Challenge… « Il était deux fois Noël »

logo1

Et oui, Noël approche à grands pas et une fois n’est pas coutume, j’ai décidé de faire mon premier chalenge ! Il était deux fois Noël est repris sur plusieurs blogs: Kimysmile, Viedecontedefée, laplanqueàlibellules et Pagesaprèspages.

Le principe de ce défi est le suivant:

  • Lundi 1er décembre: début du challenge, on s’installe au chalet… : venez nous présenter votre top 5 de ce que vous préférez sur cette saison.
  • Mardi 2 décembre: Nos blogs se mettent aux couleurs de Noël : rouge, vert, doré, argenté, à paillettes… Surprenez-nous !
  • Mercredi 3 décembre: Journée des enfants au chalet, le moment idéal pour découvrir des albums jeunesses sur le thème de Noël et/ou de l’hiver
  • Jeudi 4 décembre: Les enfants sont partis, on peut maintenant mettre la musique à fond et chanter à tue tête. Partageons nos playlists de Noël.
  • Samedi 6 & Dimanche 7 décembre: RAT (aux thèmes de Noël et de l’hiver) Plusieurs catégories/niveaux seront disponibles, pour permettre à tous de s’y retrouver !
  • Mardi 9 décembre: Au chalet, on aime bien se faire gâter, alors nous vous proposons de nous présenter vos lettres au Père Noël, avec votre wishlist… farfelue ou non !
  • Mercredi 10 décembre: TAG de Noël
  • Vendredi 12 décembre: Le facteur fait son passage au chalet, avec sa sacoche pleine avec une immense sacoche pour embarquer vos de cartes de vœux.
  • Samedi 13 décembre: ce week-end, on décore le chalet… Au choix, vous pouvez nous présenter un DIY, une création ou même un livre d’activités créatives sur Noël, pourquoi pas ?
  • Dimanche 14 décembre: Tea-time au chalet. L’occasion de nous présenter votre goûter du jour : boisson, gâteaux… le tout avec ou sans lecture du moment !
  • Lundi 15 décembre : Il est temps de publier votre avis sur le livre que nous avons lu en lecture commune. (un vote sera bientôt fait pour déterminer le choix du livre)
  • Mercredi 17 décembre: Séance de cinéma dans le salon, auprès du feu… On sort les plaids, le thé, le chocolat et les gâteaux. Vous pouvez nous parler de vos films/téléfilms/dessins animés préférés, faire une liste de ce que vous adorez etc.
  • Jeudi 18 décembre: Il est l’heure de se montrer nos sapins respectifs !
  • Vendredi 19 décembre: Venez nous parler ou nous montrer votre Noël idéal.
  • Dimanche 21 décembre: partage de recettes de Noël (réalisées ou non, pas d’obligation de cuisiner, même si c’est plus rigolo)
  • Lundi 22 décembre : aujourd’hui au chalet, on s’expatrie ! Faites-nous découvrir les traditions de chez vous, en France ou ailleurs… Recettes, marchés de Noël, légendes, histoires, photos… tout pour nous faire voyager !
  • Mercredi 24 décembre: partage de la table/du menu
  • Jeudi 25 décembre : Joyeux Noël
  • Vendredi 26 au Mercredi 31 décembre: derniers partages (cadeaux et autres posts) avant de refermer les portes du chalet.

J’essaierai d’en faire un maximum selon ma disponibilité ou mon humeur du moment ! En tout cas, je suis contente d’y participer !

Publicités

Dans les pas d’Ariane

53973445_10661252

Résumé:

Malgré l’hostilité de ses proches, Anne Nogaro a décidé de s’installer dans la maison que lui a léguée sa tante Ariane. Son projet : transformer l’antique demeure en gîte rural. Lorsque Paul la quitte, lassé de ses idées fantasques, Anne est plus déterminée que jamais. Mais le journal intime dAriane, dont elle a retrouvé la suite, va une nouvelle fois bouleverser l’harmonie familiale…

Mon avis:

C’est avec grand plaisir que je continue cette jolie histoire familiale. Ayant découvert le journal intime de son aïeule, Anne continue d’explorer son passé, afin de découvrir d’où vient cette haine constante de sa famille envers une personne qu’elle a beaucoup apprécié de son côté ! Elle découvre ainsi un tableau moins flatteur de ses parents, ainsi qu’une hypothèse troublante sur ses origines… Est-elle vraiment une Nogaro au final ?

Si Anne ne peut plus compter sur son mari, elle a un soutien des plus inattendu de son fils, qui voit le projet de sa mère comme l’occasion de voir enfin du monde. C’est cependant son frère, Jérôme, qui a l’idée des chambres d’Hôtes: d’abord dubitative, Anne finit par admettre que ce serait une façon intelligente de rendre la bastide accueillante et de montrer son potentiel. J’ai beaucoup apprécié l’évolution de Jérome, un homme au caractère franc, bien trempé, un peu maladroit derrière ses sarcasmes. Mais son histoire d’amour compliquée avec un certain Ludovic va bien compliquer les choses !

Côté couple, ça ne s’arrange pas: non seulement, Paul refuse de séjourner à la bastide (qu’il a en horreur depuis qu’il y a découvert le corps d‘Ariane), mais Anne se rend compte qu’elle est attirée par Julien, l’associé de ce dernier ! Troublée et atterrée par l’effondrement de son mariage, elle ne sait plus trop comment réagir à ce fait nouveau !

Paul, lui, est un personnage qui m’a tout bonnement dégoutée. Au fur et à mesure de ma lecture, on a la terrible impression qu’il a épousé Anne pour son corps et non sa personne ! C’est vraiment le personnage que j’ai le plus détesté ! Même Estelle, la soeur fantasque et acide d’Anne m’a paru plus sympathique

Et Léo, le fils, qui se raccroche à la stabilité de son meilleur ami Charles, pour ne pas craquer. Ses notes scolaires s’en ressentent et il éprouve beaucoup de déception et d’amertume envers son père. J’ai eu de la peine pour lui. 

Mais petit à petit, chacun choisit sa route, tandis que la Bastide reprend vie et dévoile enfin son secret: un secret gardé jalousement par Ariane, qui décidément, considérait vraiment Anne comme sa véritable fille ! Même morte, son esprit veille sur sa nièce. Leur relation m’a vraiment touchée !

Bref, une très belle histoire, entre secrets de famille, jalousies, et une belle réflexion sur la vie de nos ancêtres et l’importance de l’héritage et de la transmission de valeurs. 

 

Inspector Spacetime

b0e694a9fdfe2e172fe97034de988dd7

Si vous êtes fan du Doctor Who et de la série Community, vous connaissez forcément cette web-série:

« Untitled Web Series About A Space Traveler Who Can Also Travel Through Time », aussi connu sous le nom dInspector Spacetime, c’est la parodie kitch et déjantée de notre mythique Doctor de la BBC. Ça a commencé par un simple clin d’oeil dans la série Community pour se développer en une vraie web-série très drôle et au scénario pas si simple que ça.

inspectorspacetime1-600x398

Nous suivons donc les aventures de l’Inspector, incarné (et réalisée !) par l’excellent Travis Richey, une sorte de croisement entre le Doctor et un Inspecteur Gadget à chapeau melon armé d’un…couteau suisse sonique ! Avec sa compagne Piper Tate ( joli clin d’oeil à Billie Piper (Rose) mais aussi à Donna Noble !) mignonne mais un peu cruche, il parcourt l’espace-temps à bord de son DARSIT (qui contrairement au TARDIS est une cabine de téléphone !) Il combat un savant-fou du nom de « Boyish » à cause de son air juvénile ainsi que les robots les plus kitchs que j’ai pu voir depuis les épisodes de Bioman !!! Le résultat est juste…jubilatoire ! Que ce soit les expressions faciales de l’Inspector, que l’on croirait sortir d’un cartoon par moment, le « Boyish », un scientifique à la fois mignon et flippant, l’accent British ultra-exagéré ou les effets spéciaux tellement pourris que l’on est juste obligés de rire ! 

ac077abba06b7c7a02f3f5e2bda69064

Il existe même une mini-vidéo où l’Inspector explore le TARDIS du Doctor avec beaucoup de dérision et d’humour ! Une parodie déjantée, trépidante et bien agréable à regarder, que l’on soit (comme moi) une geek fan du Doctor ou simplement si l’on aime l’humour décalé ! En tout cas, moi j’adore !!!

Sad stories of the death of kings

Je voulais partager avec vous cette splendide vidéo qui regroupe des séries et films historiques telles que: la série  ‘Camelot’ (avec Eva Green en Morgane *_*),‘The Tudors’, Les Pilliers de la Terre, Un monde Sans Fin, le film ‘Elizabeth’, ‘The Golden Age’ avec Cate Blanchet,’The Hollow Crown’ (BBC), ou encore ‘Lady Jane’ . Le tout sur le sublime « Seven Devils » de Florence + The Machine, qui a un style très « musique religieuse » je trouve ! Attention certaines scènes sont très violentes ! Je préfère prévenir !

Montage :Zentika96

Séquence nostalgie: MacGyver

J’étais ce week-end en train de faire le tour du rayon dvd côté série lorsque je suis tombée sur l’intégrale de LA série que j’avais l’habitude de regarder en famille.

images

MacGyver est une série télévisée américaine d’action, d’aventure et d’espionnage, créée par Lee David Zlotoff, en 139 épisodes de 45 minutes et deux téléfilms de 90 minutes. Henry Winkler et John Rich en sont les producteurs exécutifs. Sept saisons ont été produites, qui ont toutes été diffusées par ABC aux États-Unis et par divers autres réseaux étrangers à partir du 29 septembre 1985 jusqu’au 21 mai 1992. La série a été tournée à Los Angeles pendant les saisons 1, 2 et 7, et à Vancouver, Colombie-Britannique, pendant les saisons 3-6. Le dernier épisode de la série a été diffusé le 21 mai 1992, sur ABC.

mac gyver

La série tourne autour du personnage d’Angus MacGyver (connu par ses amis comme « MacGyver » ou « Mac »), dont le principal actif est sa mise en pratique des connaissances scientifiques et l’utilisation inventive des objets à sa disposition, tout en n’utilisant que son couteau suisse. Les solutions intelligentes mises en œuvre par MacGyver pour résoudre des problèmes apparemment insolubles – souvent d’ailleurs dans des situations de vie ou de mort lui enjoignant d’improviser des dispositifs complexes en quelques minutes – ont été une attraction majeure de la série. Cette série a comme objectif de susciter l’intérêt pour les sciences appliquées, en particulier l’ingénierie, tout en faisant des scénarios réalistes. Tous les exploits de MacGyver ont été fondés sur des principes scientifiques. Dans les rares cas où MacGyver utilise des produits chimiques ménagers pour créer des poisons, des explosifs ou d’autres choses jugées trop dangereuses pour être décrites avec précision pour le public, certains détails ont été modifiés ou laissés dans le vague.

Ces conceptions sont entrées aux États-Unis dans la culture populaire, sous la dénomination de « MacGyverisme » (un terme utilisé pour la première fois dans l’épisode 3 de la saison 2, La double piqûre). La série a souvent aussi porté sur des questions sociales, bien plus dans les saisons 4 à 7, que dans les saisons 1 à 3, mais les scénarios restent pour la plupart basés sur les aventures de MacGyver travaillant pour le gouvernement des États-Unis et plus tard pour la Fondation Phoenix.

La grande qualité de MacGyver, c’est que c’est un pacifiste au sens noble du terme. Il n’utilise pas les armes à feu, qui lui répugnent au plus haut degré, sauf pour assommer ses ennemis avec la crosse, ou s’en servir comme clef anglaise. Ce bricoleur de génie ne quitte jamais son fidèle couteau suisse, (tout comme le Doctor ne quitte jamais son tournevis sonique ^_^! Mais pourquoi ils ne se sont jamais rencontré, ces deux-là ! vous imaginez le duo de choc ? )

Je trouvais génial qu’il y ait enfin un héro américain anti-arme à feu, qui nous montrait comment s’en sortir avec sa tête et ses convictions et toujours de façon pacifiste ! Ce côté engagé me plaisait beaucoup ! Et à l’époque, on ne parlait pas beaucoup du danger du port d’armes ! En ce sens, cette série est pionnière ! 

Parmi ces amis on compte:

Dana_elcar

Peter Thornton, son supérieur hiérarchique et ami de longue date. Un homme attachant et droit, assez calme. Vétéran de la guerre du Vietnam, il quitta l’armée et rejoint le Department of External Services (DXS), une agence gouvernementale américaine impliquée dans des opérations officieuses.

images-1

Jack Dalton, un pilote d’avion moustachu et à l’humour parfois douteux, qui a toujours le chic de se mettre dans des situations délicates et dangereuses. Il me faisait penser à un grand gamin insouciant des dangers auxquels il s’expose. C’est un personnage qui m’a longtemps énervé.

1x16 (1)

La coiffure de Teri est digne d’un épisode de Dallas !

 

Penny Parker est une fille qui rêve de devenir une vedette du music hall. La poursuite effrénée de ce rêve, son insouciance et son charme l’attirent toujours dans des situations compliquée. Elle était incarnée par une certaine Teri Hatcher, que l’on verra plus tard dans Loïs & Clark, James Bond et Desperate Housewives ! À l’époque, elle aurait même eu une petite idylle avec Richard ^_^!

3x10 (2)

Nikki Carpenter,veuve d’Adam Carpenter tué dans une explosion d’une voiture le 14/03/85 provoquée par une bombe qui lui été destinée. Soeur de Danny Barret, détective pour les assurances, tué par les hommes d’un diplomate amateur de bijoux. J’aurais vraiment aimé que Mac se mette avec elle. Elle était courageuse et bien moins cruche que Penny !

1x10 (1)

Harry Jackson est le grand-père de MacGyver. Il le cite régulièrement en voix-off : « Comme mon grand-père dit toujours, … » Le grand-père de MacGyver a été personnifié à l’épisode 1-10La cible, par John Anderson.

Parmi ses ennemis:

3x08 (4)

Comment ne pas citer Murdoc ? Ce personnage m’avait beaucoup impressionnée quand j’étais ado ! J’ai toujours trouvé qu’il y avait entre Mac et Murdoc le même genre de lien qu’entre Sherlock et Moriarty: les deux hommes sont aussi astucieux et intelligents l’un que l’autre. Mais leurs « idéaux » sont radicalement opposés. Et à chaque fois, Murdoc nous filait entre les doigts sans que l’on sache s’il était vivant ou mort. Et puis l’acteur qui l’incarnait, Michael Des Barres était vraiment glaçant ! Il me fascinait !

Une série que j’ai regardé avec enthousiasme et beaucoup d’intéret: Les conclusions étaient toujours justes et faisaient réfléchir sur notre comportement avec les autres mais aussi envers notre planète. Le thème de l’écologie était très présent ! Et allez ! je mets le générique, qui est quand même cultissime !!!

Note: Il existe également une parodie de la série: MacGruber, le fils de MacGyver qui est absolument hilarant ! Richard Dean Anderson y fait fait d’ailleurs une magnifique apparition, en père complètement dépassé par l’incompétence de son fils ! J’ai beaucoup aimé son auto-dérision ! Sans parler de la coiffure ^_^ ! À voir ! 

 

 

 

clip du jour: Berlin (The Piano Guys)

Après Lindsey Stirling voici mon clip préféré… des Piano Guys, cette fois: Berlin, qui contrairement à d’autres morceaux n’est pas une reprise ! Par ce clip, ils ont voulu rendre hommage aux artistes classiques qui les ont inspiré: Bach, Beethoven, Strauss, Brahms, Schumann… tous des allemands ! Une belle musique à la fois moderne et mélancolique et de bien jolis plans de la ville ! j’aime beaucoup ! Ça me calme, comme musique !

À écouter aussi: leur version du désormais célèbre Let It Go de la Reine des Neiges, qu’ils ont « remixé » avec…du Vivaldi ! Surprenant !

Stargate: La Porte des Étoiles

De tous les remakes, La Porte des Étoiles est l’un des cas les plus réussi de la transposition de film au format série. Petit historique:

9766e985c580eb5ff98cfbab6becdfe1

Stargate, la porte des étoiles (Stargate), est à l’origine un film  franco-américain de Roland Emmerich sorti en 1994.

Durant le film, des archéologues découvrent des vestiges égyptiens révélant une machine ouvrant un passage vers une autre planète. Daniel Jackson (James Spader) parvient à trouver les coordonnées nécessaires. Le colonel O’Neil (Kurt Russell) est à la tête de l’équipe composée de scientifiques et de soldats américains, ils franchissent ensemble cette porte des étoiles pour découvrir un monde désertique dont la population est sous la coupe d’un tyran. Si le film a eu un accueil des plus mitigés par les critiques, le public lui, a su voir le grand potentiel de l’histoire ! Visuellement, il a bien vieilli, mais j’avais adoré ce mélange de mythologie, d’histoire et de science-fiction. Et surtout le personnage d’O’Neil, un soldat amer qui ne se remet pas de la mort de son fils, qui s’est tué accidentellement en jouant avec une arme à feu. Ce côté militant contre le port d’armes était très bien vu, et m’avait touchée ! C’est rare que ce sujet grave soit abordé dans un film américain !

Le film a donc fait l’objet d’un remake en série: Startgate SG1, par Brad Wright et Jonathan Glassner.

22a211dd79515cb698f86238b8dcf016

Stargate SG-1 commence exactement un an après le film. Le programme est plus ou moins à l’abandon et le colonel O’Neill est à la retraite. Mais un commando extraterrestre avec des uniformes similaires à ceux des soldats de traverse la porte et envahit la base du Stargate Command (SGC) sur Terre.

51e9ff2f51d8f7b439e01fd7ec59deb3

Dans le rôle du colonel O’Neill, tenu par Kurt Russell dans le film, on retrouve Richard Dean Anderson, célèbre interprète de MacGyver. Dans le film, O’Neill était un militaire froid, une machine à tuer sans nuance et complètement suicidaire depuis que son fils de huit ans était mort en jouant avec son arme de service. « Pour la série, nous avons repris le personnage d’O’Neill et nous l’avons retravaillé à la manière dont Harrison Ford aurait pu le jouer, nous explique le coproducteur de la série Michael Greenburg, « il est devenu un mélange de Han Solo et d’Indiana Jones, mais avec le sens de l’humour et l’attitude de Richard ». O’Neill est donc devenu un personnage bien plus sympathique, toujours prêt à faire un bon mot ou à se moquer de sa propre incompétence scientifique. C’est un personnage qui sait être réaliste face aux événements tout en faisant preuve de grandeur d’âme. Après le départ du général Hammond, il est promu à la tête du SGC pendant la saison 8 puis il devient le chef du « système de défense terrien » à partir de la saison 9.

SGA-4x17-Tealc

Créé spécialement pour la série, Teal’c est un ancien guerrier Jaffa devenu membre de SG-1 et il est interprété par Christopher Judge, qui a eu un petit rôle dans un épisode de MacGyver. Teal’c est un personnage très droit et moral qui ne rit jamais (sauf lorsqu’il sort une blague alors que personne ne s’y attend, ce qui n’est arrivé en tout que deux fois dans toute la série), un peu comme un vulcain dans Star Trek. Selon Christopher Judge, « c’est un rôle difficile à interpréter, car Teal’c doit toujours rester sérieux et chaque fois que j’ai une scène avec Richard, il fait tout ce qu’il peut pour me faire rire, quitte à improviser des répliques. À cause de lui beaucoup de scènes sont à refaire ! » Entre les personnages d’O’Neill et de Teal’c une solide amitié s’est nouée, fondée sur la confiance et le respect. J’aime beaucoup ce personnage, qui parle peu, mais à la loyauté sans faille depuis que le SG1 a libéré son peuple de l’esclavage.

C_daniel-jackson-aot-2

Michael Shanks reprend le rôle du docteur Daniel Jackson, qui était joué par James Spader dans le film. Daniel est un archéologue qui est à l’origine de la découverte du secret de fonctionnement de la porte des étoiles. Il a vécu sur la planète Abydos pendant un an et s’est marié avec Sha’re. Au début de la série, elle est enlevée et il rejoint SG-1 dans l’espoir de la retrouver. Le personnage de Jackson est idéaliste, et tente fréquemment d’intervenir afin d’aider les populations d’une autre planète. Ce n’est pas un militaire contrairement à la plupart des personnages principaux et l’univers où ils évoluent. Il noue également fréquemment des intrigues amoureuses avec des femmes d’autres planètes.

Samantha_Carter

Le dernier membre de SG-1 est le capitaine Samantha Carter, interprétée par Amanda Tapping. Carter est à la fois une militaire qui a piloté des avions de chasse pendant la guerre du Golfe, mais surtout une scientifique spécialisée en physique et en astrophysique, qui aurait dû rejoindre la NASA, mais a préféré travailler sur le programme Stargate. Au cours de la saison deux, elle a été possédée par Jolinar de Malkshur, un Tok’ra. Le symbiote s’est sacrifié pour sauver la vie de Carter et est mort en elle. Depuis, Sam a accès à certains des souvenirs de Jolinar et elle peut sentir la présence d’un Goa’uld, ainsi qu’utiliser certaines de leurs armes. Une attirance réciproque entre les personnages de Carter et O’Neill est suggérée sans jamais être conclue.

general-hammond_250

Le responsable du SGC et du programme auprès du gouvernement américain, est le général Georges Hammond, joué par Don S. Davis, connu pour ses participations dans les Mystères à Twin Peaks et dans X-Files, aux frontières du réel en tant que père de Scully. Il a également joué dans deux épisodes de la série MacGyver. Étant responsable du SGC il est régulièrement confronté à des extraterrestres, des menaces Goa’uld, des paradoxes temporels (c’est lui, jeune soldat, qui aide SG-1 à revenir de leur voyage dans les années soixante) et des intrigues au sein du gouvernement, dont certains membres souhaitent l’arrêt du programme et d’autres aimeraient en prendre un contrôle pour mener une politique plus agressive, piller la technologie d’autres civilisations. Il est chef du « système de défense terrien » durant la saison 8 avant de laisser la place à O’Neill.

Stargate Atlantis

Stargate Atlantis

Selon Amanda Tapping, « L’ambiance sur le plateau est extraordinaire. De simples collègues nous sommes tous devenus quasiment comme des frères et sœurs. Nous formons une véritable famille. (…) Sur le plateau nous rions très souvent. Il suffit souvent qu’on se lance un regard pour déclencher un fou rire. (…) Lors d’une séance photos à Los Angeles, nous sommes tous allés au restaurant, cela ressemblait à la réunion d’une famille heureuse, et je me suis dit que j’avais de la chance. » Je la crois sur parole : il suffit de regarder les bêtisiers de la série pour voir le climat détendu la belle complicité entre les acteurs ! avec une mention spéciale sur celui-ci !!!

Syfy-Stargate

Les épisodes ont eu tellement de succès qu’il y eu par la suite deux télé-films ,Stargate : L’Arche de vérité (2008) et Stargate : Continuum (2009). Ainsi que 3 spin-off : la série animée Stargate Infinity (2002), Stargate Atlantis (2004) et Stargate Universe (2009). Je conseille particulièrement cette dernière, plus complexe, plus psychologique avec dans le casting le charismatique Robert Carlyle ! Je termine avec ce superbe montage qui regroupe les 3 series:

Un univers riche que je prends plaisir à redécouvrir !