Love letters to the dead

Je continue sur ma lancée avec un roman young adult qui n’a, certes, pas été un coup de coeur, mais que j’ai trouvé très intéressant dans son concept: Love Letters To the Dead d’Ava Dellaira

Love_Letters_to_the_Dead_hd

Résumé:

« Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée. »

Mon avis: 

Dire que j’ai détesté ce roman serait mentir. Il parle de sujets actuels comme le deuil, la famille, la vie d’étudiante, la difficulté de tourner la page après un drame…et le poids de la culpabilité. 

L’idée des lettres m’a paru très intéressante. En effet, nous avons tous des artistes (acteurs, chanteurs, ou autres…) qui nous rappellent des moments importants de notre vie. Des moments précieux que nous chérissons et font partie de nous.

Il en est de même pour notre héroïne: Laurel

Kurt Cobain était le chanteur préféré de May, sa soeur disparue. Judy Garland, rappelle à Laurel le temps d’insouciance quand ses parents étaient encore ensemble. Jim Morison est l’artiste préféré de Sky, le garçon dont Laurel est amoureuse. Amy Winehouse est l’artiste préférée dHanna, sa nouvelle camarade d’école…

Au fil des lettres et des disparus, on découvre que Laurel étouffe sous le poids d’un secret terrible qui concerne la mort tragique de sa soeur… Elle devra trouver le courage de parler pour pouvoir continuer à vivre. Et sortir de la spirale des non dits, qui la séparent de ses parents, entre un père apathique et une mère qui a préféré fuir en Californie

Le « secret » en question m’a retourné les tripes. Beaucoup plus dramatique et traumatisant que ce que j’imaginais ! C’est dommage que l’auteur n’a pas plus approfondi ce sujet, trop survolé finalement ! Ça, et la relation très dure, qu’entretient Laurel avec sa mère. Je trouve qu’elles se sont réconciliées trop facilement ! 

Autre point faible: le cliché « ado rebelle » avec son alcool, ses pétards et les adultes dépassés. Ayant été une ado relativement « sage », je ne comprends pas cette façon de se mettre en danger. Ça me dépasse complètement ! Je n’ai en outre pas du tout accroché à Sky, que j’ai trouvé assez fade.

J’ai été  bien plus intéressée par l’histoire familiale: chacun reste muré dans son silence et sa douleur, plus par impuissance que par pudeur. L’amour de Laurel pour May est également très touchant. J’ai aimé la façon dont elle se sert de ses souvenirs pour se donner du courage et tenter de nouvelles expériences (même si je n’en approuvent pas certaines). C’est sa façon à elle d’avancer, de continuer à vivre.

Le livre se termine par la lettre ultime, la seule véritablement importante qui n’est pas une lettre d’adieu: c’est une lettre d’Amour déchirante à une soeur partie trop tôt.

Un beau livre, au concept original, qui aurait pu être plus approfondi, mais qui n’en est pas moins touchant.  Ce n’est cependant pas un coup de coeur.

Advertisements

8 réflexions au sujet de « Love letters to the dead »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s