Agnès Grey (Anne Brontë)

agnes-grey-roman-d-anne-bronte-1847_3641964-L

Moins connue que ses deux soeurs Charlotte et Emily, Anne Brontë n’en a pas moins de talent. C’est donc avec curiosité et enthousiasme que je me suis penchée sur son livre Agnès Grey. Depuis le temps qu’il trainait dans ma P.A.L. Publié en décembre 1847 sous le pseudonyme dActon Bell, ce roman est fondé sur la propre expérience d’Anne comme gouvernante, et présente certains rapports stylistiques avec les œuvres de Jane Austen, plus importants que dans les textes suivants. Comme Jane Eyre, de sa sœur Charlotte (publié en octobre 1847), le livre décrit la position précaire des gouvernantes et la façon dont les jeunes femmes exerçant cette profession en sont affectées.

Résumé:

« Élevée au sein d’une famille unie mais pauvre – qui n’est pas sans rappeler la fratrie Brontë -, Agnès Grey, 18 ans, fille d’un pasteur d’un village du nord de l’Angleterre, décide de tenter sa chance dans le monde en se faisant gouvernante. Trop discrète et inexpérimentée, elle est vite confrontée à la dure réalité dès son arrivée chez la famille Bloomfield.
Désarmée face à l’indiscipline des enfants gâtés dont elle a la garde, et à l’indifférence cruelle des adultes, elle est renvoyée au bout de quelques mois. Sans désemparer, et dans l’obligation de subvenir à ses besoins, elle trouve alors un emploi chez les Murray. Les jours passent, avec leur lot de monotonie et de difficultés, jusqu’à l’arrivée du nouveau pasteur, Mr Weston. »

Mon avis:

On retrouve tout de l’univers Brontë: le décor mélancolique, les mentalités étriquées, une femme courageuse et une certaine amertume teintée d’ironie. L’atmosphère de l’Angleterre à cette époque est très bien rendue. Les descriptions sont agréables et romanesques, loin de la noirceur des Haut de Hurlevent. On est même plus proche d’un roman social que d’une histoire d’amour au final ! Ce livre serait très intéressant à étudier en Histoire du droit des Femmes ! Il faudrait que je lise ses recueils de poésies aussi !

Livre lu dans le cadre du Défi Brontë en parallèle avec Marine qui lit les Haut de Hurlevent de son côté ( si c’est toujours d’actualité ?)

Publicités

2 réflexions au sujet de « Agnès Grey (Anne Brontë) »

  1. Pour ma part, j’ai bien aimé Agnes Grey, mais le roman ne m’a pas laissé un souvenir impérissable. Du même auteur, la Châtelaine de Wildfell Hall est beaucoup plus noir et prenant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s