être aussi spectaculaire que le premier, Lego 2 n’en reste pas moins divertissant et efficace ! C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le gentil Emett, dont la naïveté est mise à rude épreuve suite à l’Invasion des Duplos ! Les références de ce film sont multiples: retour vers le futur, Jurassik Park, Batman, Le seigneur des anneaux et même le Doctor Who !

Mais la plus grande originalité est l’univers bubble gum des Duplos, qui se heurte au style plus dur de BricksBurg version Mad Max Fury Road

Ça change de voir des combats où des étoiles à paillettes gagnent contre des armes à la GI Joe ! L’univers petite fille donne un aspect peut être un peu trop niais par moment, mais pour ceux qui ont vu le premier film, c’était logique ! J’ai adoré les péripéties, l’amour maladroit entre Lucy et Emett. Mais aussi Batman, qui sort enfin de sa noirceur, l’astronaute, toujours obsédé par ses vaisseaux, ou encore la petite chatte-licorne, toujours aussi imprévisible !

Les nouveaux personnages sont plutôt bien choisis: tout d’abord, il y a cet étrange cosmonaute à casque, dont on ne connait pas le visage. puis, la Reine, un personnage qui change de forme à volonté, et enfin Rex, un bel hommage aux Gardien de La Galaxy (il faut dire que c’est le même doubleur dans la VO )

Entre Space-opéra et règlement de comptes, l’histoire est un vrai bordel organisé que j’ai pris plaisir à suivre ! 

Une suite on ne peut plus correcte, pour moi ! Pour le coup, j’ai prévu de voir le Batman version Légo ! J’adore cette version du personnage !

 

Mes « feel-good » à moi

Hello à tous ! Aujourd’hui place à un article plus personnel et optimiste ! J’ai envie de vous parler de ce qui a changé pour moi au cours de ces dernières années !  

En effet, même si ce n’est pas tous les jours rose, je me suis rendue compte récemment à quel point ma vision de la vie avait changé. Aussi, je vais commencer par une liste « Feel-Good »:

  • Sortir, m’aérer, faire une promenade, même en ville ! Ça ne coûte rien, et pourtant, ça me vide la tête en cas de stress !

 

  • Changer ma façon de manger: depuis un an, je me suis fait toute une rééducation gustative. Je redécouvre le plaisir d’un bon repas. Un miracle pour moi, qui ai souffert de trouble alimentaire toute mon adolescence ! C’est ma plus grande fierté !

 

  • Méditer: cette pratique m’a permis d’arrêter les antidépresseurs, rien que ça ! Je suis, non seulement plus sereine, mais surtout, plus présente dans ma vie. Résultat, je ne recule plus à la moindre difficulté 😉 Il existe toute sorte de méditations et de respiration comme la cohérence cardiaque, très utile pour les anxieux et les enfants !

 

  • Prendre soin de ma maison: Parce qu’il y a une grande diférence entre un logement et un chez soi, j’apprends à traiter ma maison avec amour. 

 

  • M’autoriser à ne rien faire ! Dans une société qui nous pousse à toute sorte d’activités, pourquoi se mettre la pression quand on n’a juste « pas envie » ?

 

Et vous, c’est quoi vos trucs pour vous sentir bien ?

Playlist du jour

Hello à tous ! Aujourd’hui, une nouvelle playlist de ma musique du moment !

  • Eagle-Eye Cherry Streets of you: une belle ballade inspirante et un clip magnifique !

 

  • Corrine Bailey Rae I’d. like to: un joli clip sexy et décontracté

 

  • Si James McAvoy était chanteur de country, ce serait lui: Jamie NCommons

 

  • Martika I love you more than you know: autre style, autre époque ! 

 

  • Olivia Ruiz Les crêpes aux champignons : on dirait Audrey Hepburn en psychopathe ^^

 

Enfin, « Six O’clock » Lovely Rita. J’avais découvert cette chanson grâce au Visiteur du Futur ^^

 

Et vous, vous écoutez qui en ce moment?