Demain (Cyril Dion et Mélanie Laurent)

Aujourd’hui , place à un passionnant documentaire, loin du pessimisme ambiant !

Résumé:

« Avec ce film, nous voulions montrer qu’un autre monde est possible. Que nous ne sommes pas obligés de subir les catastrophes annoncées. Que nous connaissons déjà la plupart des solutions. Et que pour nous mettre en action, nous avons non seulement besoin de comprendre, d’être ému, mais également d’imaginer l’Avenir.

Dénoncer n’est plus suffisent. Nous avons désormais besoin de nous raconter une nouvelle histoire, suffisamment inspirante pour nous donner envie de retrousser les manches et construire ce monde nouveau. Dès aujourd’hui. »

Mélanie Laurent et Cyril Dion

Mon avis:

Enfin, un documentaire positif qui propose de vraies solutions plutôt que de se lamenter sur le triste état du monde !

Cyril et Mélanie ont parcouru 10 pays pour rencontrer des gens qui se battent pour un monde meilleur, sans pétrole ni pesticides. Un monde où les citoyens sont actifs et égaux. 

Ainsi, à Détroit (USA), les légumes sont cultivés en ville par les habitants qui du coup, consomment sain et local. En France, une petite entreprise locale teste la permaculture ou culture alternée, qui donne une production d’autant plus impressionnante, qu’aucun pesticide ou engrais n’est utilisé.

En Angleterre, une monnaie locale est utilisée pour relancer l’économie. On ne présente plus l’excellence Finlandaise concernant l’éducation. À Sans Francisco, tout une usine vit indépendamment car ses déchets servent de chauffage et les déchets usagers des habitants sont recyclés, transformés en engrais…et rendu aux agriculteurs. Les éoliennes, les panneaux solaires, l’eau, et encore d’autres solutions sont proposées.

De nombreux économistes anglais, français (dont Pierre Rhabi) mais aussi indiens sont présents. D’ailleurs c’est justement leur voyage en Inde qui m’a le plus marquée: à Chennai émerge une mini démocratie locale sans castes ! Les citoyens participent activement à l’évolution de la communauté. Les femmes travaillent et les enfants sont éduqués. 

J’ai été très touchée par ces gens qui se démènent avec détermination et joie à soigner notre terre et nous ouvre les yeux sur un autre avenir. 

Un documentaire inspirant et passionnant, avec en plus une bande originale magnifique !

Dvd du week end: Tante Hilda

Aujourd’hui, une nouvelle découverte animation… française, pour une fois ! Et tout en aquarelle ! Tante Hilda a été réalisé en effet par Jacques-Rémy Gired et Benoît Chieux et sorti en 2013. Le film a été tourné au studio Folimage et chez Mélusine Productions.

4f1ca89d1b07d4dc04d5fffc680f933a

Résumé:

« Tante Hilda, amoureuse de la nature, conserve dans son musée végétal des milliers de plantes du monde entier. Beaucoup sont en voie de disparition. Parallèlement, une nouvelle céréale, Attilem, mise au point par des industriels, se cultive avec si peu d’eau, sans engrais, et produit des rendements si prodigieux, qu’elle apparaît comme la solution miracle pour enrayer la faim dans le monde et prendre le relais du pétrole dont les réserves s’épuisent. Mais la catastrophe n’est pas loin… »

Mon avis:

Une jolie fable écologique engagée aux couleurs splendides ! Les dessins du film ont été entièrement réalisés à la main sans le moindre effet 3D, ce qui fait du bien ! 

La commune fictive où se déroule le film, Beaumont-les-Vignes, s’inspire des paysages du sud de la Drôme, région où se trouve le studio de Folimage où il a été réalisé.

Deux sœurs, Hilda et Dolorès, ont suivi des parcours diamétralement opposés.

Hilda, une jeune femme rousse à la silhouette dégingandée, est farouchement écologiste : elle se déplace à bicyclette, se préoccupe constamment de la préservation de l’environnement et a rassemblé un musée végétal où elle conserve toutes sortes de plantes.

Dolorès, elle, est devenue la PDG sans scrupules d’une entreprise multinationale de l’agroalimentaire recherchant le profit à court terme. Grâce à la technologie des OGM, qui consiste à modifier génétiquement les plantes, Dolorès a mis au point une nouvelle céréale, baptisée Attilem, une sorte d’artichaut géant doté de tentacules. Ce nouveau produit, capable de pousser avec très peu d’eau et sans engrais, qui devrait lui rapporter des bénéfices astronomiques. Elle affirme même qu’il pourrait résoudre le problème de la faim dans le monde et remplacer le pétrole comme nouvelle source d’énergie. Mais bientôt, les plantes Attilem commencent à pousser trop vite, hors de tout contrôle

Oscillant entre poésie et débat écologique, cette animation a le mérite de faire réfléchir, ayant même provoqué une certaine polémique.  En effet, elle dénonce les méthodes industrielles à outrance, qui arrivent parfois à corompre même des chercheurs les plus brillants. Et invite à la prudence quant aux OGM.

Une animation fraîche avec des personnages, certes un peu exagérés, mais c’est pour la bonne cause ! J’ai bien aimé pour ma part !