Spectacle: Les mains de Camille

Aujourd’hui, un article assez particulier. Hier soir j’ai eu le privilège d’aller voir un spectacle étonnant: Les mains de Camille de la compagnie Les Anges au Plafond.

affiche_Les_mains_de_camille_Petit_format-e58cc

Ce spectacle raconte la vie triste et tourmentée de Camille Claudel, née à Fère-en-Tardenois (Aisne), le 8 décembre 1864, et morte à Montdevergues, au centre hospitalier de Montfavet (Vaucluse), le 19 octobre 1943,

Camille_Claudel

Femme sculpteur française, sœur du poète, écrivain, diplomate et académicien Paul Claudel, elle a entretenu une relation artistique passionnelle et tumultueuse avec le sculpteur Auguste Rodin, de vingt-quatre ans son aîné. Cet amour impossible, ainsi que son internement psychiatrique en 1913, la murant dans un silence total, contribuent à sa célébrité.

spectacle-les-mains-de-camille-57170

Dans une ambiance intimiste et assez oppressante, la troupe nous raconte cette femme, de son enfance à son internement. Une femme qui ne vit que par l’art, la matière et son amour fusionnel pour Rodin. Mais son comportement paranoïaque et trop indépendant à une époque où la femme se doit d’être l’ombre de son époux, fait des vagues et dérange. 

J’ai été juste happée et complètement fascinée par la poésie et la douleur qui émane de ce spectacle: et raconter une histoire aussi sombre et complexe avec des marionnettes est une idée originale et pour le moins déroutante. 

Camille Claudel en pleine séance de "sculpture"

Camille Claudel en pleine séance de « sculpture »

Le ton du spectacle est également très… engagé. Il dénonce les carcans sociaux, la peur du « qu’en dira-t-on », le machisme ambiant dans le domaine de l’art et les conflicts familiaux. Entre une mère très stricte, un père absent et un frère dont elle est proche mais qui est plus reconnu qu’elle (parce qu’il est un homme).

Ce climat frustrant la plonge dans une détresse telle qu’elle sombre dans la paranoïa, ne trouvant le soulagement que dans la sculpture. Quand sont frère gravit les échelons et s’impose en société, elle se coupe du monde, et tente vainement de comprendre la raison de son internement…

Visuellement, on est vraiment dans l’intimiste: par des jeux de lumière et d’ombres chinoises, par des mise en scènes déroutantes où la Marionnette est l’artiste et la marionnettiste…est la sculpture ! Certaines scènes sont pour un public averti (notamment le thème de l’avortement, abordé de façon assez crue !) 

Une façon poétique et originale d’entrer dans la tête de quelqu’un, de connaître ses rêves, ses déceptions, ses frustrations. Mais aussi une époque où la psychiatrie n’en était encore qu’à ses balbutiements. Où la femme n’avait aucun droit si ce n’est de s’occuper de son foyer.

Intriguant, dérangeant et fascinant !

 

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Spectacle: Les mains de Camille »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s