Le Choeur des femmes

J’ai découvert ce livre grâce à Mymy, chroniqueuse Madmoizelle. Je n’ai jamais été à l’aise avec ma relation à mon corps et la médecine en général. Aussi, ce livre m’a paru intéressant car il sortait de ma zone de confort.

Résumé:

« Je m’appelle Jean Atwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m’oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de «Médecine de La Femme», dirigée par un barbu mal dégrossi qui n’est même pas gynécologue, mais généraliste! S’il s’imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu’est-ce qu’il croit? Qu’il va m’enseigner mon métier? J’ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas – et je ne veux pas – perdre mon temps à écouter des bonnes femmes épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu’elles pourraient m’apprendre. »

Mon avis:

Une chose est sûre, je n’aurais jamais pris ce livre en lisant son résumé ! Mais comme je l’ai dit plus haut, il faut savoir sortir de sa zone de confort ! Et je suis vraiment fière d’y être parvenue ! Parce que je serais passée à côté de quelque chose.

« Le choeur des femmes » est un livre brut, qui peut déranger, choquer. Il a le mérite de dénoncer les abus de certains médecins, le manque de communication et d’empathie de ces derniers avec leurs patientes.

J’ai eu énormément de mal avec le personnage principal en début. Comme vous l’avez constaté dans le résumé, Jean Atwood est une jeune femme pleine de hargne et qui (de prime abord) ne se prend pas pour n’importe qui. Mais heureusement, le médecin Franz Karma va lui remettre les pendules à l’heure !

Les histoires des patientes sont autenthiques (Martin Winckler étant lui-même médecin ) et totalement effarantes ! Comment un gynéco peut-il traiter une femme de la sorte, ça me dépasse ! Ce livre dénonce autant les mauvaises pratiques que le manque d’information (que ce soit côté soignant ou patient) Certains médecins n’ont aucun scrupules à  littéralement « charcuter » leurs patients ! 

Jean Atwood est l’exemple type de l’étudiante qui en a tellement bavé dans son cursus, qu’elle croit avoir tout vu, tout entendu. Elle a une vision mécanique du corps de la femme et ne s’intéresse pas à leur vie. C’est une jeune femme qui a en elle une colère venimeuse qui me l’a rendait presque cruelle. La raison sera expliquée au fur et à mesure. 

Sa collaboration avec le docteur lui fera, non sans mal, réviser son jugement. Parce qu’un patient n’est pas juste un corps, c’est une personne. Au fur et à mesure des consultations, des témoignages et des interventions, la jeune femme aprend à vraiment écouter, à sortir des ses à-priori et surtout, gagne en humilité. Parce que ce n’est pas parce qu’on a fait dix ans d’études, qu’on n’a plus rien à apprendre, bien au contraire ! C’est sur le terrain, au contact des gens que l’on fait vraiment son métier. 

Le seul point faible de ce livre est l’histoire familiale de Jean, que j’ai trouvée trop tarabiscotée. Et la fin est bien trop bizounours pour une jeune femme de sa trempe ! 

Mais c’est tout de même un livre enrichissant et intelligent, qui devrait être lu par beaucoup de médecins !

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le Choeur des femmes »

  1. J’ai cliqué sur ton article parce que le titre faisait résonnance à ce film sympa, « Le Coeur Des Hommes ». Rien à voir dis donc! Mais le sujet me parle.
    Le personnage principal est américaine, avec un nom pareil?
    En tout cas les violences gynécologiques sont plus que jamais dans l’actualité, c’est très bien que le sujet soit abordé même en littérature!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s