Séquence nostalgie: Arabesque

Là, je sens que beaucoup de gens vont avoir les cheveux qui se dressent sur la tête! C’est parti pour un week end « Mamie policière » ! 

2578073ce957e44b9d07db4597412ddf

Arabesque (Murder, She Wrote en VO) est une série télévisée américaine en un pilote de 90 minutes, 263 épisodes de 45 minutes et quatre téléfilms de 90 minutes et un 5eme le secret qui tue, créée par Peter S. FischerRichard Levinson et William Link et diffusée entre le 30 septembre 1984 et le 19 mai 1996 sur CBS.

En France, la série a été diffusée à partir du 28 février 1986 sur La Cinq et rediffusée à partir de 1993 sur TF1 qui programme dans la foulée des épisodes inédits, puis rediffusée sur TV Breizh et TMC. Au Québec, elle a été diffusée sur TQS et rediffusée en 2011 sur Prise 2  sous le titre Elle écrit au meurtre, traduction littérale du titre d’origine. Cette série a été diffusée en Belgique sur La une et en Suisse sur TSR1.

Résumé:

Veuve, Jessica Beatrice Fletcher, née McGill, ancienne professeur d’anglais devenue auteur de romans policiers, utilise ses dons d’observation et son sens de la logique pour jouer les détectives amateurs et résoudre des affaires criminelles. Elle officie dans la petite ville de Cabot Cove dans le Maine où elle réside, ainsi qu’à travers les États-Unis et le monde qu’elle parcourt pour assurer la promotion de ses livres ou rencontrer sa famille et ses proches car même si le personnage de Jessica Fletcher n’a jamais eu d’enfants, elle possède une famille immense que l’on découvre au cours des épisodes, neveux et nièces en particulier.

J’aimais beaucoup l’actrice principale, Angela Lansbury, que j’avais découvert dans l’apprentie sorcière et dans le premier Nanny Mcphee où elle incarne une tante acariâtre vraiment hilarante ! Elle a également interprété Sibyl Vane dans la version 1945 du Portrait de Dorian Gray ! Il faut absolument que je regarde cette version !!! 

Pour en revenir à Arabesque, Angela incarne donc Jessica Fletcher, une sorte de Miss Marple moderne, intelligente et discrète qui aide la police dans des affaires plus complexe qu’elles n’en ont l’air de prime abord. Les histoires sont menées de façon intelligente, et  j’aimais beaucoup le moment de la « confession » du meurtrier: les scénaristes réalisaient l’exploit de le rendre humain et crédible. On avait rarement affaire à un être machiavélique et froid. Non. Le plus souvent, c’était une personne blessée, trahie dont la seule solution à ses problèmes était le meurtre. Et Jessica est une personne respectable et respectée qui aide la police plus par devoir moral et affectif que par fascination pour les meurtres. C’est une femme attachante, simple et modeste ! Pour une fois que l’enquêtrice n’est ni une jeune femme glamour, ni un grand ténébreux  ambitieux !  Et puis j’adorais la musique du générique ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s