D’où vient … le Poinsettia

Plante phare des fêtes avec sa belle couleur rouge, je me devais de parler du ‘Poinsettia’, appelé aussi « Étoile de Noël », qui pousse un peu partout chez nos amis fleuristes et magasins de déco…

poinsettia_2

Le ‘Poinsettia’, de son nom latin Euphorbia pulcherrima, est originaire d’Amérique centrale et du sud du Mexique, région dans laquelle elle peut atteindre 4 à 5 mètres de haut.

joel-poinsett

C’est en l’honneur du premier ambassadeur des États-Unis au Mexique, Joel Roberts Poinsett, qui a donné le nom populaire. L’homme était également botaniste et tomba sous le charme particulier de cette plante.

pflegetipps-01

Selon une légende Aztèque, cette plante serait née du chagrin d’amour d’une déesse: son coeur, saignant de douleur aurait donné sa couleur à cette plante.

Quant au nom dÉtoile de Noël, il vient du fait qu’après les conquistadores, cette plante fut prise les franciscains, pour symboliser l’étoile de Bethléem et le sang du Christ sur la croix… 

Je préviens cependant les personnes alergiques: cette plante possède des cannaux contenant un latex blanc proche du caoutchouc et contenant les mêmes protéines allergènes. Par conséquent, les personnes ayant une allergie au latex peuvent développer la même réactivité avec le Poinsettia !

Chaque année, aux États-Unis, en Espagne, aux Pays-Bas et dans de nombreux autres pays, l’étoile de Noël  est célébrée le 12 décembre.

Passez tous de très bonnes fêtes ! 

 

 

Les idées déco Round 5: les Tiny House

Depuis quelques années, un nouveau concept venu des États unis commence à s’installer tout doucement en France: Les Tiny Houses (micro-maisons en anglais)

CI_Wheelhaus-wedge-tiny-house-exterior

Aux États-Unis, la taille moyenne d’une maison unifamiliale est passée de 1 780 pieds carrés (165 m2) en 1978 à 2 479 pieds carrés (230 m2) en 2007 et ce, malgré la réduction de la taille des familles américaines lors de cette période.

TinyHouses-Infographic-1000wlogo

Le small house movement est né de la volonté de contrer ce mouvement et de réduire la taille des maisons à moins de 1 000 pieds carrés (93 m2). Bien que l’idée a été évoquée par des précurseurs tels Lloyd Kahn3 et Lester R. Walker4, on attribue le lancement du mouvement à Sarah Susanka (en), qui a coécrit The Not So Big House (1998).

61YbVa4T4hL._SY492_BO1,204,203,200_

Des micromaisons sur roues sont popularisées par Jay Shafer et Gregory Johnson, qui fondent la Small House Society en 2002.

800px-Tiny_house,_Portland

Tiny House de Portland (USA)

En 2005, après l’ouragan Katrina, Marianne Cusato crée le Katrina Cottage, une habitation pouvant être aussi petite que 308 pieds carrés (29 m2) et qui présente une alternative aux FEMA trailer (en) gouvernementaux. Bien que ces derniers étaient initialement prévus pour offrir une solution d’habitation en zone sinistrée, ils ont suscité un certain intérêt, notamment par les propriétaires de resorts.

Humm… je ferais bien une petite retraite dans ce genre de maison au calme…

Le mouvement obtient une certaine popularité lors de la période 2007-2010 de la crise financière mondiale débutant en 2007. Cependant, il demeure un mouvement marginal alors qu’environ 1 % des acheteurs américains acquiert une maison de 1 000 pieds carrés (93 m2) et moins. Elles sont également parfois utilisées comme dépendance supplémentaire pour la famille vieillissante, comme bureau ou maison pour invités.

En 2012, les coûts varient entre 20 000 et 50 000 $. Et l’idée commence tout doucement à arriver en France. De solution temporaire, La Tiny House a évolué en véritable mode de vie, prônant le gain de place et la simplificité.  Loin des villas immenses, ces « petites maisons » proposent une alternative à la fois écologique et économique.

Bref, un concept qui fait son chemin et que je trouve plutôt intéressant ! En tout cas, je serais ravie de tester !!!

Sites à visiter:

La Tiny House (France)

The Small House Society (USA)

 

 

Mes Googleries (édition 2016!)

Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas fait de palmarès ! Pour ceux/celles qui me lisent depuis peu, voici donc l’une de mes lubies: je collectionne les logos de Google ! Je trouve certains très artistiques ! Place donc aux Googleries Édition 2016 !

On commence avec le superbe hommage à Charles Perrault (ici, Cendrillon), coloré et poétique.

charles-perraults-388th-birthday-5071286030041088-5656774724026368-ror

 

Celui de Henrik Ibsen, un dramaturge norvégien. Je ne le connais pas du tout pour ma part, mais j’aime le côté rétro du dessin ^_^

henrik_ibsens_185th_birthday-1106006-hp

 

Le magnifique hommage à la cantatrice Maria Callas : il faudrait que je me procure sa biographie ! Elle m’intéresse beaucoup !

maria-callas-90th-birthday-6111044824989696-hp

 

Autre femme d’exception, l’ethnologue américaine Dian Fossey, qui s’est spécialisée dans l’étude du comportement des gorilles. Sa vie a d’ailleurs fait l’objet d’une biopic: « Gorilles  dans la brume » avec dans ce rôle, la charismatique Sigourney Weaver

dian-fosseys-82nd-birthday-5702250374627328-hp

 

Et enfin je termine avec une de mes chanteuse préférée: Ella Fitzgerald, superbement illustrée ! J’aime beaucoup les couleurs !

ella_fitzgeralds_96th_birthday-1212009-hp

 

Et voilà ! N’hésitez à me dire quels sont vos préférés ! 

Coup de coeurs d’automne

Ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit d’articles coups de coeur !

tumblr_n0zxzrc00z1shalg6o1_500

  1. Tout d’abord, le joli blog de Chicky Poo et sa « Planque à libellules », qui alterne lectures, cinéma, sorties, bricolage et gourmandises ! Un blog varié comme je les aime !
  2. Le très beau texte de Fanny (du blog Little Black Sheep) qui rend hommage à sa mère disparue. J’ai versé ma petite larme, j’avoue !
  3. Le très beau projet de Jack Parker: Passion Menstrues, qui nous fait enfin décomplexer sur cette « période » de notre vie de femme. Les articles sont pertinents, drôles et très intéressants !
  4. L’article date un peu mais le sujet est on ne peut plus actuel: le coup de gueule éloquent de l’écrivain français Maxime Chattam concernant la surmédiatisation des assassins. Qu’un auteur de thriller écrive ce genre d’article me donne du baume au coeur ! J’avais bien aimé son livre Léviatemps ! Faudrait que je lise la suite !
  5. Et je termine avec une pensée pour les victimes pour les attentats de Paris. J’avais pensé à écrire un article. Mais rien ne me vient. Que dire face à cette horreur? Même ma compassion me paraît vide et inutile.

Bon début d’automne à tous ! Gardez la tête haute et prenez soin de vous.

Symphony of Science

L’histoire de l’univers racontée en chanson avec cette magnifique vidéo ! Le style me rappelle Owl City


Why are we here? Where do we come from?
These are the most enduring of questions.

It’s a story we wouldn’t be able to tell without the one thing that connects us vividly to our vast cosmos: Light.

Through light we can stare back across the entire history of the universe, and discover how it all began.

Those ancient beams of light are messengers from the distant past. And they carry with them a story. The story of the origin of the universe.

Gaze up into the night sky
Capture the light
And read the story of the universe

Isn’t it a wonderful thing
We are part of the universe
Isn’t it a wonderful thing
The story of the universe is our story
Carried on waves of light

Wave after wave after wave of light
All the colors of the rainbow, colors of the rainbow

Light can transport us to the past
And we have become virtual time travelers

Night falls, darker and darker
And the universe fades into view
Night falls, darker and darker
Darker and darker

Stars being born in distant realms
Alien worlds created by gravity
Stars that shine with the light of a thousand suns
And vast swirling galaxies

These waves of light are messengers from across the cosmos. And through them, we have discovered the wonders of our galaxy, frozen in time.

Gaze up into the night sky
Capture the light
And read the story of the universe

Isn’t it a wonderful thing
We are part of the universe
Isn’t it a wonderful thing
The story of the universe is our story
Carried on waves of light

Wave after wave after wave of light
All the colors of the rainbow, colors of the rainbow

Billions and billions of suns
Shining in the sky
The story of the universe
Carried on waves of light

Gaze up into the night sky
Capture the light
And read the story of the universe

D’où vient… le chrysanthème?

L’automne est arrivé…

Avec lui, son cortège de pluie, de brouillard, de feuilles rouges, rousses et dorées. Mais la star incontestée est dans les cimetières, les rond-points et chez les fleuristes. C’est la fleur la plus vendue et pourtant la plus mal vue de France: le Chrysanthème.

med-chrysanthemes-en-massif-visoflora-7914

En effet, cette fleur obligatoirement associée à la mort, la Toussaint et les cimetières et ce, en France uniquement !

Pourquoi donc notre beau pays fait-il exception? La faute revient à la Première Guerre Mondiale. Lors de l’Armistice du 11 novembre 1919, le gouvernement sous présidence de la République de Raymond Poincaré ordonna le fleurissement de toutes les tombes de France. Or, les seules fleurs que les horticulteurs purent produire à l’époque pour honorer les morts dans la bataille.. étaient des chrysanthèmes. C’est depuis ce temps-là que cette fleur a déserté les jardins personnels pour les cimetières. Et que son image de la Fleur des Morts a vu le jour. C’est devenu un rituel chaque année à la même époque.

Fête du chrisanthème au Japon

Fête du chrisanthème au Japon

Pourtant, il n’en est pas ainsi dans le reste du monde !

Ainsi, de Pékin à Séoul, en passant par la Russie, le chrysanthème symbolise l’éternité, la joie d’offrir et la gaieté parce que cette fleur est justement la seule touche de couleur en période d’automne. Aux Pays-Bas et dans certaines contrées des États Unis, les chrysanthèmes sont symbole de bonheur. Ils entrent dans les compositions florales des tables et même des bouquets de mariée !

Mais c’est en Orient que la différence est la plus flagrante:

pièce de yen

pièce de yen

La Fleur d’Or ( l’autre nom donnée à cette plante vivace) a toujours été porteuse de chance et d’éternité. En Corée, elle est surnommé La Fleur de la Joie. Il est présent comme emblème sur les pièces de Yen (monnaie japonaise) et l’équivalent de la Légion d’honneur au Japon se nomme Daikun’i Kikkashō: l’Ordre du Chrysanthème ! 

Il aura donc fallu une guerre pour qu’en France, cette fleur passe de la main au fusil. Sitôt la Toussaint et le Jour des défunts terminés, les jolies boules aux couleurs lumineuses retombent dans l’oubli. Et c’est vraiment dommage. Ça peut paraître étrange, mais j’ai toujours aimé cette fleur ! J’ai voulu donc lui rendre hommage !

À lire aussi: ce très bel article et celui-ci sur son symbole au Japon !