Le grand méchant renard (et autres contes)

Pour une fois, je profite de mon temps supplémentaire pour voir un max de films !  Et après la 3D colorée du film Légo, je passe à la douceur 2D du Grand méchant Renard !

Résumé:

« Ceux qui pensent que la campagne est un lieu calme et paisible se trompent, on y trouve des animaux particulièrement agités, un Renard qui se prend pour une poule, un Lapin qui fait la cigogne et un Canard qui veut remplacer le Père Noël. Si vous voulez prendre des vacances, passez votre chemin… »

 

Mon avis:

Le dessinateur Benjamin Renner et Patrick Imbert, s’allient pour adapter cette super BD… ainsi que deux autre contes inédits ! J’ai beaucoup aimé !

Le cadre des trois histoires se situe dans une petite ferme. Tout d’abord, nous rencontrons trois compères bien sympathiques: un lapin, un cochon et un canard qui nous font un remake fermier de 3 hommes et un couffin ! Tout ça à cause d’une cigogne flemmarde ! 

La deuxième histoire raconte comment un Renard s’allie avec le Loup pour pouvoir manger des poussins…sauf qu’à peine éclos, ils prennent le renard pour leur mère ! Une histoire tendre, mignonne avec une fin très drôle ! Mention spéciale aux poules, qui m’ont beaucoup fait rire avec leur parti « ferme-ministe » !

Enfin, le dernier est un mini-conte de Noël, plein de tendresse et de péripétie où notre trio fermier s’allient à des chiens pour faire la tournée du père Noël en pleine nuit enneigée !

Le graphisme est doux, les personnages très expressifs ! Perso j’ai adoré le renard qui a des airs de Scrat (l’écureuil de l’Âge de glace) avec sa bouille blasée et surtout toute la malchance qui lui tombe dessus !

Enfin, la morale commune à ces trois court-métrages, c’est qu’il faut garder son âme d’enfant… mais ne pas laisser les gosses sans surveillance, non plus ! Les histoires sont suffisamment courtes pour les regarder avec un enfant de 5 ou 6 ans…

Une petite douceur acidulée parfaite pour une soirée en famille !

 

La grande aventure Légo 2

Hello à tous ! S’il y a bien un avantage en ce moment, c’est qu’on peut se voir tous les films qu’on veut ! Et pour fuir la morosité, quoi de mieux qu’une bonne animation rigolote !

Résumé:

« Depuis cinq ans, Briksburg vit dans une atmosphère post-apocalyptique. Lucy se morfond, tandis qu’Emett, toujours gentil, continue sa routine habituelle. C’est alors que des envahisseurs Duplo viennent perturber ce bel équilibre. Ils enlèvent Lucy. Emmet est bien décidé à la sauver des aliens. »

Mon avis:

Sans être aussi spectaculaire que le premier, Lego 2 n’en reste pas moins divertissant et efficace ! C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le gentil Emett, dont la naïveté est mise à rude épreuve suite à l’Invasion des Duplos ! Les références de ce film sont multiples: retour vers le futur, Jurassik Park, Batman, Le seigneur des anneaux et même le Doctor Who !

Mais la plus grande originalité est l’univers bubble gum des Duplos, qui se heurte au style plus dur de BricksBurg version Mad Max Fury Road

Ça change de voir des combats où des étoiles à paillettes gagnent contre des armes à la GI Joe ! L’univers petite fille donne un aspect peut être un peu trop niais par moment, mais pour ceux qui ont vu le premier film, c’était logique ! J’ai adoré les péripéties, l’amour maladroit entre Lucy et Emett. Mais aussi Batman, qui sort enfin de sa noirceur, l’astronaute, toujours obsédé par ses vaisseaux, ou encore la petite chatte-licorne, toujours aussi imprévisible !

Les nouveaux personnages sont plutôt bien choisis: tout d’abord, il y a cet étrange cosmonaute à casque, dont on ne connait pas le visage. puis, la Reine, un personnage qui change de forme à volonté, et enfin Rex, un bel hommage aux Gardien de La Galaxy (il faut dire que c’est le même doubleur dans la VO )

Entre Space-opéra et règlement de comptes, l’histoire est un vrai bordel organisé que j’ai pris plaisir à suivre ! 

Une suite on ne peut plus correcte, pour moi ! Pour le coup, j’ai prévu de voir le Batman version Légo ! J’adore cette version du personnage !

 

Jumanji : Next Level

Hello à tous ! Non, je ne parlerai pas de l’actualité ! Je tiens à continuer mes chroniques, comme je l’ai toujours fait depuis 12 ans. Un peu de normalité dans ce monde de dingue ne fait de mal à personne ! 

Aujourd’hui, je vais vous parler du deuxième volet de Jumanji, que j’ai vu l’année dernière et que je n’ai toujours pas chroniqué ! Honte à moi !

Résumé: 

« L’équipe est de retour mais le jeu a changé. Alors qu’ils retournent dans Jumanji pour secourir l’un des leurs, ils découvrent un monde totalement inattendu. Des déserts arides aux montagnes enneigées, les joueurs vont devoir braver des espaces inconnus et inexplorés, afin de sortir du jeu le plus dangereux du monde. »

 

Mon avis:

J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver la nouvelle équipe de Jumanji ! La suite est plutôt bien tournée avec un scénario pas original, mais efficace !

Tout d’abord, Spencer déprime. Même s’il sort avec la belle Martha, le jeune homme a la nostalgie de ses aventures dans le jeu ! Sans que ses amis soient au courant, il en a conservé les morceaux cassés ! De retour pour les vacances, il répare le système et… se retrouve piégé encore une fois !

C’est là que l’histoire devient intéressante ! Contrairement à d’autres, je n’ai pas trouvé un air de « déjà vu » comme dans le premier volet ! Car, en plus de l’amitié, c’est la famille qui prend une place dominante dans le film !

En effet, non seulement, le jeu est encore plus dangereux à cause de ses « bugs », mais le grand-père de Spencer se retrouve dans le jeu de son petit-fils ! Ainsi que son ami/associé, Milo Walker, avec qui il est brouillé depuis des années…

Quelle bonne surprise de trouver Danny De Vito dans le rôle du grand-père ! Ça faisait des années que je ne l’avais pas vu dans un film et j’ai bien aimé son personnage ! De prime abord irascible et grincheux, c’est un homme qui déprime de se voir vieillir et refuse de pardonner à son ami Milo, qui selon lui, l’a « trahi ». 

Plus posé et courageux, Milo n’hésite pas à remonter les bretelles de son ami et lui fera comprendre combien l’amitié veut plus qu’une vieille brouille de 20 ans. Il est un incarné par un autre monstre sacré : Dany Glover, le pote de Mel Gibson dans L’Arme fatale ! Toujours aussi charismatique, il interpréte un homme fatigué, qui se retrouve bien malgré lui, dans un jeu aussi dangereux qu’improbable ! C’était tordant de les voir découvrir leur avatar, plus jeune et vigoureux que leur corps réel !

De son côté, le jeune Spencer déchante complètement et devra affronter de nouveaux dangers. Heureusement, ses camarades sont beaucoup plus soudés que dans leur première aventure !

Enfin, l’univers de Jumanji s’est considérablement diversifié, avec de beaux décors, des singes furieux, des autruches, un désert, une montagne glaciale et surtout, un ennemi redoutable ! Je ne me suis pas ennuyée une seconde ! Karen Gillian est toujours aussi court vêtue et Bad-ass. Dwayne Johnson, toujours aussi expressif et Jack Black, drôle et impertinent. En revanche, j’ai plus de mal avec Nick Jonas, qui joue Alex. Son personnage, pourtant attachant, paraît fade au milieu des autres ! C’est ma seule déception !

Un très bon deuxième volet, qui promet une suite…interessante ! J’ai hâte !

 

Les contes de Terremer (Ghibli)

Hello à tous ! Je continue ma découverte de la richesse des studios Ghibli avec une nouvelle aventure !

Résumé:

« Arren, jeune prince du royaume d’Enlad, va s’allier aux forces du grand magicien Epervier pour rétablir l’équilibre du monde rompu par un sorcier maléfique. Dans le combat qui s’annonce, Arren et Epervier croiseront la route de Therru, une mystérieuse jeune fille. Ensemble, ils dépasseront leurs peurs et uniront leurs destins pour mener le plus fascinant des voyages… »

 

Si le début m’a laissée dubitative, je me suis laissée embarquée par cette étrange histoire inspirée du cycle de Terremer, de Ursula K. Le GuinTout commence avec un naufrage causé par un accident des plus inattendu: les dragons deviennent fous ! 
Plus tard, nous faisons la connaissance d’un jeune prince d’une quinzaine d’année, Arren. Le jeune homme a un comportement des plus étrange. S’il paraît sympathique, il a par moment des accès de colère et d’angoisse inexpliquées. Pris d’un coup de folie, il fuit son château après avoir tué son père.
C’est là qu’il croise la route d’Epervier, un mage aussi bienveillant que discret. À la fois magicien et fermier, il lui fait découvrir la dure vie de la campagne. Il découvre aussi les marchés de la ville voisine. Mais il flotte quelquechose d’étrange dans l’air. Cependant, c’est sa rencontre avec une jeune fille,Therru, qui changera son destin.
J’ai beaucoup aimé l’univers de Terremer, un monde imaginaire peuplé d’êtres humains et de dragons. Ces deux êtres vivaient en harmonie il y a encore quelques siècles, mais l’Équilibre du monde est brisé par un sorcier malveillant. L’histoire tourne principalement autour du prince, la jeune fille, le magicien et leur ennemi. 
Arren découvre comment dépasser ses peurs et s’affirmer, Theru révèle une surprenante identité, Épervier règle ses comptes, et la conclusion du film a des accents très « Harry Potter »: La Mort, La Magie, la mémoire… J’ai aussi beaucoup pensé au!« Voyage de Chihiro »!
Toutefois, j’ai trouvé que l’histoire traînait en longueur et qu’il manquait un peu d’émotion, dommage !
Un ghibli sympa mais pas inoubliable !

 

Miss Fisher et la Crypte des larmes

Oh my god ! Si certains trépignent à l’arrivée du prochain Kaamelott, moi, c’est une toute autre série qui me fait fangirler comme une folle: Miss Fisher enquête va passer sur grand écran !

Après un certain succès et des projets spin off avortés, la belle enquêtrice nous revient, plus glamour que jamais, dans un film qui sortira aux États Unis demain: Miss Fisher and The Crypt of Tears !

Résumé:

« Après avoir libéré une jeune femme Bedouine d’un injuste emprisonnement à Jerusalem, Phryne Fisher et Jack Robinson partent en voyage résoudre une énigme étrange à propos d’émeraudes, de malédiction ancienne, de tribu de Shirin et  autres aventures … »

Je ne sais pas encore quand (ou si) ça sort en France mais j’aimerais beaucoup découvrir cette nouvelle aventure qui a un parfum d’Indiana Jones et de Mort sur le Nil ! 

Et vous?

 

Séquence nostalgie: Mon voisin Totoro

Hello à tous  aujourd’hui, place à une petite gourmandise Ghibli que je voulais revoir depuis longtemps !

Résumé:

« Deux petites filles viennent s’installer avec leur père dans une grande maison à la campagne afin de se rapprocher de l’hôpital ou séjourne leur mère. Elles vont découvrir l’existence de créatures merveilleuses, mais très discrètes, les totoros.
Le totoro est une créature rare et fascinante, un esprit de la forêt. Il se nourrit de glands et de noix. Il dort le jour, mais les nuits de pleine lune, il aime jouer avec des ocarinas magiques. Il peut voler et est invisible aux yeux des humains. »

 

Mon avis:

Ha, Mon voisin Totoro ! Ma première découverte des Studio Ghibli ! Cette animation est un hommage à l’enfance et la nature !

La famille Kusakabe s’installe dans un petit village en pleine campagne. Le père est un anthropologue et professeur. On sait peu de choses sur la mère, hospitalisée pour un « coup de froid ». Les deux héroïnes sont leur filles: Satsuki, dix ans, et Mei, quatre ans. 

Lorsqu’elles découvrent leur nouvelle maison, elles deviennent de vraies sauterelles ! Elles sautillent partout, s’émerveillent de la nature environnante et surtout du magnifique camphrier qui trône derrière leur demeure. Enfin il y a la rencontre avec le monde des Esprits qui se fait de manière joyeuse et attendrissante !

Il y a d’abord les « noiraudes » des espèces de boules de suie vivantes qui s’éclipsent au moindre bruit et jet de lumière telles des lucioles noires. Puis, commence une chasse au trésor digne du Petit Poucet avec de jolis glands dorés que les petites ramassent avec enthousiasme. Il y a aussi la grande rencontre avec trois Totoros, un gros, un moyen et un petit. Ça m’a fait penser au conte de Boucle d’Or et les 3 ours !

Mais mon voisin Totoro n’est pas seulement un histoire d’amitié entre humain et esprits. C’est aussi des villageois sympathiques et solidaires, une vieille dame infatigable, un jeune garçon ultra maladroit et surtout une famille unie et aimante.

L’esthétique est trop mignonne ! Ça fait un bien fou de voir cette douceur colorée et ces jolis dessins ! La petite Satsuki m’a particulièrement attendrie avec ses cheveux courts et son côté garçon manqué ! Enfin, la nature est juste magnifique ! Cet animé donne envie d’été, là, maintenant, tout de suite !

Une bouffée estivale pleine de tendresse et de douceur ! Un classique, quoi !

 

« Fantômes contre fantômes » de Peter Jackson (1995)

Hello à tous ! Aujourd’hui, une nouvelle chronique ciné (j’en vois pas mal en ce moment) ! Et en fan de Micheal J Fox, je me devais de voir Fantômes contre fantômes !

Résumé:

« Frank Bannister,  un architecte  devenu médium, arnaque les habitants de sa ville avec l’aide de ses amis revenants. Lorsque plusieurs habitants ont des infarctus, il est le coupable idéal aux yeux de la population. Il va devoir faire appel aux fantômes pour s’en sortir et affronter un véritable spectre-tueur… »

 

Mon avis:

Et dire que je ne connaissais de Peter Jackson que « Le Seigneur des anneaux ! Voilà un film beaucoup moins cité et c’est dommage !

L’histoire se passe en 1990, à Fairwater en Californie. Un couple se fait attaquer par une force inconnue qui dévaste leur maison et décide , à contrecoeur pour le mari d’engager un médium : Frank Bannister

Frank est un ancien architecte devenu arnaqueur. Il déplume les habitants de la ville avec une fausse carte de médium. Seul ce point n’est pas une arnaque. Frank peut réellement voir les morts depuis l’accident tragique qui a couté la vie de sa femme. Mais depuis l’apparition d’un ectoplasme se prenant pour la « Faucheuse », Frank se voit investi de la mission de l’arrêter avant que la ville ne finisse dévastée.

Quand on lit ce genre de résumé, on pourrait croire à un thriller fantastique classique. Et bien non ! 

Déjà le héro est bien plus triste qu’il ne paraît; Frank se considère responsable de la mort de sa femme. Aussi, lorsque la veuve de la dernière victime de l’ectoplasme demande son aide, il accepte. Pour moi c’est une manière de racheter sa faute. J’ai adoré le personnage, dont la voiture est un indéniable clin d’oeil à Colombo !

 La particularité de ce film, c’est que les morts sont comme les vivants: il en a des bons…comme des mauvais ! Sur ce point, j’ai trouvé le scénario original et assez cohérent dans son ensemble.

Le casting est très bon, il y a de l’humour mais aussi de beaux thèmes abordés: la culpabilité, le deuil, l’amour, la justice.Tous les acteurs sont talentueux, et le message final est très positif !

Si vous aimez les comédies à la Beetlejuice et SOS Fantômes, je conseille très fortement ce film