Bienvenue au Paradis (Bernard Werber)

Hello à tous ! Aujourd’hui, je continue mon exploration sur le thème de l’au delà avec un livre de Bernard Werber !

Résumé:

« Le Paradis? Un jour, vous aussi, vous y viendrez. Alors préparez-vous au Jugement Dernier. Il y aura un avocat (votre ange gardien), un procureur, (votre démon) et un juge (de préférence impartial). Mais les valeurs au Paradis ne sont pas les même que sur Terre. Anatole Pichon va en faire l’amusante expérience. »

Mon avis:

Bernard Werber continue à me dérouter avec sa vision singulière de l’après-vie. C’est ce qui avait fait le succès des Thanathonautes ! Le lire en version théâtre est plutôt bien vu !

Anatole Pichon meurt lors d’une opération pour son cancer du poumon. Arrivé au portes du Paradis, il fait la connaissance de Caroline, son Ange gardien et de Bertrand, son Démon. Ils devront passer en revue toute sa vie pour savoir s’il doit se réincarner ou non.

Au départ, j’avais trouvé Anatole Pichon plutôt benêt et beauf. Mais comme Juste Leblanc du Dîner de cons, il a plus d’un tour dans son sac ! J’ai beaucoup aimé son évolution !

Son Ange et son Démon m’ont beaucoup fait rire ! En effet, avant leur métier céleste, ils ont été mariés/ Divorcés ! Ils passent donc la moitié du temps à s’envoyer des piques, ce qui donne un certain mordant à l’histoire !

Ma préférence va cependant au Juge: Gabrielle.

Arrivée au Ciel durant l’Antiquité, elle est completement perdue face à notre époque moderne et tout ses changements ! En plus du jugement, elle doit gérer les prochaines naissances terrestres et veiller à ce qu’elles soient toutes incarnées ! Un travail épuisant ! C’est une jeune femme qui se veut impartiale mais comment démêler le bien du mal avec toutes ces vies ? J’ai aimé sa maladresse, son écoute, mais aussi sa curiosité pour chaque âme !

J’ai aimé la façon dont est transposé le Jugement au Ciel. Les « valeurs morales » humaines sont complètement détournées. On y trouve aussi une certaine critique de la société: corps médical sous pression, différents conjugaux, misogynie, potentiel gâché…  Mais surtout, il y a le libre arbitre, et la façon dont on choisit son Destin.

Cette pièce aurait pu être ennuyeuse avec ses thèmes trop récurrents. Mais elle a le mérite d’avoir des dialogues savoureux. L’humour est acerbe, presque noir. Ce qui ne m’a au final pas déplu ! L’écriture passe bien et la fin est un joli twist !

Une lecture rafraîchissante et facile à lire !