Le château ambulant

« Le Château ambulant » est un film d’animation japonais réalisé par Hayao Miyazaki en 2004. Il s’agit d’une libre adaptation d’un roman de Diana Wynne Jones, Le Château de Hurle.

e8cec7dac8cb74b462a93d6bf34b68bd

Résumé

« La jeune Sophie, âgée de 18 ans, travaille sans relâche dans la boutique de chapelier que tenait son père avant de mourir. Lors de l’une de ses rares sorties en ville, elle fait la connaissance de Hauru le Magicien. Celui-ci est extrêmement séduisant, mais n’a pas beaucoup de caractère… Se méprenant sur leur relation, une sorcière jette un épouvantable sort sur Sophie et la transforme en vieille femme de 90 ans.
Accablée, Sophie s’enfuit et erre dans les terres désolées. Par hasard, elle pénètre dans le Château Ambulant de Hauru et, cachant sa véritable identité, s’y fait engager comme femme de ménage. Cette « vieille dame » aussi mystérieuse que dynamique va bientôt redonner une nouvelle vie à l’ancienne demeure. Plus énergique que jamais, Sophie accomplit des miracles. Quel fabuleux destin l’attend ? Et si son histoire avec Hauru n’en était qu’à son véritable commencement ? »

Mon avis:

Une bien jolie histoire, colorée et dynamique, où une jeune fille, suite à un malentendu avec une sorcière, se retrouve transformée en vielle dame. Honteuse de sa nouvelle apparence, elle s’enfuit de chez elle et fera de surprenantes rencontres: un magicien aussi beau que lâche, un épouvantail enchanté, un petit garçon débrouillard et malicieux, et enfin un feu qui parle ! Cette surprenante petite bande va vivre des aventures palpitantes ! Il est aussi question de guerre, (Hauru est engagé dans l’Armée et doit se battre sous une autre forme) de mensonges (Sophie cache sa véritable identité au magicien pour pouvoir travailler)

J’ai adoré l’énergie contagieuse de Sophie, qu’elle soit jeune où vieille ! Son optimisme et son courage sont la vraie « magie » de l’histoire ! Les couleurs sont belles et vives; tout en conservant cette étrangeté propre à Miyazaki dans les scènes fantastiques ! Les personnages sont attachants et intéressants. J’ai bien aimé aussi l’évolution de Hauru, de prime abord assez prétentieux mais au final, plus triste qu’il n’y paraît. Sophie lui donnera la force d’enfin agir selon ses convictions. L’épouvantail aussi, est un personnage très original et drôle dans sa façon de se déplacer, très gracieuse ! 

La morale de l’histoire contient une jolie réflexion sur nos conviction, la jeunesse, la beauté et la paix. Pour le coup, je vais me procurer le livre d’origine !

Publicités

14 réflexions au sujet de « Le château ambulant »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s