Coup de coeur: Samourai Champloo

Oui, je sais, encore un animé ! Mais il fallait absolument que je partage avec vous ce coup de coeur ! Ça faisait une éternité que je n’étais pas tombée sur une telle pépite !

Samurai Champloo est la deuxième série réalisée par Shinichiro Watanabe, après Cowboy Bebop. Le nom de la série provient d’un terme Okinawais désignant un plat japonais : chanpurū (チャンプルー).

Minitokyo.Samurai.Champloo.283280

L’histoire se déroule dans une version fictive de l’ère Edo au Japon. Une jeune fille, Fuu, recherche le samouraï qui sent le tournesol et se fait accompagner par deux individus originaux, Mugen l’extravagant, ancien pirate devenu vagabond, et Jin le samouraï (rōnin) impassible, suite à un pari qu’elle a « gagné » contre ces deux derniers qui allaient s’entre-tuer.

samurai-champloo

Samurai Champloo tourne autour de trois personnages principaux : l’impétueux vagabond Mugen, le calme et stoïque rōnin Jin, et la serveuse frivole Fuu à l’esprit vif. Dans le premier épisode, Fuu aide Mugen et Jin à s’échapper du magistrat local et les persuade de l’aider à rechercher un mystérieux samouraï qui sent le tournesol en jouant à pile ou face. Ils partent ensuite en voyage et vivent diverses aventures à travers le Japon.

Mon avis: 

La grande originalité de cet animé tient dans son contraste entre l’époque du passé et la musique moderne. Il mélange le hip-hop avec le chambara, de la même manière que Cowboy Bebop mêlait la science-fiction avec le jazz et le blues. L’esthétique est magnifique: sombre et travaillée, à mi-chemin entre Bleach et Ninja Scrolls. Le trio principal déborde d’énergie et le langage est assez cru.  Mais c’est aussi une plongée à travers les terres et l’histoire du Japon, avec ses samouraïs, sa mafia, ses codes, ses hypocrisies et ses petites victoires. Côté personnages, j’adore particulièrement les joutes verbales entre Mugen et Jin, pleines d’ironie ! Fuu est très pétillante et a beaucoup de culot. Quant à la musique, c’est peut-être la plus grosse surprise ! Je suis loin d’être une fan de hip-hop d’habitude: hé bien là, j’ai juste adoré ! La musique donne plus de rythme et de relief aux scènes d’action ! Surtout celles de Mugen, dont la souplesse et la rapidité m’ont beaucoup fait pensé à un danseur de hip-hop ! Un grand contraste avec Jin, calme, posé, aux gestes précis et élégants. Le grand classique du duo aux caractères opposés !

Bref, un petit ovni de la planète japanimation, qui fait du bien à regarder et dont je suis devenue complètement accro !

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s