Dancing with the Birds (Netflix)

Depuis le mois de mars, je me suis fait une cure de nature: avec l’arrêt des voitures en ville, j’ai redécouvert le chant des oiseaux et ça fait un bien fou ! Alors quand j’ai vu que Netflix proposait un documentaire sur les oiseaux exotiques, j’ai foncé !

Résumé:

« De danses provocantes en étalage de plumes colorées, de majestueux oiseaux nous offrent le spectacle de leurs captivantes parades nuptiales. Film réalisé par Huw Cordey et raconté par Stephen Fry. »

 

Mon avis:

Mais quelle merveille ! Ce film n’est pas seulement un superbe hommage à la forêt tropicale et ses habitants. Ces oiseaux sont juste incroyables ! Les mâles redoublent de créativité pour attirer leur compagnes ! Chaque oiseau a son style, sa beauté et sa technique pour pécho !

L’un déploie ses longues plumes gracieuses, un autre fait du « pole dance » sur un tronc en frétillant de la queue, un troisième change littéralement de forme ! D’autres optent pour le travail d’équipe. À deux ou en bande, ils mettent toute leur énergie pour être remarqués: frétillements, chants lyriques ou danse synchronisée ! Tout est soigneusement préparé de façon maniaque, c’est juste impressionnant ! 

Les parades sont pleine de poésie, de couleurs et même d’humour ! Piste de danse impeccable, nid « romantique » fait de branchages et décoré de friandises, chants portant sur des kilomètres pour attirer la femelle… qui peut se révéler impitoyable et se casser avant la fin du show ! J’étais juste dépitée quand l’un deux se prenait un râteau ! 

Pour mettre du rythme dans tout ça, le réalisateur a opté pour une musique adaptée à chaque « artiste » et un narrateur de talent: Stephen Fry

J’ai aussi beaucoup aimé l’opening du film maçon dessin animé, qui donne la pêche et met instantanément de bonne humeur ! Le seul défaut de ce film: bien trop court, moins d’une heure ! J’en voulais encore ! Je vais m’en regarder d’autres, c’est certain !

Je recommande si vous aimez la nature et/ou passer un bon moment en famille ! Ça change des séries, c’est coloré et nous permet de nous émerveiller !

« Beauté cachée » de David Frankel

Hello à tous ! Aujourd’hui, place à un film au titre intriguant que je voulais absolument voir ! Avec un casting pareil et Will Smith en première ligne, c’était juste obligé !

Résumé:

« Howard Inlet, un brillant publicitaire new-yorkais, n’est plus que l’ombre de lui-même. Depuis qu’il a perdu sa fille, il n’a plus le goût de vivre. Son entreprise s’en ressent, et ses collègues décident de le secouer de façon originale: répondre à trois lettres désespérées…à la Mort, au Temps et l’Amour ». 

 

Mon avis:

J’attendais beaucoup de ce film… et ça m’a frustrée !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le sujet est délicat. Comment se relever de la perte d’un enfant? Que dire face à un ami, un collègue, tellement dévasté qu’il ne parle plus et ne se soucie plus de son apparence, de son travail et de sa vie privée?

Depuis la mort de sa fille, Howard n’arrive à faire que trois choses: des jeux de dominos, rouler à toute vitesse sur son vélo…et écrire. Ce sont ces lettres qui donneront à ses collègues une idée farfelue pour le faire sortir de son mutisme.

Ainsi, Howard se retrouve à plusieurs reprise, à faire la conversation avec… la Mort (Helen Mirren), le Temps (Jacob Latimore) et l’Amour (Keira Knightley). Il essaie aussi vainement de parler lors de thérapie de groupe. Mais le coeur n’y est pas.

Howard m’a fait penser à Hancock, dans son côté torturé mais digne, sauf que lui, n’a plus la force de sourire ou faire de l’humour noir. Sa douleur est tout ce qui lui reste de sa fille. Donc il l’entretient, se mure dans le silence, et ne s’autorise à pleurer que la nuit.

Mais ce film n’est pas qu’une histoire de deuil. Il y a aussi le pardon, le divorce, les problèmes financiers et la maladie. Le poids du Silence surtout ! 

Will Smith est comme d’habitude excellent. Ses expressions sont justes et poignantes. Il réussit faire ressortir sa souffrance sans dire un mot ! Et sans jamais sur-jouer.

Les autres acteurs ne sont pas en reste:

Kate Winslet dans le rôle de Claire la collègue compatissante en mal d’enfant; Edward Norton en ami d’enfance divorcé rejeté par sa fille… Helen Mirren, actrice fantasque et Mort pleine de répondant… J’avoue que des trois « éléments » j’ai préféré sa performance ! C’est une femme charismatique !

Keira Knightley m’a déçue. Je m’attendais à un personnage plus pétillant pour redonner l’espoir en l’Amour ! Son jeu maladroit est particulièrement fade à côté de Kate Winslet !

En revanche, belle surprise pour Jacob Latimore, qui incarne « Le Temps »: un jeune homme vif et philosophe, qui réussit à sauver le film d’une dégoulinade de guimauve. Son personnage fougueux donne un coup de peps bienvenu. 

J’aime aussi beaucoup Micheal Peña, dans le rôle de Simon Scott, un collègue de Howard, plus en retrait, mais qui a lui aussi son compte de problèmes. Son histoire m’a touchée par la façon dont elle s’inscrit dans le film, de façon pudique et discrète. 

Enfin, LA révélation de ce film est la magnifique Naomie Harrys qui incarne Madelline qui anime la thérapie de groupe. Son jeu, plein de finesse, de compassion et d’écoute m’a beaucoup touchée ! Un talent à suivre ! 

Beauté cachée est un conte intime, qui a le mérite d’avoir une forme originale. Chacun peut aider quelqu’un à franchir un cap, même avec un simple regard. Malgré ses maladresses, j’ai aimé le thème, les dialogues, le côté philosophique. 

Esthétiquement, c’est très joliment filmé, comme un conte de Noël, mais sans les cloches et j’ai particulièrement aimé la bande originale, très belle dans sa mélancolie.

J’ai été donc touchée… mais pas chamboulée. Ce film aurait pu être bien meilleur vu son casting. Dommage, car il y avait de la matière ! Heureusement, je l’ai vu en V.O. Les dialogues sont bien plus subtils dans cette version. Je le ferai plus souvent à l’avenir !

Une curiosité, ni exceptionnelle ni ratée. À voir juste une fois, pour se faire une idée !

 

La famille Willoughby de Kris Pern

Hello à tous ! Aujourd’hui, place à une petite confiserie Netflix, qui a égayé  mon après-midi pluvieuse !

Résumé:

« Maltraités et délaissés par des parents particulièrement égocentriques, trois frères et une soeur décident de tout simplement s’en débarasser en les envoyant faire un voyage en amoureux. Mais leur liberté sera de courte durée. Entre une nouvelle gouvernante, un bébé farceur et un chat bleu, ils vont vivre plein de péripéties aussi rock and roll que dangereuses… »

 

Mon avis

Derrière son ambiance colorée et mignonne, La famille Willoubhy cache une histoire assez dramatique, au final. En effet, les parents sont irresponsables, froids et odieux avec leurs gosses. Enfermés dans leur bulle conjugale, ils ne leur accordent pas plus d’intérêt que des mouches énervantes. Gomez et Morticia sont de très bons parents à côté !

Aussi, c’est l’aîné,Tim, qui tient le rôle de chef de famille. Il veille sur ses frères jumeaux Barnaby et… Barnaby, ainsi que sa soeur Jane. Il essaie aussi tant bien que mal, d’ouvrir les yeux de son père. Mais tout ce qu’il récolte c’est du dédain et même du dégout. 

Jane adore chanter, les arc-en ciel et les histoires. Mais sa voix ne fait qu’irriter ses parents. Les jumeaux sont des inventeurs brillants qui, comme les frères Wesley parlent de la même manière et sont très complices.

Jusqu’à La Prise de Conscience.Tim comprend que ses parents ne l’aimeront jamais, ni lui, ni ses frères et soeur. Aussi, nos quatre garnements mettent au point un plan pour se débarasser d’eux. Ce qui va chambouler leur quotidien et leurs valeurs. 

Ce film nous donne un message fort: Les liens du sang et les liens du coeur ne vont pas toujours de paire et inversement ! Il y a aussi une vraie critique sur le droit à la parole des enfants: ils ont leur mot à dire ! J’ai beaucoup aimé la façon dont ces frères et soeurs veillent les uns sur les autres. 

Enfin, esthétiquement, c’est très joli ! L’ambiance rose et bubble gum m’a énormément fait penser à l’animation Trolls des studios Dreamworks ! D’ailleurs Jane n’a rien à envier à Poppy côté voix. Sans être aussi musical, La famille Willoubhy a bien rempli son rôle. L’histoire s’enchaîne bien et hormis les parents, les autres personnages sont très attachants !

Une animation plus grinçante que pétillante, très agréable à voir !

 

 

Mes coups de coeur

Hello à tous ! Aujourd’hui, je voulais partager avec vous un article un peu plus personnel.

Je me rend compte que ce blog est un vrai garde fou pour moi. C’est ma bulle de normalité. La seule chose qui ne s’est jamais tarie avec le temps. Mon amour de l’écriture et de partager des histoires avec vous.

Contrairement à d’autres, je n’ai nullement l’intention de faire un carnet de bord de mes journées…sauf pour les rubriques habituelles: séries, films, animés, livres et musique.

Même si ça me taraude. Même si parfois, j’ai envie de me confier davantage. Mais je résiste. Par respect pour ma vie privée. Mais surtout, pour rester optimiste. C’est pouquoi, j’ai décidé de partager avec vous de belles choses, de belles histoires et de belles personnes !

  • Par exemple, Jonna Jinton, une jeune suédoise de 26 ans, qui a troqué sa carrière toute tracée pour retrouver ses racines dans son petit village natal. Photographe, elle nous propose de magnifiques images de la nature à son apogée, grâce son blog video !

 

  • Toujours dans les voyages, la chanteuse Kerli m’a fait m’intéresser à ce beau pays qu’est l’Estonie ! Je suis particulièrement fascinée par la ville de Tallinn,sa capitale !

  • Parmi les émissions, j’ai redécouvert, il y a quelques mois La Parenthèse inattendue de Frederic Lopez. J’ai beaucoup aimé l’ambiance cocooning, propice aux confidences. Et surtout, le défi de mélanger des artistes de toute génération ou milieu social confondus. Un tour de force !

  • Parmis mes lectures, je laisse de côté mon compte Goodreads et me suis mise à relire Mange Prie Aime d’Elizabeth Gilbert. Ce livre me parle tellement ! Le film avec Julia Roberts m’a paru bien fade cependant !

  • Sur Youtube, je recommande aussi la chaine de Gislaine Duboc, thérapeute, sexologue et chamane, qui m’a beaucoup émue par sa bienveillance, son esprit critique et sa douceur. Elle a aussi écrit un livre !

  • Côté films et séries, je regarde Timeless, une excellente série de voyage temporel ! Une équipe sympa, un véhicule original et un casting d’autant plus cool que je ne connaissais aucun des acteurs ! Découverte totale donc !

  • J’ai commencé Fringe aussi, mais l’univers me donne parfois la chair de poule ! J’ai aussi enfin vu le magnifique Intouchables, qui m’a toute chamboulée ! J’en ferai une chronique prochainement ! Je fais le plein de comédie avec How I met your mother ! Je n’ai vu que quelques épisodes mais j’aime déjà beaucoup ! Pourtant, les sit-coms, ce n’est pas vraiment mon truc d’habitude ! Par contre, je ne sais pas encore si j’aime ou pas Barney !

  • Enfin, mille ans après tout le monde, je découvre l’excellent animé Black Butler *_* ! Le meilleur du genre depuis XXx Ollic ! Il mélange forces occultes, pacte avec le diable, Anges vengeurs et patrimoine familial en pleine déroute ! Une tuerie !

 

Voilà, désolée pour ce billet un peu brouillon ! J’espère qu’il vous aura plu !

« Interstellar » de Christopher Nolan

Bonjour à tous ! Après le magnifique Gravity, je voulais découvrir d’autres films se déroulant dans l’espace ! Et j’ai opté pour « Interstellar », qui m’intriguait énormément !

Résumé:

« Alors que la Terre se meurt, suite à une pénurie alimentaire sans précédent, une équipe d’astronautes franchit un trou de ver apparu près de Saturne et conduisant à une autre galaxie, afin d’explorer un nouveau système stellaire et dans l’espoir de trouver une planète habitable et y établir une colonie spatiale pour sauver l’humanité. »

 

Mon avis:

Wow ! Ce film est un véritable O.V.N.I ! Moi, qui croyait à une simple « escapade dans l’espace », j’avais tout faux !

L’histoire commence comme une « dystopie réaliste ». la Terre est devenue de moins en moins accueillante pour l’humanité qui connaît une grave crise alimentaire. En effet la seule plante qui résiste encore aux terribles tempêtes de sable est le maïs.

Cooper est un agriculteur blasé qui lutte dignement pour sa survie dans une ferme avec son père et ses deux enfants. C’est aussi un ancien pilote de la NASA  estimé de ses pairs. Lors d’une banale convocation, il découvre avec horreur que l’école à supprimé de ses livres d’histoire les missions Apollo ! Ce qui est la preuve que l’humanité (ou du moins son gouvernement) s’est résigné(e) à son extinction prochaine.

Cooper aime profondément ses enfants qu’il élève tant bien que mal dans cet environnement hostile. L’élément déclencheur viendra de sa fille, Murphy âgée de dix ans: elle est persuadée que leur ferme est hantée par un « fantôme » qui essaie de communiquer  avec eux ! Qui aurait pensé que ce « fantôme » renverrait Cooper dans l’espace !

À partir de là, l’action commence réellement et je n’ai plus réussi à décrocher ! Un père angoissé pour l’avenir de ses enfants. La recherche désespérée d’une planète « habitable ». Des scientifiques amers. Une humanité en mode « survie ». Une Terre en colère contre ces hommes qui l’ont trop meurtrie. Et au milieu de ça, le silence absolu de l’espace et ce magnifique « Trou de vers ». Les effets spéciaux  sont à couper le souffle !

Le casting est royal: Matthew McConaughey en père courage, Anne Hathaway en cosmonaute romantique, Micheal Cane en éminent scientifique ou encore Jessica Chastain, que j’avais découverte dans Crimson Peak ! Matt Damon a aussi droit à un petit rôle…bien différent de ses gentils héros habituels ! 

C’est toutefois la jeune Makenzie Foy (Murphy enfant)  qui m’a le plus bluffée ! Cette jeune fille est prometteuse !

Le message de ce film est très beau et aborde des thèmes très variés: la science (et plus particulièrement la gravité), le système stellaire et ses contraintes temporelles; l’amour absolu d’un père pour sa fille. Mais surtout, c’est  un cri d’alarme sur l’état de notre planète qui pourrait bien « se venger » un jour !

C’est le film de SF le plus subtil que j’ai pu voir depuis bien longtemps !

 

 

 

Coup de coeur: Yayao Ma Van As

J’ai découvert cette artiste sur Pinterest. Yayao Ma Van As est une illustratrice/peintre asiatique qui vit à Los Angeles. Elle a notamment travaillé pour Warner Bros et Disney Productions. Et ce n’est pas étonnant quand on voit la beauté de ses dessins !

Ce que j’aime particulièrement chez elle, c’est qu’elle met en avant des tranches de vie. Vous savez, ces petits moments tout simples (seul, en couple ou avec un animal), mais qui ont au final tellement de valeur ! Voici mes illustrations préférées !



Site officiel: https://www.yaoyaomavanas.com

Note: contrairement à d’autres artistes, Yayao n’a pas de compte Twitter. Si vous en trouvez un, c’est un fake ! Elle le dit elle-même sur son Instagram !

La spiritualité et moi: une quête personnelle

Depuis toute petite, je me suis souvent posé des questions sur la religion. Et c’est seulement aujourd’hui, à 37 ans, que j’ose enfin explorer cette partie de moi: la croyante. 

Je vous propose une réflexion sur la Foi, et la force d’Âme qu’elle procure. 

La Foi au fond, qu’est-ce que c’est? « Avoir foi » en quelqu’un, c’est lui faire confiance. Une personne « de bonne foi », elle est honnête. Mais « avoir foi » en un dieu, quel qu’il soit, qu’est-ce que ça représente?

J’ai toujours été impressionnée par les hommes et femmes de foi:

Que ce soit l’abbé Pierre, Soeur Emmanuelle, dite « La petite soeur des pauvres » mais aussi Mathieu Ricard, Ani Choyin Drolma ou encore Amma, l’Hindoue qui prend les hommes du monde entier dans ses bras…

Enfin, ma dernière découverte est musulmane: Seydi Diamil Niane, dont je vais me procurer l’ouvrage ! Car l’Islam aussi a ses hommes de paix ! On ne le dit pas assez !

C’est le dénominateur commun de ces belles personnes: L’Amour et la Paix.

Ils dégagent tous (quelle que soit leur religion) une joie calme, un optimisme indéfectible et ne restent jamais passifs. Ils continuent de voir la beauté du monde et de l’âme humaine, même dans les cas extrêmes.

J’ai appris récemment l’étymologie du mot « religion' »: il viendrait du latin « religare » qui veut dire « relier ». Pour moi la Foi, c’est cela. Se sentir « relié » à quelque chose de plus grand, plus beau que soi. Je trouve que c’est une belle définition !

Car l’important, ce n’est pas le nom du Dieu ou ses coutumes. C’est que Son Message d’Amour soit entendu, donné et compris !

Parmi les livres qui me paraissent intéressants sur le sujet:

« L’art du bonheur » de Sa Sainteté le Dalaï-Lama

« L’Amour est contagieux » du Pape François

« Le Prophète » de Khalil Gibran

« Chemins spirituels » de Mathieu Ricard

« La richesse de la pauvreté » de Soeur Emmanuelle

« Moi musulman, je n’ai pas à me justifier » de Seydi Diamil Niane

Défi Femmes du monde: ma PAL féministe de ce printemps

Qui dit mois de Mars, dit Journée de la Femme ! C’est pourquoi j’ai décidé de faire une PAL sur un thème qui m’inspire: Les Femmes du monde. Par « monde », j’entends le côté ethnique, culturel, social mais aussi d’autres mondes fantastiques ! Parmi les livres que j’ai choisi:

  • « La perle et la coquille » de Nadia Hashimi

la condition des femmes d’Afghanistan. Je connais encore mal ce pays et ce livre a fait couler beaucoup d’encre !

  • « Les dames du lac » de Marion Zimmer Bradley:

La quête du Graal, uniquement vue par les femmes des légendes Arthuriennes ! Ça fait un bon moment que je veux lire ça ! On connait Morgane, Viviane, Guenièvre… mais Morgause n’est pas assez citée à mon goût !

  • « Tous ces silences entre nous » de Thrity Umrigar,

Les femmes indiennes dans le Bombay d’aujourd’hui. L’Inde est l’un des pays qui me fascine le plus! C’est donc un passage obligé ! Merci Persephone pour la découverte !

  • Moloka’i : la prisonnière du paradis d’Alan Brennert.

Cette fois-ci, nous partons pour Hawaï avec une histoire aussi exotique que mystérieuse !

Certes, ce n’est pas une histoire écrite, mais sa galerie de portrait va bien au delà des mots…