Animale: La malédiction de Boucle d’Or

Victor Dixen est décidément un auteur que je compte suivre de très près ! En attendant ma chronique du Troisième tome du Cas Jack Spark, voici Animale, le premier tome d’un conte qui n’a encore jamais été exploré: Boucle d’Or et les Trois Ours !

11885221_898156520265812_7412897794553432726_n

Résumé:

1832. Blonde, dix-sept ans, a grandi dans un couvent, entourée de mystères. Qui sont ses parents, et que leur est-il arrivé ? Quelle est la cause de ses évanouissements fréquents ? Alors qu’elle s’enfuit pour remonter seule le fil du passé, Blonde se découvre un côté obscur, une part animale : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.

Mon avis:

Qui est vraiment Boucle d’Or ? D’où vient-elle ? Comment et pourquoi s’est-elle perdue dans la forêt ? Autant de questions restées sans réponses dans le conte d’origine ! Victor Dixen décide donc d’inventer son histoire… et en fait une véritable héroïne romantique !

Blonde est une jeune orpheline de 17 ans qui a grandi dans un couvent perdu au milieu d’une forêt. L’ambiance y est stricte, triste et morose. Et pas seulement parce qu’elle n’a pas d’amies.

En effet, la jeune fille, contrairement aux autres pensionnaires, n’est pas une résidente temporaire. Elle a été déposée au couvent étant bébé et ne connait rien de sa famille.

À cause de sa chevelure luxuriante et de sa beauté peu commune, les soeurs l’obligent à s’enlaidir, avec fichus, robes ternes et rubans noirs. Elles lui ont interdit toute activité extérieure, donc ses journées se résument aux cours, les messes et sa chambre…

Elles l’obligent même à porter des lunettes aux verres fumés pour cacher ses yeux trop bleus, trop perçants, trop troublants.

Mais il suffira de deux hommes pour changer son destin:

L’un est un vieillard, qui s’est introduit clandestinement au couvent pour lui remettre un dossier étrange: L’histoire d’une certaine Gabrielle, une jeune femme aux cheveux dorés ayant disparu  par deux fois au coeur de la forêt des Vosges… La première disparition est accidentelle. L’autre… un peu moins… À la lecture de cet étrange affaire, Blonde se sent intimement liée à Gabrielle comme à un double d’elle-même.

L’autre homme est un jeune ouvrier de 19 ans, Gaspard, grâce à qui elle trouvera le courage de refuser un destin tout tracé. Au fil de ses découvertes, elle se découvre une autre facette, plus trouble, plus dangereuse…Lorsqu’elle est irritée ou en colère, la vision de Blonde vire littéralement au rouge ! Elle se sent capable des pires atrocités…

Entre romantisme et fantastique, Animale offre une toute nouvelle vision du conte, beaucoup plus sombre et originale.

La gentille chaumière, par exemple, devient une inquiétante bâtisse, perdue au milieu des broussailles…

Les Trois Ours sont de curieux hybrides mi-homme mi-animal. Une malédiction pèse sur leurs épaules: la malédiction de l’Ours, responsable de leur état primaire et qui dévore, peu à peu leur humanité…La Forêt elle-même est un personnage à deux facettes: l’une belle, lumineuse, colorée. L’autre nocturne, tourmentée et austère. J’ai adoré la façon dont elle est décrite, toute en contraste, j’avais l’impression d’y être ! 

Boucle d’Or n’est plus une petite fille mais une envoûtante jeune femme, dont l’amour trouble et la quête d’indépendance m’ont beaucoup plu.  

Quant à Blonde, elle devra accepter sa double nature (qui m’a rappelé le mythe du loup-garou mais en version Ourse) et affronter le regard des autres. Car les vrais « monstres » sont plus souvent des humains que des bêtes ! 

Bref, vous l’aurez compris: j’ai adoré cette nouvelle interprétation d’un conte, au final, pas assez exploité ! vivement la suite: la prophétie de la Reine des Neiges !

Advertisements

7 réflexions au sujet de « Animale: La malédiction de Boucle d’Or »

  1. Ta chronique : j’adore ! Je n’ai qu’une envie maintenant : lire cet ouvrage. Je trouve que c’est assez original de reprendre le conte de Boucle d’Or car il est vrai qu’il n’est pas le conte le plus repris lors de travaux de réécriture, d’adaptations cinématographiques. Pouf, il me le faut !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s