Les Aventures de Tom Pouce (1958)

Je continue mon palmarès de vieux films avec une sympathique comédie musicale qui a bercé mon enfance : Les aventures de Tom Pouce réalisé par George Pal.

7fda59f2686a618876caf2b39b78a058

résumé

Sur le point d’abattre un vieux chêne, le brave bûcheron Jonathan voit soudain apparaître la reine de la forêt. Elle lui demande d’épargner l’arbre et lui accorde trois voeux. De retour chez lui, Jonathan raconte à Anna, sa femme, l’aventure qu’il vient de vivre. Mais, à la suite d’une querelle, il gâche ses voeux pour des vétilles, alors que son désir le plus cher aurait été d’avoir un enfant, même « haut comme un pouce ». Peu après, Anna donne naissance à un minuscule petit garçon, sympathique et joyeux, pour lequel ses parents se prennent vite d’une immense affection: Tom Pouce

mon avis

Les Aventures de Tom Pouce est une adaptation du célèbre conte des frères Grimm, revu à la grande mode hollywoodienne de l’époque : la comédie musicale. Et pour l’époque, (1958) c’était super bien fait ! L’humour est omniprésent et les deux méchants n’effrayeront pas les tout-petits contrairement à beaucoup de contes de fée qui leur sont souvent déconseillés à cause de représentations terrifiantes du mal. Les scènes de batailles entre méchants et gentils sont hilarantes grâce aux ingénieux bruitages qui rappelle les comics des années 50 !

18699254.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Parmi ces méchants, il y avait un certain Peter Sellers, futur inspecteur Clouseau de La Panthère rose et Terry Thomas,  le futur « Big moustache » de La Grande Vadrouille, rien que ça !!! Leur duo façon  Laurel et Hardy était vraiment très réussi ! La musique et les chansons, omniprésentes sont étonnantes par leur diversité : valse, jazz voire mambo !

tom_thumb_1

Enfin, il y a Tom Pouce, interprété par le génial Russ Tamblyn, une sorte de lutin tourbillonnant et malicieux qui m’a juste bluffée ! Pour la note romantique, la Reine de la forêt est interprété par la magnifique June Thorburn, pleine de charme et sans aucune « kitsherie », ce qui est remarquable ! 

les-aventures-de-tom-pouce_54512_9007

Enfin, ce film contient selon moi une scène d’anthologie en matière d’animation: Tom Pouce qui danse avec son double… en papier !!! Regardez-moi ça !! Pas étonnant que Russ Tamblin jouera plus tard dans une autre célèbre comédie musicale:West Side Story !!!

Un classique de la comédie musicale à redécouvrir AB-SO-LU-MENT !!!!!!

Art of Maliki

Pour mon petit Noël, j’ai reçu un ouvrage sur lequel je louchais (pour ne pas dire bavais littéralement ^^) depuis un bon moment: le premier Art book de Souillon, l’auteur de la serie BD Maliki  

8ff2bfa53d26ea15e4565d431619e225

 

Outre les esquisses des personnage de la série, Souillon nous fait découvrir toutes références artistiques qui ont influencé son coup de crayon: ça va de Lamu à la mythologie nordique, de Goldorak à Alfons Mucha, du jeu vidéo Zelda… au Doctor Who ! Et après, on s’étonne que je soit fan ^_^!

Les dessins sont tantôt en couleurs, tantôt à l’aquarelle. Chaque illustration a son anecdote, professionnelle ou personnelle et montre l’évolution du dessin ainsi que son travail acharné sur les détails qui donne la personnalité d’un personnage. Il y a aussi son travail sur le jeu Wakfu, moins connu, mais très intéressant ! 

Enfin que les fans se réjouissent. Le tout nouveau livre de Souillon vient de sortir: Hello Fucktopia, à l’ambiance beaucoup plus sombre ! Si ce genre d’univers vous intéresse, voici les adresses officielles:

Site de Maliki

Site Hello Fucktopia

Les édition Ankama

Version originale round 3: Quand j’ai peur de tout

1345565504_cover

Parce que Too Lost In You des Sugababes, c’était d’abord J’ai peur de tout de Patricia Kaas !!! 

La chanson est issu de son album « Dans ma chair » qui date de 1997. J’aime les deux chansons, chacune dans leur style, mais c’est dommage que celle de Patricia soit tombée dans l’oubli !D’autant plus que les paroles n’ont absolument RIEN à voir avec la version anglophone.

Paroles

Des enfants qui s’élancent
Une même apparence
Des éclats de soleil
Des rayons d’innocence

Avant la prudence
Avant la malchance
Des enfants pareils

Y a-t-il un sort, un signe
Est-ce un doigt qui désigne
Celle ou celui qui va
Renoncer pas à pas

Comment, qui sont-ils
Ces gens trop fragiles
Qui ne savent pas

Vivre quand tout lâche
Quand tout casse
Quand tout clash
Quand tous les blues

Ont sali ta raison
Ta maison, tes saisons
Quand tout est sombre
Plus rien n’est doux
J’ai peur de tout

Si ma vie je l’invente
Légère et insouciante
Je les croise au hasard
Dans les rues dans les bars

Fatigues, dociles
Ailleurs immobiles
Je ressens tout ça, tout ce froid

Cette intime fracture
Cette lézarde au mur
Je la sais, elle est là
Toujours au fond de moi

Et parfois je coule
Comme une pierre qui roule
Qui roule si bas

Si bas quand tout lâche
Quand tout casse
Quand tout clash
Quand tous les blues

Ont sali ta raison, ta maison
Tes saisons
Quand tout est sombre
Plus rien n’est doux
Quand j’ai peur de tout

Si j’avais pu m’enfermer dans tes bras
M’enfermer, me protéger
Mais où es-tu dans ces moments la
Qui pourrait m’apaiser? Oh

Vivre quand tout lâche
Quand tout casse
Quand tout clash
Quand tous les blues

Ont sali ta raison
Ta maison, tes saisons
Quand tout est sombre
Plus rien n’est doux
J’ai peur de tout
J’ai peur de tout

Si peur de tout, si peur de

Tous les blues ont sali ta raison
Ta maison, tes saisons
Quand tout est sombre
Plus rien n’est doux

Et parfois quand je coule
Comme une pierre qui roule
J’ai peur de tout
J’ai peur de tout
J’ai peur de tout

Marie Fugain: « Moi, on ne m’a jamais demandé comment j’allais… »

…pourtant Laurette était ma soeur »

9782290059722

Ça faisait bien longtemps que je voulais lire ce témoignage, courageux et sensible. Le deuil est en effet souvent abordé pour les parents, pour les enfants, mais beaucoup plus rarement celui des autres: les frères, les soeurs…mais aussi les amis, les cousins… ceux que Marie nomme avec justesse « les oubliés de la douleur ».

Les médias ainsi que son entourage se sont focalisé sur le chagrin de ses parents sans jamais lui donner ne serait-ce qu’un mot d’encouragement. Même sa famille s’est reconstruite « chacun de son coté »: son père par la musique, sa mère par l’association contre la leucémie. Marie se sent abandonnée par les siens. La famille est ravagée, les amis arrivent, tous s’apitoient sur la douleur des parents, sur son petit frère Alexis, si jeune pour un tel drame…. Et Marie, elle n’a pas mal, elle ? Elle, l’aînée, la belle fiancée de vingt-huit ans, la vivante : pas de quoi se plaindre, sans doute… Personne ne lui a demandé comment elle allait, ni ce jour-là, ni après. Comme si elle n’avait pas le droit de souffrir, sous prétexte qu’elle est l’aînée ! Comme si sa douleur était plus supportable parce qu’elle est « grande » ! 

Alors, elle prend sur elle, avance comme elle peut, avec son mari, ses enfants. Par ce livre, elle répare un oubli précieux pour tous ceux qui ont perdu un être cher. Marie a très bien su décrire cette horrible impression d’être transparent aux yeux des autres, enfermé dans une douleur insupportable. Ça, plus le fait que sa soeur est devenue tout un symbole: celui du combat contre la leucémie. L’évolution de Marie à travers ce deuil m’a touchée par sa dignité, sa colère rentrée, mais aussi son humour et sa tendre nostalgie. Ce livre a du être une vraie délivrance à écrire. L’écriture est simple, sans prétention, ni larmoyant. Ce qui ne m’a pas empêchée de pleurer à certains passages !

Un témoignage juste et plein d’émotion, sur un deuil dont on ne parle pas assez !

L’Alchimiste

Ça faisait un petit moment que je louchais sur ce livre sans oser le prendre. Et puis allez savoir pourquoi, un jour, j’ai arrêté de réfléchir ! Je l’ai vu, je l’ai acheté sans même lire le résumé, juste à la vue de cette belle couverture qui invite à la sérénité…

b83fa822f3075788b1fce1d31f04b918

Résumé:

Santiago, un jeune berger andalou, part à la recherche d’un trésor enfoui au pied des Pyramides.
Lorsqu’il rencontre l’Alchimiste dans le désert, celui-ci lui apprend à écouter son cœur, à lire les signes du destin et, par-dessus tout, à aller au bout de son rêve.

Mon avis:

À mi-chemin entre le conte et la quête initiatique, ce livre raconte donc l’histoire d’un berger qui part à la recherche d’un trésor.

Tout commence par un rêve tenace, qui le trouble beaucoup: il se voit dans le désert avec un enfant qui lui montre les Pyramides au pied desquelles serait enfoui un trésor. Consultant une voyante, celle-ci lui dit qu’un enfant est un symbole de Vérité, et que donc, il doit partir.

Lors de ce voyage qui le conduira d’Andalousie aux Pyramides d’Égypte, en passant par Tanger et le désert du Sahara, il découvrira sa « légende personnelle » grâce à l’aide d’un roi et d’un alchimiste.

Cette légende personnelle est le projet particulier et favorable dont nous sommes tous porteurs et dont l’accomplissement dépend de notre capacité à retrouver nos envies profondes : « Si vous écoutez votre cœur, vous savez précisément ce que vous avez à faire sur terre. Enfant, nous avons tous su. Mais parce que nous avons peur d’être désappointé, peur de ne pas réussir à réaliser notre rêve, nous n’écoutons plus notre cœur. Ceci dit, il est normal de nous éloigner à un moment ou à un autre de notre « Légende Personnelle ». Ce n’est pas grave car, à plusieurs reprises, la vie nous donne la possibilité de recoller à cette trajectoire idéale.

Une écriture simple, parfois même un peu simpliste, qui raconte le « chemin de foi » d’un berger, qui préfère lire le ciel que les livres… Christianisme, Judaïsme et Islam se croisent, comme des chats prudents. J’ai aimé le fait que l’auteur tente de rapprocher ces religions, montrant leurs points communs plutôt que leurs différences…

J’aurais cependant aimé que le thème de l’Alchimie soit plus élaboré. Ce sujet est à peine survolé, ce que j’ai trouvé dommage. En outre le thème de l’amour est abordé avec tellement de mièvrerie que j’ai trouvé qu’il donnait préjudice au livre. La relation entre Santiago et l’Alchimiste est beaucoup plus profonde et intense!

Un livre qui aborde beaucoup de thèmes donc, mais de manière trop archaïque ! Agréable et original, mais ce n’est pas un coup de coeur !

Shatter Me

LindseyStirling_ShatterMe_itunes

Hi hi hi !!!!!! (mode groupie hystérique ON)

J’ai enfin écouté l’album Shatter Me de Lindsey Stirling !!! Un très bel album, qui me donne juste envie de sautiller comme une gamine !!! Je l’ai trouvé plutôt varié musicalement: ça va de la country au rock en passant par l’électro…  Très agréable à écouter ! j’aime beaucoup ! Mais plutôt que la chanson titre de l’album , j’ai choisi Master of Tides, qui montre bien le sens du spectacle de l’artiste ! voyez plutôt: