Coup de coeur: Your Name (Makoto Shinkai)

Enfin !!!! Depuis le temps que je voulais le voir ! Voici ma chronique de l’animé qui me mettait en mode emoji coeur rien qu’à la bande-annonce !

Résumé:`

« Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la vie trépidante de Tokyo. Elle est loin d’imaginer pouvoir vivre l’aventure urbaine dans la peau de… Taki, un jeune lycéen vivant à Tokyo. À travers ses rêves, Mitsuha se voit littéralement propulsée dans la vie du jeune garçon. Quel mystère se cache derrière ces rêves étranges qui unissent deux destinées que tout oppose et qui ne se sont jamais rencontrée? »

 

Mon avis:

Oh la la … par où commencer? J’ai peur de trop en dévoiler dans mon enthousiasme ! Mais je vais tenter de ne pas trop en dire !

Nous suivons donc la vie de deux lycéens:

Mitsuha, dix-sept ans, vit dans le petit village d’Itomori. Orpheline de mère, elle vit avec sa petite sœur, Yotsuha, et sa grand-mère, Hitoha, son père ayant quitté le foyer pour se lancer dans la politique et devenir maire. Partageant son temps entre les études, ses amis, et son rôle de miko, dont le savoir lui est transmis par sa grand-mère, elle étouffe, et rêve d’une autre vie…en tant qu’homme à Tokyo

Taki, de son côté, est un lycéen tokyoïte timide et doué en dessin. Lorsqu’il ne traîne pas avec ses amis au lycée ou au café, il travaille dans un restaurant italien comme serveur, où il est amoureux d’une collègue plus âgée, Miki, sans avoir jamais osé se déclarer.

Jusqu’à ce qu’un jour, un curieux phénomène se produit: nos deux ados échangent littéralement leur vie, chacun dans le corps de l’autre ! Les passages où ils se découvrent sont à la fois drôles et tellement touchants ! Mais bientôt, ça devient vite ingérable ! 

Outre la romance, il y a aussi une histoire subtile de voyage dans le temps, de tradition ancestrale étouffante, de famille éclatée, mais aussi d’amitié, d’histoire et de mémoire. Et toujours cette opposition entre le progrès et la nature luxuriante, la vie simple de la campagne et le bouillonnement de la ville…

Et que dire de l’esthétique de cet animé ! On retrouve cette atmosphère lumineuse et onirique qui m’avait tant émerveillée dans The Garden of Words ! C’est bien simple, je veux faire des fond d’écran de tous les plans de paysages ! C’est juste trop beau !!!! 

Juste un tout petit bémol pour la fin cependant, qui ressemble un peu trop à 5 centimètres par seconde, mais en plus positif ! Heureusement! 

Mais ce n’est qu’un détail : j’ai adoré cet animé, dans son ensemble ! Je le reverrai avec plaisir !!!

Publicités

Les filles sauvages (Pat Murphy)

Aujourd’hui, place à une jolie lecture qui s’est révélée bien plus surprenante que prévue ! 

Résumé:

Joan vient d’emménager avec sa famille près de San Francisco, à la lisière d’un bois. Là, elle rencontre une fille étrange qui prétend s’appeler Renarde et vit seule avec son père dans une maison délabrée, au cœur de la forêt. Les deux filles deviennent amies et participent ensemble à un concours de nouvelles. Elles remportent le premier prix et sont invitées à suivre un stage d’écriture pendant l’été. La porte d’un nouveau monde s’ouvre alors pour Joan : un monde merveilleux, plein d’ombres et de contradictions, mais aussi de lumières et de possibles…Un roman sur l’amitié et le pouvoir de l’imagination, où les deux héroïnes séduisent par leur audace, leur volonté de s’affirmer, de comprendre et de créer.

Mon avis:

Quelle belle découverte !

Pat Murphy va bien plus loin qu’une simple amitié entre deux ados !

Joan est une jeune fille en plein conflit avec son père, qu’elle ne comprend pas. Lors de son déménagement, elle fait la connaissance d’une autre jeune fille de son âge…qui dit s’appeler Renarde !  Si leur rencontre a lieu dans une forêt, leur amitié va grandir grâce à un stage d’écriture durant l’été. 

Grâce aux histoires qu’elles s’inventent, elles s’évadent d’un quotidien familial tendu et morose. Surtout Renarde, (Sarah de son vrai nom), une vraie sauvageonne qui ne se sent bien que dans la nature et ses fables. J’ai adoré la façon dont elles se forgent leur petite bulle dans cette forêt. 

Mais l’évolution la plus spectaculaire est chez Joan, qui, grâce à sa prof d’écriture, va changer son regard sur son père et tenter de le comprendre plutôt que de s’énerver contre lui, comme elle le fait d’habitude ! Leur relation tendue m’a beaucoup intéressée ! Surtout ce père colérique, totalement dépassé par sa fille qui pose des questions au lieu de le craindre ! La communication et les explications, très peu pour lui !

Bref, on ne peut pas dire que la famille brille par son côté chaleureux ! Et ce, des deux côtés, car Renarde aussi a ses propres difficultés familiales !

Au final, ce stage d’écriture aura permis à nos deux amies, non seulement de mûrir, mais aussi de tracer leur propre route. Le roman se termine sur une note douce-amère, qui m’a laissée à la fois songeuse et admirative.

Un beau roman, tant dans sa couverture que par les sujets qu’il aborde ! 

Séquence Nostalgie: « Teen Wolf » de Rod Daniel (1985)

Bien avant d’être la série à succès que l’on connait, Teen Wolf était une comédie fantastique de Rod Daniel avec Micheal J Fox dans le rôle de Scott ! J’ai voulu le voir pour mon challenge d’Halloween et je dois dire que ce film m’a déroutée plus d’une fois !

Résumé:

« Scott Howard, un adolescent menant une vie banale et monotone, n’aspire qu’à jouer au basket-ball, rencontrer des filles et faire la fête. Sa vie se retrouve chamboulée quand il découvre qu’il descend d’une longue lignée de loups-garous. Ses transformations vont attirer l’attention et Scott va s’en servir pour devenir le lycéen le plus populaire. »

 

Mon avis: 

On est bien loin de la noirceur de la série !  D’ailleurs il y a de grande différence avec cette dernière. Et ayant grandi avec Retour vers le Futur, je voulais voir un film avec le « jeune » Micheal J Fox !

Déjà, Scott Howard n’a pas été mordu mais est né loup-garou ! Il a toujours son pote Stiles, mais celui-ci est plus un joyeux fêtard qu’autre chose ! Et oubliez Lydia, Derek, Malia ou Kira. Ces personnages n’existent pas à la base ! Ils sont été créé uniquement dans la série des années 2000 ! 

Revenons au film:

La « transformation » de Scott commence avec la voix qui mue bizarrement, puis des poils lui poussent partout. Et il se sent tout bizarre…

À partir de là le film part carrément en live ! Déjà, ses camardes ne sont nullement choqués par cette nouvelle apparence, les filles se pâment devant lui. il devient même un pro du basket ! On nage en plein délire absurde où le monstre ressemble plus à un cousin de Chubaka  que le Loup-Garou du campus, (encore que l’humour déjanté est assez similaire!)

Autre incohérence, Scott s’adapte trop vite à son nouvel état et au final ne se pose pas plus de questions que ça. C’est de famille et c’est tout. Ce n’est pas ça qui l’empêchera de draguer les fille et de faire la fête ! Il n’a aucun mal à parler.

Mais surtout, et je pense que c’est le vrai message du film, c’est que peu importe l’apparence, si vous voulez changer, vous pouvez le faire. C’est là où le film surprend ! Au final, le côté Loup n’est qu’un détail. 

En conclusion, je qualifierai ce film de Nanar d’Halloween: c’est kitch, improbable et déjanté ! 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Le Monstrologue de Rick Yancey

Si Rick Yancey est surtout connu par sa saga dystopique La 5e Vague, rien à voir avec ce nouveau roman ! Ici, l’ambiance horrifique rappellerait plutôt Frankenstein !

Résumé:

« Voici les secrets que j’ai gardés. La confiance que je n’ai jamais trahi. Mais cela fait aujourd’hui plus de quatre-vingt-dix ans qu’est mort celui qui m’a accordé sa confiance, celui dont j’ai conservé les secrets. Celui qui m’a sauvé…et aussi condamné »… 

Ainsi commence le journal de Will Henry, jeune apprenti auprès d’un docteur à la spécialité des plus inhabituelles: la chasse au monstres. Au fil des années passées à ses côtés, Will s’est accoutumé aux visites nocturnes et au missions périlleuses. Mais lorsqu’une nuit, un pilleur de tombes leur apporte une trouvaille particulièrement macabre, Will et son maître se retrouvent embarqués dans une vertigineuse descente au coeur de l’horreur…

 

Mon avis:

 Une chose est sûre : je ne m’attendais pas du tout à une histoire aussi sombre ! Et quelle histoire !

Un jeune homme fait la découverte d’un carnet ancien, dans lequel se trouve une histoire aussi incroyable que macabre. Il s’agit en fait du carnet de bord d’un certain Will Henry, un jeune orphelin qui se retrouve l’apprenti d’un bien étrange « docteur ». En effet, le professeur Wartrhop est spécialisé dans les monstres en tout genre. Il les traque, les répertorie et ne semble guère éprouver la moindre émotion.

Pour leur nouveau « travail », tout commence avec un pilleur de tombe qui leur ramène un cadavre de jeune fille qui semble avoir été victime d’un monstre particulièrement hideux et cruel: un Anthropofagus, une horrible créature sans tête qui semble ressurgir d’un long sommeil…de plusieurs siècles !

Le tout est de déterminer leur nombre et les tuer avant qu’il n’y ait d’autres victimes. Mais c’est sans compter sur la fascination du docteur pour ces monstres qu’il voudrait bien étudier. Will Henry est devenu son apprenti suite à la mort brutale de ses parents dans un incendie. Timide et sensible, il est amené à supporter des horreurs inimaginables pour un ado de douze ans ! Des horreurs dont il ne peut parler à personne !

Mais le pire, c’est le caractère lunatique et obsessionnel de Wartrhop pour ces monstres ! C’est un homme qui ne vit, pense, ressent que par son métier, et qui impressionne beaucoup Will, qui oscille entre dégout, peur mais aussi un étrange respect pour cet homme singulier.

Le ténébreux Wartrhop souffle le chaud et le froid. Leur relation est à l’image de leur métier: imprévisible. Le professeur se montre souvent très dur envers son apprenti, lui gueulant dessus à maintes reprises. Tout en étant cependant capable de brefs moments de tendresse et de mélancolie… Un personnage complexe, torturé et fascinant, que j’ai hâte de découvrir d’avantage !

Les monstres, eux, m’ont beaucoup fais penser au film Alien, sauf que le décor se situe sur Terre dans les années 1800…et qu’ils pillent les tombes dans la nuit dans une ambiance à la Sleepy Hollow !

Un premier tome excellent pour les amateurs de fantastique, de monstres et de personnages torturés. Le deuxième tome n’a pas encore été traduit en français mais j’ai hâte de le lire !

Tag PKJ: Le cinéma

Juste un petit Tag Ciné-livresque que j’ai trouvé sympa ! 

1) Citer un livre adapté au cinéma.

Cyrano de Bergerac de Rostand adapté par Jean-Paul Rappeneau ! Depardieu est mythique dans ce rôle ! C’est de loin, mon préféré !

2) Citer un livre que vous aimeriez voir adapté au cinéma.

Les Élémentaires de Nadia Coste, que je verrais bien en animation façon Dofus ou Avatar !

3) Citer un livre que vous avez lu avant de voir son adaptation.

Persuasion de Jane Austen. L’adaptation télé est plutôt plaisante avec Sally Hawkins (La forme de l’eau !) dans le rôle principal ! 

4) Citer un livre que vous avez lu après avoir vu son adaptation.

La saga Harry Potter ! Hé oui ! Il m’a fallu voir tous les films pour enfin me pencher sur les livres !

5) Citer un livre dont l’adaptation au cinéma porte un autre nom que le titre du livre.

« Now is good » réalisé par Ol Parker. C’est l’adaptation de « je veux vivre » de Jenny Downhamqui m’avait beaucoup plu!

6) Citer un livre dont l’adaptation vous a déçue.

Et si c’était vrai de Marc Levy adapté par Mark Waters ! Ce n’est pas une mauvaise adaptation en soi… Mais je n’ai pas compris pourquoi les noms des personnages ont été changés par rapport au livre ! Ça m’a perturbée tout le long du film ! 

7) Citer un livre dont vous avez préféré l’adaptation.

Le Seigneur des Anneaux ! Je n’ai jamais pu finir les livres mais j’ai adoré les films ! Bon. C’est super long…mais les décors/costumes/personnages sont tellement magnifiques que ça ne m’a pas gênée !

8) Quel est le dernier film adapté d’un livre que vous avez vu?

La Terre Brûlée ! Je n’ai pas encore vu le Remède Mortel,(qui est sorti enDVD) mais j’aime bien l’univers de cette saga ! 

9) Citer un livre qui fait des références au cinéma.

« Audrey Hepburn, la vie et moi » de Lucy Holliday ! Un livre frais qui donne envie de voir Diamants sur canapé ! La chronique est ici  😉

Comme d’habitude, je ne tague personne! Mais libres à vous de donner vos réponses (en commentaires ou sur vos blogs !)

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Western Girl (Anne Percin)

Aujourd’hui, une très sympathique lecture estivale ! Ambiance « rêve américain » à la sauce Young Adult avec ce joli roman d’Anne Percin !

Résumé:

« Elise a deux passions : l’équitation et la musique country. Aussi, quand ses parents lui offrent trois semaines dans un ranch du Middle-West, c’est le rêve américain qui s’offre à elle. Mais la douzaine de jeunes qui partagent le voyage vont vite le lui gâcher. Ces snobinards parisiens la traitent comme une pestiférée et lui font subir humiliations et moqueries… simplement parce qu’elle ne leur ressemble pas.
Et peut-être aussi par jalousie amoureuse ? »

Mon avis:

Merci à Éléonore de m’avoir fait découvrir cet autrice ! J’ai pris beaucoup de plaisir avec cette lecture ! Je me suis bien reconnue chez Élise ! C’est une jeune fille qui ne suit pas vraiment la mode. La musique actuelle la saoule. Elle a son franc-parler et surtout des goûts bien à elle !

Alors que ses parents ont des « univers » bien différents (une mère hippie et un père geek), elle ne jure que par la country music, le western et l’équitation. Grande fan de Johnny Cash, elle est aussi fascinée par les grands espaces américains…

Son stage dans un vrai ranch aux States, c’est un rêve qui devient réalité. Elle devra cependant cohabiter avec des jeunes de son âge et là, ça va se corser ! Car Élise a beaucoup de mal à se faire des amis…

J’ai beaucoup aimé le cadre américain et ce groupe de jeunes devant cohabiter dans un pays étranger. Les références country et littéraires sont très sympas sans être redondants. Plus que la romance, c’est la façon dont Élise prend du caractère au fil de l’histoire qui m’a plu ! C’est le genre de fille que j’aurais adoré avoir comme copine ! J’ai trouvé amusant qu’elle ait découvert l’univers country, non pas grâce à Youtube ou les émissions télé… mais par Le Buffafo Grill ! C’est original ^^

Ses parents aussi sont très attachants ! Ils veillent au bonheur de leur fille tout en respectant assez son espace vital pour la laisser réaliser son rêve ! Tous les parents ne sont pas comme ça ! 

Parmi ses camarades, il y a l’envahissante Georgia, que j’ai juste détestée ! Pire qu’une rivale, c’est une fausse amie, hypocrite et jalouse. Dès le début, j’ai senti le coup fourré avec elle ! Un peu comme Sharon dans Miss Pain d’Épices ! En revanche, j’ai beaucoup aimé Louis, assez maladroit derrière ses fanfaronnades !

J’écriture est du point de vue d’Élise. En effet, elle décide de tenir un « carnet de bord » de son aventure américaine. J’ai adoré son caractère, son amour des chevaux et de la country, une musique qui l’apaise et lui parle. J’ai redécouvert Johnny Cash grâce à ce livre ! Pour le coup, je suis tentée par la biopic de l’artiste , « Walk the Line » avec Joaquin Phoenix et Reese Witherspoon !

Un roman frais, feel-good, qui nous fait découvrir la culture américaine !

Summer playlist

Un vent de country plane sur ma playlist ! C’est en grande partie à cause de de ma lecture du moment !

Rascal Flatts: Banjo ! Le genre de musique que je met à fond en voiture !

 

La très mignonne Michelle Branch avec « Sonner or Later ». Une artiste pas assez citée ! Je la préfère à Taylor Swift  !

 

Une chanson qui a une place particulière dans ma lecture : Sweet Home Alabama de Lynyrd Skynyrd

 

Parce que l’Héroïne est fan de l’artiste, je ne résiste pas à mettre du Johnny Cash !

 

Toujours dans les classiques, le très beau « When the Stars Go Blue » de Tim McGraw (le chanteur avait fait un étonnant duo avec le rappeur Nelly, il y a quelques années !

 

Et je termine avec ma chouchoute Félicia Day qui mélange Country et geekerie! Et je découvre Jason Carles Miller ! Un duo bien sympa !

Et vous, vous écoutez quoi ? 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer