DVD du week-end: « La légende du Roi Arthur » (spectacle musical)

Je continue ma découverte des légendes arthuriennes avec cette fois-ci l’adaptation en comédie musicale de Giuliano Peparani et Dove Attia  !

Résumé pris sur le site:

Aux temps anciens, le Roi de Bretagne Uther Pendragon, régnait sur un royaume prospère et paisible qui couvrait alors la Grande-Bretagne actuelle et la pointe de Bretagne française. Mais un jour, ce roi fut pris d’une passion soudaine pour l’épouse d’un de ses barons.

Merlin, le druide, son illustre conseiller, tenta de l’en détourner. Mais le roi insista tant que Merlin dût céder à sa volonté et l’aida par magie à posséder la femme qu’il désirait plus que tout au monde. En échange, Merlin exigea que le fruit de cette union lui soit confié, et neuf mois plus tard naquit un garçon nommé Arthur. Merlin confia l’enfant à un homme sage, preux chevalier, afin qu’il puisse grandir au sein d’une famille et recevoir une éducation digne et rigoureuse.

Peu de temps après, Le roi Uther fut blessé au combat. Mais avant de mourir, il planta son épée dans le roc et la nomma « Excalibur » l’épée des rois. Il jura que seul son successeur serait capable de l’en extraire. Depuis ce jour, personne ne put tirer l’épée du roc et le Royaume de Bretagne, sans roi, fut déchiré par les guerres fratricides et les attaques des Saxons aux frontières.

Mon avis:

Ça faisait un moment que ce spectacle m’intriguait ! Et ma foi, j’ai plutôt bien aimé ! Il y a un joli mélange de modernité et de celtico-médiéval !

L’histoire mêle amour, guerre, territoire, magie tout en distillant une certaine amertume chez nos héros. 

Déjà, le roi Uther Pendragon, qui aimera passionnément la Duchesse de Cornouailles au point de concevoir un enfant avec elle..par magie grâce à Merlin ! Pour protéger celui qui sera le futur Roi Arthur, il le fera adopter par un chevalier.

Sa destinée se dessine lorsqu’il sortira Excalibur, une mystérieuse épée d’un rocher, faisant de lui le nouveau Roi de Bretagne. Avec le mage Merlin pour guide, il est éduqué à sa nouvelle fonction. Mais dans l’ombre, une sorcière veille… Morgane !

La demi-soeur d’Arthur est en effet particulièrement vile dans cette version !! Dès le début, elle joue double jeu, feignant la fraternité avec Arthur pour mieux le piéger.

Arthur y est un homme enthousiaste mais trop vite emporté par un Destin aussi grandiose que lourd. Son coup de foudre pour la belle Guenièvre provoquera la colère de Merlin, l’avertissant de sa chute prochaine. Le Mage est en effet persuadé que la jeune femme causera sa perte et celle du royaume…

Le casting est assez plaisant, même Zaho, surprenante en Morgane ! J’étais sceptique mais ça lui va bien en fait ! Son costume m’a fait penser à Régina Mills, la méchante Reine de Once Upon A time ! C’est une femme cupide, jalouse mais surtout traumatisée par un drame familial dont Arthur est l’incarnation. 

En comparaison, Camille Lou, incarne une Guenièvre aussi lumineuse que Morgane est sombre. Une idée bien vue, étant donné que Guinevere (le nom anglais) est issu du Galois Gwenhyfar, qui signifie « Le Fantôme Blanc » ou « La Dame Blanche«  selon les traductions ! Son costume est magnifique, de loin mon préféré ! 

Elle dégage beaucoup de douceur et j’ai bien aimé son évolution. Si son amour pour Arthur est pur et loyal, sa passion pour Lancelot va la prendre totalement par surprise ! Prise entre deux feux, elle tentera de résister jusqu’au bout, et Morgane profitera de son trouble pour accomplir sa vengeance. 

Lancelot, enfin, est le Preux Chevalier dans toute sa splendeur ! Tiraillé entre son amour interdit pour la Reine et son amitié pour le Roi, il devra comme sa bien-aimée résister à la tentation et pour cela, ira jusqu’à renoncer à son rêve de chevalier! Mais une fois encore, Morgane va changer la donne avec l’aide d’un complice, le Prince Méléagant, un noble qui refuse de reconnaître Arthur pour Roi à cause de son statut de « bâtard »… Lancelot est incarné par le jeune Charlie Boisseau, absolument charmant et parfait pour le rôle ! 

Outre le mythique triangle amoureux Lancelot/Arthur/Guenièvre, il y a une réflexion très intéressante sur le conflit entre les sentiments et le devoir, la trahison, mais aussi le viol, (c’est ainsi qu’Arthur a été conçu quant même !) , la guerre  et le fait de payer les fautes de nos aînés. En ça, j’ai trouvé cette adaptation assez moderne ! Ça et le fait que Merlin lui même s’est avéré plus sombre que je ne le pensais ! 

Ajouter à cela, des jeux de lumière somptueux, de magnifiques costumes et des chorégraphies  aussi gracieuses qu’efficaces, et ça donne un cocktail très réussi !

Vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié ce spectacle sans temps morts où les femmes sont au final plus fortes que les hommes dans leur détermination !

 

Merlin

merlin

On ne compte plus les adaptations plus ou moins réalistes de la légende du roi Arthur. Et cette fois-ci, j’ai voulu m’intéresser à une adaptation en particulier: Merlin

Résumé:

Merlin est un jeune sorcier vivant au royaume de Camelot. Après avoir rencontré un certain Arthur, le futur célèbre druide de la forêt de Brocéliande va être chargé par le dragon emprisonné sous le château de protéger le futur souverain, Arthur. À l’époque où le roi Uther Pendragon a décidé de mener une chasse aux sorcières, le jeune Merlin va devoir cacher ses pouvoirs tout en protégeant Arthur. La série met également en scène le médecin de la cour de Camelot, Gaius, Morgane, la pupille du roi, et Guenièvre, la servante et amie de Morgane.
Merlin est interprété par Colin Morgan (« Doctor Who », « Island »), Arthur est joué par Bradley James (« Lewis »), et Uther Pendragon, le père d’Arthur, est interprété par Anthony Head (« Buffy contre les vampires », « La dame de fer »). Gaius est quant à lui incarné par Richard Wilson (« Doctor Who », « Sherlock Holmes la série »),  Morgane par Katie McGrath (« Damages », « Il était une fois à Castlebury… »), et Guenièvre par Angel Coulby (« Doctor Who », « Imagine Me & You »).
La série, produite par des Britanniques, est en partie tournée en France, au château de Pierrefonds dans l’Oise, une forteresse du XIVe siècle. La légende a été légèrement modifiée dans la série : par exemple, Merlin et Arthur ont ici le même âge alors que dans la légende le sorcier est plus vieux, ou encore Guenièvre, fille du duc de Carmélide dans la légende, est ici la servante de Morgane, la sœur d’Arthur.  Et voici un super montage de fierysolveig qui illustre parfaitement l’ambiance de la série ^^

Mon avis:

Ce que je trouve original dans cette série, c’est que l’histoire tourne principalement autour de la relation Merlin/Arthur. Chacun évolue au contact de l’autre: Arthur gagne en modestie, courage et empathie. Merlin découvre la portée prodigieuse de ses pouvoirs et son dévouement m’a fait penser à celui de Sam envers Frodon dans le seigneur des anneaux: près à sacrifier sa vie, il est un personnage attachant et courageux pensant uniquement aux autres, jamais lui-même ! Arthur lui, est arrogant et ironique d’apparence, mais révèle par la suite avoir bon fond… Il doit surtout cela à Merlin, qui, plusieurs fois lui a indiqué le bon chemin ou la bonne décision à prendre. Les deux jeunes hommes ont une complicité évidente qui les fait parfois ressembler à un vieux couple ! Ce qui est plutôt marrant ! Et même avec Guenièvre, il y a moins d’alchimie je trouve !

'Brokeback Mountain',  le remake. Sérieux, on dirait qu'ils vont s'en rouler une !

‘Brokeback Mountain’, le remake. Sérieux, on dirait qu’ils vont s’en rouler une !

Cependant, en faire une servante fille de forgeron était plutôt culotté ! Tout comme le fait de faire d’Arthur et Merlin deux amis de même âge !

Certes, certains épisodes semblent se répéter au niveau du scénario: tantôt Arthur, tantôt Merlin frôle la mort. Mais la série se rattrape grâce à son humour et son côté décalé : certaines scènes paraissent sortir d’une sit-com ! Et les costumes sont assez réussis, surtout les féminins: la garde-robe de Morgane est particulièrement magnifique !

709f772f9904f454c1f7e880702b399a

Morgane justement: voilà un personnage des plus intéressant ! C’est la pupille du roi mais elle découvrit un jour son statut de magicienne. Avec sa demi-sœur Morgause, elle deviendra une opposante farouche (mais secrète) contre le royaume. Katie McGrath est absolument magnifique dans ce rôle ! C’est un personnage très tourmenté, hantée par des rêves prémonitoires qu’elle a depuis l’enfance. J’ai aimé la façon dont elle s’assombrit au fil des épisodes !

Elle et Merlin se sont rencontrés quelques heures après son arrivée à Camelot officieusement, quand Merlin l’a espionnée par accident. Il a commencé à lui porter un grand intérêt, fasciné par sa terrible beauté et son dédain pour Arthur. Leur relation devait plus tard s’améliorer encore à cause de leur intérêt commun en Gwen et des opinions ouvertes et respectueuses de Morgane envers la magie. Mais les événements feront d’elle une des ennemies les plus redoutables qu’il ai à combattre. L’évolution de ce personnage m’a fascinée.

Merlin est une adaptation loufoque, qui comme le doctor Who, a la grande qualité de passer du rire au drame en quelques minutes. Les épisodes ont un certain rythme, avec le l’action, de l’humour et de l’ironie.  J’ai aussi penser aux séries kitchs sur la mythologie, genre Hercule ou Xena. Mais avec des scènes de combat plus réalistes ! Mais disons le tout net, on est loin du réalisme de Game of Throne. Mais ce n’est pas un défaut.

C’est sous le signe de l’émotion que cette série s’est terminée au bout de 5 saisons: le dernier épisode est juste bouleversant, révélant enfin au grand jour la profondeur du lien entre Arthur et Merlin.  Colin Morgan a d’ailleurs été récompensé pour sa performance d’acteur, damnant le pion à Sherlock ET le Dr Who, excusez du peu !!!