Goodbye Berlin !

Aujourd’hui, une lecture estivale qui sent bon les vacances et l’amitié !

Résumé:

« Mailk, quatorze ans, est l’enfant unique et négligé d’un foyer bourgeois déliquescent. L’été s’annonce mal : sa mère rentre pour une énième cure de désintoxication, et son père part en voyage d’affaires. Tschick, immigré russe fraîchement débarqué dans l’école, incontestablement surdoué, mais légèrement alcoolique, le fascine et le rebute en même temps. Tschick a un plan pour les vacances : rejoindre son grand-père en Valachie (Roumanie), au volant d’une vieille Lada volée. Contre toute attente, Mailk le suit. Commence alors une drôle d’épopée qui emmène les deux jeunes gens dans un no man’s land enchanteur au sud de Berlin. Sans carte, ils se laissent glisser au gré du courant autoroutier et du soleil censé leur indiquer le sud, vivant des rencontres toutes plus cocasses les unes que les autres, au gré d’un périple totalement enchanteur et délirant. »

Mon avis:

Un livre drôle et rafraîchissant comme une citronnade ! Goodbye Berlin, c’est d’abord une amitié inattendue:

Il y a d’abord Mailk Klingenberg, un ado blasé, transparent à l’école et négligé par ses parents. Il faut dire qu’entre une mère alcoolique et un père aux abonnés absents (sauf quand il faut le critiquer), il a de quoi déprimer. Et Andrej Tschichatschow, surnommé Tschick, qui est la curiosité du collège avec ses origines russes et les rumeurs mafieuses qui l’entourent. Leur amitié n’était pas couru d’avance et c’est ce qui en fait toute l’authenticité, je trouve !

Mailk et Tschick, n’appartiennent pas au même milieu, mais ont deux points communs : ils ne sont pas invités à la fête que donne la belle Tatiana, dont Maik est amoureux, et ils sont livrés à eux-mêmes pour ces longues vacances qui commencent. C’est à partir de là que l’Aventure va commencer ! 

Alors que Mailk savoure son premier jour de « vacance en solo », Tschick débarque chez lui à bord d’une vieille Lada « empruntée », en lui proposant de tailler la route avec lui. Direction la Valachie, où vit son grand-père.  D’abord franchement réticent, Mailk finit par accepter. Voilà donc nos deux compères en vadrouille, sans carte, sans portables dans un voyage plein de péripéties et de rencontres insolites : une famille disparate, un vieux pervers, les flics,  Isa, une jeune fille qui vit dans une décharge…

Un texte vitaminé, qui m’a beaucoup rappelé « La ballade d’Hester Day », l’humour en plus ! J’ai aimé ce duo d’amis improbable qui va vivre un été cocasse et déjanté. Mais surtout, j’ai adoré l’indéfectible optimisme qui se dégage de cette histoire. 

Une lecture fraîche et pétillante, parfaite pour l’été !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s