Gatsby le magnifique (Baz Luhrmann)

C’est avec grand plaisir que j’ai (enfin!) visionné cette splendide adaptation du très bon roman de Francis Scott Fitzgerald (que je recommande chaudement au passage !)

e756efd58815ea233b2bb2632d9a60b235d3c2437851fd54ade7f24004d28f8896853fd446aebb0e45f4c106d5004e8egatsby-le-magnifique-character-poster-1

Résumé:

Printemps 1922. L’époque est propice au relâchement des mœurs, à l’essor du jazz et à l’enrichissement des contrebandiers d’alcool… Apprenti écrivain, Nick Carraway quitte la région du Middle-West pour s’installer à New York. Voulant sa part du rêve américain, il vit désormais entouré d’un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, qui s’étourdit en fêtes mondaines, et de sa cousine Daisy et de son mari volage, Tom Buchanan, issu de sang noble. C’est ainsi que Nick se retrouve au cœur du monde fascinant des milliardaires, de leurs illusions, de leurs amours et de leurs mensonges. Témoin privilégié de son temps, il se met à écrire une histoire où se mêlent des amours impossibles, des rêves d’absolu et des tragédies ravageuses et, chemin faisant, nous tend un miroir où se reflètent notre époque moderne et ses combats.

Mon avis:

Baz Luhrmann a su très judicieusement marier le faste des années 20 à la musique moderne, ce qui est une façon intéressante de rapprocher l’époque de Gatsby à notre propre époque ! Ça m’a rappelé l’impression de de modernité que j’ai eu en lisant le livre !

À travers les fêtes, le clinquant et les couleurs chatoyantes, la noirceur des desseins et l’hypocrisie aristocratique est d’autant plus frappante. Et au milieu de tout ça, Nick Carraway, un jeune ambitieux, un peu naïf, se retrouve voisin d’un mystérieux millionnaire, Jay Gatsby, sur lequel court les rumeurs les plus folles. 

Amis à l’écran comme dans la vie, Leonardo DiCaprio et Tobey Maguire, ont une bonne alchimie et j’ai trouvé la relation Nick/Gatsby plutôt bien exploitée.

Tobey a su montrer toute l’admiration candide de Nick. Et DiCaprio, incarne un Gatsby têtu, infantile et torturé par son amour pour la jolie Daisy, interprétée par la superbe Carey Mulligan (qui m’avait déjà bluffée dans « Never Let Me Go ! ») Tout deux forment un couple plaisant et charismatique qui n’a rien à envier à leur précédents interprètes !  

Dans le rôle de Tom Buchanan, on compte l’imposant Joel Edgerton, que j’ai trouvé très intéressant, à la fois inquiétant, hypocrite et bourru. 

Il y a aussi la très élégante Elizabeth Debicki, dans le rôle de Jordan Baker: son allure féline et longiligne m’a beaucoup plu, même si j’aurai souhaité son personnage plus exploité. Je l’imaginais plus vive, moins prétentieuse.

Quant à Carey Mulligan, c’est une Daisy pleine de douceur espiègle, mais aussi de doutes et prise entre deux feux, deux amours, deux destins. Moi qui n’ai pas aimé la Daisy du livre, j’ai pu voir grâce son interprétation une image plus subtile, moins agaçante…plus humaine en quelques sorte.

Visuellement parlant, c’est un vrai conte de fée moderne aux décors assez spectaculaires ! On en prend plein les mirettes et les oreilles ! Ce film est un feu d’artifice visuel, qui pétille comme du champagne ! 

Enfin, il faut reconnaître que la bande originale est une vraie tuerie ! Que du beau monde:The xx, Lana Del Rey, Florence + The Machine… Un choix éclectique et audacieux, qui, selon moi donne toute la dimension moderne du roman d’origine !

Bref, une très bonne adaptation, colorée et moderne ! Ça m’a donné envie de relire le livre !

Advertisements

5 réflexions au sujet de « Gatsby le magnifique (Baz Luhrmann) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s