Chick-lit du jour: « Demain, j’arrête ! »

55c01eb747d66ea57d638f1f57dba1e2

Résumé:

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… 

Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis:

Je l’avoue: c’est la couverture rigolote de ce livre qui a fini par me décider ! 

Après toutes ces histoires mélancoliques (Rose) et sombres (La guerre du Bruit), j’avais besoin d’une lecture plus légère ! Et j’ai grandement apprécié ce petit roman ! Julie est une jeune femme aussi gaffeuse qu’attachante.

Fraîchement larguée, la voilà qui se prend de passion pour son nouveau voisin au nom pour le moins original: Ricardo Patatras ! Tout est bon pour réussir à le croiser: rester plantée derrière sa porte à guetter le moindre bruit de pas, se remettre au sport pour pouvoir courir avec lui… ou se coincer la main dans une boîte au lettres en voulant espionner son courrier !

Mais plus que que l’histoire entre Ric et Julie, c’est l’amitié et la solidarité de son entourage qui m’a beaucoup touchée: Xavier, le meilleur ami mécano qui construit sa voiture pièce par pièce;  Jade, la copine obsédée par les pompiers; Sophie, la meilleure amie; Géraldine, la collègue trop parfaite; Madame Bergerot, la boulangère bourrue et protectrice qu’elle connaît depuis l’enfance; la vieille dame du dessus, avec son sac de courses toujours rempli…

Tous ces gens forment une sorte de petite famille, bigarrée et sympathique. Ce melting-pot de cultures et de génération différentes m’a fait penser à mon propre quartier, chez moi. J’aime ces gens que l’on croise tous les jours et dont le simple « Bonjour ! » enjoué peut davantage réconforter qu’une longue discussion qui retourne le couteau dans la plaie!

Ma seule déception a été Ric, trop lisse, trop sombre, et trop triste pour être avec Julie j’ai trouvé  ! J’imaginais un personnage plus pittoresque ! Seul son nom l’a sauvé au final ! Mais l’ambiance et le style d’écriture m’a donné une bonne bouffée d’air frais ! Malgré sa maladresse et un manque de chance qui frôle le ridicule, Julie garde la tête haute et prend ses décisions avec beaucoup de culot ! L’humour est omniprésent et c’est devenu tellement rare de rire en lisant un livre !

Rien que pour ça, je le recommande !

Chick-lit du jour: Olivia Joules d’Helen Fielding

 

couv7261165

J’ai mis un certain temps à apprécier ce livre. Pour la simple et bonne raison que j’étais trop imprégnée de l’image de Bridget Jones. Du coup, je m’attendais à un genre de dérivé de l’héroïne, alors que ça n’a vraiment rien à voir ! Il faut dire que le résumé est assez trompeur. Olivia Joules est, en fait, un personnage bien plus sombre qu’on ne le croit.  Pleine d’ironie et de fantaisie, elle ne voit pas le monde comme un endroit très sûr et ne sort jamais sans son kit de survie. Son boss la rétrograde car elle aurait selon lui, une « imagination hyperactive « . Il ne sait pas que la réalité va souvent bien plus loin que la fiction ! Ce n’est certainement pas Olivia qui dira le contraire, lorsqu’elle fait la connaissance de Ferramo, un millionnaire à la ressemblance troublante avec… Ben Laden.  Et bien entendu, personne ne la croit ! Qu’à cela ne tienne ! Bravant les risques, elle se lance dans une enquête périlleuse, qui l’emmène des paillettes de Los Angeles aux grottes du Soudan, jusqu’à découvrir une machination des plus habile.

Un livre plutôt réussi, qui mélange romance, espionnage et complot politique. Le tout, avec humour ! Pas mal du tout, tout compte fait !

Chick lit du jour: Sophie Kinsella

Jusqu’à présent, je ne courrais pas spécialement après le chick-lit, mis à part Helen fielding avec « le journal de Bridget Jones« . Et j’ai découvert Sophie Kinsella. Pourtant, la fameuse « Accro au shopping » ne m’a jamais vraiment attirée. Cependant, cette auteure m’a offert 2 jolies surprises:

Les petits secrets d’Emma, qui nous fait faire la connaissance d’une jolie menteuse. Enfin menteuse…disons plutôt qu’Emma arrange la réalité à sa manière. Elle est romantique, lit plusieurs magasines pour choisir son horoscope le plus favorable, aime le sherry et manque de confiance en elle. Jusqu’au jour où elle se confie à un inconnu dans un avion lors de turbulences. Elle lui confie tout ce qu’elle n’a jamais osé dire à personne. Problème: cet inconnu n’est pas si inconnu que ça…puisque c’est son PDG!

J’ai adoré les quiproquos, l’humour et la modestie d’Emma. J’ai aimé aussi la réflexion sur les cachotteries de tous les jours et ces secrets lourds à porter. J’ai moins accroché à l’histoire d’amour, un peu trop tortueuse à mon goût . Jack Harper ne m’a pas tant séduite que ça…

Très chère Sadie. Là, plus qu’une surprise, c’est un véritable coup de coeur ! C’est l’histoire de Lara Croft Lington, une jeune chef d’entreprise de recrutement, qui doit se rendre à l’enterrement d’une de ses grand-tante: Sadie qu’elle n’a pratiquement pas connue. Or, voici que lors de l’enterrement son fantôme se manifeste car elle n’a plus son collier! Lara doit donc se coltiner le fantôme sa grand-tante , une femme aussi attachante et agaçante qu’une gamine de 15 ans et faire cette insolite chasse au trésor… qui l’amènera plus loin qu’elle ne le pense!

J’ai a-do-ré ce bouquin ! bien meilleur que les Secrets d’Emma en fait ! Sadie a une pêche d’enfer…pour ses 105 ans !!! Et à son contact, Lara va vivre des aventures trépidantes: danser le Charleston, faire de nouvelles connaissances, évoluer professionnellement  et personnellement. Les personnages secondaires sont également très intéressants, comme la gentille collègue de travail, l’oncle prétentieux millionnaire, l’ex-petit ami, mais surtout Ed Harrisson , un orateur qu’elle rencontre dans un contexte…hilarant ! J’ai particulièrement apprécié l’évolution de ce personnage, assez subtil. Ajoutons à cela, un humour décapant et que j’adore les Années folles  et vous avez compris pourquoi j’ai autant aimé ce bouquin.

Bref , il n’y a pas que Becky! il y a aussi Emma et  Sadie! (c’était la rime du jour!) Ces deux livres ont également un thème commun: la jalousie familiale. Dans les 2 oeuvres, il y a un passage totalement jouissif de « cassage » d’un membre de la famille !

PS: j’ai préféré mettre les couvertures VO, que je trouve plus jolies et plus représentatives de ces 2 histoires.