Rock and langues ^_^

Pour cette nouvelle playlist, j’ai choisi mes morceaux pop et rock favoris avec un thème: des langues différentes  !

tumblr_lhfe1faBMx1qzgrg8o1_r1_500

On commence en douceur avec le poète écorché rock Damien Saez: Jeunesse Lève-toi. Le timbre de Damien et la guitare me rappelle beaucoup Bertrand Cantat dans « Le vent nous portera »

Plus surprenant, du bon rock italien avec les Vanilla Sky avec Vivere Diversi ! J’aime bien ! Ça change de l’anglais !

Dans les valeurs sûres, rien de tel qu’un bon Foo Fighters pour avoir la pêche !

Et enfin, ÉNORME coup de coeur pour ce groupe japonais prometteur:  One OK Rock ! (Les paroles de cette chanson sont magnifiques ! traduction ici )

J’espère que ça vous a plu ! (Cours se renseigner sur le dernier groupe !)

Les aventures de Chatran: le scandale de la maltraitance

Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait d’article sur mes films d’enfance ! En voici un que je regardais très très souvent ! Un film beau, mais controversé et cruel ! 

7efdc0ec01baeca20f64ef525595ed25

 

Les Aventures de Chatran (Koneko monogatari en version originale) est un film réalisé par Masanori Hata et sorti en 1988. Le DVD de ce film est sorti en 2002 chez TF1Video.

Résumé:

Chatran, naît avec le sens de la découverte. Accompagné de son fidèle ami Pousquet, il occupe le plus clair de son temps à jouer à cache-cache. Mais un jour, lors d’une partie de jeu avec Pousquet, Chatran a la malencontreuse idée de se cacher dans une caisse retenue au bord d’une berge de rivière, et le torrent emporte Chatran dans sa caisse. Pousquet le suit, mais ils se perdent de vue, c’est alors que commence une incroyable aventure pour Chatran qui devra faire face à ses peurs pour apprendre à grandir.

Mon avis

Un film très atypique, à mi-chemin entre le conte et le documentaire, qui alterne les scènes dures, (un chat trempé jusqu’au os, un combat avec un ours)  et surréalistes (Chatran qui dort avec une biche). J’avais aimé la structure du film, dont chaque « chapitre » est illustré par un haïku (poésie japonaise) récité par une femme, tandis que la narration du personnage principal, était faite par un homme.  

Lorsque le film est sorti, plusieurs organisations des droits des animaux, et des spectateurs ont tiré la sonnette d’alarme quant à la cruauté et à la maltraitance dont ont été victimes les animaux lors du tournage, appelant le public au boycott.

En effet, nombreuses sont les scènes pointées du doigt. Parmi celles-ci, les plus controversées : celle d’un chaton tombant du haut d’une falaise, comme citée ci-dessus, ou encore, un chien de race carlin combattant contre un ours. Les spectateurs révoltés n’hésitent pas à souligner qu’il est facile pour tout un chacun de comprendre que la réaction des animaux n’est pas contrôlable comme celle d’un acteur, et amènent à s’interroger sur la capacité de la production à intervenir face aux dangers auxquels sont soumis les animaux, le plus flagrant exemple étant le passage du film où le chien se retrouve face à l’ours, et du stress généré aux animaux dans de telles situations.

Enfin, selon la plus grande organisation de défense des droits des animaux du Japon, près du tiers des trente chatons utilisés pour le rôle de Chatran n’a pas survécu. La Columbia n’a jamais apposé au film la mention « Aucun animal n’a été blessé durant le tournage »

Bref, autant dire que mes rêves d’enfant sont brisés 😦

 

Meurtres au paradis (saison 1)

Meurtres au paradis (Death in Paradise) est une série télévisée policière franco-britannique créée par Robert Thorogood  et diffusée depuis le 25 octobre 2011 au Royaume-Uni sur BBC One et depuis le 22 juillet 2013 en France sur France 2 et France Ô

83e37643e207282a1500ca96a83e2935

Résumé:

Le détective de la police britannique Richard Poole, plutôt pointilleux, est envoyé sur l’île Sainte-Marie (fictive) aux Caraïbes, pour enquêter sur la mort de l’inspecteur britannique local. Rapidement muté sur place pour le remplacer, il doit mener ses enquêtes avec Camille Bordey, détective française de Sainte-Marie. Le duo va devoir travailler ensemble malgré leurs différences de caractère, tandis que Richard Poole devra s’adapter à un autre style de vie sur cette île ensoleillée, aux coutumes différentes de celles qu’il connaissait jusqu’à présent.

Mon avis: 

Alors oui, d’ordinaire, les séries policières ne sont vraiment pas mon fort ! Mais deux choses chez cette série ont fini par piquer ma curiosité:

Tout d’abord le cadre idyllique. La série est en effet tournée au village de Deshaies, située dans le département de la Guadeloupe, ce qui explique le fait que France Ô diffuse cette série ! Les paysages sont superbes, mais on ne tombe pas dans le côté clinquant des séries américaines.

Même chose pour l’équipe: pas de matériel sophistiqué façon Experts, pas de manipulation interminable d’empreinte dans des labos froids. En fait, le labo et autre analyses sont souvent bidouillés par Richard Poole lui-même, avec les moyens du bord, façon MacGyver, ce qui est assez comique ! 

L’esprit de la série rappelle Monk et Arabesque, plus axée sur la réflexion et la psychologie des personnages, plutôt que sur le gore et le sexe. Je penche d’ailleurs surtout pour Arabesque à cause de la manie qu’a le détective à rassembler les suspects pour confondre le coupable. L’intrigue est cependant efficace, et réserve parfois quelques surprises. Les épisodes sont courts et faciles à suivre, dans l’enchaînement des événements. Mais la meilleure qualité concernant cette série est l’équipe en elle-même: 

Richard Pool et son lézard de compagnie (clin d'oeil à Primeval? )

Richard Poole et son lézard de compagnie Harry (clin d’oeil à Primeval ?)

  • Richard Poole (le génial Ben Miller, que j’avais déjà adoré dans la série Primeval), LE détective britannique pure souche, grincheux, tatillon, ironique, mais très intelligent et d’une certaine maladresse. 

6783a1e11842ff3a44c13e43d7c4d3d6

  • Camille Bordey, une détective française (la magnifique Sara Martins)  qui est pleine de passion pour son travail et très « action » dans ses enquêtes. Richard lui apprendra à être plus posée et être plus attentives à ces petits détails qui confondent un meurtrier.

e47b55d63eb8872d055d07d14ae256dd

Le sympathique duo d’Agents Dwayne Myers et Fidel Best: spécialistes des investigations sur le terrain, tout deux ont un complicité toute paternelle, entraînant des péripéties plutôt cocasse, tout en faisant le travail avec courage et dévouement. Toute cette petite bande forme une équipe soudée et attachante, comme une petite famille. Cet esprit est purement affectif sans une once de « tension sexuelle ». Et ça, ça fait un bien fou ! Ça change des histoires pseudo-érotico-sentimentales entre collègues, trop souvent présentes dans ce genre de série ! 

Je ne suis que dans la première saison pour l’instant. Et bien que courte, elle se laisse bien regarder ! Pour le moment en tout cas, j’accroche !

Dieu me déteste (Hollis Seamon)

Ça faisait un bon moment que ce livre m’intriguait, de part son sujet difficile ! 

dieu-me-deteste

Résumé:

New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt 18 ans. Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s’envoyer en l’air, tomber amoureux, danser, fumer, boire, et tout recommencer. La différence, c’est que Richard sait qu’il ne fêtera jamais ses 19 ans. Il est un peu plus pressé que les autres et, pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps. Heureusement, Richard a de la ressource, du courage et un solide sens de l’humour. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup.

Mon avis:
Une leçon de vie, entre rire et larmes ! Loin de toute mièvrerie, Dieu me déteste est d’abord un hommage au personnel soignant. On sent que l’auteur s’est beaucoup documenté sur les soins palliatifs:  j’avais presque l’impression de sentir l’odeur des médicaments ! On y suit le parcours de Richard, qui est en phase terminale. Autrement dit, il sait qu’il n’en a plus pour très longtemps. Et il en a marre !
Parce que l’ambiance de l’hôpital le plombe, l’empêche d’être un ado normal. Même malade, Richard est comme tous les ados: il veut bouger, draguer, faire le con, se déguiser en loup-garou pour Halloween… Et ce, d’autant plus qu’il sait que l’horloge tourne.
J’ai adoré son caractère, révolté et sarcastique. Parce que les adultes, (familles, aides soignants, et même prêtre..) se comportent comme s’il était déjà mort, et ça, Richard ne le supporte pas !
 
Les adultes aussi sont attachants, chacun dans leur genre: la mère dépressive, Phil, l’oncle « mouton noir » de la famille, une vieille harpiste, Edward, l’aide-soignant homosexuel… Il y a aussi Sylvie, la voisine de chambre dont Richard ne cache pas son attirance. C’est d’ailleurs un autre thème rarement évoqué: la sexualité des malades ! L’auteur en parle avec franchise, humour et tendresse. Sylvie aussi est une vraie héroïne, qui partage avec Richard cette colère contre l’apitoiement des autres. Le roman dégage beaucoup de fougue, est parfois cru, mais sans jamais dépasser les limites, ce que j’ai apprécié !
Je trouve injustifié que Dieu me déteste soit comparé à Nos Étoiles Contraires: parce que c’est un roman d’adulte avec un narrateur adolescent et non un livre Young Adult. Ce qui est très différent ! Le ton est plus dur, plus brut, et de ce fait, plus réaliste. 
 Un livre fort, où le sarcasme est la politesse du désespoir ! Pour ma part, j’ai beaucoup aimé !

Ma vie en gifs

1. Quand le résumé d’un livre révèle un événement important.

tumblr_lvkzn7AnKG1r3ovdbo1_400
2. Quand il y a plein de monde le premier jour des soldes.

tumblr_mz7rkjS7B81qdm5ngo1_250
3. Quand ton chat/chien a fait une bêtise.

Oui, j'engueule mon chat et il s'en fout ^^!

Oui, j’engueule mon chat et il s’en fout ^^!

4. Quand tu vois toute l’euphorie autour de Cinquante nuances de Grey

24df69736272c86e113caf090048a491
5. Quand tu fais la file pour une dédicace d’un auteur connu et populaire.

b7c49f83c08b7e5e2ec5ee8d243196d3

 

Le petit sommeil

Aujourd’hui, une découverte livresque assez particulière: un roman jeunesse qui m’a laissée sur un certain malaise et qui pourtant m’a fascinée de bout en bout!

26480f8e78b7986b775473d2b0b18ed8

Résumé:

Pierre, qui se sent mal à l’aise dans sa classe et a tendance à fuir les difficultés, a repoussé depuis des mois le moment de chercher son stage en entreprise. Il se retrouve contraint d’intégrer pour les trois semaines réglementaires la maison de retraite où sa mère travaille comme aide-soignante. Mais l’un des pensionnaires, Braun, un vieil homme acariâtre et manipulateur que le personnel des Mimosas redoute, ne va pas tarder à le prendre sous sa coupe et à lui proposer un marché.

Mon avis:

Une grosse surprise que ce livre ! Au début, on s’attend à un roman gentillet sur l’amitié ado/personne âgée. Que nenni ! Ce livre serait plutôt un polar psychologique ! Pierre est un ado timide et las. Et en choisissant de faire son stage de fin d’année dans la maison de retraite où travaille sa mère, il y fera une rencontre qui changera sa vie.

Là où d’autres auteurs écriraient un truc mielleux sur l’héritage des anciens, nos DEUX auteurs, eux , vont aborder un sujet bien plus trouble: le danger de l’influence et la manipulation. Braun est un vieil homme ambigu, flippant, très subtil dans ses mots. Parce que Pierre est un ado seul et mal dans sa peau, le vieillard va devenir son ami et même plus: Une sorte de Pygmalion malsain, qui va changer le comportement de l’adolescent. Le suspens est dosé juste ce qu’il faut, avec de jolies référence littéraires comme le Cid et le Grand Sommeil, d’où le clin d’oeil dans le titre ! Ce livre pose de vraies questions: où est la limite du bien et du mal ? Jusqu’où peut-on aller par « amitié »? Comment protéger les ados (et adultes!) des manipulateurs?

Un roman vénéneux et dérangeant qui reste longtemps dans la tête…