Et puis Paulette…

Aujourd’hui, une petite lecture mignonne, qui se lit très vite et qui fait du bien ! 

4eedae2ca901801ef3cdaebbdd856601

Résumé:

« Ferdinand vit seul dans sa ferme. Et ça ne le rend pas franchement joyeux. Un jour, il passe chez Marceline, sa voisine, et découvre que son toit est sur le point de s’effondrer. Très naturellement, ses petits-fils, les Lulus, lui suggèrent de l’inviter à la ferme. L’idée le fait sourire. Mais ce n’est pas si simple, certaines choses se font, d’autres pas… Il finit tout de même par aller la chercher. De fil en aiguille, la ferme va se remplir, s’agiter, recommencer à fonctionner. Un ami d’enfance devenu veuf, deux très vieilles dames affolées, des étudiants un peu paumés, un amour naissant, des animaux… »

Mon avis:

J’ai découvert Barbara Constantine avec le livre « À Mélie, sans Mélo », que j’avais trouvé charmant. C’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé sa plume simple et sans chichis, qui épingle nos petits travers avec tendresse mais non sans un certain piquant.

« Et puis Paulette… » c’est un peu le « Ensemble c’est tout » version troisième âge. Ferdinand est un grand-père qui se sent très seul sans vouloir le reconnaître. Pas par fierté ou pudeur. Mais parce qu’il ne sait pas trouver les mots. Le départ de ses enfants a été pour lui un déchirement et il trouve du réconfort dans un plaisir puéril: faire tourner en bourrique son entourage.

Quand sa voisine Marcelline se met à avoir des problèmes de toiture, il lui propose de vivre avec lui dans sa trop grande ferme, histoire d’avoir un peu de compagnie.

D’abord réticente face à ce vieux qui ne lui avait pratiquement jamais adressé la parole, Marceline finit par accepter. Et au fil des jours et des événements, la ferme revit…

Mais ce qui m’a le plus touchée, c’est que Barbara touche du doigt des sujets sensibles: l’isolement, la solitude/dépression des personnes âgée, le manque de dialogue dans les familles et surtout l’importance de garder un lien avec les autres, quel qu’il soit. L’amitié, la solidarité peut venir de personnes totalement inattendues dont on ne soupçonne pas la gentillesse. Ce livre est un bel exemple et ça fait du bien à lire, surtout par les temps qui courent.

Une lecture fraîche et pas si légère que ça. Je l’ai préféré à Mélie ! 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Et puis Paulette… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s