Meurtres au paradis (saison 1)

Meurtres au paradis (Death in Paradise) est une série télévisée policière franco-britannique créée par Robert Thorogood  et diffusée depuis le 25 octobre 2011 au Royaume-Uni sur BBC One et depuis le 22 juillet 2013 en France sur France 2 et France Ô

83e37643e207282a1500ca96a83e2935

Résumé:

Le détective de la police britannique Richard Poole, plutôt pointilleux, est envoyé sur l’île Sainte-Marie (fictive) aux Caraïbes, pour enquêter sur la mort de l’inspecteur britannique local. Rapidement muté sur place pour le remplacer, il doit mener ses enquêtes avec Camille Bordey, détective française de Sainte-Marie. Le duo va devoir travailler ensemble malgré leurs différences de caractère, tandis que Richard Poole devra s’adapter à un autre style de vie sur cette île ensoleillée, aux coutumes différentes de celles qu’il connaissait jusqu’à présent.

Mon avis: 

Alors oui, d’ordinaire, les séries policières ne sont vraiment pas mon fort ! Mais deux choses chez cette série ont fini par piquer ma curiosité:

Tout d’abord le cadre idyllique. La série est en effet tournée au village de Deshaies, située dans le département de la Guadeloupe, ce qui explique le fait que France Ô diffuse cette série ! Les paysages sont superbes, mais on ne tombe pas dans le côté clinquant des séries américaines.

Même chose pour l’équipe: pas de matériel sophistiqué façon Experts, pas de manipulation interminable d’empreinte dans des labos froids. En fait, le labo et autre analyses sont souvent bidouillés par Richard Poole lui-même, avec les moyens du bord, façon MacGyver, ce qui est assez comique ! 

L’esprit de la série rappelle Monk et Arabesque, plus axée sur la réflexion et la psychologie des personnages, plutôt que sur le gore et le sexe. Je penche d’ailleurs surtout pour Arabesque à cause de la manie qu’a le détective à rassembler les suspects pour confondre le coupable. L’intrigue est cependant efficace, et réserve parfois quelques surprises. Les épisodes sont courts et faciles à suivre, dans l’enchaînement des événements. Mais la meilleure qualité concernant cette série est l’équipe en elle-même: 

Richard Pool et son lézard de compagnie (clin d'oeil à Primeval? )

Richard Poole et son lézard de compagnie Harry (clin d’oeil à Primeval ?)

  • Richard Poole (le génial Ben Miller, que j’avais déjà adoré dans la série Primeval), LE détective britannique pure souche, grincheux, tatillon, ironique, mais très intelligent et d’une certaine maladresse. 

6783a1e11842ff3a44c13e43d7c4d3d6

  • Camille Bordey, une détective française (la magnifique Sara Martins)  qui est pleine de passion pour son travail et très « action » dans ses enquêtes. Richard lui apprendra à être plus posée et être plus attentives à ces petits détails qui confondent un meurtrier.

e47b55d63eb8872d055d07d14ae256dd

Le sympathique duo d’Agents Dwayne Myers et Fidel Best: spécialistes des investigations sur le terrain, tout deux ont un complicité toute paternelle, entraînant des péripéties plutôt cocasse, tout en faisant le travail avec courage et dévouement. Toute cette petite bande forme une équipe soudée et attachante, comme une petite famille. Cet esprit est purement affectif sans une once de « tension sexuelle ». Et ça, ça fait un bien fou ! Ça change des histoires pseudo-érotico-sentimentales entre collègues, trop souvent présentes dans ce genre de série ! 

Je ne suis que dans la première saison pour l’instant. Et bien que courte, elle se laisse bien regarder ! Pour le moment en tout cas, j’accroche !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Meurtres au paradis (saison 1) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s