Séquence nostalgie: Futurama

Si Matt Groening est surtout connu pour les Simpsons, j’ai pour ma part toujours eu un faible pour Futurama ! Et pas seulement parce que c’est de la science-fiction ! 

Cette série a été créé en 1998 avec l’aide du scénariste et producteur des Simpson David X. Cohen, et fut diffusée par la suite en France en l’an 2000.

Philip J. Fry, dit « Fry », un jeune livreur malchanceux de pizzas à New York, est accidentellement cryogénisé le juste après minuit. Il se réveille mille ans plus tard, le 31 décembre 2999. New York est devenue New New York et bien des choses ont changé.

Au centre de cryogénie,  il fait la connaissance de Turanga Leela, une jolie cyclope,  qui lui attribue le métier de… livreur. Mais lorsque celle-ci veut lui poser l’implant correspondant à ce métier qu’il ne veut pas refaire, Fry s’enfuit. Il rencontre alors Bender Tordeur Rodríguez, une machine tordeur, dans une cabine à suicide (que Fry a confondue avec une cabine téléphonique).

Après quelques péripéties, le professeur Hubert Farnsworth embauche Leela, Bender et Fry pour piloter le vaisseau de sa société de livraisons interstellaires Planet Express. Ils rencontrent alors leurs nouveaux collègues : le bureaucrate Hermes Conrad (jamaïcain, ex-champion olympique de limbo), la belle stagiaire  Amy Wong, et l’incompétent docteur John A. Zoïdberg , un homard originaire de la planète Decapod 10, ayant immigré sur la Terre du xxxe siècle, travaillant comme médecin dans la compagnie de livraison Planet Express, malgré ses faibles connaissances en matière de physiologie humaine. Notre petite bande va vivre de folles aventures aussi rocambolesques qu’étranges !

Le graphisme est bien plus fun et coloré que pour les Simpson et surtout, les thèmes abordés sont beaucoup plus vastes ! Tout d’abord, les personnages sont tous célibataires et ont chacun leur caractère et leurs difficultés.

Fry, c’est un petit looser des années 2000 qui végète dans sa vie New-yorkaise. Son bond dans le Temps va autant l’émerveiller que l’effarer! Aussi attachant que maladroit, il finit par s’habituer au xxxe siècle et ses nouveaux amis ! Son look est très inspiré de … James Dean, si, je vous jure !

Leela est de loin ma préférée: c’est une femme sexy, sensible et plutôt  bad-ass ! Elle est née dans les vieux égouts de New York, dans une société de mutants qui ont interdiction de se mêler aux humains « normaux » en raison de leurs anomalies génétiques. Leela étant « la mutante ayant la plus petite mutation jamais observée » – son œil unique étant la seule différence entre elle et un humain normal – ses parents ont décidé de l’abandonner et de la confier à l‘Orphelinarium de Cookieville pour lui épargner une vie difficile dans les égouts.

Sa relation avec Fry est assez mouvementée ! S’ils ont une indéniable complicité et attirance l’un envers l’autre, la cyclope peut se montrer très dure envers le jeune humain ! Mais elle finira par tomber sous son charme !

Bender, quant à lui est LA star comique de cette série ! Égoïste, cynique et capricieux, c’est un robot non conforme qui a été cependant mis sur le marché. Il est passionné par l’argent, résiste tant bien que mal à se droguer au Jack : c’est de l’électricité que les robots s’injectent par l’intermédiaire de leur prise jack Il deviendra le meilleur pote de Fry, avec qui il vivra ses plus gros délires mais aussi ses déprimes. Pour moi, Bender est une sorte de bi-polaire qui s’ignore: tantôt euphorique, déprimé, colérique ou lubrique, ses réactions son toujours disproportionnées !

Le professeur Hubert Farnsworth ressemble beaucoup au grand-père des Simpson, mais en beaucoup plus drôle …et vieux puisque qu’il a en fait 150 ans ! Il a vécu une enfance difficile et seule la Recherche Scientifique le passionne. Il faut dire qu’il n’a quasiment connu que ça ! On apprendra plus tard qu’il est en fait un descendant de Fry !

Les épisodes sont tous géniaux ! Les intrigues sont drôles et palpitantes, les références foisonnent (des Simpsons à Star Trek, en passant par Star Wars et la Planète des Singes !) Toutefois, l’intrigue est suffisamment subtile pour que l’on révisionne des épisodes et ainsi découvrir de nouveaux détails cachés !

Certains épisodes ont même des scènes tristes et dramatiques, comme  l’épisode sur le Chien de Fry, qui m’a beaucoup émue ! 

La série s’est arrêtée après 7 saisons et plusieurs films ! J’aime beaucoup cet univers décalé et politiquement incorrect, bien plus prononcé que chez les Simpsons ! 

Une série feel-good et impertinente, que pour ma part je préfère à la mythique famille jaune !

Publicités

3 réflexions au sujet de « Séquence nostalgie: Futurama »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s