Rendez-vous au Cupcake Café (Jenny Colgan)

Hello à tous ! Aujourd’hui, je démarre l’automne avec une romance qui a eu un certain succès. Étant gourmande, le titre me semblait prometteur !

Résumé:

Izzy est une fée de la pâtisserie. Elle a passé son enfance dans la boulangerie de son grand-père, et a indéniablement hérité de son talent. Chaque semaine, ses collègues du bureau se régalent de ses cupcakes colorés et autres brownies ultrafondants…
Lorsqu’elle se fait licencier par son futur ex-petit-ami, Izzy sent grandir en elle une idée folle : et si elle ouvrait son propre cupcake café ? Le projet est un peu risqué, le chemin semé d’embûches, mais lorsqu’elle découvre un magasin à louer dans une ruelle pavée, elle se lance dans l’aventure, et dans une nouvelle vie !

Mon avis:

Je crois que je commence à saturer des romances. J’ai l’impression de lire toujours plus ou moins la même trame.

Izzy mène une vie professionnelle morne alors qu’elle a un don pour la cuisine et particulièrement pour la pâtisserie. Tout le monde le lui dit, de ses copines à ses collègues. Mais pour elle, c’est une bagatelle.

Perdue dans sa routine, elle pousse le bouchon du cliché en sortant avec son patron Graeme. Mais le climat amoureux vire vite à l’orage. Ce n’est pas toujours sain de mélanger travail et plaisir.

Mais c’est justement le plaisir qui va l’amener à prendre une nouvelle direction dans sa vie.  Aussi, quand son boss la vire, c’est une opportunité unique pour la jeune femme. Voler de ses propres ailes.

Avec l’aide de ses copines et le coup de pouce d’une voisine, elle crée sa propre affaire: un Cupcacke Café  où elle vendrait ses petites douceurs maison. Parallèlement, elle se lie avec son banquier, Austin, aussi maladroit et introverti que son ex est arrogant.

Et nous y voilà: Le retour du Triangle Amoureux ! C’est ce qui m’a le plus énervée dans ma lecture. Sans surprise, j’ai détesté Graeme ! C’est un goujat de première, qui est sorti avec Izzy, plus par curiosité que réelle attirance. À se demander ce qu’ils font ensemble.

Austin m’a paru bien plus sympathique; il partage avec Izzy une certaine lassitude, l’impression de tourner en rond dans sa vie. Leur histoire est mignonne mais cousue de fil blanc. 

J’ai eu nettement plus d’intérêt à suivre les aventures pâtissières de notre héroïne ! J’adore son changement d’attitude quand elle cuisine. Elle devient alerte, à l’aise, créative. Ça et la belle amitié féminine qui se noue tout autour du café. Le lieu en lui-même devient un personnage à part entière qui peu à peu, prend sa place dans le quartier ! 

L’histoire dénonce aussi la totale hypocrisie des cadres aux dents longues. Le monde des affaires est impitoyable. Mais Izzy prend peu à peu du caractère ! D’autant qu’elle va se faire une nouvelle amie, Pearl, qui deviendra aussi sa première vraie collègue !

L’histoire a tout de même une belle atmosphère, tant dans l’écriture que son décor. Moi qui n’aime pas les descriptions, là j’ai bien aprécié l’univers chaleureux décrit par l’autrice.

Enfin, la meilleure surprise du livre est sur le passé d‘Izzy. Elevée par ses grand-parents, elle a peu de rapport avec sa mère, voyageuse infatigable. Or, son grand-père vieillit et perd peu à peu la mémoire. Il radote, de peur d’oublier pour toujours ce que fut sa vie: sa boulangerie, sa femme, sa fille et surtout sa petite fille. Leur relation m’a beaucoup émue, d’autant que c’est lui qui a donné à Izzy son amour de la bonne cuisine.

Pour Izzy, c’est un crève-coeur de voir son grand- père s’étioler ainsi. Pourtant, elle n’éprouve pas de rancoeur envers sa mère, partie vivre ailleurs. Quant à son père, elle ne l’a tout simplement jamais connu.

L’écriture est pétillante et facile à lire. L’originalité, c’est que chaque chapitre commence avec une recette de cuisine ! Pourquoi ? bah, lisez, vous verrez !

Si j’ai lu la moitié du livre avec un certain enthousiasme, la deuxième partie, m’a un peu écoeurée. Autant la partie familiale et professionelle m’a plue, autant la romance m’a vite plombée. Si Izzy est pleine de charme pétillant avec ses amies, elle devient énervante quand elle tombe amoureuse ! Un peu comme Julie dans Demain j’arrête ! 

Mais j’ai aimé le message positif du livre : il n’est jamais trop tard pour se créer un emploi à notre image, et donner des plaisirs simples aux gens. 

Une lecture sympa sans être un coup de coeur !

2 réflexions sur “Rendez-vous au Cupcake Café (Jenny Colgan)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s