D’où vient … la fanfiction: petit lexique

Parce que je me suis rendue compte que mon article concernant la fanfiction mérite un approfondissement, voici un petit lexique des termes utilisés dans cet univers particulier.

55403b92f3ce01c4db19fa8dc30dde69

La fanfiction a des particularités qui ont fait naitre des termes qui lui sont propres. Nées aux États-Unis, on retrouve beaucoup de termes en anglais dans le vocabulaire utilisé par les Français. L’influence des fans adeptes de manga et d’animes a également légué quelques mots à consonance japonaise.

  • Fandom : Univers (personnages, lieux, faits historiques, etc.) d’une œuvre littéraire, cinématographique ou télévisuelle, sur lequel s’appuie une fanfiction. Par extension, le terme désigne aussi la communauté de fans rassemblés autour d’une œuvre spécifique ou d’un développement particulier d’une œuvre sous forme de fanfic (couple, situation, époque…). Le mot est formé sur le modèle de Kingdom.
  • Disclaimer : Message d’avertissement se trouvant en tête de l’histoire ou des chapitres. L’auteur y précise que les personnages et l’univers qu’il utilise ne lui appartiennent pas et qu’il ne tire aucun profit pécuniaire de la publication de son texte. Il y cite normalement le titre de l’œuvre exploitée et son auteur d’origine.
  • Rating   : Classification de la fanfiction quant à sa lisibilité par un jeune public. Les deux échelles d’évaluation les plus couramment utilisées sont celle de la MPAA, ou celle de l’initiative FictionRatings, cette dernière est d’ailleurs utilisée sur fanfiction.net
  • Reviews : Commentaires laissés par les lecteurs afin de donner leurs impressions et/ou réactions sur la fiction.
  • Béta-reader ou Bêta-lecteur : Personne qui corrige et vérifie la qualité de la fanfiction avant sa publication. Son rôle est à la fois celui de correcteur mais aussi celui de donner conseils et premiers avis sur l’histoire. Il peut faire partie de l’entourage de l’auteur, mais le plus souvent est un autre fan qui offre ses services.

Précisions sur l’histoire

Pour aider les lecteur à faire leur choix dans le grand nombre de fanfictions existantes, les auteurs indiquent de manière plus ou moins codée le type d’histoire qu’ils proposent.

La longueur et l’avancée de l’histoire

On trouve des fanfictions qui font quelques paragraphes et d’autres qui peuvent atteindre plusieurs centaines de chapitres et des centaines de milliers de mots.

  • O.S ou One Shot Fic courte, en un seul chapitre.
  • Drabble ou vignette : Exercice littéraire qui consiste à écrire des textes contenant un nombre de mots limités : 100 mots ou un multiple de 100 (200, 500).
  • Ficlet : Fiction courte.
  • WIP  ou Work In Process:  Histoire en cours d’écriture.
  • Hiatus : Une histoire en hiatus est non terminée et en suspend avec possibilité qu’elle soit continuée.

Rapport entre la fanfiction et l’œuvre d’origine

Si les lecteurs de fanfictions recherchent avant tout à se replonger dans l’histoire qu’ils ont appréciée, la richesse des fanfictions vient également de la manière dont les auteurs vont se détacher du texte originel pour apporter d’autres éléments.

  • Canon : Correspond à l’histoire officielle. Une fanfiction canon suit scrupuleusement le scénario d’origine. Elle peut cependant ajouter des personnages et des situations tant que ce n’est pas contraire à ce qui a été précisé par l’auteur originel.
  • AU ou UA (Alternative Universe ou Univers Alternatif) : L’auteur annonce qu’il va volontairement diverger de l’histoire officielle ; un événement a changé le cours de l’histoire, les personnages subissent des modifications (âge, sexe, caractère, talents), un élément significatif n’est pas pris en compte ou ajouté. Parfois, les personnages sont transposés dans un contexte qui n’a rien à voir.
  • Une sous-catégorie des AU sont les cross-over, souvent notés x-over ou XO : Histoire croisant deux univers différents originaires de deux œuvres originales différentes. On a aussi les fics Universe qui ne reprennent que le contexte, pas les personnages.

Le genre littéraire

Dans la fanfiction, on retrouve tous les genres littéraires de la littérature classiques : aventure, romance, policier, horreur…

  • Songfic : Fanfic axée autour d’une chanson.
  • Angst : Indique une fiction où le héros est souvent traité de tortures morales ou physiques. Le terme désigne aussi plus généralement une fic où les personnages hésitent longuement sur qui ils sont, pourquoi ils agissent ainsi, etc.
  • Deathfic : Fanfiction où l’un des personnages principaux est amené à mourir.
  • Darkfic : Histoire où le héros est du côté des méchants. L’histoire pourra traiter des thèmes dérangeants de manière assez crue.
  • Parodie-Insert : Comme son nom l’indique, une parodie où un personnage existant (ou plusieurs) est inséré, lui faisant un portrait humoristique, et souvent rabaissé par rapport aux personnages principaux.
  • Crack fic : C’est une fiction qui borde la parodie et qui penche surtout vers le n’importe quoi. Et ça peut partir dans tous les sens possibles et imaginables, mais on reste, avant tout, dans le comique.
  • Hurt/Comfort : Un personnage sera mis dans une situation difficile moralement avant d’être réconforté par un autre protagoniste.
  • MyST : En référence à une émission de télévision américaine du nom de « Mystery Science Theater » qui diffusait des films dsérie B à des gens enfermés et obligés à critiquer ces films. Dans le monde de la fanfic, le terme désigne un scénario où des gens sont enfermés dans un lieu où ils doivent commenter des fanfics qui leur sont soumises.

Les personnages

Tout comme l’intrigue, les personnages peuvent être conformes à leur œuvre d’origine ou présenter des caractères très différents. De même, l’auteur d’une fanfiction peut choisir d’ajouter des personnes à celles qui existent déjà ou de mettre en valeur un personnage secondaire. C’est ainsi qu’un personnage ayant un rôle limité dans l’histoire originelle peut devenir le héros d’une fanfiction ou le témoin privilégié de l’intrigue d’origine en faisant l’objet d’une focalisation interne.

  • I.C. (In Character) : Se dit du comportement d’un personnage dans une fanfiction lorsqu’il est en phase avec la description qui en est donnée dans l’œuvre originale.
  • O.O.C. (Out of Character) : À l’opposé du précédent, se dit d’un comportement peu vraisemblable pour un personnage par rapport à l’œuvre originale.
  • O.C. (Original Character) : Personnage qui n’appartient pas à l’univers original, mais qui est créé par l’auteur de la fanfiction.
  • P.O.V ou pov (Point Of View), suivi du nom d’un personnage : Placé en début de paragraphe à l’intérieur d’une fan fiction, indique que le lecteur s’apprête à lire les pensées d’un personnage (d’un point de vue littéraire, basculer en focalisation interne). La narration est donc faite par le personnage. Un marqueur de fin (par exemple End POV) peut être utilisé pour indiquer le retour à une narration extérieure.
  • « Mary Sue » (« Gary Stu » pour un garçon) : Personnage charismatique, créé pour emporter l’adhésion des lecteurs par ses qualités intellectuelles, physiques et morales frôlant la perfection. La Mary Sue est souvent distinguée par un (ou plusieurs) trait(s) physique(s) insolite(s) (exemples : yeux pervenche, cheveux violets, etc). Elle est aimée de tous les personnages de l’histoire, qu’elle éclipse par sa forte personnalité et par la place qu’elle prend dans le récit. Les personnages canons, par le rôle de faire-valoir dans lequel elle les cantonne, en deviennent souvent OOC. Cet effet secondaire, ainsi que la perfection incarnée du personnage, a rendu la Mary Sue antipathique à beaucoup de lecteurs. Un personnage d’origine peut être qualifié ainsi, qu’il soit ou non conforme au canon, si son caractère s’approche de la définition de la Mary Sue/Gary Stu.
    Son nom provient d’une fanfiction parodique de Star Trek, écrite pour dénoncer le phénomène.
  • Le Self-Insert (ou SI) : O.C. qui est l’avatar de l’auteur qui se met ainsi en scène aux côtés des personnages principaux.
  • Character bashing (maltraitance de personnage) : Fiction dans laquelle un personnage donné cumule tous les défauts au profit du reste de l’équipe ou d’un autre personnage. Les auteurs montrent ainsi leur aversion pour un des personnages canons ou montrent que ses actions sont beaucoup moins innocentes que ne le présente l’auteur d’origine.
  • Dark! Nom-du-personnage : Héros normalement gentil qui bascule du côté des méchant dans le récit.
  • Le Gender Bend: Quand le personnage change de genre. 
  • Fem! Nom-du-personnage : Héros normalement de sexe masculin qui bascule au sexe féminin dans le récit de plusieurs manières possibles. Pour l’inverse, c’est Male! Nom-du-personnage.

Les relations entre les personnages

Énormément de fanfiction sont centrées sur la relation entre les personnages et notamment les romances. C’est généralement attribué à la forte proportion de femmes qui composent la communauté.

  • X/+ : Placé entre deux noms de personnages, indique que la fanfiction abordera (principalement ou non) une relation entre ceux-ci. Généralement, X et / sont utilisées pour des relations amoureuses et/ou sexuelles (aussi qualifiées de pairing où le premier personnage est le dominant et le second le dominé) , + indiquant plus une relation d’amitié.
  • Gardian : Relation de type filiale entre deux personnages (souvent précisé pour bien indiquer qu’on ne sera pas en présence d’un slash malgré des liens forts entre deux personnages de même sexe).
  • Le het : Met en scène des relations hétérosexuelles.
  • Le yaoi : Met en scène des relations homosexuelles entre hommes et le yuri, des relations homosexuelles entre femmes. Ces termes désignaient des mangas à l’origine. 
  • Le Mpreg ou Male Pregnancydésigne une fiction ou l’homme attend un enfant. Grand fantasme parmi les fictions yaois ! C’est très…étrange à lire ! Mais bon, il y a bien eu un film avec Arnold Schwarzenegger, sur ce thème !
  • Le slash : Met en scène un couple de deux hommes dans un univers yaoi (de même que le femslash pour un couple de deux femmes dans un univers yuri).
Après les dragibus, voici un Draginny ! Ok, je j'arrête !

Après les dragibus, voici un Draginny ! Ok, j’arrête !

Le plus souvent, les deux noms du couple de la fiction sont fusionnés, ce qui  peut donner des résultats intéressants. Par exemple, un Dramione, est une fanfic mettant en scène Hermione et Draco (très connu dans les fanfics Harry Potter, avec les Drarrys (Draco/Harry) et les Snarrys (Snapes/Harry)), Destiel, pour Dean et Castiel (Supernatural), Conby, pour Connor et Abby (Primeval) ect…

Lorsque l’on aime un couple, au point de ne pas vouloir le changer on dit qu’il est notre O.T.P. : One True Pairing.

Et ce la fait du fan un Shipperune Personne persuadée que deux héros doivent absolument aller ensemble et ce, même si l’auteur original en a décidé autrement ! 

Moi par exemple, je lis en ce moment un slash Merthur (Merlin /Arthur) -La version de la BBC, je précise !-dans un U.A. de notre époque ! Et comme je suis un Shipper de ce couple,  je proclame fièrement:

merthur_by_t_luminareth-d5n8ekx

Non, j’ai même pas honte ! ^^

Romance et érotisme

Les romances sont plus ou moins marquées dans l’intrigue et s’accompagnent parfois de scènes érotiques.

  • WAFFy ou WAFF (ou « Fluff », « Fluffy ») : Acronyme anglophone pour “Warm And Fuzzy Feelings” soit : “des Sentiments Doux et Tendres” désigne une romance, plus ou moins poussée.
  • GuimauveSAP, glucose, glucosé ou toute autre référence au sucre : Indique une histoire très romantique, fleur bleue.
  • Harlequin : Du nom de la célèbre maison d’édition, indique une fanfic dans laquelle la romance, la violence, et/ou le sexe sont exagérément poussés, le but du jeu étant d’être le moins vraisemblable possible. Ce terme peut-être utilisé par autodérision par l’auteur lui-même, ou bien pour se moquer de l’œuvre d’un autre auteur.
  • Le lime : Scène qui sous-entend des rapports sexuels et décrit souvent des attouchements plus ou moins poussés.
  • Le lemon : Scène décrivant un rapport sexuel explicite. Smut est un synonyme de lemon, plus fréquemment utilisé sur les réseaux sociaux.
  • Le PWP (‘Plot? What Plot?’ (Intrigue, quelle intrigue ?) ou ‘Porn Without Plot’ (Porno sans intrigue) : Fic courte, souvent un O.S., dont le scénario est très peu développé car juste présent pour mettre en scène un lemon. Ou bien mettre en scène une petite histoire humoristique ou tendre.

Voilà! Tout ça pour dire que la fanfiction, c’est plus riche et complexe qu’un simple délire imaginaire de fans: C’est une vraie communauté virtuelle, avec son langage et ses codes !  En espérant avoir éclairé ceux qui veulent découvrir ce genre de lecture !

Advertisements

7 réflexions au sujet de « D’où vient … la fanfiction: petit lexique »

  1. Je viens faire un petit tour sur ton blog 😀 et tu le fais super bien ! En tout cas, c’est un beau paragraphe que tu nous fais en détaille sur les fanfictions. ERI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s