Défi écriture: coup de foudre

Hello à tous ! Aujourd’hui, place à un petit texte intimiste qui définit une émotion bien particulière: le coup de foudre. J’ai voulu écrire quelque chose de réaliste, loin des grandes envolées lyriques. On ne sait pas toujours du premier coup que c’est de l’amour. Parfois ça commence par un simple regard qui éveille l’intérêt. J’espère que ça vous plaira. En tout cas, j’ai pris beaucoup de plaisir à l’écrire !

5a48f1b8e24d9e2e09c232c3dfbc5b0b

À quoi ça tient parfois, un coup de foudre ? Et pourquoi une expression aussi violente pour un sentiment aussi doux ? Certains le sont, c’est vrai, mais pas tous. Son dernier en date est le plus inattendu qui soit.

C’était l’hiver. Le genre de temps maussade où il devait se forcer à sortir. À l’époque, il aimait flâner dans les cafés de la ville pour regarder les femmes passer. Garçonne mutine ou working girl distinguée, rousse incendiaire ou blonde polaire, il adorait la diversité de toutes ces beautés. Les femmes le fascinaient, l’émerveillaient.

Et puis il l’a remarquée, « elle ». Une petite brune à sac à dos. Le genre de femme qui paraît invisible au milieu de toutes ces gravures de mode. Elle l’avait d’abord intrigué.

Quel âge pouvait-elle avoir ? 23 ? 25 ans ? Elle dégageait quelque chose d’indéfinissable qui le touchait et le surprenait à la fois. Habituellement, son regard se portait vers les femmes qui savaient se mettre en valeur, quel que soit leur style.

Pas elle. Son jean fatigué, clairement trop large, débordait sur ses chaussures jusque dans une flaque d’eau. Son manteau vert avait déteint pour prendre une teinte marronasse et ses cheveux courts partaient dans tous les sens, plus par paresse que par style. Pas la moindre trace de maquillage.

Et pourtant, il était bouleversé, submergé par une émotion totalement nouvelle : ce n’était pas une simple attirance physique. C’était de la tendresse pure, comme il n’en avait jamais éprouvé pour quiconque. Un sentiment doux et fort, agréable et chaleureux.

Oui. Il était attendri par cette jeune femme aux joues rougies par le froid, aux lèvres tâchées du café qu’elle venait de boire. Ses yeux bruns chauds étaient agrandis à outrance par ses lunettes, qui lui mangeait le visage. Ce qui lui donnait un air étourdi, rêveur. Son visage était rond, sa peau pâle.

Alors, me direz-vous, qu’est-ce qui s’est passé pour qu’il tombe amoureux d’une femme aussi banale ?

Elle lui a souri. Un sourire d’enfant mangeuse de confiture. Un sourire tellement spontané, pur et sincère que ça lui a remué les tripes. Un vrai sourire qui donne de la joie et pas pour faire poli. À cette seconde, il fut sûr d’une chose: il voulait revoir ce sourire.

Et voilà ! Vous en pensez quoi?

illustration: Kuvsshinov Ilya

Texte inspirant du jour

Hello à tous ! Aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire cadeau de ce sublime texte, qui a raisonné en moi. J’espère que ces sages paroles vous feront autant de bien !

 

envolPapillon1

 

« Une personne compatissante, voyant un papillon lutter pour se libérer de son cocon, et voulant l’aider, écarta avec beaucoup de douceur les filaments pour dégager une ouverture. Le papillon libéré sortit du cocon et battit des ailes mais ne put s’envoler. Ce qu’ignorait cette personne compatissante, c’est que c’est seulement au travers du combat pour la naissance que les ailes peuvent devenir suffisamment fortes pour l’envol. Sa vie raccourcie, il la passa à terre. Jamais il ne connut la liberté, jamais il ne vécut réellement »

Apprendre à aimer la main ouverte est une toute autre démarche. C’est un apprentissage qui chemine progressivement en nous, façonné dans les feux de la souffrance et les eaux de la patience. Nous apprenons que nous devons laisser libres ceux que nous aimons car si nous nous agrippons, si nous essayons de contrôler, nous risquons de perdre ce que nous tentons de garder.

Lorsque nous essayons de changer quelqu’un que nous aimons, nous lui volons un droit précieux, celui d’être responsable de sa propre vie et de ses propres choix. Chaque fois que nous imposons notre désir ou notre volonté à l’autre, même avec les meilleures intentions du monde nous lui ôtons ses possibilités de croissance et de maturation.

Chaque fois que nous surprotégeons quelqu’un, nous lui signifions qu’il est incapable de prendre soin de lui-même.

Voilà ce que nous pourrions dire à ceux que l’on aime vraiment :

« je t’aime, je t’estime, je te respecte et j’ai confiance en toi. Tu as en toi la force et les moyens de devenir tout ce qu’il t’est possible de devenir, à condition que je ne me mette pas en travers ton chemin. Je te laisse la liberté de marcher ou non à côté de moi, dans la joie ou dans la tristesse. Si tu as besoin de moi, je te réconforterai, mais tu peux marcher sans aide, je ne te soutiendrai pas. Je serai à tes côtés dans la peine et dans la solitude mais je ne chercherai pas à les éloigner de toi. Je m’efforcerai d’écouter ce que tu veux dire avec tes paroles à toi ».

Nous n’arrivons pas toujours à nous empêcher de mettre la main dans le cocon. Mais si nous arrivons à « aimer la main ouverte », l’autre peut s’envoler, expérimenter la liberté et revenir à son gré, vivre ses expériences tout en sachant qu’une main ouverte l’attend.

Texte: Ruth Sanford 

 

Tag d’automne

Hello à tous ! Aujourd’hui, petit tag de circonstance ! L’été touche à sa fin et j’avoue que j’ai plutôt bien aimé le tag de Alih ! N’hésitez pas à faire un tour chez elle !

368e77f00c46493c8b01f3a22b106f04

  • Ta bougie préférée : je ne mets pas de bougie parfumée. Tout au plus une petite « chauffe-plat » pour l’ambiance. En revanche j’ai une lampe « arbre » qui donne un bel effet cocooning!
  • Unknown
  • Café, thé ou chocolat chaud ? Plutôt du thé, infusion…ou du cidre, parfait en cette période !
  • Ton meilleur souvenir d’automne : Mes promenades familiales en forêt en cette période ! Il fallait toujours que je ramène des trucs (des pommes de pin, de jolies feuilles colorées, une plume d’oiseau…)
  • Ton pire souvenir d’automne : j’ai horreur du changement d’heure et la nuit qui tombe vite. Le brouillard me déprime plus que la pluie ! En revanche, le froid ne me dérange pas.
  • Plutôt rouge à lèvres foncé ou eyeliner ? Le rouge à lèvres. Rien de tel pour donner bonne mine ! Surtout un beau rouge grenat ou cuivré (ton d’automne, quoi!)
  • Ton parfum préféré de l’automne : je n’en mets pas, ils on tendance à virer sur ma peau, du coup, je pue encore plus ! Mais pour les odeurs extérieures, j’adore celle de la pluie et des feuilles mortes !
  • Comment est le climat en automne, là où tu vis ? Généralement, assez agréable ! Il fait froid, certes, mais quand le soleil est là, la couleur des arbres irradie et c’est juste magnifique ! Surtout quand la brume se lève ! J’adore ces moments !
  • Quel est le pull que tu porte le plus : j’en ai 2 fétiches : un pull irlandais rouge et un pull en maille anglaise gris. Ex aequo.
  • Ton vernis préféré pour la saison : aucun. Je n’en porte qu’en été avec des sandales.
  • Ton accessoire préféré en automne : le foulard mis en turban ou un joli chapeau. J’adore aussi les vestes demi-saison en jean fourrés.
  • Ta série préféré de la saison : Gravity Falls ! Du mystère, du fantastique et une cabane dans les bois… Que demander de plus ?
  • Quelle chanson te mets dans un état d’esprit automnal : Octobre et la cabane du pêcheur de Francis Cabrel.
  • Que préfère-tu en automne ? Profiter de la nature, les feux de cheminée, lire, et surtout câliner mon chat ! Bien évidemmen j’adore aussi manger ! Parmis mes chouchoux de saison : de la soupe, du pot-au-feu, des crêpes avec du cidre, des chataignes, des tartes de toute sorte et la chorba (soupe orientale au poulet /mouton avec des vermicelles et des petits légumes) La raclette et autre fondue, je l’apprécie plus en hiver !

17c817394da514272a34a7863d4c5157

Et vous, c’est quoi vos petits plaisirs en automne?

Défi écriture: lettre d’amour à mon chat

Hello à tous ! Aujourd’hui, place à un petit texte tout personnel sur un amour dont on ne parle pas assez : celui pour nos animaux de compagnie ! Voici donc ma lettre d’amour à mon chat !

aedfda37103e6870f23d173f135cd640

Ma petite louloute,

Quel chamboulement depuis que tu es entrée dans ma vie ! Je vais te confier un secret : je te cherchais depuis longtemps sans me l’avouer. Mais j’étais tiraillée. Saurai-je m’occuper de toi ? Je voulais être sûre de mon choix. On adopte pas une petite louloute comme ça ! Tu as un cœur, toi aussi, et les sentiments, ça ne se discute pas !

Mais dès le premier regard, ce fut le coup de foudre : comment résister à tes grands yeux vert bronze, ton petit air fripon et ta voix fluette ? Ça n’a pas été facile au début. Une nouvelle maison, de nouvelle règles. Toi, tu m’observais : qui est cette grande dame à lunettes ? Il y a eu des ajustements, de petites frayeurs aussi ! Toi et ta manie de te faufiler dans tous les coins !

Mais que de bonheur en retour ! Tu as mis de la couleur dans mon quotidien. Tu n’imagine pas tous les sentiments positifs que tu m’apportes : une joie enfantine, une admiration tendre,du rire ! Et surtout, une sérénité inédite que je n’avais jamais ressentie jusque-là !

J’adore nos petits moments de tendresse, quand tu grimpe sur mes genoux ou mon ventre. Et quand ton ronron raisonne à mes oreilles, je me sens privilégiée. Car je sais que tu m’as adoptée, acceptée dans ta toute jeune vie de louloute.

Merci pour ces moments simples qui me ramènent à l’essentiel. C’est beau l’Amour d’un chat.

TAG: à la maison

Hello à tous ! Aujourd’hui, j’ai voulu faire un tag mais aucun ne me parlait vraiment. Et à force d’entendre l’injonction #restez chez vous#, j’ai eu l’idée de créer moi-même un tag sur le thème: À La Maison !

tumblr_o5lsktk8ur1szdyreo1_1280

  • Donnez une série ou un film avec le mot « maison » dans le titre

La fête à la maison ! Toute mon enfance. Je n’ai pas regardé la suite sur Netflix, car je n’en vois tout simplement pas l’intérêt.

R1d409808e276f9404a9e9f27cc7182ba

  • Une série, un film célèbre pour sa maison

Sans hésiter le manoir de la famille Addam’s ! J’ai autant aimé la série en noir et blanc que les films ! La nouvelle version en animation 3D m’intrigue ! Mercredi s’y fait une copine en pleine crise d’ado !

7734098

  • Une série, un film dont tu aurais volontiers acheté la maison.

Celle de Pénélope dans le film de Mark Palanski: je suis complêtement tombée amoureuse de la déco !

99d0b14c48173567a921435737d9d9e0-1

  • Un dessin animé que tu regardais à la maison en rentrant de l’école

Daria sur canal+ !  Cette citation de Jane Lane correspond tellement à l’ado que j’étais à l’époque !

1*3I4jhw7YKgh4vrq-6OWoTA

  • La série-film doudou, où tu te sens « comme à la maison:

« Hilda » sur Netflix ! Cette série animée est trop choupi ! Si vous aimez les créatures fantastiques et les dessins mignons, c’est un must !

hilda_snow_small

 

  • Plutôt émission française type Valérie Damidot où le grand show à l’américaine ?

Sans hésiter show à l’américaine ! En grande fan du concept, j’ai notament vu quelques épisodes de Tiny house Nation sur Netflix et ouah !!!! Ça vent du rêve ! J’adore !

tiny-house-nation-646x440

Voilà ! j’espère que ça vous a plu ! Comme d’hab’, je ne tague personne ! Libre vous de jouer le jeu ou pas !

Défi écriture: Les lunettes roses

Hello à tous ! Aujourd’hui, je vous ai concocté une petite réflexion que j’ai pris grand plaisir à écrire !

jolie-femme-plage-maillot-bain-couleur-vive-lunettes-soleil-coeur-rose-chapeau-paille-profitant-heure-ete_273443-942

Pendant longtemps, j’ai vu le monde en noir. Comme si je portais des verres fumés.

L’échec, la guerre, les événements tragiques de la vie… Le monde et ses tourments me pétrifiait. Et puis un jour, j’ai perdu mes lunettes et le monde m’est apparu tel quel. Sans fard, sans filtre.

J’ai vu d’autres couleurs, d’autres émois. Je me suis réveillée. J’ai agrandi ma zone de confort pour en faire un jardin florissant. Et j’ai écouté.

Le monde nous parle et enfin, de plus en plus d’oreilles l’écoutent. Il y a encore beaucoup à changer, dénoncer. Mais vous savez quoi ? Au milieu de tout ce bazar, j’ai trouvé un trésor: des lunettes roses!

Ces lunettes ont le pouvoir de changer ma vision ! Désormais,le monde me parait plus beau, coloré, optimiste. J’ai même retrouvé ma petite fille intérieure, qui m’a accueillie à bras ouverts. Nous jouons souvent ensembles maintenant !

Je continue de croire que nous évoluons tous. Le futur est certes incertain, mais je refuse de retirer mes lunettes roses ! Je prends chaque jour comme il vient, avec son lot de joie, de tristesse, de colère ou de frustration. Parfois, ça passe. Parfois, ça met plus de temps. Mais ça finit toujours par s’apaiser.

La vie est faite de petits bonheurs: écouter les oiseaux, chanter, faire une activité artistique, complimenter, encourager quelqu’un, même inconnu. Ne sous-estimez pas le pouvoir des petits gestes !

Osons voir l’avenir avec des lunettes roses. Notre mère bleue en a besoin.

 

Défi écriture: le Cadeau

Hello à tous ! Pour clore le mois de Décembre, quoi de mieux qu’un petit défi d’écriture sur le thème des cadeaux ? 

Depuis le 1er décembre, toute la famille s’affaire pour préparer les fêtes. C’est la tradition depuis des générations. Toutefois, ce Noël 2020 n’a pas la même saveur que les autres…

Cette année, pas de cavalcades dans des magasins bruyants et sur-chauffés. Les bougies aux fenêtres ont remplacé les guirlandes électriques. Le repas sera simple : des pâtes en gratin avec des tomates et du fromage. Et des pommes au four, gracieusement offertes par un voisin.

Comme ils n’ont pas de cheminée, le petit dernier a eu la brillante idée d’en mettre une vidéo en plein écran sur la télé ! S’il manque la chaleur, il y aura au moins l’atmosphère. Les films de Noël, c’est bien sympa, mais ça finit par lasser !

Et puis, on s’est tout de même bien habillés pour l’occasion. Une belle robe rouge pour la maman, un pull gris pour le papa. L’ainé des enfants porte son pull spiderman préféré, tandis que sa petite soeur court partout dans sa salopette rose… Le benjamin lui, tout beau dans sa chemise blanche, préfère lire dans son coin.

Comme ils n’ont pas pu s’acheter des cadeaux « classiques », Ils ont décidé de les faire eux même, cette année. Pas de père Noël qui se tortille, pas de poupée qui crie « Maman »… Non le vrai Cadeau, cette année, c’est passer du temps ensemble sans technologie intrusive. Exit les portables, Facebook et autre communication dite « moderne ». La famille  s’est débranchée du monde pour se centrer sur elle seule.

C’est l’occasion de faire des dessins, des bricolages, chanter des chants de Noël (ou pas). C’est se fabriquer une bulle de bonheur, avec des plaisirs simples et gratuits. 

Ce sont ces petits riens dont on ne fait pas toujours attention au cours de l’année : des rires d’enfants, une promenade en forêt, un regard tendre. Se raconter des blagues; se remettre aux jeux de société ; raconter des histoires et se faire des câlins. Parce que le plus beau Cadeau à se faire cette année n’est dans aucun paquet.

C’est le Temps, suspendu comme dans une boule à Neige.

Voilà, j’espère que vous avez pu profiter de ces fêtes un peu particulière

Poésie du jour: La Bûche de Noël

Noël ! la bûche est allumée !
Et je suis seul, chez moi, la nuit.
Causons avec le feu, sans bruit,
Porte fermée.
Il peut trouver longs mes discours ;
Moi, j’estime les siens trop courts.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
Ô bûche de Noël, es-tu
Le rameau d’un cèdre abattu
Dans l’Idumée ?
Mais non ; je sais bien qu’autrefois
Tu fus un chêne dans les bois.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
Parle-moi de nos jours heureux :
Tu descends des coteaux ombreux,
Tout embaumée,
Apportant dans notre cité
Les parfums du dernier été.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
As-tu vu des amants s’asseoir
En attendant l’heure du soir
Accoutumée ?
Chut ! on entend un bruit de pas…
Non : c’est un cerf qui fuit là-bas.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
Viendrais-tu pas de la forêt
Où, sans se perdre, s’égarait
Ma bien-aimée ?
Les vieux chênes reverdiront,
La mousse au pied, la feuille au front.
Noël ! la bûche est allumée !

Noël ! la bûche est allumée !
Mais toi, tes destins vont finir :
Allez, bonheur et souvenir,
Cendre et fumée.
Adieu, ma bûche de Noël :
Tout rentre en terre ou monte au ciel.
Noël ! la bûche est consumée !

Gustave Nadaud

Tag: Questionnaire de Proust

Hello à tous ! Aujourd’hui j’ai décidé de faire…le TAG le plus vieux du monde ! Le fameux questionnaire de Proust !

  • Le principal trait de mon caractère ?

Je suis une vraie gentille, ce qui m’a valu pas mal de déconvenues.

  • La qualité que je préfère chez un homme ?

Ce que j’appelle « la force tranquille »: quelqu’un qui sait s’affirmer sans être virulent ou agressif. S’il a de l’humour en plus, je fond. Et oui, je mets une photo de The Rock, parce que je suis sûre que sous ses airs baraqués, c’est un gros nounours !

  • La qualité que je préfère chez une femme ?

Leur écoute. Et leur ténacité. Leur beauté aussi. J’aime les filles mimi-geekette, un peu comme Jess dans The New Girl

  • Ce que j’apprécie le plus chez mes amis ?

Sans hésiter leur patience ! J’ai moi-même envie de me foutre des baffes, parfois !

  • Mon principal défaut ?

Ma maladresse.

Mon/Mes occupation préférée ?

Lire, écrire et peindre.

  • Mon rêve de bonheur ?

Je l’ai atteint: être en harmonie avec moi-même.

  • Quel serait mon plus grand malheur ?

Avoir trop de regrets au moment de ma mort.

  • Ce que je voudrais être ?

Moi…en mieux.

  • Le pays où je désirerais vivre ?

J’aimerais bien visiter d’autres pays francophones (Belgique ou Quebec). Je suis déjà allée en Suisse, Angleterre, Espagne et Italie

  • La couleur que je préfère ?

Sans hésiter le rouge ! 

  • La fleur que j’aime ? 

La passiflore. Je trouve l’esthétique de cette fleur juste incroyable !

  •   L’oiseau que je préfère ?

La chouette, surtout les toutes petites !

  •   Mes auteurs/trices favoris en prose ?

Sylvain Tesson, Christian Signol, Jim Fergus, Françoise Sagan, Jean Giono

  •   Mes poètes préférés ?

Arthur Rimbaud, Mathias Malzieu, Andrée Chédid, Louis Aragon, Walt Whitman

  •   Mes héros dans la fiction ?

Lagardère, Cyrano, Phil Connor (Un jour sans fin), Stanley Hipkiss (The Mask), Fanfan la Tulipe (version Vincent Perez)

  •  Mes héroïnes favorites dans la fiction ?

Laney Bogs (Elle est trop bien), Daria Morgendorfer, Jane Eyre… des femmes qui marquent par leur personnalité plus que leur physique ! 

  •   Mes compositeurs préférés ?

Vivaldi, Eric Levy (compositeur d’Éra), Hans Zimmer, Dyonisos, Within Tempation

  •   Mes peintres favoris ?

Van Gogh, Sandrine Gestin, Stéphanie Ledoux

  •   Mes héros dans la vie réelle ?

Les pompiers, les infirmiers, les éboueurs, les femmes de ménage… Les serveurs aussi !

  •   Mes héroïnes dans l’histoire ?

voir ce post !

  •   Mes noms/mots favoris ?

Pascatine: nom qu’utilise mon papa quand je suis mal habillée ^^

  •   Ce que je déteste par-dessus tout ?

L’hypocrisie et la méchanceté gratuite

  •   Personnages historiques que je méprise le plus ?

Tous les dictateurs

  •   Le fait militaire que j’admire le plus ?

Ceux qui aident les victimes de séismes ou autres catastrophes.

  •   La réforme que j’estime le plus ?

Le droit à l’avortement, sans hésitation !

  •   Le don de la nature que je voudrais avoir ?

La téléportation serait tellement pratique !

  •   Comment j’aimerais mourir ?

Sans douleur, dans mon sommeil.

  •   État présent de mon esprit ?

Je dirais… Inspirée et reposée

  •  Fautes qui m’inspirent le plus d’indulgence ?

La gaffe. Ça peut arriver à tout le monde

  •  Ma devise ?

Aimes-toi et tu ne seras jamais seul

Je ne tague personne ! Libre à vous de jouer le jeu, en commentaires ou sur vos blogs !