Beignets de tomates vertes

dd-46d13d6

Résumé:

Au sud de l’Amérique profonde, en Alabama, un café au bord d’une voie ferrée… Ninny Threadgoode,  quatre-vingt-six ans, se souvient et raconte à Evelyn Couch les histoires incroyables de Whistle Stop. Et Evelyn qui vit très mal l’approche de la cinquantaine et sa condition de femme rangée, découvre un autre monde. Grâce à l’adorable vieille dame, elle peut enfin se révéler, s’affirmer…

Mon avis:

Je connaissais cette histoire par le biais du film de Jon Avnet, avec Katy Bates dans le rôle principal. (J’en ferai aussi une critique, tiens !) Mais c’est toujours intéressant de lire le livre d’origine ! Et j’ai beaucoup aimé ! C’est un roman léger et grave à la fois, une histoire d’amitié sur fond de racisme. J’ai été touchée par la misère des gens du Sud (Birmingham a longtemps été la ville la plus pauvre des Etats-Unis) et la magnifique solidarité régnant dans ce café de Whistle Stop. L’ambiance y est tellement bien décrite que j’avais l’impression d’y être ! La construction du roman, est également judicieuse, alternant les confessions de Ninny avec des extraits de journaux de la Gazette de Weems, avec des chapitres racontés comme si on faisait un saut dans le temps ! J’avais eu peur d’être embrouillée à cause de ça, mais au final, c’est ce qui donne du rythme au récit. Les chapitres se lisent rapidement, et j’ai été vite happée par l’histoire ! On y suit les aventures de deux femmes: Idgie, forte tête, véritable garçon manqué, et Ruth, qui a été fiancée au frère d’Idgie avant qu’un terrible accident ne survienne. 

J’ai eu un peu de mal avec Evelyn au début: femme au foyer aigrie et frustrée, elle m’a d’abord paru franchement antipathique ! Sa situation amoureuse et émotionnelle m’a cependant beaucoup parlé. Qui n’a jamais eu cette sensation pénible de flottement, où notre vie nous semblent s’être tellement accélérer que plus rien n’a de sens? De se voir en photo enfant et de se dire: Est-ce bien moi? Ai-je vraiment souri de la sorte ? C’est cette dépression qui me la rendue plus humaine.

Peu à peu, elle évoluera au contact de Ninny, grâce à sa joie de vivre, fascinée par son histoire, pleine de rebondissement. Et elle finira par prendre le taureau par les cornes et faire quelque chose de sa vie, quitte à s’octroyer les foudres de son mari ! Car ce qui fait aussi la force de ce livre, c’est qu’il a un côté très féministe ! Sans parler que l’auteur a eu la brillante idée de nous donner la recette de ces fameux beignets de tomates vertes en fin de bouquin ! 

Bref, un livre chaleureux et plein d’énergie positive, qui fait désormais partie de mes classiques !

Advertisements

6 réflexions au sujet de « Beignets de tomates vertes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s