Mademoiselle Scaramouche (Jean-Michel Payet)

Et voici une découverte jeunesse bien sympa ! Surtout si, comme moi, vous avez grandi avec les films de capes et d’épées comme Les Trois Mousquetaires, Le Bossu ou Fanfan la Tulipe !

Résumé:

« Lorsqu’elle assiste à la mort de son père, tué en duel, Zinia Rousselières est loin d’imaginer qu’elle est à l’aube d’un singulier tour du destin. Dans le caveau familial repose en effet déjà un cercueil, le sien, ou plutôt celui de celle qu’elle croyait être…

En un instant, le monde de la jeune fille vole en éclats, et elle n’aura désormais de cesse de découvrir sa véritable identité.

Des bas-fonds de la capitale au faste de Versailles, de la cour des Miracles au Trianon de porcelaine, Jean-Michel Payet nous propulse dans une aventure rocambolesque, où Zinia, afin de percer le mystère qui entoure sa naissance, devra porter un temps le masque de Mademoiselle Scaramouche ! »

Mon avis :

Le livre commençant sur une citation de Cyrano de Bergerac, cette lecture s’annonçait déjà très bien ! Et moi qui m’attendait à une simple histoire de mousquetaire, j’étais au final, bien loin du compte ! 

A la mort de son père en duel, le monde de Zinia Rousselières s’effondre : elle serait une enfant adoptée ! La vraie Zinia (qui est en fait blonde et non rousse) est morte en bas âge…et se trouve dans le caveau familial avec sa mère !

Bouleversée, elle décide de partir mener l’enquête, et pour ne pas attirer l’attention, se renomme Mademoiselle Scaramouche. Ce nom fut le dernier mot de son père adoptif avant de mourir, ce qui intrigue beaucoup la jeune fille !

Elle fera la connaissance d’une sympathique troupe de théâtre dans laquelle elle s’incruste pour retrouver l’auteur d’une mystérieuse lettre écrite par son vrai père.

Elle découvrira que celui-ci a été la victime des manipulations d’un marquis prêt à tout pour récupérer une ancestrale recette d’alchimiste: le secret des Quatre Soleils ! Quel est le rapport avec le bijou que porte la jeune fille, une mystérieuse Perle Noire ?  

Car, en plus plus de connaître enfin ses origines, la jeune fille déjouera un complot dément qui vise le roi Louis XIV, rien que ça !

Zinia est une boule d’énergie, aussi flamboyante que sa chevelure ! Une Mérida version mousquetaire, qui fonce, joue, agit souvent sans réfléchir. Un tempérament passionné et garçon manqué, qui détonne à l’époque de Molière, qui d’ailleurs, est aussi présent dans l’histoire !

En plus de la troupe de théâtre, elle sera aidé par un vieux pirate, aussi loyal que colossal, mais aussi son ami d’enfance, Colin. J’ai beaucoup aimé ce jeune homme maladroit, mais courageux, qui n’hésite pas à se mettre en danger. Sa relation avec Zinia est ,certes prévisible, mais assez touchante ! J’ai bien aimé leurs joutes verbales et leur complicité !

L’intrigue est très originale, entre histoire, fantastique et Alchimie ! Il y a aussi de belles références comme  Scaramouche ou encore Les métamorphoses d’Ovide pour le côté surnaturel ! Il y a de l’action, du panache et des héros très attachants.

Je n’en dévoilerai pas plus concernant l’histoire pour vous laisser la surprise ! En tout cas, je ne me suis pas ennuyée une seconde !

Une belle lecture ado, que je conseille si vous aimez le mélange des genres et les héroïnes de caractère !

Crimson Peak

Pour cet automne, je sors de ma zone de confort cinématographique en visionnant Crimson Peak de Guillermo del Toro !

clponxhw8aani9q-jpg-large

Résumé:

« Au début du siècle dernier, Edith Cushing, une jeune romancière, vit avec son père Carter Cushing à Buffalo, dans l’État de New York. La jeune femme est hantée, au sens propre, par la mort de sa mère. Elle possède le don de communiquer avec les âmes des défunts et reçoit un étrange message de l’au-delà : « Prends garde à Crimson Peak« . La jeune femme est considérée comme une marginale dans la bonne société à cause de sa fâcheuse « imagination », se qui l’énerve beaucoup. Mais voilà qu’Edith se retrouve tiraillée entre deux prétendants: son ami d’enfance, le docteur Alan McMichael, et sir Thomas Sharpe, un baronnet anglais aussi étrange que séduisant… »

Mon avis:

Un très bon film pour frissonner la nuit d’Halloween ! Tom Hiddleston est PARFAIT en Thomas Sarpe, un barronnet séducteur et trouble. J’ai trouvé ses manières très…vampiriques ! C’est peut-être les cheveux noirs qui font ça ! À ses côtés, Jessica Chastain, vénéneuse à souhait dans le rôle de la soeur de Thomas, Lucille. Je ne connaissais pas du tout cette actrice, qui m’a fait penser à Kristin Scott Thomas avec ses allures de garce rigide. Son personnage, particulièrement ambigu et au final assez pathétique et m’a fascinée.

Quant à Mia Wasikowska, elle donne sa beauté éthérée à Édith Cushing, une jeune femme d’un certain caractère, mais tourmentée par les fantômes de son passé, au sens propre comme au figuré ! Sa rencontre avec cet étrange duo va la projeter dans un monde qui paraît figé hors du temps, et lui faire découvrir que l’Amour peut prendre des visages aussi terribles qu’interdits.

fanart de rerekina (DeviantArt)

fanart de rerekina (DeviantArt)

L’histoire mêle fantastique, amours troubles et fascination, avec une touche féministe assez bienvenue ! La demeure elle-même est un personnage à part entière, fait de grincement, chuchotement et d’argile (rouge) meuble. Il faut dire que ce beau manoir tombe en ruine…

J’ai trouvé l’intrigue prenante avec de beaux effets visuels. Il y a juste ce qu’il faut de sanglant et de jeux de lumière. Visuellement, c’est vraiment très réussi ! J’ai adoré cette ambiance de conte gothique, avec ses décors sombres, ses portes qui claquent, ses fantômes et ses secrets…

Une belle découverte horreur qui m’a ouvert les portes de l’univers de Guillermo del Toro ! « Le Labyrinthe de Pan » est d’ores et déjà le prochain sur ma liste !

Les lumières de septembre

Comme vous le savez, j’aime beaucoup l’univers de Carlos Ruiz Zafón, entre le gothique et le fantastique ! Et avec un titre pareil, ce livre était parfait pour débuter l’automne !

9782266212571WEB

Résumé:

« 1937. Au manoir de Cravenmoore, en Normandie, la jeune Irène et son frère Dorian arpentent pour la première fois les couloirs interminables, les pièces interdites peuplées de marionnettes et d’automates, tout un univers étrange et fascinant… Sous l’oeil de leur mère, Simone, récemment embauchée comme femme de charge auprès du propriétaire des lieux, l’inventeur de jouets Lazarus Jann, les enfants redonnent vie à la vieille demeure. Mais leurs jeux et leurs rires réveillent bientôt quelque chose…
Une ombre maléfique, oubliée depuis vingt ans, qui ne demande qu’à faire à nouveau couler le sang… »

Mon avis:

Même si les thèmes sont les mêmes que les deux autres ouvrages du Cycle de la Brume, (à savoir: secret de famille, bâtisses anciennes et Esprit Tourmenté), c’est avec plaisir que j’ai retrouvé l’atmosphère si particulière de cet auteur.

Nous suivons les aventures de la famille Sauvelle, qui peine à joindre les deux bout suite à la mort de leur père. Criblés de dettes la jeune cadette de 16 ans Irène, va même jusqu’à travailler à l’insu de Simone, sa mère. Mais voilà que celle-ci reçoit une lettre pour un travail de femme de ménage en Normandie, chez un certain Lazarus Jann. Le cadre est en apparence idylique: un château de conte de fées, un village charmant, un salaire au delà de toute espérance.

Irène s’aclimate assez vite au village, et se lie d’amitié avec la pétulante Hanna, la cuisinière de leur bienfaiteur: une jeune fille très bavarde, et un brin prétencieuse, aux antipodes de son cousin Ismaël, un aprenti marin, timide et assez mignon.

En revanche, le manoir de Cravenmoore la met de plus en plus mal à l’aise, et pas seulement à cause des automates plus vrais que nature. Il s’est passé un événement grave au sein de cette demeure, elle en est persuadée. D’autant qu’une Ombre, acidentellement libérée sème la terreur au sein de cette étrange maison.

Dorian, de son côté est beaucoup plus replié sur lui-même, se réfugiant dans ses rêveries.  Sa rencontre avec le mystérieux Lazarus va le chambouler. Fasciné par les automates et l’étange personalité de leur nouveau maître, il est beaucoup plus influençable et sensible que sa petite soeur.

Le travail de Simone va bien plus loin que le simple ménage. Elle doit aussi s’occuper de la paperasse et autre courrier en tout genre…sauf pour un destinataire particulier. Elle fait son travail sans rechigner, ni se mêler de ce qui ne la regarde pas.

Quant au maître des lieux Lazarus, c’est un homme de prime abord aimable et cultivé, qui souffre d’une profonde solitude depuis la mort brutale de sa femme d’une maladie inconnue. La famille Sauvelle lui mettra du baume au coeur pendant un temps. Mais ses demandes excentriques et sa façon de fuir le monde réel en font un personnage ambigü, pas spécialement inquiétant mais déroutant. Il semble cacher un lourd secret (malédiction?) qui l’empêche d’aller de l’avant.

J’ai adoré la façon dont le décor change et s’assombrit au fil de l’histoire. L’auteur joue avec nos nerfs sans jamais tomber dans le trop glauque/gore comme dans un thriller par exemple. On est plus dans l’émotion que dans l’horreur, ce qui est pour moi plus intéressant. La tension s’insuffle progressivement, jusqu’à la révélation finale, plutôt bien tournée j’ai trouvé !

En conclusion: Si vous aimez les ambiances fantômatiques à la Crimson Peak ou encore la Dame en noir, ce livre répondra à vos attentes ! 

Les séries que je veux découvrir (ou continuer)

On ne compte plus les séries de toute sorte. J’ai décidé donc de vous faire part de celles qui m’attirent le plus, qu’elles soient nouvelles ou non ! 

tumblr_mmwz56HhGv1r49seco1_r1_500

  • Depuis le temps que j’entends parler de cette série ! Vu qu’en plus, j’adore les costumes d’époque et les sagas familiales, je vais être servie, je pense !

 

00cdd7f920334a261ab270376b24a52a

  • Plus proche de Supernatural et Buffy plutôt que de Once Upon a Time, Grimm mêle policier, contes et fantastique d’une façon plutôt originale ! Je n’ai vu que quelques épisodes de la première saison mais j’ai bien aimé l’ambiance !

 

Murdoch_Mysteries-1

  • De retour sur France 3, c’est avec plaisir que redécouvre cette série policière à l’ambiance très victorienne ! Une série qui compte de nombreux clins d’oeil historiques, de Conan Doyle à Mark Twain en passant par le mythique Titanic !

7edd3fb9d874c63a1cf068dd37071328

  • I-zombie est LA surprise sériesque, à laquelle je ne m’attendais absolument pas ! Le mythe du mort-vivant est vraiment bien modernisé tout en incorporant une juste dose d’humour ! Je suis curieuse de connaître l’évolution des personnages !

 

damien-beast-fb

  • La série à beau avoir été annulée au bout d’à peine quelques épisodes, je suis tout de même curieuse de regarder Damien, inspirée de La Malédiction (The Omen en vo), une série de thrillers religieux datant de 1976. La gueule d’ange britannique Bradley James dans le rôle de l’Antéchrist, l’idée était pas mal ! Je le préfère à « l’autre série » Lucifer (qui, elle, a été renouvelée ! Pfff…)

 

Robin_des_Bois

  • Enfin, je ne connaissais absolument pas la version BBC de Robin des Bois ! J’ai vu plein de version diférentes de ce personnage: du renard de Walt Disney au Doctor Who et Once Upon a time ! Je suis curieuse de voir cette autre version, bien qu’elle date un peu désormais !

Et vous, quelles sont les séries qui vous intriguent ? 

 

L’étrange vie de Nobody Owens (Neil Gaiman)

Aujourd’hui, une nouvelle lecture jeunesse d’un auteur que je voulais tester depuis un moment: Neil Gaiman. On lui doit notamment Stardust et Coraline, tout deux joliment adaptés en cinéma. Mais c’est d’une toute autre histoire dont je vais vous parler !

9782290055908

Résumé:

« Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s’il n’avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant, ni mort, et ami intime d’une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu’un va attirer Nobody au-delà de l’enceinte protectrice du cimetière: le meurtrier qui cherche à l’éliminer depuis qu’il est bébé. Si tu savais , Nobody, comme le monde des vivants est dangereux… »

Mon avis:

Si vous aimez l’univers de Tim Burton, les endroits sombres, les fantômes et les contes fantastiques, ce livre est fait pour vous !

Nobody Owens était encore un bébé quand sa famille a péri sous la lame du plus célèbre des tueurs de Londres, le Jack. La nuit du drame, il a cependant parvenu à se réfugier dans un cimetière, où un couple de fantômes l’a recueilli et l’a élevé comme l’un des leurs. Il y grandit relativement sereinement, mais se sent extrêmement seul, étant le seul « vrai » vivant. Seul Silas, un aristocrate ni vivant ni mort lui apportera un semblant de réconfort car il peut poser les questions qui le taraude. 

Mais le tueur responsable de la mort de ses parents rode toujours à sa recherche. Et Nobody se sent seul, rêve de voir le monde extérieur et de se faire des amis vivants.

Aussi quand l’opportunité d’aller au delà du cimetière se présente, il n’hésite pas ! Il prendra de gros risques et fera de curieuses rencontres: une Vouivre, une sorcière brûlée, Scarlett, une petite fille (vivante) dont les parents sont persuadés que Nob est un ami inventé de toute pièces par leur fille…

Si l’intrigue concernant le meurtre des parents de Nobody (dit Nob) aurait pu être plus développée, j’ai beaucoup aimé ce petit livre !  L’univers est original et la plume de Gaiman très agréable. J’ai beaucoup aimé le fait que les morts soient, au final, plus bienveillants que les vivants et l’histoire propose une jolie morale: celle de profiter de chaque instant de notre vie, justement !

Un joli conte fantastique que je recommande, surtout si vous avez aimé Quelques minutes après minuit et la mécanique du coeur ! Je conseille cependant plus cette lecture pour la période d’Halloween !

Dvd du week end: Les Noces Funèbres (Tim burton)

C’est avec grand plaisir que j’ai enfin découvert ce petit bijou made in Burton !

18449288

Résumé:

« Au XIXe siècle, dans un petit village d’Europe de l’est, Victor, un jeune homme, découvre le monde de l’au-delà après avoir épousé, sans le vouloir, le cadavre d’une mystérieuse mariée. Pendant son voyage, sa promise, Victoria l’attend désespérément dans le monde des vivants. Bien que la vie au Royaume des Morts s’avère beaucoup plus colorée et joyeuse que sa véritable existence, Victor apprend que rien au monde, pas même la mort, ne pourra briser son amour pour sa femme. »

 

Mon avis:

J‘ai eu un grand moment de nostalgie devant ce film: on y retrouve en effet le même genre d’univers que pour l’Étrange Nöel de Mr Jack ! Décors sombres et travaillés, forêts nocturnes, manoir lugubre, un chien squelette, et un jeune héro aussi maladroit qu’attachant. Confronté à un mariage arrangé par sa famille, Victor est d’abord très réticent. Mais le coup de foudre avec Victoria, sa promise est immédiat.

tumblr_mnwswxlrTP1qzz0veo1_500


Cependant, la pression familiale est telle qu’il prend peur et part dans une forêt pour répéter ses voeux plus au calme. J’ai trouvé les parents de Victoria particulièrement hypocrites et prétentieux ! Heureusement, Victoria remonte un peu le niveau !

tumblr_n7a46iEfkl1t1ghebo1_500

Mais j’ai surtout adoré la mariée, Emily, mélancolique et sensible. Elle m’a énormément fait penser à Sally de « l’étrange noel de mr Jack » ! J’aurais vraiment voulu une histoire d’amour entre elle et Victor ! Je trouvais leur couple plus intéressant et touchant !

Enfin, j’ai complêtement déliré sur le monde des morts, aussi rock & roll que Beetlejuice ! 

L’histoire est basique, presque trop gentillette. Mais l’ambiance de conte sombre et décalé m’a énormément plu ! Les couleurs et le graphisme sont plein de poésie. On croirait vraiment voir des marionnettes et non des images de synthèse, ce qui donne une belle autenticité au film ! Les musiques sont tantôt entraînantes, tantôt mélancoliques. J’ai aimé aussi le  papillon bleu  qui est un beau symbole dans le film: la libération.

Bref, un Burton de très bon cru !!!

Vidéo du jour: les femmes Bad-ass

Comme c’est la journée de la femme, place à un bel hommage aux  personnages féminins Bad-Ass de Joss Whedon: ce montage regroupe notamment la mythique Buffy et ses acolytes, mais aussi Kaylee de Firefly, Penny de Doctor Horrible et Echo du moins connu Dollhouse, une série sur un laboratoire scientifique qui regroupe de belles femmes agents secret…dont la mémoire est effacée après chaque mission !

Auteur: MrMorda898

Musique:« Rock Star (Jason Nevins Remix Edit) » de N.E.R.D.