La mort de la télé

J’avais déjà écrit un coup de gueule sur la pauvreté des programmes. Mais là, ce n’est plus possible. Pas France 4. Pas la chaîne qui m’a fait découvrir le Docteur !!! Et pourtant si. Sa fin est programmée pour 2019 !

Fini le temps où je m’enfilais les épisodes du Docteur le dimanche après-midi ! (De toute façon, ils n’étaient jamais dans le bon ordre ! ) Maintenant, C’est que des programmes pour enfants. Comment je vais pouvoir regarder la Tuerie Cosmique que va être la 11e saison??? L’actrice est magnifiiiiique !!!!

France Ô n’est pas au mieux de sa forme non plus. Mais pour le moment, elle tient le choc: je vais pouvoir continuer à regarder Meurtres au Paradis, le temps que ça dure. Je comprends pourquoi tout le monde se tourne vers Netflix. La télé « classique » meurt à petit feu. Il suffit de regarder les programmes pour être déprimés:

moi quand je lis le programme du soir

-Films vus, revus et re-revus

-Séries policières en surdose (bon OK, j’en regarde deux: Meurtres au Paradis et Nicolas Lefloch)

-Vaine tentatives de téléfilms « inédits » (en général, soit du policier, soit un téléfilm niais, voire, un mix des deux)

-Le retour de Patrick Sébastien et son Cabaret 

-Michel Drucker et son VIP  de vieux

-Des reportages « en immersion » qui descend en flèche ma foi en l’humanité.

Bref, c’est la mort de la télé ! Alors, je file sur youtube et ses web-séries; les dvd de la médiathèque ou je déniche en magasin quelques séries oubliées, comme Farscape, Grimm, ou Babylon 5 ! Heureusement qu’il y a  aussi les livres et le ciné ! Au fond, la télé, je m’en passe fort bien !

La télé est morte. Vive les dvd ! 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publicités

Protégé : Ça fait mal

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Coup de coeurs de (presque) été

Voici un petit palmarès des article qui m’on plu, fait rire, réfléchir ou simplement interpelée:

108438303497512117_XQ0dtNLx_f

Tout d’abord l’éloquent témoignage de Cordélia, illustré par le talentueux Monsieur Q: la bi-phobie, présente autant chez lez gays que les hétéros ! Il est grand temps qu’on en parle:  être bisexuel n’est pas une « passade », c’est un choix comme un autre ! Arrêtez de mettre les gens dans des cases ! C’est leur vie intime, ça ne vous concerne pas !

Autre article qui m’a beaucoup parlé, celui d’ Ana Verbiana sur une phrase toute bête mais qui en énerve plus d’un sans le savoir: le fameux « Bon courage » ! Ça part d’une bonne intention, mais j’avoue que moi aussi, cette remarque/phrase bâteau peut m’agacer!

Mauvaise nouvelle pour les fans de Maliki: Fleya nous a quitté 😦 : un hommage plein de douceur et de sensibilité. Je n’ai jamais compris pourquoi certains adultes trouvent exagéré de pleurer un animal ! Ce n’est pas un objet. C’est une créature vivante, avec qui on passe de très bon moments ! On ne devrait pas en avoir honte. 

Un idée originale pour les fan de lectures, de fanfics et d’adaptations de livres: If List ! Où enfin, nous pouvons faire notre propre casting pour nos héros litéraires préférés ! Certaines idées sont assez déroutantes d’ailleurs …

Après Pinterest, je me suis créé un compte We Heart It ! Je vais bientôt en avoir des tonnes de photos !!!

Et vous, quels sont vos coup de coeur du moment ?

 

 

 

Pensée: Make Art, Not War !

Parce que je n’ai pas de mot pour exprimer ma tristesse, ma colère et mon dégout. Je mets donc cette affiche de Shepard Fayred:

b120a4f19402c2605378e969e0ed5a7e

Cette affiche est pour les parisiens, les tunisiens, les belges et toutes les victimes de la Connerie Humaine ! Et pour tous ceux et celles qui comme moi sont dépassés par toute cette haine, cette violence  gratuite et ces gens qui se pensent supérieur en massacrant des innocents !

C’est tout ce que j’ai à dire.

Les aventures de Chatran: le scandale de la maltraitance

Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait d’article sur mes films d’enfance ! En voici un que je regardais très très souvent ! Un film beau, mais controversé et cruel ! 

7efdc0ec01baeca20f64ef525595ed25

 

Les Aventures de Chatran (Koneko monogatari en version originale) est un film réalisé par Masanori Hata et sorti en 1988. Le DVD de ce film est sorti en 2002 chez TF1Video.

Résumé:

Chatran, naît avec le sens de la découverte. Accompagné de son fidèle ami Pousquet, il occupe le plus clair de son temps à jouer à cache-cache. Mais un jour, lors d’une partie de jeu avec Pousquet, Chatran a la malencontreuse idée de se cacher dans une caisse retenue au bord d’une berge de rivière, et le torrent emporte Chatran dans sa caisse. Pousquet le suit, mais ils se perdent de vue, c’est alors que commence une incroyable aventure pour Chatran qui devra faire face à ses peurs pour apprendre à grandir.

Mon avis

Un film très atypique, à mi-chemin entre le conte et le documentaire, qui alterne les scènes dures, (un chat trempé jusqu’au os, un combat avec un ours)  et surréalistes (Chatran qui dort avec une biche). J’avais aimé la structure du film, dont chaque « chapitre » est illustré par un haïku (poésie japonaise) récité par une femme, tandis que la narration du personnage principal, était faite par un homme.  

Lorsque le film est sorti, plusieurs organisations des droits des animaux, et des spectateurs ont tiré la sonnette d’alarme quant à la cruauté et à la maltraitance dont ont été victimes les animaux lors du tournage, appelant le public au boycott.

En effet, nombreuses sont les scènes pointées du doigt. Parmi celles-ci, les plus controversées : celle d’un chaton tombant du haut d’une falaise, comme citée ci-dessus, ou encore, un chien de race carlin combattant contre un ours. Les spectateurs révoltés n’hésitent pas à souligner qu’il est facile pour tout un chacun de comprendre que la réaction des animaux n’est pas contrôlable comme celle d’un acteur, et amènent à s’interroger sur la capacité de la production à intervenir face aux dangers auxquels sont soumis les animaux, le plus flagrant exemple étant le passage du film où le chien se retrouve face à l’ours, et du stress généré aux animaux dans de telles situations.

Enfin, selon la plus grande organisation de défense des droits des animaux du Japon, près du tiers des trente chatons utilisés pour le rôle de Chatran n’a pas survécu. La Columbia n’a jamais apposé au film la mention « Aucun animal n’a été blessé durant le tournage »

Bref, autant dire que mes rêves d’enfant sont brisés 😦