Le palais de minuit

Comme j’ai changé mon thème en avance, j’en profite pour poster cette chronique qui sommeillait dans mes archives !

Je continue donc mon exploration de l’univers de Carlos Ruiz Zafon. Et avant d’entamer l‘Ombre du Vent, (la suite du Jeu de l’Ange), je retourne en Inde avec Le Palais de Minuit

9782266212557

Résumé:

Calcutta, 1916. Un soldat anglais fuit dans les ombres nocturnes de la Cité des palais. Au creux de ses bras, il abrite des jumeaux de quelques jours qu’il vient d’arracher à un mystérieux criminel. Confiés à leur grand-mère, les jumeaux, un garçon et une fille, sont séparés. Sheere reste avec sa grand-mère, Ben est confié à un orphelinat. Le jour de leur seize ans, Sheere retrouve Ben à l’orphelinat. Il s’y est fait six fidèles amis avec lesquels il a formé la Chowdar Society. La nuit, les sept enfants se réunissent dans une grande bâtisse désolée qu’ils ont baptisée le « Palais de Minuit ». A son tour, Sheere est admise à la Chowdar Society. Mais dès que les jumeaux sont réunis, une force maléfique semble se réveiller. Un train de feu tout droit sorti de l’enfer les terrorise. Une ombre liquide s’acharne contre eux. Qui est l’être, ou le démon, à l’œuvre derrière les attaques répétées contre Sheere et Ben ? Pourquoi leur manifeste-t-il une haine aussi implacable ?

Mon avis:

Traînant dans ma PAL depuis cet été, j’ai enfin pris le temps de lire ce livre ! J’ai donc replongé avec grand plaisir dans l’ambiance très particulière de l’écrivain espagnol ! Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il sait soigner ses intrigues ! Toujours ce subtil mélange de policier, de fantastique…et de personnages ombrageux ! À commencer par Jawahal, le « démon » de cette histoire: froid, inquiétant et cynique, il n’aspire qu’à une chose, la vengeance. Mais revenons à l’histoire proprement dite.

Tout commence donc par le sauvetage de deux bébés par un courageux soldat britannique. Au prix de sa vie, il réussit à rendre les deux enfants à leur grand-mère qui déposera l’un des deux (un garçon) dans le plus grand secret dans un orphelinat. Elle gardera avec elle le deuxième (une fille). Thomas Carter, le directeur de l’orphelinat deviendra comme un père d’adoption pour le garçon, qu’il appellera Ben. Celui-ci mène une enfance plutôt heureuse. Avec une bande d’amis, il créé une sorte de société secrète dont les rendez-vous ont lieu dans une vieille ruine de Calcutta qu’ils ont baptisé Le Palais de minuit. Mais les années passent et bientôt Ben atteint 16 ans, l’âge où il ne bénéficie plus de la protection de Thomas Carter. C’est lors de la fête d’adieu donnée à l’orphelinat qu’il rencontre Sheere. Et instinctivement, il comprend qu’un lien particulier l’unit à la jeune fille sans savoir lequel. Et bien que la Chowdar Society est sur le point de se dissoudre, il n’hésite pas à l’admettre comme membre. Mais à partir de là, une série d’événements étranges vont se succéder les uns après les autres… Et cet ennemi spectral, Jawahal, qui les poursuit avec ses yeux perçants et ses mains gantées de noir…qui cachent des flammes redoutables !

Une fois de plus, j’ai été totalement happée par l’histoire. Le ton du livre est à la fois précis, oppressant et poétique. Zafon n’a pas son pareil pour créer une ambiance telle qu’on a l’impression que même les pierres peuvent parler ! L’histoire est celle d’un amour perdu, d’un horrible secret de famille, d’une vengeance destructrice, de retrouvailles douces-amères, de mensonges, aussi. Le tout avec une pointe de fantastique finement dosée. Le résultat est totalement addictif: impossible de décrocher !!!

Un livre autant pour les ados que les adultes, que je recommande chaudement, si vous aimez les atmosphères mystérieuses et les histoires de fantômes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s