Star Trek de J.J. Adams (2009)

Ayant grandi avec les séries, j’étais curieuse de découvrir cette nouvelle version de l’un des plus célèbres univers de science-fiction !

Résumé:

« N’attendez plus pour découvrir le futur : embarquez pour l’aventure STAR TREK, le blockbuster incontournable de J.J. Abrams qui a transporté le public. Surgi du futur, Nero le Romulien, voyage dans le temps et n’a qu’un but : se venger de la Fédération en détruisant des planètes. Kirk et Spock, jusqu’alors rivaux, doivent s’allier pour empêcher l’inévitable. Scènes d’actions spectaculaires, humour, suspense et effets spéciaux époustouflants… les nouvelles recrues de l’U.S.S. Enterprise vont traverser des épreuves inimaginables. »

Mon avis:

Un blockbuster à l’univers très réussi, au casting plutôt agréable. Il s’agit plus d’un Star Trek alternatif qu’un reboot, ce que j’ai trouvé plutôt bien vu !

J’ai aimé le nouveau Capitaine Jim T. Kirk, incarné par Chris Pine: c’est un jeune homme rebelle et impulsif qui s’engagera dans Starfleet, plus par défi que par vocation. Son père est mort dans des circonstances étranges lors d’une mission incluant un trou noir. Notez que le père est incarné par Chris Hemsworth (Thor).

Il se liera vite d’amitié avec Léonard McCoy surnommé « Bones », jeune médecin soucieux d’échapper à ses dettes et à sa femme en s’engageant lui aussi dans Starfleet. J’ai juste adoré ce personnage, proche de la version série : bougon et sarcastique, avec une touche sexy en plus ! Ce qui est loin d’être désagréable !

Élève tricheur et dragueur, Kirk n’a pas une bonne réputation. Sa relation est particulièrement tendue avec Spock, un demi-Vulcain acerbe et froid qui le méprise ouvertement.

Si j’étais sceptique départ, je dois avouer que Zachary Quinto est au final…étrangement mignon en Vulcain ^_^! C’est quelqu’un d’assez torturé, tiraillé entre la Logique Vulcaine et les émotions humaines. S’il maîtrise  l’une, l’autre le met mal à l’aise. Sa relation avec Kirk est électrique, en grande partie à cause de Kirk qui s’amuse à le provoquer. Heureusement, il trouvera une allée précieuse en la présence de Nyota Uhura, avec qui il aura une jolie relation. J’ai aimé la façon dont il se soutiennent l’un l’autre. C’est la touche romantique du film !

Nyota est une femme forte qui observe beaucoup et n’agit jamais sans réfléchir ! Si Kirk ne lui a pas vraiment fait bonne impression au départ, elle finira tout de même par le tolérer, même si elle est loin d’approuver son comportement.

R.I.P Chekov 😦

Il y a aussi les autres membres de l’équipage qui sont tous très différents. J’aime beaucoup ce côté international. Avec une petite pensée pour Anton Yelchin, qui jouait Pavel Chekov. L’acteur est en effet décédé il y a 2 ans, dans un accident de voiture. J’ai beaucoup aimé sa version de Checkov, un jeune homme enthousiaste et un brun naïf, très consciencieux dans son travail. Son accent russe ajoute encore un charme supplémentaire, même si ses phrases son parfois incompréhensibles !

L’histoire est assez bien construite et mélange humour, action mais aussi de beaux thèmes universels: l’héritage familial (au sens moral et génétique du terme), l’amitié, la rivalité, mais aussi la vengeance, le deuil, le sens moral et l’esprit d’équipe.

Autre surprise, le méchant Romulien, incarné par un Éric Bana…assez méconnaissable je dois dire ! Un bon gros méchant comme je les aime !

Visuellement, c’est aussi très beau, sans tomber dans le trop spectaculaire. Les événements s’enchaînent bien et j’ai adoré le clin d’oeil à la série d’origine, car le mythique Léonard  Nimoy y joue son rôle en version plus âgée. j’ai bien aimé sa relation avec Kirk et sa version jeune. Il les aidera à ouvrir les yeux sur leurs différents.

Même s’il ne révolutionne pas le genre, Star Trek reste un bon film à popcorn, distrayant et très agréable à regarder ! En tout cas, je suis curieuse de voir les autres volets du coup ! Le bêtisier du film est aussi à voir: il y avait une sacré ambiance sur le plateau de tournage ^^ !

 

Publicités

Nanny McPhee de Kirk Jones (2006)

Qui dit fêtes de fin d’années dit également films de Noel et j’ai opté pour le sympathique Nanny McPhee, qui est passé sur M6 ! Et puis, l’affiche de ce film ne fait-elle pas Nöel ?

Résumé:

« Depuis la disparition de son épouse, M. Brown a bien du mal avec ses sept enfants. De l¹aîné à la petite dernière, tous font de la maisonnée un véritable enfer. Entre son travail qui l’accapare et cette horrible Tante Adélaïde qui le menace de lui retirer son indispensable aide financière s’il ne se remarie pas dans les plus brefs délais, M. Brown en est réduit à espérer un miracle. Et il va voir débarquer Nanny McPhee…
Aussi effrayante qu’énigmatique, ce petit bout de femme est là pour remettre tout le monde au pas, mais les enfants ne sont pas décidés à se laisser faire ! Lorsque Tante Adélaïde décide d’arracher une des filles du foyer, il est temps de réagir, et pour la première fois, Nanny et ceux qui la voient de moins en moins comme une ennemie vont faire équipe… »

Mon avis: 
Un joli conte familial drôle et plein de surprises ! Et pas seulement à cause du casting !

C’est l’histoire d’une famille: les Brown dont les sept enfants sont de véritables terreurs ! Leur principal passe-temps ? Rendre chèvre chaque nouvelle nounou avec leurs bêtises jusqu’à ce qu’elles craquent et quittent la maison ! Et ils ont atteint un record puisqu’ils en sont à la.. dix-septième !

Mais voilà que va débarquer une nouvelle nourrice qui va remettre les choses en ordreNanny McPhee, une femme d’apparence repoussante qui réussit à déjouer tous leurs tours grâce à son bâton magique ; les enfants n’en font qu’une conclusion: c’est une sorcière ! La vérité est beaucoup plus… ambigüe. 

Ce film ravira les fans de Love Actuallyqui reconnaîtront Thomas Brodie-Sangster, que l’on verra prochainement dans Le Remède Mortel !

Mais aussi Emma Thompson, vraiment méconnaissable dans le rôle-titre !

J’ai trouvé son personnage très intéressant; elle joue sur les apparences et les préjugés, se modifiant progressivement, à chaque leçon non pas apprise mais comprise ! Ce qui fait une grande différence ! Cette femme est au final très mystérieuse: Gentille Fée ? Sorcière repentie ? Impossible à savoir ! J’ai aimé cette note énigmatique qui plane jusqu’à la fin du film !

Colin Firth tient le rôle du chef de famille Cédric Brown, un père maladroit dépassé par l’attitude de ses enfants. Marqué par la mort récente de sa femme, il n’arrive plus à avoir la moindre autorité. Il ne sait pas que ses enfants ont peur du remariage, et oublie leur mère décédée. Une réflexion intéressante sur le rôle de la belle-mère, souvent malveillante dans les contes. 

Ici, la nouvelle femme de la vie de Cédric Brown s’avérera être l’une de ses domestiques, la jolie Evangeline, seule personne à voir la détresse que les enfants cachent derrière leur comportement odieux. Leur romance reste assez discrète. Ce qui n’empêchera pas une des plus belles scène de mariage que j’ai pu voir ! Très poétique !

Cependant, le sujet principal reste les enfants qui apprennent, petit à petit à grandir. Ils finissent même par s’attacher à leur drôle de nounou !

Enfin, LA belle surprise de ce film est la grande Angela Lansbury, qui m’a épatée dans le rôle de la terrible tante Adélaïde ! J’ai toujours adoré cette actrice que j’avais découverte dans l’Apprentie Sorcière ! Dans ce film, elle s’amuse visiblement beaucoup à incarner une femme stricte et hautaine, flippante et hilarante ! Je l’ai juste adorée dans ce rôle !

Si les gags sont assez drôle, l’esthétique est un peu déroutante dans ses couleurs, trop criardes à mon goût. Mais le déroulement de l’histoire et sa morale intelligente en font un très bon divertissement !

En conclusion, Nanny McPhee est une comédie agréable, dans une belle ambiance de conte décalé. À voir en famille !

Le petit prince (Mark Osborne)

On ne présente plus la célèbre histoire du Petit Prince de Saint-Exupery ! Et après avoir vu cette superbe bande annonce, j’étais vraiment curieuse de découvrir cette version !

Résumé:

« C’est l’histoire d’une histoire.
C’est l’histoire d’une petite fille, intrépide et curieuse, qui vit dans un monde d’adultes.
C’est l’histoire d’un aviateur, excentrique et facétieux, qui n’a jamais vraiment grandi.
C’est l’histoire du Petit Prince qui va les réunir dans une aventure extraordinaire. »

Mon avis:

Wow, quelle merveille !! C’est de loin la plus belle adaptation qu’il m’ait été donné de voir !

Tout commence par une petite fille dont la vie est réglée comme une horloge. En effet, sa mère est une carriériste pure et dure, qui prépare l’avenir de sa progéniture à entrer dans une célèbre école reconnue du monde des adultes : l‘Académie Werth.

Mais l’arrivée inattendue d’une lettre étrange, racontant l’histoire d’un petit prince va tout chambouler. La petite fille fait ainsi la connaissance de son voisin, un vieil aviateur fantasque qui, en lui racontant sa drôle de rencontre, l’ouvre au monde de l’imaginaire, de l’amitié et des étoiles.

Un univers d’une extrême poésie ! Cette histoire d’amitié entre une petite fille et un vieil homme est vraiment touchante et j’ai vraiment craqué sur le graphisme du petit prince et surtout du renard, que j’ai trouvé magnifique !

Le réalisateur rend un bel hommage aux dessins d’origine tout en gardant sa singularité ! Je trouve que cette animation dégage vraiment une lumière et une douceur qui émerveillera petits et grands enfants ! La musique est également magnifique ! 

Aussi beau qu’un Disney ou un Pixar, une belle alternative aux films de Noël  ! 

Le lièvre de Vatanen (Marc Rivière)

Aujourd’hui, un film découvert totalement par hasard en farfouillant à la médiathèque ! Et vraiment, j’ai beaucoup aimé ! 

Résumé:

« Tom Vatanen, photographe vedette d’un grand magazine canadien, s’apprête à recevoir le grand prix du journaliste de l’année. A la demande de Peter, son rédacteur en chef, il accepte de couvrir un dramatique fait divers dans la banlieue de Montréal.
Sur la route du retour, la voiture de Peter heurte un jeune lièvre. Sans un mot, Tom descend du véhicule et s’enfonce dans la forêt à la recherche de l’animal.
De la rencontre entre cet homme et ce lièvre aux pouvoirs quasi magiques va naître une indéfectible amitié. Elle conduira les deux nouveaux compagnons à travers le Grand Nord canadien, dans une suite d’impressionnantes aventures aux allures de quête initiatique. »

Mon avis:

Quelle jolie découverte ! LE film doudou qui fait du bien ! Nous partons dans la belle montagne canadienne pour découvrir une surprenante histoire d’amitié !

Tom Vatenen est un journaliste et photographe de talent, qui mène une vie à cent à l’heure. Parti dans l’ouest canadien pour couvrir un fait divers, tout bascule lorsqu’il doit se rendre sur les lieux du drame. Bouleversé par le fait divers et écoeuré par le manque d’humanité de ses pairs, il refuse de prendre la photo. Ce qui dégénère en dispute avec son collègue qui en gros, le traite de chochotte.

C’est lors du trajet de retour que se produit un événement inattendu. Manquant d’écraser un lièvre, Tom saisit l’opportunité de dire MERDE une bonne fois pour toute à sa vie de journaliste à sensations en recueillant l’animal. Mieux même, il s’enfonce dans la foret où il découvre la beauté de la nature avec un émerveillement enfantin. Laissant en plan un collègue abasourdi et grincheux.

Tom a le courage de s’ouvrir à l’irrationnel et où un simple lièvre va lui montrer un autre bonheur, plus authentique. Il fera de belles rencontres et finira par trouver ce qu’il cherchait…

La relation entre le lièvre et Tom est assez déroutante, un peu naïve mais dans le bon sens du terme ! J’ai beaucoup aimé l’ambiance rustique du film, loin des lumières aveuglantes des villes. Ici, place à la neige, les forêts, la montagne. Il y a aussi une certaine critique sociale et une jolie réflexion sur le sens que l’on donne à sa vie, à son travail, mais aussi le bonheur des petits riens.

On plonge dans une bulle de douceur et de poésie, loin du superflu, et j’ai vraiment aimé le côté très introspectif de l’histoire.

Le lièvre est un joli symbole, à la fois de liberté mais aussi, de spiritualité. Il fait référence à une légende indienne: Un guerrier arrogant s’est fait transformer en animal pour avoir causé la perte de sa tribu. Pour se racheter de sa faute, il doit guider les âmes perdues vers la Lumière

Les paysages sont somptueux et me donne juste envie de faire l’ermite au Canada !

Christophe Lambert est étonnant de douceur et de sensibilité, loin de ses rôles dramatiques. Je l’ai trouvé attendrissant et d’un certain potentiel romantique ! Il partage l’affiche avec Julie Gayet, qui incarne une garde forestière, un peu déroutée par cet ëmergûmène qui parcourt la forêt avec son lapin dans la doudoune ! 

Un joli conte pour toute la famille, à savourer comme un bon chocolat chaud ! Idéal pour se plonger dans l’ambiance hivernale !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Vidéo du jour

Magnifique florilège de films et série ! Une vidéo qui mélange la mini-série Alice, Dead Like Me, Doctor Who, Merlin, Fringe, Legend of the Seeker  et même des dramas asiatiques, vous pensez bien que je DEVAIS partager ça !!!

Montage: LonesomMultiAngel 

Musique:« Lullaby » de Nickelback

DVD du week-end: Miss Peregrine et les enfants particuliers (Tim Burton)

Depuis le temps que je voulais voir ce film ! Ayant loupé la sortie ciné, j’étais vraiment curieuse de ce nouveau Burton !

Résumé:

« À la mort de son grand-père, Jake Portman découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs …  et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre « particularité » peut sauver ses nouveaux amis. »

Mon avis:

Un Burton « basique », entre La famille Addams et Alice au pays des merveilles  ! 

Jake Portman (Asa Butterfield) est un jeune adolescent timide de 16 ans menant une vie paisible en Floride. Un soir, il reçoit un appel de son grand-père Abe (Terence Stamp), dont il est très proche, qui semble en proie à la panique. Accompagné de sa collègue de travail Shelley (O-Lan Jones), il se rend chez lui pour découvrir son appartement vandalisé et, non loin de là, le corps de son grand-père dont les yeux ont été arrachés. Avant de mourir, Abe parle confusément à Jake d’une boucle, du 3 septembre 1943 et d’un oiseau.

Après une séance de thérapie suite au choc de cette mort violente, Jake et son père décident de se rendre au village de Cairnholm, perdu sur une île du Pays de Galles, pour retrouver le pensionnat où vivait Miss Peregrine. Malheureusement, ils découvre un pensionnat en ruine…détruit par un bombardement de la Luftwaffe le soir du 3 septembre 1943.

Commence alors une aventure incroyable pour le jeune homme, qui fera la connaissance  de ces « enfants particuliers » dont son grand-père lui racontait les histoires: il y a Olive, une rouquine qui maîtrise le feu, Millard, qui est invisibleBronwyn, une toute petite fille à la force herculéenne, des Jumeaux toujours masqués, Ennoch, un jeune homme taciturne qui peut faire bouger les choses animées et même revivre des morts ! Et enfin la jolie Emma, qui peut flotter dans les air et doit porter en permanence des soulier de plomb pour rester au sol ! Cette fille est un indéniable clin d’oeil à Alice dont elle est très similaire: blonde, robe bleue, calme mais plus forte qu’elle en a l’air !

Plus que la romance assez convenue entre Emma et Jake, j’ai aimé sa rivalité avec Ennoch, qui est assez cinglant dans ses répliques ! M’est avis qu’il se serait entendu à merveille avec Mercredi Addams ! J’ai trouvé qu’il avait un certain caractère ! En tout cas plus que Jake !

Quant à Miss Peregrine, j’ai trouvé qu’elle apparaissait au final, trop peu dans le film ! C’est une directrice au style gothique chic qui a la particularité d’être une Ombrune: en plus de se transformer en oiseau dans son cas un faucon pèlerin (peregrine falcon en anglais), elle a le pouvoir de manipuler le temps. Pour protéger tous les enfants particuliers de la persécution xénophobe, à chaque fin de journée, elle fait remonter le temps de 24 heures : les pensionnaires vivent donc en boucle la journée du 3 septembre 1943, celle-la même qui se termine par le bombardement allemand. 

J’ai beaucoup aimé l’univers très travaillé ! L’histoire m’a d’abord fait penser à un autre film de Tim Burton: Big Fish. Là aussi, il est question de créatures fantastiques raconté dans des histoires..qui se révèlent en fait réelles ! Mais l’ambiance est nettement plus sombre ! 

Malheureusement, j’ai trouvé les méchants totalement ridicules ! Les monstres passe encore, mais Samuel L. Jackson est absolument risible ! Je m’attendais à beaucoup mieux de sa part !

Cependant, la mise en scène et les beau décors remontent le niveau et m’ont, pour le coup beaucoup intriguée concernant les livres ! Ça pourrait être un challenge sympa pour Halloween, vous en pensez quoi? 

Fun, sombre et agréable à regarder malgré ses défauts ! Toutefois, comme pour Big Fish justement, j’aurais voulu plus d’émotion, notamment entre le père et le fils, qui n’ont aucune alchimie ! 

 

 

 

TAG Cinéma: Les films et moi

1 – Quel film te remonte toujours le moral ?

Un Disney, un Ghibli, ou alors un Astérix (version dessin animé) Je suis particulièrement fan d‘Astérix chez les Bretons !

2 – Quel film t’effraye le plus ?

Je déteste les films d’horreur du genre Saw, Misery ou Ça. En revanche, « Carrie » de Brian De Palma, sorti en 1976, m’avait bien plu ! Au delà de l’horreur, il y a une vraie critique de la société ! Je trouve ce film encore très moderne ! Je n’ai pas DU TOUT accroché au remake par contre !

4 – Quel est le film qui te fait pleurer a tous les coups ?

Le cercle des poètes disparus Le plus beau rôle de Robin Williams ! Qu’est-ce que j’ai pleuré devant ce film !

5 – Quelle est ta bande originale de film préférée ?

La BO de The Facuty, et celle de Hair Spray !

6 – Ta série de films préférée ?

Le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson (même si c’est long)

7 – Tu grignotes quoi devant un bon film ?

Rien, à la rigueur une boisson, et encore, pas toujours !

8 – Un bon film oui, mais avec qui ?

Des amis ou en famille.

9 – Un film que tout le monde a aimé sauf toi ?

Avatar de James Cameron. J’ai trouvé les personnages trop clichés et manquant de profondeur. Dommage car l’univers est sympa (Indigènes bleus mis à part)

10 – Un film que tu adores et qui pourrait nous surprendre ?

Coeur de Dragon de Rob Cohen, que je ne trouve pas assez connu ! Si vous avez aimé Willow et Dragons, je pense qu’il pourrait vous plaire !

Je ne tague personne mais libre à vous de répondre !