D’où vient…le gothique

J’ai toujours été fascinée par le mouvement gothique que ce soit en littérature, architecture, en musique et bien évidemment le style vestimentaire. C’est pourquoi, j’ai voulu en écrire un article, car ce mouvement, cette culture même reste encore victime de pas mal de préjugés et je trouve que c’est dommage.

Le mouvement gothique est né au Royaume-Uni à la fin des années 70.

Parmi les constantes esthétiques du mouvement on observe l’usage du noir. Il s’agirait notamment à symboliser la marque du passage du temps, une sorte de mélancolie éternelle, la prégnance du romantisme noir, l’époque médiévale, victorienne ou encore l’imaginaire fantastique. Les symboles fréquents sont le corbeau (liberté, solitude), la chauve-souris (romantisme noir), le crâne humain (rébellion et mysticisme), qui depuis a été repris par la mode a a du coup, perdu son symbole originel.

Mais d’autres couleurs sont utilisées, comme  le violet, le rouge et même le blanc. Le corps devient un lieu de recherche artistique à part entière.

Ce qui est mis en valeur est souvent en rupture avec les canons de la société. Tout est entretenu au millimètre près: coiffure, maquillage, vêtements, bijoux. L’humain devient une œuvre d’Art en perpétuelle mutation.

C’est du reste, ce que j’admire le plus dans ce mouvement: la créativité, macabre ou dérangeante certes, mais aussi belle dans sa mélancolie. Je suis aussi impressionnée par la joaillerie gothique, ou la rose rouge, le crâne, la toile d’araignée mais aussi les tour de cou victorien, la dentelle, les ombrelles. Les hommes gothiques sont très classes je trouve avec leurs longs manteaux, leurs chapeaux et leur allure dandy.  Les matières des vêtement sont nobles, comme le velours, la dentelle, la soie…  Je trouve les couples gothiques fascinants et beaux.

Les références gothiques sont multiples dans la littérature, le cinéma et la musique. 

 

Dans le cinéma, je citerai The Crow d’Alex Proyas, qui est pour moi une belle illustration du style gothique que ce soit dans l’esthétique, l’histoire ou le symbole du Corbeau. C’est un film que j’invite vraiment à découvrir car c’est le genre d’histoire, certes sombre, mais qui donne un vrai message sur la douleur de perdre un être cher. Sans parler du regretté Brandon Lee, magnétique et bouleversant !

Lydia Deeds du film Beetlejuice de Tim Burton est l’ado gothique dans toute sa splendeur et je trouve qu’elle représente aussi très bien ce mouvement. Sa mélancolie, sa fascination pour l’étrange et les morts, sans pour autant être une dépressive ! Je n’ai pas vu le film mais j’aimais bien le dessin animé !

Dans un style, plus léger, il y’a aussi La famille Addams de Barry Sonnenfeld. En plus de l’esthétique noir, il y a surtout dans ce film la rébellion contre les diktats de la société. Et puis, j’ai toujours adoré le couple Gomez et Morticia !!! Ça, c’est un couple uni pour le meilleur et (surtout) pour le pire ! Oubliez Roméo et Juliette ! Je veux une romance comme la leur ! J’aimais bien aussi la série en noir et blanc !

Dans les films récents, je citerai aussi le très beau Crimson Peak de Guillermo del Toro, qui est pour moi un superbe hommage au genre avec ses décors sombres, ses costumes et ses personnages tourmentés. J’avais adoré ce film, moi qui, pourtant, déteste les trucs d’horreur d’habitude ! Un film à voir surtout pour sa belle atmosphère !

Il ne faut pas non plus oublier le célèbre Tim Burton, très influencé par Edgar Allen Poe, surtout dans Sleepy Hollow et Sweeney Tood ! Je n’ai  d’ailleurs pas encore vu ce dernier, mais je pense le faire pour cet automne ! Esthétiquement c’est le plus gothique de tous ses films ! Et j’aime beaucoup le look de Johnny Depp !

En littérature, la poésie est très présente, notamment Charles Baudelaire ou le ténébreux Edgar Allen Poe, pour le côté mélancolie. Le vampirisme est aussi très présent, avec Entretien avec un vampire d’Anne Rice, Dracula de Bram Stoker. Plus récemment L’enfant des cimetières de Sire Cédric commence à se faire un nom ! Il mélange le thriller, le fantastique et le gothique, ce qui promet d’être haletant ! Pour le coup, ça m’intrigue ! 

Enfin, j’avoue être fan de la musique gothique, très variée Autant influencée par la violence du rock métal que le lyrisme du classique. La plupart des leaders de métal sont des chanteuses lyriques comme Tarja Turunen, ex-chanteuse du groupe finlandais Nightwish, Simone Simons du groupe Epica, originaire des Pays-Bas. Et l’un de mes préférés Within Temptation, avec la belle Sharon den Adel !

Et comment ne pas parler de l’icône Marilyn Manson, qui m’a autant fascinée que dérangée quand j’étais ado ! Au départ, il me terrifiait. Et puis j’ai vu son interview dans le documentaire choc Bowling  For Columbine, et j’ai revu mon jugement: voix posée et calme, propos pertinents dénués de toute hypocrisie ! Si son apparence me fait toujours quelque-chose, sa personnalité m’intrigue beaucoup !

Tout ça pour dire que le gothique, c’est une véritable culture, qui peut déranger dans sa fascination pour le morbide. Mais comme toutes les cultures, elle a ses nuances et ses extrêmes. Pour ma part, je suis fan du gothique romantique, inspiré de l’époque victorienne avec ses corsets, ses ombrelles sa dentelle noire et ses bijoux somptueux!

Une personne ne va pas devenir psychopathe parce qu’elle est fascinée par les vampires, le noir ou les trucs violent. Tant que cette violence ne se transforme pas en attaque contre ceux qui ne pensent pas pareil, tout va bien.

Je n’ai jamais été gothique. Mais cela ne m’empêche pas d’être touchée par cet univers très particulier qui a le mérite d’être en constante évolution ! 

 

 

 

Publicités

Hanami: la fête du printemps

Aujourd’hui, place à un article « japonisant » pour célébrer le retour des beaux jours !

hanami-2

Le hanami, littéralement, « regarder les fleurs », est la coutume traditionnelle japonaise d’apprécier la beauté des fleurs, principalement les fleurs de cerisier (sakura), lorsqu’à partir de fin mars ou début avril, elles entrent en pleine floraison.

chiyoda_ooku_hanami

La pratique du hanami est vieille de plusieurs siècles. On considère que la coutume aurait commencé durant la période Nara (710-784) à l’époque où la dynastie chinoise Tang a fortement influencé le Japon, entre autres en apportant la coutume d’apprécier les fleurs. Cependant, il existait au départ une autre  forme de hanami concernant l’abricotier du Japon (une), précédant celui des cerisiers du Japon, ainsi que du pêcher, succédant aux cerisiers. C‘était ces fleurs dune (abricotier) que les gens admiraient à cette époque. Ce n’est que durant la période Heian que les sakura ont commencé à attirer plus d’attention. Depuis cette époque, dans le tanka et le haïku, le mot fleur est très fortement lié au sakura.

Les sakura (cerisiers) étaient à l’origine employés comme annonciateur de la saison de plantation du riz. Les gens croyant à l’existence de dieux à l’intérieur des arbres faisaient des offrandes aux pieds des sakura. Ensuite, ils participaient à l’offrande en buvant du saké. L’empereur Saga, qui a donné son nom à la région de Sagano, et qui vécut à la période Heian, a adapté cette coutume et en a fait des fêtes de « contemplation des fleurs » accompagnées de saké et de mets variés, sous les branches des cerisiers en fleur dans la cour impériale à Kyōto. Des poésies étaient écrites, louant la délicatesse des fleurs, qui étaient vues comme une métaphore de la vie elle-même, lumineuse et belle, mais passagère et éphémère. Ceci serait le début de la coutume des hanami. 

La coutume a été, à l’origine, limitée à l’élite de la cour impériale, mais s’est rapidement répandue à la société des samouraïs, et, à partir, de la période Edo aux gens du peuple. Sous les arbres de sakura, ils prenaient un repas et buvaient du saké dans l’allégresse. 

hanami

De nos jours, le hanami se résume souvent à profiter de cette saison pour pique-niquer, discuter, chanter sous les cerisiers en fleurs. Le symbole du cerisier est très populaire, que ce soit dans les haïkus, les peintures ou les mangas/animés… Ci-dessous, le sublime « 20 cm par seconde », qui met particulièrement bien en valeur le printemps *_* 

5cmpersecond1

Si les cerisiers du Japon sont plus populaires pour les hanami, particulièrement chez les jeunes, les personnes plus âgées préfèrent l’atmosphère des hanami de l’une, (abricotier) plus ancien.

momiji2

Enfin cette « glorification de l’éphémère » a lieu aussi en automne, cette fois-ci avec le momijigari, littéralement « chasse aux feuilles rouges » pour célébrer l’érable japonais !

Beau début de printemps à tous !

D’où vient … le Poinsettia

Plante phare des fêtes avec sa belle couleur rouge, je me devais de parler du ‘Poinsettia’, appelé aussi « Étoile de Noël », qui pousse un peu partout chez nos amis fleuristes et magasins de déco…

poinsettia_2

Le ‘Poinsettia’, de son nom latin Euphorbia pulcherrima, est originaire d’Amérique centrale et du sud du Mexique, région dans laquelle elle peut atteindre 4 à 5 mètres de haut.

joel-poinsett

C’est en l’honneur du premier ambassadeur des États-Unis au Mexique, Joel Roberts Poinsett, qui a donné le nom populaire. L’homme était également botaniste et tomba sous le charme particulier de cette plante.

pflegetipps-01

Selon une légende Aztèque, cette plante serait née du chagrin d’amour d’une déesse: son coeur, saignant de douleur aurait donné sa couleur à cette plante.

Quant au nom dÉtoile de Noël, il vient du fait qu’après les conquistadores, cette plante fut prise les franciscains, pour symboliser l’étoile de Bethléem et le sang du Christ sur la croix… 

Je préviens cependant les personnes alergiques: cette plante possède des cannaux contenant un latex blanc proche du caoutchouc et contenant les mêmes protéines allergènes. Par conséquent, les personnes ayant une allergie au latex peuvent développer la même réactivité avec le Poinsettia !

Chaque année, aux États-Unis, en Espagne, aux Pays-Bas et dans de nombreux autres pays, l’étoile de Noël  est célébrée le 12 décembre.

Passez tous de très bonnes fêtes ! 

 

 

Les idées déco Round 5: les Tiny House

Depuis quelques années, un nouveau concept venu des États unis commence à s’installer tout doucement en France: Les Tiny Houses (micro-maisons en anglais)

CI_Wheelhaus-wedge-tiny-house-exterior

Aux États-Unis, la taille moyenne d’une maison unifamiliale est passée de 1 780 pieds carrés (165 m2) en 1978 à 2 479 pieds carrés (230 m2) en 2007 et ce, malgré la réduction de la taille des familles américaines lors de cette période.

TinyHouses-Infographic-1000wlogo

Le small house movement est né de la volonté de contrer ce mouvement et de réduire la taille des maisons à moins de 1 000 pieds carrés (93 m2). Bien que l’idée a été évoquée par des précurseurs tels Lloyd Kahn3 et Lester R. Walker4, on attribue le lancement du mouvement à Sarah Susanka (en), qui a coécrit The Not So Big House (1998).

61YbVa4T4hL._SY492_BO1,204,203,200_

Des micromaisons sur roues sont popularisées par Jay Shafer et Gregory Johnson, qui fondent la Small House Society en 2002.

800px-Tiny_house,_Portland

Tiny House de Portland (USA)

En 2005, après l’ouragan Katrina, Marianne Cusato crée le Katrina Cottage, une habitation pouvant être aussi petite que 308 pieds carrés (29 m2) et qui présente une alternative aux FEMA trailer (en) gouvernementaux. Bien que ces derniers étaient initialement prévus pour offrir une solution d’habitation en zone sinistrée, ils ont suscité un certain intérêt, notamment par les propriétaires de resorts.

Humm… je ferais bien une petite retraite dans ce genre de maison au calme…

Le mouvement obtient une certaine popularité lors de la période 2007-2010 de la crise financière mondiale débutant en 2007. Cependant, il demeure un mouvement marginal alors qu’environ 1 % des acheteurs américains acquiert une maison de 1 000 pieds carrés (93 m2) et moins. Elles sont également parfois utilisées comme dépendance supplémentaire pour la famille vieillissante, comme bureau ou maison pour invités.

En 2012, les coûts varient entre 20 000 et 50 000 $. Et l’idée commence tout doucement à arriver en France. De solution temporaire, La Tiny House a évolué en véritable mode de vie, prônant le gain de place et la simplificité.  Loin des villas immenses, ces « petites maisons » proposent une alternative à la fois écologique et économique.

Bref, un concept qui fait son chemin et que je trouve plutôt intéressant ! En tout cas, je serais ravie de tester !!!

Sites à visiter:

La Tiny House (France)

The Small House Society (USA)

 

 

Mes Googleries (édition 2016!)

Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas fait de palmarès ! Pour ceux/celles qui me lisent depuis peu, voici donc l’une de mes lubies: je collectionne les logos de Google ! Je trouve certains très artistiques ! Place donc aux Googleries Édition 2016 !

On commence avec le superbe hommage à Charles Perrault (ici, Cendrillon), coloré et poétique.

charles-perraults-388th-birthday-5071286030041088-5656774724026368-ror

 

Celui de Henrik Ibsen, un dramaturge norvégien. Je ne le connais pas du tout pour ma part, mais j’aime le côté rétro du dessin ^_^

henrik_ibsens_185th_birthday-1106006-hp

 

Le magnifique hommage à la cantatrice Maria Callas : il faudrait que je me procure sa biographie ! Elle m’intéresse beaucoup !

maria-callas-90th-birthday-6111044824989696-hp

 

Autre femme d’exception, l’ethnologue américaine Dian Fossey, qui s’est spécialisée dans l’étude du comportement des gorilles. Sa vie a d’ailleurs fait l’objet d’une biopic: « Gorilles  dans la brume » avec dans ce rôle, la charismatique Sigourney Weaver

dian-fosseys-82nd-birthday-5702250374627328-hp

 

Et enfin je termine avec une de mes chanteuse préférée: Ella Fitzgerald, superbement illustrée ! J’aime beaucoup les couleurs !

ella_fitzgeralds_96th_birthday-1212009-hp

 

Et voilà ! N’hésitez à me dire quels sont vos préférés ! 

Coup de coeurs d’automne

Ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit d’articles coups de coeur !

tumblr_n0zxzrc00z1shalg6o1_500

  1. Tout d’abord, le joli blog de Chicky Poo et sa « Planque à libellules », qui alterne lectures, cinéma, sorties, bricolage et gourmandises ! Un blog varié comme je les aime !
  2. Le très beau texte de Fanny (du blog Little Black Sheep) qui rend hommage à sa mère disparue. J’ai versé ma petite larme, j’avoue !
  3. Le très beau projet de Jack Parker: Passion Menstrues, qui nous fait enfin décomplexer sur cette « période » de notre vie de femme. Les articles sont pertinents, drôles et très intéressants !
  4. L’article date un peu mais le sujet est on ne peut plus actuel: le coup de gueule éloquent de l’écrivain français Maxime Chattam concernant la surmédiatisation des assassins. Qu’un auteur de thriller écrive ce genre d’article me donne du baume au coeur ! J’avais bien aimé son livre Léviatemps ! Faudrait que je lise la suite !
  5. Et je termine avec une pensée pour les victimes pour les attentats de Paris. J’avais pensé à écrire un article. Mais rien ne me vient. Que dire face à cette horreur? Même ma compassion me paraît vide et inutile.

Bon début d’automne à tous ! Gardez la tête haute et prenez soin de vous.