Séquence nostalgie: Soleil vert

Mon article sur la dystopie m’a donné envie d’écrire sur ce film très particulier. J’en ai d’abord entendu parler grâce à une collègue: ce film faisait partie de ses références. Et comme j’avais adoré Farenneit 451, c’était juste obligé que je le voie ! Et WOW ! Je me suis pris une grosse claque !

Soleil vert (Soylent Green en VO) est un film américain d’anticipation réalisé par Richard Fleischer, sorti en 1973 et inspiré du roman « Make Room! Make Room » d’Harry Harrison. 

70644375c6abc50c3719ed9c6f6a3866

Résumé:

En 2022, les hommes ont epuisé les ressources naturelles. Seul le soleil vert, sorte de pastille, parvient à nourrir une population miséreuse qui ne sait pas comment créer de tels aliments. Omniprésente et terriblement répressive, la police assure l’ordre. Accompagné de son fidèle ami, un policier va découvrir, au péril de sa vie, l’effroyable réalité de cette société inhumaine.

Mon avis:

Le titre anglais Soylent Green, bizarrement traduit par « Soleil vert » (peut-être un écho de greenhouse effect, effet de serre, alors que « Soylent » est la contraction de « soybean-lentil » soit « lentille de soja »), est le nom d’une multinationale imaginaire, la « Soylent Company », géant agro-alimentaire produisant des pastilles vitaminées sans goût ni texture, métaphore répugnante d’un progrès sans joie. Elle vient, au début du film, de lancer un nouvel « alicament », le Soylent « green », censé être à base d’algues.

Soylent green est tiré d’un roman peu connu de Harry Harrison, publié en 1966: « Make room, make room », (en français : « Dégagez, faites de la place ! ») qui décrit un New York surpeuplé où s’entassent des millions de chômeurs, où les automobiles ne roulent plus et où règnent le rationnement et la violence. L’action se situe non pas en 2022, mais en 1999. Cette date paraissait assez lointaine en 1966 pour être crédible.

Soleil vert, comme 2001, l’Odyssée de l’espace, Orange mécanique, Fahrenheit 451 ou THX 1138, fait partie de ces films d’anticipation « intellectuels », prophétiques, inspirés par un avenir lourd de menaces, en l’occurrence celle de la surpopulation et de l’épuisement des ressources naturelles. Soleil vert est, lui aussi, devenu un classique et, de surcroît l’un des films d’anticipation les plus sombres jamais réalisés. Il exprime parfaitement la peur, selon les mots de Krishnamurti, de « vivre dans un monde semblable à la mort »  Même s’il a visuellement vieilli, le thème est suffisemment actuel pour intriguer et faire réfléchir !

Un classique méconnu de la science-fiction,  qui mérite d’être redécouvert !

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Séquence nostalgie: Soleil vert »

  1. J’ai vu ce film il y a longtemps, visionné tard le soir… Il m’a suffisamment marqué pour que j’en sois ressortie avec un malaise immense… Il faut dire que la révélation finale a de quoi donner des frissons dans le dos. Bref, je serais incapable de dire que j’ai aimé ce film, ou même que je ne l’ai pas aimé. Comme tu le décris très bien, dans cet article, comme dans celui, vraiment brillant et éclairant sur la dystopie, il s’agit de ces films d’anticipation qui intellectualise merveilleusement les craintes profondes de l’humain au sujet de son devenir à moyen terme… Lorsque l’on regarde d’un peu plus près d’ailleurs les films d’anticipation, tous sont absolument noirs, ou du moins véhiculent l’idée que l’humanité finira oppressée, ou par s’entre-tuée, ou par mourir de faim après les ravages d’une guerre nucléaire… Je caricature un peu, mais c’est vraiment la tendance. A vrai dire, je me demande s’il y a vraiment un film d’anticipation qui soit optimiste… 🙂

    Pour Farenheit 451, je ne sais pas si tu as eu l’occasion de voir le film de Truffaut, mais j’ai vraiment été déçue de l’adaptation par rapport à la qualité du bouquin. Et toi ?

    A bientôt !

  2. Il est vrai que le film aurait pu être beaucoup plus noir quand on connait le livre ! J’ai surtout été marquée par la scène des « écrans » qui reste douloureusement moderne et m’a évoqué l’abrutissement devant la télé ! Sinon, j’ai trouvé ce film assez froid !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s