Fangirl de Rainbow Rowell

1402-fangirl_org

Aujourd’hui, petite chronique d’un très très sympathique livre jeunesse qui explore l’univers encore trop méconnu… des fanfictions ! Étant moi-même une férue de ce genre de lecture (voir article ), je peux vous dire que j’ai sauté sur l’occasion ! 

Résumé:

Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Snow, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l’auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l’impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L’une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L’autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde ses profs, sa famille et sa colocataire méprise la fanfiction. C’est alors qu’elle tombe sous le charme d’un obsédé de la littérature…

 Mon avis:

Alors déjà, un énooorme MERCI à Marine de m’avoir fait découvrir ce roman ! Cath est une jeune fille pleine de maladresse et de timidité, dont l’écriture est le défouloir. Qui plus est, ses fictions ont du succès et elle a une certaine notoriété sur la Toile. Partageant avec sa soeur la passion de l’univers de  Simon Snow (dont l’auteur a été jusqu’à inventer la description Wikipédia ! Super bien vu comme clin d’oeil !) , elle est plus du genre à passer ses week-end à écrire plutôt que de sortir le soir. La décision de Wren de ne pas partager leur chambre est donc un vrai coup de poignard pour Cath. D’autant plus que sa nouvelle colocataire, Reaganla met mal à l’aise. Mais j’ai bien aimé cette fille, qui est la touche rock & roll du livre ! En fac de lettres, Cath fait de nouvelles rencontres, se découvre un camarade d’écriture en binôme, Kévin. Ce personnage aurait pu être plus étoffé, ce qui est dommage ! J’aurais voulu qu’il soit moins en retrait !

Wren, c’est une autre histoire: en pleine crise de rébellion, elle s’est réfugiée dans les sorties en tout genre, a tendance à boire un peu trop d’alcool et devient vite insupportable. En tout cas, j’ai eu beaucoup de mal avec à elle, et souvent, j’ai eu envie de lui donner une paire de claques ! Et je ne parle même pas de sa camarade, Courtney, qui m’a rappelée ces horribles pimbêches à l’école ! En revanche, j’ai beaucoup de tendresse pour Arthur, leur père, maladroit et dépassé par l’attitude de sa fille. Laura, leur mère, par contre, m’a beaucoup peinée: Revenant comme un cheveu sur la soupe après dix ans d’absence, elle est totalement rejetée par Cath, qui ne cherche même pas à la connaître ! Ce qui est à la fois compréhensible et triste !

joli fanart de Cath trouvé sur pinterest !

joli fanart de Cath trouvé sur pinterest !

En parallèle, nous suivons les aventures de Simon et Baz, la saga favorite de Cath, dont la jeune fille écrit une fanfic depuis deux ans: Carry On. Dans l’histoire d’origine, les deux personnages sont ennemis. Mais dans la version de Cath, ils sont… gays et amoureux l’un de l’autre ! Là, je dois avouer que j’ai tout de suite pensé aux Drarry, dans les fanfics Harry Potter ! C’est exactement le même fantasme ! Et je crois que si Simon Snow avait vraiment existé, j’aurait certainement acheté les livres !  Cath s’est mise au défi de finir son histoire avant la sortie du dernier tome de la saga. Mais entre ses histoires de coeur, sa soeur qui l’inquiète, son père  un brin dépressif sur les bords, et sa prof qui considère la fanfiction comme du plagiat, elle ne sait plus où donner de la tête. Heureusement, elle fait la connaissance de Levi, le copain de Reagan, qui l’aide à garder la tête froide. J’ai trouvée leur romance un peu trop prévisible mais attachante. Le grand point fort de ce livre est qu’il a très bien su expliquer cette euphorie si particulière des fans, et la façon dont la fanfiction permet de jouer avec leur imaginaire, de créer leur propre version de l’histoire, et de rester un peu plus avec leurs personnages favoris. C’est vraiment ce que j’ai préféré dans cette histoire ! Le parcours de Cath est également intéressant, puisqu’elle s’ouvre davantage au monde extérieur, affine son écriture et prend confiance en elle. Je l’ai trouvée plus mature que Wren et j’ai notamment beaucoup aimé la façon dont elle veille sur son père, comme une mère-poule.  

Fangirl est donc une lecture fraîche et touchante, qui a le mérite d’aborder un sujet encore trop peu exploité ! Je pense que ce livre a la qualité d’intriguer le public au sujet des fanfictions. En tout cas, Rainbow Rowell rend un bel hommage à ces écrivains en herbe et ça fait vraiment plaisir ! 

Il y a un autre de ses livres qui m’intrigue beaucoup, mais qui n’a malheureusement pas encore été traduit en français: Eleanor & Park, où le couple me paraît intéressant: en tout cas, la couverture est super jolie !

Advertisements

9 réflexions au sujet de « Fangirl de Rainbow Rowell »

  1. J’ai quitté l’univers de la fanfic mais ce roman me tente 🙂 Mon côté nostalgique ! Cela dit, c’est vrai que c’est un thème sous exploité !
    Sinon, récemment Arte a fait un court documentaire sur l’univers de la fanfiction (très bien fait d’ailleurs) qui montrait un peu les enjeux, à quel point c’est vieux comme le monde, et comment c’était perçu. (je n’ai plus le titre en tête :/)

  2. Ping : Rendez-vous…Vendredi des blogueurs (3) | By Kimysmile !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s