Maliki: l’autre fille dans le miroir

Comme vous le savez, j’aime beaucoup l’univers BD de Maliki, dont j’ai tous les tomes ! Aussi, lorsque j’ai découvert un petit hors-série sous forme de roman, je n’ai pas hésité longtemps ! 

6c470bd714488dccb58f61c49061166b

Résumé:

Maliki est une jeune collégienne de 13 ans, qui sent bien différente des autres. Et à juste titre. Avec ses cheveux roses et ses oreilles pointues, elle est aussi plus mature et lucide que ses camarades. Maliki traîne un lourd secret: son corps sert d’abri à une créature surnaturelle qui s’éveille doucement et aimerait bien découvrir le monde…

Maliki doit apprendre à contrôler cette présence fascinante et inquiétante à la fois, ainsi que les étranges pouvoirs qu’elle lui confère.

Enquête aux sources de cette métamorphose, quotidien d’une collégienne et difficulté à trouver sa place quand on décide de ne pas rentrer dans un moule: la vie de Maliki est riche de péripéties et pleine de mystères.

Mon avis:

Si vous ne connaissez pas l’univers de Maliki, ce petit roman est parfait pour le découvrir ! Pour les autres, c’est un joli complément de l’histoire qui éclaire certaines zones d’ombre quant au passé de la jeune fille. Par le biais d’une créature fantastique ( mi-féline mi humaine), l’auteur explore avec tendresse et ironie des thème forts comme l’amitié, le deuil d’êtres chers (qu’ils soient humains ou non), mais aussi le divorces des parents, les nouvelles rencontres et les expériences inquiétantes. L’affection que Mali éprouve pour sa meilleure amie disparue Sabrina m’a vraiment beaucoup touchée. L’origine de Lady est au final très originale: La Crystalisation: une sorte de fusion d’âmes qui sort du corps. 

Entre humour et nostalgie, Souillon nous offre une histoire toute mignonne et attendrissante, avec des personnages secondaires sympathiques ! 

Un livre très agréable, idéal pour les beaux jours !

Publicités

Dvd du week-end: I Origins

Il y a des films comme ça, qui vous happent et vous intriguent, sans savoir pourquoi. Pour cette semaine j’ai choisi l’étrange et atypique I origins de Mike Cahill.

224397

Résumé:

Sur le point de faire une découverte scientifique, un médecin part en Inde à la recherche d’une jeune fille qui pourrait confirmer ou infirmer sa théorie. Le film retrace le voyage incroyable qui va relier des individus totalement différents, et prouver que la science et les sentiments ne sont pas deux univers séparés…

Mon avis:

I origins, fait partie de ces films oniriques, entre science et spiritualité, entre rêve et réalité. On y suit l’histoire du docteur Yann Gray (Micheal Pitt), un scientifique spécialisé des yeux  dont il collectionne les photos. C’est sa fascination pour cet organe unique, qui l’a amené à s’interroger sur notre évolution. Pour lui, chaque regard  a ses nuances, ses subtilités,  chaque regard est un univers à part entière. Avec sa collègue Karen (Brit Marling, qui a déjà collaboré dans un autre film du réalisateur: Another Earth), il se lance dans une étude biologique de l’évolution de l’humanité consacrée autour de l’oeil.  

Mais sa rencontre avec la troublante Sofia, (Astrid Berges-Frisbey), qui est aussi spirituelle qu’il est scientifique va complètement bouleversé sa vie. Amoureux  comme jamais auparavant, il est fascinée par le regard (au sens propre comme au figuré) de la jeune femme. Leur histoire d’amour est tendre et passionnée…mais trop courte. Lorsque Sofia meurt brutalement, Yann est dévasté. C’est Karen qui le remettra d’aplomb et l’aidera à continuer à vivre. Jusqu’à ce qu’un jour, ses recherches prennent une toute autre tournure: il existerait en Inde une personne possédant exactement les même yeux que Sofia. Ce qui est scientifiquement impossible… 

Un film étrange et envoûtant, qui pose plein de questions sur l’Amour et le hasard, l’évolution scientifique et spirituelle de l’humanité. Il montre que l’homme a autant besoin de rationnel que de spirituel pour donner un sens à son existence. Le casting est réussi et surprenant, avec une mention spéciale à la jeune indienne, bluffante de beauté et d’innocence.

Impossible de dire si j’ai aimé ou détesté. Je suis tombée dans ce film avec fascination et perplexité pour en sortir toute songeuse. En tout cas c’est un film qui a le mérite de sortir de l’ordinaire ! 

tag des copines !

Picture2

Encore merci à Lilou pour son tag !

1) Plutôt corne ou marque-page ?

Quelle question ! Marque-pages bien sur ! J’en ai de toute sorte !

2) As-tu déjà reçu un livre en cadeau ?

C’est quasiment systématique ! Il va falloir que je réorganise ma bibliothèque si ça continue !

3) Lis-tu dans ton bain ?

je n’ai jamais tenté l’expérience ! Trop peur d’avoir une maladresse ! Ce serait ballot quand même !

4) As-tu déjà pensé à écrire un livre ?

À une époque, oui ! j’ai écrit aussi quelques fanfictions (jamais publiées ! ce serait trop la honte !)

5) Que penses-tu des séries de plusieurs tomes ?

Si c’est bien écrit ! Et que ça ne tombe pas dans le marketing à deux centime d’euro !

6) As-tu un livre culte ?

À une époque, j’étais très intéressée par les livres sur le thème du handicap, (voir article ). J’ai notamment beaucoup aimé Un amour clair-obscur de Claude Couderc !

7) Aimes-tu relire ?

Parfois. Surtout lorsque je ne l’ai pas relu depuis un certain temps… Relire me permet de comprendre certains passages que j’avais mal compris la première fois !

8) Rencontrer ou ne pas rencontrer les auteurs de livres qu’on a aimé ?

Pourquoi pas? J’aimerai beaucoup rencontrer Christian Signol ou Bernard Werber, par exemple !

9) Aimes-tu parler de tes lectures ?

Pourquoi tenir un blog sinon ?

10) Comment choisis-tu tes livres ?

Ça dépend de mon état d’esprit: ça peut-être la couverture, le résumé, le thème abordé…voir carrément comme ça, par impulsion !

11) Une lecture inavouable ?

Les fanfictions ! Pas vraiment de la littérature, mais quand je suis à fond dans une série ou un livre, je visite toujours les fanfics qui leur sont consacrés ! Histoire de voir comment les fans réinterprètent tout ça ! C’est drôle, parfois dégueulasse, voire carrément WTF !

12) Des endroits préférés pour lire ?

Au coin du feu en hiver. Dans le jardin, ou un parc, en été.

13) Un livre idéal pour toi serait…

Tout sauf des polar sanglants, des milliardaires abusifs ou des vampires à paillettes !!!

15) Télé, jeux-vidéos ou livre ?

J’aime les trois. Mais si je devais choisir, ce serait le Livre. Parce qu’en cas de panne d’électricité, je peux toujours lire en m’éclairant d’une bougie…

16) Lire et manger ?

Plutôt des boissons, chaudes ou froides suivant la saison.

17) Lecture en musique, en silence, peu importe ?

En silence. La musique a tendance à me distraire !

18) Que deviendrais-tu sans livres ?

J’inventerais mes propres histoires en les écrivant ou les dessinant…Avec de l’imagination, tout est possible !

19) Tu achètes un livre sur le net et tu le reçois un peu abîmé. Que fais-tu ?

Je râle pour la forme. Tant qu’il n’y a pas de faute de traduction…

20) Quel est l’élément qui t’a donné le goût de la lecture ?

Mes parents me lisaient toujours des histoires. Et j’ai toujours eu beaucoup d’imagination !

21) Que penses-tu de toutes ces adaptations cinématographiques ?

Je dirais que c’est à double-tranchant: un beau casting ne fait pas tout. Le plus important est de respecter le message donné par le livre.

22) Si tu ne devais retenir qu’un seul personnage rencontré dans tes lectures, ce serait lequel ?

Humm… question piège ! Je dirais Hester day !

23) Quels sont les cinq livres de ta PAL qui te font le plus envie ?

  • Maliki: La fille dans le miroir, que je viens de commencer ! J’adore l’univers de Souillon, et je trouve génial cette idée de roman !
  • Dieu me déteste de Hollis Seamon, qui me parait bien moins niais que nos Étoiles contraires de John Green
  • Le sourire des femmes de Nicolas Barreau, acheté un peu par hasard. Je l’emporterai lors de mes prochaines vacances.
  • Auprès de moi toujours de Kazuo Ishiguro, qui a été superbement adapté au cinéma.
  • L’enfant Océan de Jean-claude Mourlevat, que je cherchais depuis un petit moment !

24) Si tu ne pouvais plus lire qu’un seul type de livre, lequel ce serait?

Un livre drôle, parce que la réalité est parfois tellement déprimante !

25) Comment classes-tu tes livres dans ta bibliothèque?

C’est par genre: un coin BD, un coin manga, un coin romans, un coin théâtre…

26) Quel est le livre que l’on t’as obligée de lire à l’école et dont tu te souviens encore parfaitement? (aimé ou détesté)

Le meurtre de Roger Ackroyd d’Agatha Christie. Que j’ai bien aimé, à ma grande surprise !

27) Comment choisis-tu ta prochaine lecture?

Au feeling. Tout dépend de mon humeur…

28) Un méchant livresque que tu aime bien.

Draco Malfoy. Parce qu’il est plus triste que vraiment méchant au final !

29)Un livre qui t’a donné une leçon de vie?

L’histoire d’Helen Keller, sans aucun doute !!! 

Voilà !

Je ne tague personne en particulier ! Si le coeur vous en dis, foncez ! 

 

 

 

 

 

Poésie du jour

 

sadness

 

Le possédé

Le soleil s’est couvert d’une crêpe. Comme lui,
Ô Lune de ma vie ! emmitoufle-toi d’ombre;
Dors ou fume à ton gré; sois muette, sois sombre,
Et plonge tout entière au gouffre de l’Ennui;

Je t’aime ainsi ! Pourtant, si tu veux aujourd’hui,
Comme un astre éclipsé qui sort de la pénombre,
Te pavaner aux lieux que la Folie encombre,
C’est bien ! Charmant poignard, jaillis de ton étui !

Allume ta prunelle à la flamme des lustres !
Allume le désir dans les regards des rustres !
Tout de toi m’est plaisir, morbide ou pétulant;

Sois ce que tu voudras, nuit noire, rouge aurore;
Il n’est pas une fibre en tout mon corps tremblant
Qui ne crie:Ô mon cher Belzébuth, je t’adore !

Charles Beaudelaire (1821-1867)

The Maze Runner : Le Labyrinthe

Parce que cette saga m’intrigue depuis un petit moment maintenant, je viens enfin de visionner le premier volet de The Maze Runner, adapté du premier tome de la trilogie L’Épreuve de James Dashner.

ccfa60461ef6dab0f0a872617500fb15-1

Quand Thomas, (Dylan O’Brien), reprend connaissance, il est pris au piège avec un groupe d’autres garçons dans un labyrinthe géant dont le plan est modifié chaque nuit. Il n’a plus aucun souvenir du monde extérieur, à part d’étranges rêves à propos d’une mystérieuse organisation appelée W.C.K.D. En reliant certains fragments de son passé, avec des indices qu’il découvre au sein du labyrinthe, Thomas espère trouver un moyen de s’en échapper.

Il apprend que, chaque mois, la cage remonte un nouveau membre ainsi que des caisses qui fournissent au bloc le matériel que les blocards sont incapables de produire eux-mêmes, et que la clairière se trouve au cœur d’un labyrinthe dont la configuration change chaque nuit, et qui est parcouru également chaque nuit par des monstres, appelés Griffeurs, des créatures monstrueuses. Aucun blocard n’a réussi à passer la nuit dans le labyrinthe, il a toujours fini tué par un Griffeur. Ces créatures peuvent aussi piquer, rendant la victime enragée. Celle-ci subit la Transformation, très douloureuse, mais qui rend des bribes de souvenirs. Une personne piquée devient folle par la Transformation est envoyée dans le labyrinthe au moment de la fermeture des portes, ce qui la condamne à mort.

Mais Thomas est différent. De tempérament curieux  et courageux, il est déterminé à découvrir ce qui se cache dans le terrifiant labyrinthe, quitte à y laisser la vie. Ce qui provoque beaucoup de trouble au sein de la communauté qu’est le bloc. Notamment avec Gally,(Will Poulter),  un de ses camarades qui le méprise ouvertement. Cette rivalité m’a bien plu d’ailleurs parce que Gally n’est pas qu’une brute. On sent qu’il y a une certaine amertume derrière ce masque. La communauté est pour lui un repère et Thomas en brise la routine avec sa curiosité et ses prises de risque.

Ce qui m’a plu dans ce film, c’est que ce n’est pas juste des décors impressionnants et des scènes de baston. J’ai trouvé très intéressant cette idée de communauté de jeunes qui s’entraident pour survivre. Il y a un règlement, chaque personne doit se faire sa cabane et cultive ça nourriture. Et puis il y a les Coureurs, un petit groupe qui part dans le labyrinthe pour y trouver la sortie. Parmi eux, Minho,(Ki Hong Lee ) leur chef, un asiatique plutôt bad-ass qui parle peu mais observe beaucoup. J’aime bien ce personnage et j’ai hâte de voir son évolution !  J’ai été intriguée par Newt , (Thomas Sangster) le sous-chef de tout le groupe, qui semble avoir beaucoup d’admiration pour Thomas ! C’est grâce à lui qu’il pourra devenir lui-même un Coureur. 

Autre surprise, Chuck, le plus jeune qui est un peu le bébé du groupe. Tout le monde est protecteur avec lui et j’ai juste adoré sa petite bouille. Je n’ai, par contre, pas du tout accroché à Theresa, la seule fille. On la voit au final trop peu dans ce premier volet pour se faire une opinion. Même si elle est assez mystérieuse. Son lien avec Thomas, cependant, m’intrigue énormément !

 Enfin, Alby, c’est le Grand Chef, qui a un rôle de  mentor pour Thomas. Tout le monde le respecte parce qu’il est le premier à être arrivé. Il est d’un abord calme mais peut se montrer intraitable quand c’est nécessaire. C’est lui qui encouragera le plus Thomas dans sa recherche de la vérité.

Le seul bémol est que les événements s’enchainent trop vite et que les personnages sont du coup à peine ébauchés ! Vraiment dommage car j’étais plus intéressée par la relation entre les membres du groupe, que par les bestioles à zigouiller !

L’histoire commence comme huis clos pour évoluer vers un côté plus engagé, avec un début de réflexion sur l’instinct de survie, la camaraderie, la mémoire et le futur.

Un premier volet bancal mais que j’ai apprécié ! Je crois que je vais de ce pas me procurer les livres !!!