The Good Omens (mini-série)

Hello à tous ! Aujourd’hui, place à un nouveau coup de coeur série ! Et cette fois, c’est Amazon Prime qui remporte la palme !

Good Omens est une mini-série télévisée britannique diffusée le 31 mai 2019 sur Amazon Prime en 6 épisodes, adaptée du roman homonyme De bons présages de Terry Pratchett et Neil Gaiman paru en 1990. Ce dernier s’est chargé du scénario et Douglas Mackinnon de la réalisation.

Résumé:

« Un duo improbable, un Ange exigeant et un Démon qui vit en liberté, ont pris goût à la vie sur Terre et sont obligés de former une alliance pour arrêter Armageddon. Mais ils ont perdu l’Antéchrist, un garçon de 11 ans qui ignorait qu’il était censé provoquer la fin des temps, les forçant à se lancer dans une aventure pour le retrouver et sauver le monde avant qu’il ne soit trop tard. »

 

Mon avis:

Quel régal ! Vous pouvez oublier Supernatural et Lucifer ! Je leur préfère largement The Good Omens ! Cette fable biblique est aussi farfelue que jubilatoire !

L’histoire est racontée sous forme de « conte à rebours ». Comprenez: une voix off (comme pour un conte) et une catastrophe imminente. On parle de la fin des Temps tout de même ! Et surtout, une amitié aussi inattendue qu’improbable !

Aziraphale est un ange au coeur pur, mais très guindé, qui a aidé Adam en lui donnant une épée de feu pour se défendre dans le jardin d’Eden. Contrairement à ses congénères, il est touché par les humains, et comprend leurs plaisirs. Il est choqué pas le dédain que les anges ont développé à leur égard. En effet, le Paradis est aussi chaleureux qu’un hôpital vide: blanc, froid, clinique. Pas du tout idyllique !

Crowley (le serpent qui a tenté Ève), est un démon fanfaron qui ne jure que par sa Bentley et le groupe Queen. Mais il n’est pas pris au sérieux non plus et se venge en insultant ses plantes vertes ^^

Tout deux vivent sur Terre et s’y plaisent bien. Officiellement, ils représentent Dieu et Satan sur Terre. Ils ont un grand point commun: ils aiment la Terre. Et feraient n’importe quoi pour la protéger.  Alors quand l‘Armagedon approche, ils se lancent dans une aventure riche en péripéties, mais aussi de rire.

Ce qui surprend, c’est que l’humanité est très peu montrée finalement ! Et le peu qu’on en voit est à la fois drôle et triste. Il y a le voisin raciste et irascible, un chasseur de sorcière parano, un geek malchanceux, une jeune sorcière… Et surtout, un adorable petit garçon, qui, à la base, voulait juste raconter des histoires avec ses copains !

Le scénario est barré comme je les aime ! Visuellement, c’est très travaillé avec un casting aux petits oignons ! L’opening du générique est particulièrement réussi avec une ambiance  très « burtoniène » !

Si le talent de David Tennant n’est plus à démontrer, j’ai été bluffée par Micheal Sheen, dans le rôle d’Aziraphale ! Son visage tout rond et ses mimiques sont juste parfaites ! Un talent à suivre !

Pour les fans de Doctor Who, je vous propose un jeu: le scénariste a mis de subtils clin d’oeils tout le long de cette série ! Si vous les trouvez, mettez-les en commentaires !

Enfin, j’ai trouvé le fond de l’histoire très intéressante. Hypocrisie hiérarchique, amitiés en péril, Anges et le Démons qui joue à la guerre comme des gosses… L’humour anglais en plus !

Une petite pépite fantastique, drôle et rock and roll !