Fanfan (Alexandre Jardin)

Aujourd’hui, je voudrais parler d’un livre que j’ai redécouvert tout dernièrement. Il faudra que je revisionne le film aussi !

63810_5246607

Résumé:

Alexandre Crusoé a vingt ans lorsqu’il décide de résister toujours au désir que lui inspire Fanfan et de ne jamais avouer sa passion afin de la soustraire à l’usure du temps.
Faire la cour sans fléchir devient sa maxime.
Amoureuse, Fanfan usera de toutes les ressources de son esprit imprévisible pour exacerber la concupiscence d’Alexandre, avec l’espoir de l’obliger ainsi à renoncer à sa résolution.
Fanfan est le roman d’un jeune homme qui voulut prolonger éternellement les préludes d’un amour.

Mon avis:

Fan de romanesque, de classiques littéraires et de passions adolescentes, je ne pouvais qu’apprécier ce roman. Plein de fougue et d’insolence, il m’a happée dès la première ligne. J’ai adoré Alexandre, qui hésite entre une petite vie simple et stable avec la sage Laure et sa passion dévastatrice pour l’impétueuse Fanfan.

Toute l’intensité de l’histoire d’amour de Fanfan et Alexandre tient dans la retenue. Ayant en effet surprit sa mère en plein adultère et découvrant la face cachée de sa famille, il se fait le serment de n’aimer qu’une seule femme et de prolonger la passion amoureuse autant que possible. Sa rencontre avec Laure lui permettra de fantasmer une vie plus douce, plus calme… Mais sa rencontre inattendue avec la charismatique Françoise (dite Fanfan) va le chambouler. Fanfan est très belle et pleine de caractère, passionnée par la réalisation de films et préférant galérer dans ses projets plutôt que renoncer à ses rêves…

Cet esprit romantique m’a beaucoup plu, tout comme les origines d’Alexandre, assez inattendues ! Le roman met aussi en avant les carcans sociaux, la peur de la routine (en amour comme au travail) et de ce qui nous freinent à réaliser nos rêves.  L’écriture est fine, agréable; et m’a beaucoup fait penser à André Maurois dans Climat

Un joli classique que je recommande à toutes les romantiques ! 

le Samourai

samurai-digital-art-hd-wallpaper-1920x1080-8820

D’un doigt distrait frôlant la sonore bîva,
À travers les bambous tressés en fine latte,
Elle a vu, par la plage éblouissante et plate,
S’avancer le vainqueur que son amour rêva.

C’est lui. Sabres au flanc, l’éventail haut, il va.
La cordelière rouge et le gland écarlate
Coupent l’armure sombre, et, sur l’épaule, éclate
Le blason de Hizen ou de Tokungawa.

Ce beau guerrier vêtu de lames et de plaques,
Sous le bronze, la soie et les brillantes laques,
Semble un crustacé noir, gigantesque et vermeil.

Il l’a vue. Il sourit dans la barbe du masque,
Et son pas plus hâtif fait reluire au soleil
Les deux antennes d’or qui tremblent à son casque.

José-Maria de Heredia.

film coup de coeur: Wild

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un véritable COUP DE COEUR: Wild réalisé par Jean-Marc Vallée .

022152.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Résumé:

Après plusieurs années d’errance, d’addiction et l’échec de son couple, Cheryl Strayed prend une décision radicale : elle tourne le dos à son passé et, sans aucune expérience, se lance dans un périple en solitaire de 1700 kilomètres, à pied, avec pour seule compagnie le souvenir de sa mère disparue… Cheryl va affronter ses plus grandes peurs, approcher ses limites, frôler la folie et découvrir sa force.Une femme qui essaye de se reconstruire décide de faire une longue randonnée sur la côte ouest des Etats-Unis.

Mon avis:

Issu d’une histoire vraie, Wild raconte une randonnée sous forme de pèlerinage émotionnel et l’envie de passer un nouveau cap dans la vie. Et contrairement à Into the Wild, qui m’a plus fait l’effet d’une fuite de la réalité malgré ses images magnifiques, il y a chez Wild un vrai message positif: le dépassement de soi, le deuil, la drogue, l’amour et surtout le courage de passer à autre chose.

Reese Witherspoon m’a autant éblouie que le paysage. Loin de ses rôles glamours habituels, elle a très bien su montrer toute la force de Cheryl: une jeune femme paumée, dévastée par la mort de sa mère (incarnée par Laura Dern, lumineuse ! ), qui choisit la randonnée pour faire le tri dans sa tête et ses émotions.

Le film alterne le présent et le passé de façon si judicieuse que l’on a vraiment l’impression d’être dans la tête de Cheryl. Le contraste entre la sérénité des grands espaces et la violence hachée des souvenirs est vraiment saisissant. Et c’est ce qui donne du souffle au film. Les paysages sont somptueux et la musique très bien choisie aussi ! 

Bref, Wild est un film lumineux au message positif ! On en a bien besoin ! Pour le coup, je lirais bien le livre aussi !!!  Et un livre de plus dans ma PAL ! Un ! 

Summer playlist

Parce que les beaux jours commencent enfin à arriver et que je vais bientôt partir en vacances, voici une petite playlist histoire de me mettre dans l’ambiance estivale !

playlist-dimanche-1-304x194

Je commence avec la jolie India Arie, avec sa chanson…India Arie :  une belle voix chaude et un clip très cool !

On continue dans l’ambiance tropicale avec « Brighter than the sun » de Colbie Caillat

J’aime beaucoup l’actrice Jennifer Love Hewitt qui a un joli brin de voix qui me rappelle un peu Nathalie Imbruglia. Je vous laisse découvrir « Barenaked », une jolie balade tranquille, idéale pour un week-end ensoleillé !

Parce que je me suis fait un gros trip sur cette reprise, voici le groupe Vanilla Sky et sa version rock de Just Dance de Lady Gaga ! Avec un clip plutôt marrant !

Parce que j’adore cette chanteuse et que ça change des balades douce à laquelle elle m’avait habituée: Sitting on the top of the world de Delta Goodrem.

Et je termine avec un gros coup de coeur: Con Bro Chill et leur chanson Power Happy qui est juste….délirante !

Et vous, quelle est votre playlist pour cet été ?