Eleanor & Park

418880fd156d78c7edb63e64590659c5

J’attendais avec une impatience croissante la sortie de ce livre !  Après la très bonne surprise qu’a été Fangirl, je ne pouvais qu’être intriguée ! En fait, ce livre m’attirait bien plus que Nos étoiles contraires de Julien Green ! Ne serait-ce que par l’adorable couverture !

Résumé:

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Mon avis: 

La première chose qui m’a plu dans ce livre, c’est son couple atypique: une rousse et un asiatique, voilà qui change de l’ordinaire ! L’histoire se déroule dans les années 80 et à l’époque, être un geek, c’était  plus naze que chic ! Être rousse, n’en parlons même pas ! Les deux personnage principaux m’ont plu car ils ont chacun leur singularité.

Eleanor est une jeune fille qui traverse une période difficile, entre les brimades scolaires et un quotidien familial très dur. Park, lui, gère plus ou moins difficilement sa double-nationalité: Anglais et coréen, ce qui lui donne un physique plus efféminé selon les dires de sa classe. Très bonne idée, d’aborder le métissage eurasien, dont on parle beaucoup moins que les métisses « café au lait » ! Ça m’a beaucoup intriguée ! La mère de Park est d’ailleurs assez touchante ! Tout comme son père, plus maladroit que méchant. Rien à voir avec le beau-père d’Eleanor, qui est cruel et violent ! Au point qu’elle en soit terrifiée. Au point de vouloir quitter son ‘foyer’ au plus vite. J’ai aimé aussi le côté geek de l’histoire: après les fanfictions, Rainbow Rowell s’attaque à l’univers des comics, ce qui tombe à pic vu la mode actuelle des adaptations ciné (Spiderman, Avenger et compagnie). Ça m’a donné envie de redécouvrir les BD d’origine ! L’histoire d’amour est sincère sans être guimauve et se termine sur une note plus mélancolique que triste, ce que j’ai adoré ! Même si je comprends que certains lecteurs ont eu une impression d’inachevé. Pour ma part c’est ce que j’ai trouvé le plus réaliste, au final ! Parce que la vie, ça peut être ça aussi ! Je n’irais pas jusqu’à trouver le roman extraordinaire, mais j’ai passé un bon moment !

Eleanor et Park est un roman mélancolique sans être larmoyant, et rien que pour ça, je le préffère à Nos Étoiles Contraires !

Je termine avec le site officiel de l’auteur et un tableau Pinterest entièrement consacré au livre !

Publicités

4 réflexions au sujet de « Eleanor & Park »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s