Le ver à soie (Robert Galbraith)

Après la bonne surprise qu’a été L’appel du coucou, j’étais curieuse de plonger dans les nouvelles aventures de Comoran Strike et Robin Ellacott !

Résumé:

« Owen Quine, écrivain célèbre, a disparu. Il venait d’achever son dernier manuscrit – un sulfureux roman à clés qui dresse le portrait au vitriol de son entourage. De quoi inquiéter bon nombre de personnalités en vue… C’est ce que pressent le détective privé, Cormoran Strike, chargé de l’enquête. Qui aurait intérêt à ce que Quine soit réduit au silence ? Lorsque Strike retrouve le cadavre de l’auteur, assassiné selon un rituel particulièrement atroce, il comprend qu’il a affaire à un tueur impitoyable, tel qu’il n’en encore jamais rencontré dans sa carrière. »

Mon avis:

Plus dense et haletant que le premier volet ! J’ai plongé tête la première dans cette nouvelle intrigue ! Et j’ai trouvé que l’on était au final, plus proche d’un thriller que d’un policier ! 

Quel plaisir de retrouver le détective Comoran Strike et sa personnalité si singulière ! Je suis de plus en plus fascinée par ce personnage, à la fois bourru, rebelle et tourmenté.

Comoran reçoit la visite d’une certaine Léonora Quine, dont le mari écrivain a disparu. Un homme à la personnalité provocatrice et insouciante dont le dernier roman, Bombyx Mori risque de mettre fin à sa carrière. Après le show biz, c’est donc  le domaine de l’édition qui est pointé du doigt !

Personnalités parodiée, romans aussi sanglants que pervers, jalousie des autres écrivains… mais aussi la fascination du public pour le morbide foisonnent dans cette nouvelle aventure !

En plus d’une enquête particulièrement compliquée, Comoran doit faire face à des différents avec son assistante, Robin, qui cache décidément bien son jeu derrière sa façade angélique !

Il faut dire que la jeune femme s’implique particulièrement dans le déroulement de l’enquête, quitte à prendre des risques ! Sa personnalité s’affirme de plus en plus et ça me plait beaucoup !

Malheureusement, elle doit aussi faire face à la jalousie de Mathew, son fiancé, qui méprise ouvertement le détective. La situation est d’autant plus délicate qu’elle doit se marier bientôt ! On la sent déçue et troublée mais déterminée à imposer ses choix.

Quant à Strike, ses difficultés liées à son handicap m’ont profondément touchée. Tiraillé entre la douleur physique et la volonté de se débrouiller seul, il peut compter sur le soutien de Robin mais ne demande jamais son aide par fierté. Et Robin le comprend très bien. C’est cette façon dont ils s’épaulent, veillent l’un sur l’autre, que j’admire le plus. Il n’y a pas de séduction entre eux. Juste de l’affection, du soutien et de l’admiration.

Si l’intrigue policière est efficace, avec une pointe de sanglant,  c’est vraiment l’aspect humain et surtout la complexité de la relation Strike/Robin qui m’a passionnée ! 

L’écriture est addctive et j’ai vraiment envie de connaitre l’évolution de ce duo atypique ! Pour le coup, l’adaptation série m’intrigue d’autant plus que je trouve le casting plutôt bien choisi ! Quelqu’un a déjà regardé? 

Prochain volet : La carrière du Mal !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le ver à soie (Robert Galbraith) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s