Troisième Humanité Tome 1 (Bernard Werber)

Ouf !! Enfin ! Après une lecture des plus laborieuse, j’ai enfin réussi à terminer ce premier volet ! J’ai l’impression de faire un Triathlon et d’avoir gagné la première épreuve !

9782253194941-T

Charles Wells, un paléontologue très connu, part en excursion avec son assistante et une journaliste explorer le lac Vostok en Antarctique. Là-bas, il fait une découverte pour le moins spectaculaire : il trouve deux squelettes d’humains de dix-sept mètres de haut et un corps de la même taille, parfaitement conservé dans la glace. Il réussit à dater les squelettes au carbone 14 et estime qu’ils ont vécu il y a 8000 ans. Malheureusement, il ne pourra pas faire profiter le monde de sa découverte : ses deux acolytes et lui meurent dans le lac. Ils sont retrouvés eux-même dans un immense bloc de glace !

Pendant ce temps, David Wells, le fils de Charles, présente à la Sorbonne son mémoire sur l’évolution par le rapetissement. Le jeune homme est en effet persuadé que l’humanité évoluera en diminuant de taille à l’instar des dinosaures (ancêtres des lézards et… des oiseaux !) des mammouths et des félins. C’est un homme calme et plein de bonne volonté, mais très maladroit, qui vit encore chez sa mère. Il a un côté « homme-enfant », un peu vieux garçon, ce qui le rend très attachant.

Parmi ses concurrents, Aurore Kammerer, une scientifique lesbienne spécialiste des abeilles, qui a écrit une thèse sur la féminisation du monde. Elle veut faire des recherches sur les Amazones, dont l’immunité face à de nombreuses maladies est due à leur connaissances des abeilles.  À l’inverse de David, c’est une femme forte et cynique, en grande partie à cause de sa mère, féministe engagée, (pour ne pas dire enragée !) qui l’emmenait dans toutes ses manifestations dans son enfance.

Au premier regard, David a l’impression de connaître cette femme, sans réussir à mettre le doigt dessus. 

Par un étrange concours de circonstances, ils vont être amenés à travailler avec le colonel Natalia Ovitz et le lieutenant Martin Janicot afin de créer une nouvelle humanité, dix fois plus petite que la nôtre et beaucoup plus résistante, dans le but de déjouer les plans d’attaque nucléaire du dictateur iranien Jaffar

Bernard Werber nous conte une sorte de « Voyage de Gulliver » version scientifique, mâtiné d’un féminisme bienvenu ! Si l’ouvrage n’est pas sans longueurs, j’ai bien aimé ses références : ça va de la Bible (particulièrement l’Apocalypse, vu que le livre a été écrit en 2012 !), à la mythologie grecque (David contre Goliath), en passant par d’authentiques découvertes scientifiques et de peuples ayant vraiment existé comme les Amazones, ou encore les derniers Pygmées .

Mais la vraie bonne surprise est qu’il donne la parole… à la Terre ! Les chapitres sont en effet entrecoupés des réflexions de notre bonne vieille planète, qui souffre du traitement de ses « locataires temporaires » comme elle les appelle ! Et qui réagit très violemment quand elle l’estime nécessaire: Séisme, pluie diluvienne ou encore éruption volcanique. Mais elle a aussi des moments de pitié: lorsqu’une épidémie de grippe mortelle s’abat sur le monde, elle la fait disparaître… par un hiver particulièrement rigoureux !

Un premier volet riche en découvertes, mêlant aventure scientifique, valeurs familiales et réflexion écologique. Laborieux mais passionnant ! 

Note: fait amusant, Bernard Werber, en plus des remerciement habituels à ses fans et autres sources d’inspiration, a écrit la playlist des artistes qu’il a écouté durant l’écriture de son pavé ! Ici, ça va des Doors à Antonin Dvorak, Hans Zimmer, ou encore… Iron Maiden ! Un vrai rocker en fait ! 

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Troisième Humanité Tome 1 (Bernard Werber) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s