Parfums (Philippe Claudel)

Petite chronique en retard d’un livre lu en juillet ! Mieux vaut tard que jamais !

20914296

Résumé:

« En dressant l’inventaire des parfums qui nous émeuvent – ce que j’ai fait pour moi, ce que chacun peut faire pour lui-même –, on voyage librement dans une vie. Le bagage est léger. On respire et on se laisse aller. Le temps n’existe plus : car c’est aussi cela la magie des parfums que de nous retirer du courant qui nous emporte, et nous donner l’illusion que nous sommes toujours ce que nous avons été, ou que nous fûmes ce que nous nous apprêtons à être. Alors la tête nous tourne délicieusement. » P. C.

Mon avis:

Une petite pause pleine de nostalgie et de fraîcheur avec ce charmant recueil !
Philippe Claudel y raconte ses souvenirs d’enfant, d’ado et de jeune homme par le biais des « parfums »: Du foin à la pluie, du chlore aux poissons, du sapin… au fumier !

À travers ces odeurs, nous plongeons au coeur de ses souvenirs, heureux où non. Premiers amours, promenade en famille, cuisine d’enfance, mais aussi des réflexions éloquentes sur la valeur des « petits riens ».

C’est un fait reconnu que les odeurs sont souvent associées à des souvenirs très précis. Le parfum parle à notre mémoire émotionnelle et ce livre en est une très jolie représentation ! C’est un énorme bouquet olfactif, qui, en quelques pages, nous emporte et nous emeut.

Superbe !

Advertisements

Une réflexion au sujet de « Parfums (Philippe Claudel) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s