A propos clairebelgato

aime tout ce qui sort de l'ordinaire!

Star Trek de J.J. Adams (2009)

Ayant grandi avec les séries, j’étais curieuse de découvrir cette nouvelle version de l’un des plus célèbres univers de science-fiction !

Résumé:

« N’attendez plus pour découvrir le futur : embarquez pour l’aventure STAR TREK, le blockbuster incontournable de J.J. Abrams qui a transporté le public. Surgi du futur, Nero le Romulien, voyage dans le temps et n’a qu’un but : se venger de la Fédération en détruisant des planètes. Kirk et Spock, jusqu’alors rivaux, doivent s’allier pour empêcher l’inévitable. Scènes d’actions spectaculaires, humour, suspense et effets spéciaux époustouflants… les nouvelles recrues de l’U.S.S. Enterprise vont traverser des épreuves inimaginables. »

Mon avis:

Un blockbuster à l’univers très réussi, au casting plutôt agréable. Il s’agit plus d’un Star Trek alternatif qu’un reboot, ce que j’ai trouvé plutôt bien vu !

J’ai aimé le nouveau Capitaine Jim T. Kirk, incarné par Chris Pine: c’est un jeune homme rebelle et impulsif qui s’engagera dans Starfleet, plus par défi que par vocation. Son père est mort dans des circonstances étranges lors d’une mission incluant un trou noir. Notez que le père est incarné par Chris Hemsworth (Thor).

Il se liera vite d’amitié avec Léonard McCoy surnommé « Bones », jeune médecin soucieux d’échapper à ses dettes et à sa femme en s’engageant lui aussi dans Starfleet. J’ai juste adoré ce personnage, proche de la version série : bougon et sarcastique, avec une touche sexy en plus ! Ce qui est loin d’être désagréable !

Élève tricheur et dragueur, Kirk n’a pas une bonne réputation. Sa relation est particulièrement tendue avec Spock, un demi-Vulcain acerbe et froid qui le méprise ouvertement.

Si j’étais sceptique départ, je dois avouer que Zachary Quinto est au final…étrangement mignon en Vulcain ^_^! C’est quelqu’un d’assez torturé, tiraillé entre la Logique Vulcaine et les émotions humaines. S’il maîtrise  l’une, l’autre le met mal à l’aise. Sa relation avec Kirk est électrique, en grande partie à cause de Kirk qui s’amuse à le provoquer. Heureusement, il trouvera une allée précieuse en la présence de Nyota Uhura, avec qui il aura une jolie relation. J’ai aimé la façon dont il se soutiennent l’un l’autre. C’est la touche romantique du film !

Nyota est une femme forte qui observe beaucoup et n’agit jamais sans réfléchir ! Si Kirk ne lui a pas vraiment fait bonne impression au départ, elle finira tout de même par le tolérer, même si elle est loin d’approuver son comportement.

R.I.P Chekov 😦

Il y a aussi les autres membres de l’équipage qui sont tous très différents. J’aime beaucoup ce côté international. Avec une petite pensée pour Anton Yelchin, qui jouait Pavel Chekov. L’acteur est en effet décédé il y a 2 ans, dans un accident de voiture. J’ai beaucoup aimé sa version de Checkov, un jeune homme enthousiaste et un brun naïf, très consciencieux dans son travail. Son accent russe ajoute encore un charme supplémentaire, même si ses phrases son parfois incompréhensibles !

L’histoire est assez bien construite et mélange humour, action mais aussi de beaux thèmes universels: l’héritage familial (au sens moral et génétique du terme), l’amitié, la rivalité, mais aussi la vengeance, le deuil, le sens moral et l’esprit d’équipe.

Autre surprise, le méchant Romulien, incarné par un Éric Bana…assez méconnaissable je dois dire ! Un bon gros méchant comme je les aime !

Visuellement, c’est aussi très beau, sans tomber dans le trop spectaculaire. Les événements s’enchaînent bien et j’ai adoré le clin d’oeil à la série d’origine, car le mythique Léonard  Nimoy y joue son rôle en version plus âgée. j’ai bien aimé sa relation avec Kirk et sa version jeune. Il les aidera à ouvrir les yeux sur leurs différents.

Même s’il ne révolutionne pas le genre, Star Trek reste un bon film à popcorn, distrayant et très agréable à regarder ! En tout cas, je suis curieuse de voir les autres volets du coup ! Le bêtisier du film est aussi à voir: il y avait une sacré ambiance sur le plateau de tournage ^^ !

 

Publicités

coup de coeur vidéo

Du beau gosse qui danse en faisant le ménage, ça vous dit ? Pour ceux/celles qui se demandent qui est ce bien joli jeune homme, il s’appelle David Cloud Campos, danseur-chorégraphe américano-philippin qui a grandi en Floride. Il a dansé avec Madonna, Shakira et a même réalisé quelques vidéos !

 

Petit conseil: regardez la vidéo en plein écran, c’est encore mieux !

 

 

La nuit du renard (Mary Higgins Clark)

Pour cette année, j’ai décidé de lire davantage de polar et de thrillers. C’est un genre que je connais peu, Agatha Christie mise à part, mais elle c’est plus du policier. J’ai donc opté pour une autre « dame du crime »: Mary Higgins Clark !

Résumé:

« Ronald Thompson doit mourir sur la chaise électrique. Témoin terrorisé, le petit Neil a affirmé, au cours du procès, le reconnaître comme le meurtrier de sa mère. Mais Ronald a toujours clamé son innocence. À quelques heures de la sentence, l’enfant est enlevé avec une jeune journaliste amie de son père, par un déséquilibré qui se fait appeler Renard. Il les séquestre dans la gare centrale de New York. Le kidnappeur menace de faire sauter une bombe au moment précis où le condamné sera exécuté. Existe-t-il un lien entre ces deux terribles faits divers ? Un innocent va-t-il payer pour le crime d’un autre ? Une course contre la montre s’est engagée… »

Mon avis:

Pas mal du tout !!! J’avais peur de tomber sur une simple histoire de kidnaping et de description gores, mais j’ai été agréablement surprise ! 

Tout commence avec un bien inquiétant personnage, qui se fait appeler Renard. Psychopathe pervers, il aime voir souffrir ses victimes, surtout si ce sont de belles femmes. Il sait se rendre invisible au milieu d’une foule et personne ne sait qui il est…ni de quoi il est capable. 

Mais c’est aussi l’histoire d’une famille brisée suite à l’un de ses crimes. Le journaliste Steve Peterson a en effet perdu sa femme à cause du criminel. Pire, son fils Neil a été témoin du meurtre. Mais la terreur lui a fait condamner une autre personne, Ronald Thompson, qui clame toujours son innocence. 

Mais voilà que Neil et Sharon, la nouvelle compagne de Steve, sont enlevés et séquestrés par le RenardPour Steve, c’est une course contre la montre car son fils est sujet à de graves crises d’asthme. 

J’ai adoré la patience et le courage de Sharon, qui tentera par tous les moyen de protéger le fils de son compagnon. Leur relation est très compliquée, pleine de non-dits. Neil est un garçon désemparé qui n’arrive plus à parler, ni à son père, ni à cette nouvelle personne qui partage sa vie.

Il y aussi l’autre famille, les Thompson, dont le fils, Ron, est condamné à tort. Sa mère se bât pour faire avancer l’enquête, et déteste Sharon qu’elle tient pour responsable de la condamnation de son fils. Mais c’est aussi une femme très croyante, dont la foi va la sauver du désespoir. 

Et au milieu de tout ça, le Renard, un homme abject, atrocement banal qui tue pour que l’on parle de lui. C’est un psychopathe qui vit dans son petit monde et se fiche des autres. Rien que de penser que des types pareils existent vraiment me donne envie de vomir !

Mais ce que j’ai trouvé le plus intéressant, c’est ce sujet délicat de la peine de mort, encore si présent en Amérique. Oui, il existe des personnes abominables. Mais les tuer, est-ce vraiment la solution au problème? C’est le point le plus sensible du roman.

L’écriture est fluide, nerveuse. On entre tout de suite dans l’histoire et c’est très agréable ! Le style est accessible et ne tombe pas dans le gore inutile, ce que j’appréhendais, je l’avoue ! La tension est surtout psychologique et assez bien dosée.

En tout cas, sans être un coup de coeur, c’est un livre drôlement efficace qui change de ce que je lis d’habitude !

Le ver à soie (Robert Galbraith)

Après la bonne surprise qu’a été L’appel du coucou, j’étais curieuse de plonger dans les nouvelles aventures de Comoran Strike et Robin Ellacott !

Résumé:

« Owen Quine, écrivain célèbre, a disparu. Il venait d’achever son dernier manuscrit – un sulfureux roman à clés qui dresse le portrait au vitriol de son entourage. De quoi inquiéter bon nombre de personnalités en vue… C’est ce que pressent le détective privé, Cormoran Strike, chargé de l’enquête. Qui aurait intérêt à ce que Quine soit réduit au silence ? Lorsque Strike retrouve le cadavre de l’auteur, assassiné selon un rituel particulièrement atroce, il comprend qu’il a affaire à un tueur impitoyable, tel qu’il n’en encore jamais rencontré dans sa carrière. »

Mon avis:

Plus dense et haletant que le premier volet ! J’ai plongé tête la première dans cette nouvelle intrigue ! Et j’ai trouvé que l’on était au final, plus proche d’un thriller que d’un policier ! 

Quel plaisir de retrouver le détective Comoran Strike et sa personnalité si singulière ! Je suis de plus en plus fascinée par ce personnage, à la fois bourru, rebelle et tourmenté.

Comoran reçoit la visite d’une certaine Léonora Quine, dont le mari écrivain a disparu. Un homme à la personnalité provocatrice et insouciante dont le dernier roman, Bombyx Mori risque de mettre fin à sa carrière. Après le show biz, c’est donc  le domaine de l’édition qui est pointé du doigt !

Personnalités parodiée, romans aussi sanglants que pervers, jalousie des autres écrivains… mais aussi la fascination du public pour le morbide foisonnent dans cette nouvelle aventure !

En plus d’une enquête particulièrement compliquée, Comoran doit faire face à des différents avec son assistante, Robin, qui cache décidément bien son jeu derrière sa façade angélique !

Il faut dire que la jeune femme s’implique particulièrement dans le déroulement de l’enquête, quitte à prendre des risques ! Sa personnalité s’affirme de plus en plus et ça me plait beaucoup !

Malheureusement, elle doit aussi faire face à la jalousie de Mathew, son fiancé, qui méprise ouvertement le détective. La situation est d’autant plus délicate qu’elle doit se marier bientôt ! On la sent déçue et troublée mais déterminée à imposer ses choix.

Quant à Strike, ses difficultés liées à son handicap m’ont profondément touchée. Tiraillé entre la douleur physique et la volonté de se débrouiller seul, il peut compter sur le soutien de Robin mais ne demande jamais son aide par fierté. Et Robin le comprend très bien. C’est cette façon dont ils s’épaulent, veillent l’un sur l’autre, que j’admire le plus. Il n’y a pas de séduction entre eux. Juste de l’affection, du soutien et de l’admiration.

Si l’intrigue policière est efficace, avec une pointe de sanglant,  c’est vraiment l’aspect humain et surtout la complexité de la relation Strike/Robin qui m’a passionnée ! 

L’écriture est addctive et j’ai vraiment envie de connaitre l’évolution de ce duo atypique ! Pour le coup, l’adaptation série m’intrigue d’autant plus que je trouve le casting plutôt bien choisi ! Quelqu’un a déjà regardé? 

Prochain volet : La carrière du Mal !

Nanny McPhee de Kirk Jones (2006)

Qui dit fêtes de fin d’années dit également films de Noel et j’ai opté pour le sympathique Nanny McPhee, qui est passé sur M6 ! Et puis, l’affiche de ce film ne fait-elle pas Nöel ?

Résumé:

« Depuis la disparition de son épouse, M. Brown a bien du mal avec ses sept enfants. De l¹aîné à la petite dernière, tous font de la maisonnée un véritable enfer. Entre son travail qui l’accapare et cette horrible Tante Adélaïde qui le menace de lui retirer son indispensable aide financière s’il ne se remarie pas dans les plus brefs délais, M. Brown en est réduit à espérer un miracle. Et il va voir débarquer Nanny McPhee…
Aussi effrayante qu’énigmatique, ce petit bout de femme est là pour remettre tout le monde au pas, mais les enfants ne sont pas décidés à se laisser faire ! Lorsque Tante Adélaïde décide d’arracher une des filles du foyer, il est temps de réagir, et pour la première fois, Nanny et ceux qui la voient de moins en moins comme une ennemie vont faire équipe… »

Mon avis: 
Un joli conte familial drôle et plein de surprises ! Et pas seulement à cause du casting !

C’est l’histoire d’une famille: les Brown dont les sept enfants sont de véritables terreurs ! Leur principal passe-temps ? Rendre chèvre chaque nouvelle nounou avec leurs bêtises jusqu’à ce qu’elles craquent et quittent la maison ! Et ils ont atteint un record puisqu’ils en sont à la.. dix-septième !

Mais voilà que va débarquer une nouvelle nourrice qui va remettre les choses en ordreNanny McPhee, une femme d’apparence repoussante qui réussit à déjouer tous leurs tours grâce à son bâton magique ; les enfants n’en font qu’une conclusion: c’est une sorcière ! La vérité est beaucoup plus… ambigüe. 

Ce film ravira les fans de Love Actuallyqui reconnaîtront Thomas Brodie-Sangster, que l’on verra prochainement dans Le Remède Mortel !

Mais aussi Emma Thompson, vraiment méconnaissable dans le rôle-titre !

J’ai trouvé son personnage très intéressant; elle joue sur les apparences et les préjugés, se modifiant progressivement, à chaque leçon non pas apprise mais comprise ! Ce qui fait une grande différence ! Cette femme est au final très mystérieuse: Gentille Fée ? Sorcière repentie ? Impossible à savoir ! J’ai aimé cette note énigmatique qui plane jusqu’à la fin du film !

Colin Firth tient le rôle du chef de famille Cédric Brown, un père maladroit dépassé par l’attitude de ses enfants. Marqué par la mort récente de sa femme, il n’arrive plus à avoir la moindre autorité. Il ne sait pas que ses enfants ont peur du remariage, et oublie leur mère décédée. Une réflexion intéressante sur le rôle de la belle-mère, souvent malveillante dans les contes. 

Ici, la nouvelle femme de la vie de Cédric Brown s’avérera être l’une de ses domestiques, la jolie Evangeline, seule personne à voir la détresse que les enfants cachent derrière leur comportement odieux. Leur romance reste assez discrète. Ce qui n’empêchera pas une des plus belles scène de mariage que j’ai pu voir ! Très poétique !

Cependant, le sujet principal reste les enfants qui apprennent, petit à petit à grandir. Ils finissent même par s’attacher à leur drôle de nounou !

Enfin, LA belle surprise de ce film est la grande Angela Lansbury, qui m’a épatée dans le rôle de la terrible tante Adélaïde ! J’ai toujours adoré cette actrice que j’avais découverte dans l’Apprentie Sorcière ! Dans ce film, elle s’amuse visiblement beaucoup à incarner une femme stricte et hautaine, flippante et hilarante ! Je l’ai juste adorée dans ce rôle !

Si les gags sont assez drôle, l’esthétique est un peu déroutante dans ses couleurs, trop criardes à mon goût. Mais le déroulement de l’histoire et sa morale intelligente en font un très bon divertissement !

En conclusion, Nanny McPhee est une comédie agréable, dans une belle ambiance de conte décalé. À voir en famille !

Playslist de fête

Juste pour le plaisir, ma petite playlist de fête, éclectique et pleine de poésie !

 

Tout d’abord la toujours créative Lindsey Stirling qui nous sort un très bel album spécial fêtes !

 

 Dans un tout autre style, j’aime énormément le duo anglais Hurts et son magnifique All I Want for Christmas Is New Year’s Day ! Une voix envoûtante et un clip magnifique !

 

Parce que j’aimerais beaucoup le voir en concert pour les fêtes, André Rieu, qui fait toujours des shows spectaculaires !

 

Après la féérie, place à un grand classique de  Noël: Last Christmas de Wham, repris par les Vintage Andrews Sisters. J’adore ! Mention spéciale pour la fille en robe rouge ❤

 Dans les bande originales de films, j’ai une petite tendresse pour le Grinch ! Et je préfère de loin Faith Hill à Mariah Carey ! Cette belle chanteuse n’est pas assez citée !

 

Véritable coup de coeur pour cette magnifique version de « The Little Drummer Boy » par… des étudiants norvégiens ! Le clip est vraiment beau !

 

Enfin, comment résister à la belle voix jazzy de Micheal Bublé ! J’adore cette chanson, à la fois joyeuse et sexy !

 

Et vous, qu’est-ce qui passe dans vos oreilles durant les fêtes ?