Ô Come, Emmanuel

Parce que Noël, c’est quand même une fête religieuse, voici une superbe adaptation « biblique » et musicale de « Ô Come Emmanuel » par les Piano Guys  !

Note:

Le prénom Emmanuel vient de l’hébreu imanu-el, qui signifie « Dieu est avec nous ». Pour les chrétiens, c’est un adjectif qui qualifie Jésus-Christ en souvenir de sa vie parmi les hommes. C’est aussi par ce terme que le prophète Isaïe l’a annoncé. Ce chant de l’Avent symbolise l’attente des fidèles…

TAG

1932230_836368133055478_1169347080_n

1. Est-ce que tu es malade quand tu lis en voiture ?

Malheureusement oui: ça me donne une migraine atroce 😦

2. Selon toi, quel auteur a un style unique et pourquoi ?

carlos-ruiz-zafon

J’aime beaucoup la plume de Carlos Ruiz Zafon. Il sait mettre une belle ambiance romantico-gothique, tout en restant accessible. Ce qui est loin d’être évident ! Prochain livre de cet auteur dans ma PAL: Les lumières de septembre 🙂

3. Harry Potter ou Twilight ? Donne 3 arguments pour défendre ton choix.

 Team Harry Potter parce que:

harry-potter-g-2

1) L’univers est riche, original. Et continue de vivre par le biais des fans. 

2) Les personnages sont attachants et bien fouillés (notamment Sirius, Rogue, Luna…et j’en passe !)

3) Twilight a complètement aseptisé le mythe du vampire (tout comme Warm Bodies celui du zombie 😦 ) Je m’excuse auprès des fans mais moi, je n’accroche pas du tout !

4. Est-ce que tu possèdes un sac spécial pour tes livres ? Si oui, qu’est-ce qu’il y a dedans (à part des livres ) ?

sac-livre-bibliotheque

Je n’ai pas de sac spécial livres mais pourquoi pas, ce serait une idée !

5. Est-ce que tu renifles tes livres ?

tumblr_n8njnnvi9B1sgl0ajo1_250

Je suis une vraie « sniffeuse » ^^ ! 

6. Quel est le livre le plus petit de ta bibliothèque ?

5b1535436c2db3d57aa32c55e787e978

« La plus grande lettre du monde » de Nicole Schneegans. (92 pages) Un livre jeunesse très touchant sur le deuil et la famille !

8. Quel est le livre le plus épais de ta bibliothèque ?

Harry Potter et l’ordre du Phénix de J.K Rowling. (976 pages)

9. Est-ce que tu écris en plus de lire ? Est-e que tu te verrais écrivain un jour ?

Un peu, mais je n’ai plus trop le temps maintenant !

10. Quand est-ce que tu as commencé à lire ?

À l’école, comme beaucoup de monde ! Mais ce sont mes parents qui m’ont donné goût à la lecture !

11. Quel est ton classique préféré ?

94317705_jane-eyre

Jane Eyre de Charlotte Brontë :J’ai beaucoup aimé la mini série de 2006 ! (photo) Pas encore vu la version 2011 par contre ! 

12. Si on t’offre un livre que tu as déjà lu et que tu as détesté, qu’est-ce que tu fais ?

Je le garde. Je peux l’apprécier plus tard… Les goûts peuvent changer avec le temps. Sinon, je le dépose à la « Boîte aux livres » de ma ville.  

13. Quelle série moins connue qu’Harry Potter et Hunger Game est quand même d’aussi bonne qualité à tes yeux ?

En saga « magie/Fantasy », j’ai bien aimé Le cas Jack Spark, et en dystopie Le Chaos en Marcheque j’ai trouvé plus sombre que Hunger Game ! 

14. Quelle est ta plus mauvaise habitude pendant que tu blog ?

Passer trop de temps sur l’ordinateur !

15. Triangle amoureux ou amour impossible ?

Amour impossible. Les triangles amoureux ont tendance à m’énerver !

6. ET ENFIN : tu préfères un livre uniquement tourné vers la romance ou un livre d’action avec seulement quelques scènes romantiques.

Plutôt un livre d’action avec des scènes romantiques ! Trop de romance tue l’intérêt !

17. Qui tagues-tu ?

Qui veut !

Passez de très bonnes fêtes !

Challenge Cold Winter: L’appel de la forêt (Jack London)

Et voici ma participation au Challenge Cold Winter avec un joli classique ! 

 

f0ec9e270db5bcc98df52deb47e7b841Résumé

« Loin d’avoir une « vie de chien », Buck coule une existence heureuse dans la famille du juge Miller. Grâce à son autorité naturelle, sa beauté, son intelligence et sa force, il règne en monarque absolu sur tous les autres animaux du domaine.
Mais tout bascule un jour où, victime de la traîtrise d’un homme, il se retrouve vendu à un conducteur de traîneau dans le Grand Nord américain. Finie la vie d’aristocrate blasé, Buck va devoir affronter son destin dans un univers glacial et sans pitié, où chaque faute, chaque erreur est sévèrement sanctionnée. Saura-t-il survivre dans ce monde cruel où règne la loi du plus fort ? Qu’adviendra-t-il de cet admirable chien le jour où il découvrira, d’abord avec amertume, puis avec un plaisir trouble et instinctif, le goût du sang ? »

Mon avis

Ça faisait longtemps que je n’avais pas relu ce classique et j’avais oublié à quel point ce livre était dur. Pas dans le sens du style d’écriture mais par l’émotion qu’il dégage.

Ce roman relate comment un chien domestique, Buck, est vendu comme chien de traîneau à l’époque de la ruée vers l’or.

Confronté à une vie rude, Buck doit trouver la force de survivre et s’adapter au froid de l’Alaska et du Yukon : devant s’imposer aux autres chiens de la meute, il apprend à voler de la viande ainsi qu’à se battre. Il apprend que les hommes ne sont pas tous de gentils maîtres et peuvent se montrer cruels et sans aucune pitié. Il apprend la rivalité avec les autres chiens, l’importance d’avoir un territoire. 

Il est vendu souvent, jusqu’à ce qu’il devienne le chien d’un maître respectable: John Thornton. Là, le chien découvre ce qu’est véritablement l’attachement à son maître. C’est très certainement le passage qui ma le plus émue car enfin, Buck reçoit l’affection et la tendresse qu’il mérite après toutes ces épreuves.

Mais ce bonheur sera de courte durée. Suite à un drame, Buck deviendra définitivement un loup sauvage, créera sa propre meute, loin des hommes cupides…

Un livre triste et émouvant, sur la loi du plus fort, l’instinct de survie, et ce combat de chaque jour pour trouver sa place. Un beau classique, que je devrais relire plus souvent !

12208433_10206231007629067_8220008895045770191_n

 

Le Fantôme de l’Opéra (2004)

Enfin, 11 ans après sa sortie, j’ai enfin eu l’occasion de voir cette adaptation de Joel Schumacher, aux critiques très contrastées !

18400051.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Résumé:

« Au XIXe siècle, dans les fastes du Palais Garnier, l’Opéra de Paris, Christine, soprano vedette, est au sommet de sa gloire. Son succès est dû à sa voix d’or et aux mystérieux conseils qu’elle reçoit d’un « Ange », un fantôme qui vit dans les souterrains du bâtiment.
L’homme, un génie musical défiguré qui vit reclus et hante l’opéra, aime la jeune fille d’un amour absolu et exclusif. Lorsque Raoul entre dans la vie de Christine, le Fantôme ne le supporte pas… »

Mon avis:

Habituellement, je ne ne participe pas au débat V.O. contre V.F. Mais là, je suis obligée d’en parler ! Ce n’est pas tant le doublages des dialogues qui m’ont dérangée. C’est celui des chants, par des chanteurs professionnels.

Or, c’est justement le fait que ce soit des acteurs qui ne sont pas du milieu classique, qui faisait l’intérêt de ce film ! Et ça, c’est vraiment dommage !

Emily Rossum campe une très, très belle Christine, pleine de fraîcheur ! Quand je pense qu’elle n’avait que 16 ans à l’époque de ce film, je suis juste bluffée ! Son physique de princesse et sa voix de cristal correspondent à merveille au personnage ! Mais j’ai surtout aimé sa compassion envers son « Ange de la musique », qui me la rendue moins cruche ! Son jeu est sincère, sans artifices. 

Erik, le ténébreux fantôme, est interprété par… un Gerard Butler méconnaissable ! Un choix surprenant mais il s’en est très bien sorti ! Sa voix est, certes, plus dans un registre rock qu’opéra, mais ça ne m’a pas dérangée, bien au contraire ! Ça contribue au côté tourmenté du personnage ! Il a su donner au Fantôme un côté plus vulnérable que menaçant, ce qui m’a beaucoup intéressée !

Quant à Patrick Wilson, il campe un Raoul dandy et racé, mais assez fade ! Je ne me suis pas spécialement attachée à sa version du personnage, que j’imaginais plus fougueux. Cependant, il a une très belle alchimie avec Emily lors des duos ! 

J’ai eu aussi la bonne surprise de voir la trop rare Minnie Driver dans un petit rôle excentrique et rafraîchissant ! Je l’ai trouvée magnifique ! Elle est faite pour les froufrous et les poses de duchesse ❤

J’ai pensé au Magicien d’Oz à cause de la structure du film qui commence dans un décor en noir et blanc. Puis, c’est l’explosion de lumières et de couleurs comme au théâtre. Normal, vu que c’est un opéra !

Visuellement, on en prend plein la vue: des décors dorés et gothiques, des jeux de lumières, des costumes somptueux… L’ambiance des coulisses de l’Opéra est particulièrement bien rendue ! Mais la longueur de certaines scènes (je pense au bal masqué notamment) ont quand même un peu plombé le film. 

Malgré les longueurs, ça reste cependant très agréable à regarder. J’ai aimé l’ambiance générale, à la fois sombre et fastueuse. 

Un film romantique et sous-estimé, dont la VF a tué le potentiel !

Clip du jour: Yaël Naim

Découverte grâce à le comédie musicale « Les Dix Commandements », la chanteuse franco-israelienne Yaël Naim continue tout en discrétion son chemin artistique. Voici le magnifique Dream In My Head, une petite pépite visuelle et une mélodie blues digne d’Adele ! 

I got a dream in my head
Just waiting for the day
Just waiting for the day
To be born 

I got a seed in my hand
Just looking for a way
Just looking for a way
To grow strong 

I cross the water
I cross the land
I let all the people
Leave me blind

I search for answers
Wanting to find
A way to reveal
what lies we hide

I have the strongest feeling that I should try
I got to know myself, now I could cry
This is the end of pretending now I know why
I have to prove myself , no longer try to hide

I’ve got a story to tell

Just waiting for the day
Just waiting for the day
To be told

I got this anger and pain
Just waiting for my shame
Just for waiting for my blame
To get old

I saw some children playing with guns
I can’t believe what we’ve become
I found some letter written by god
They where signed with our own blood

I have this strongest feeling that I decide
I got to know myself, now I could die
This is the end of my wait and maybe to lie
I might prove myself , but no longer need to hide

So I might prove myself I no longer no longer need to hide

I have this strongest feeling that I decide
I’ve come to know me better, now I could die
This is the end of the wait and maybe to lie
I might lose myself , I no longer need no longer need , no longer need to hide
I no longer need to hide