La joie des livres…

Et de nouveau un gros coup de coeur vidéo ! Des livres qui font la fiesta une fois la nuit tombée ! C’est juste génial !!!

Réalisateur: Sean Ohlenkamp

Musique: Grayson Matthews

Lieu de tournage:

Type Books
883 Queen Street West
Toronto, Ontario

Publicités

couple alternatif: Harry/ Luna

Et c’est reparti pour un couple alternatif potterien avec LE couple que j’aurais voulu voir se former ! Harry & Luna ! Bien plus intéressante que Ginny, Luna a su rassurer et stimuler Harry au moment où il en avait le plus besoin ! Et j’ai souvent pensé que Luna avait un côté Alice au pays des merveille: blonde, rêveuse, plus ouverte d’esprit qu’Hermione…et son Patronus est un lapin ! Leur amitié n’a pas été suffisemment mise en avant dans les films !

montage de bubbleforest

Séquence nostalgie : Le Collège galaxie

galaxy_high_school-show

Dans mes séries d’enfance, voici un dessin animé qui avait été diffusé sur Canal+ et… Antenne 2 (gros coup de vieux là ! ) : Le Collège Galaxie ( Galaxy High School en VO) qui racontait les aventures de deux jeunes terriens, Pierre (Doyle en Vo) et Aimée dans le Collège galaxie, première école inter-galactique de l’histoire de l’univers ! Sur Terre, Pierre est un sportif de haut niveau, très populaire et sûr de lui, alors, qu’Aimée est timide, bonne élève et moins douée pour ce faire des amis… À leur arrivée dans l’école, les rôles s’inversent: Aimée est tout de suite acceptée, alors que Pierre devient la bête noire de beaucoup d’extra-terrestres, dont Beef, une espèce de coq alien qui arbore fièrement son T-shirt « Earth Stinks » Traduisez « La Terre Ça pue! » ! Toutefois, son amie terrienne ne l’abandonne pas, à la grande surprise de celui-ci, et l’aide à se faire de nouveaux camarades…

Pierre avant d'arriver au collège...

Pierre avant d’arriver au collège…

Pourquoi j’ai jamais été dans un collège comme ça ! J’ai juste adoré cette idée d’école intergalactique où humains et Aliens cohabitent avec plus ou moins de succès, où ce sont les humains qui deviennent « des extraterrestres », au deux sens du terme ! 

Au fur et à mesure des épisodes, une petite troupe se met en place avec par exemple Milo, un binoclard à 6 bras de la planète.. Vénus ! Forcément ^^!  C’est juste dommage que le premier épisode se passe directement au Collège et non sur Terre, histoire de vraiment se rendre compte du changement radical de perception de nos deux protagonistes ! 

Générique original ( je n’ai pas trouvée la VF, qui est l’instrumentale de cette musique. )

Jane Eyre (web-série)

Après le succès de The Lizzie Bennet Diaries, c’est au tour de Jane Eyre d’être réadapté en format web-blog. Et c’est tout, sauf un copié-collé de son homologue Austenienne !

webseries_Jane_Eyre_300_4616

Jane Eyre est une jeune étudiante de 21 ans, qui vient d’obtenir son diplôme d’infirmière: elle est douce, rêveuse, aimant les livres, le thé, la photographie, le dessin…et Tumblr ! Pour sortir d’une vie un peu plan-plan, elle envoie une lettre à une certaine Grace Poole pour s’occuper d’une petite fille et se retrouve dans une maison très grande où l’on entends des bruits bizarres.

Dans un registre plus intimiste, l’histoire se déroule d’une façon originale:  à chaque arrivée d’un nouveau personnage, celui-ci n’est jamais présenté directement à la caméra. On le voit de dos, ou juste ses mains ou même ses chaussettes ! La nouvelle version de Grace Poole en Working girl constamment débordée et très surprenante ! Adèle, la petite fille, est revue d’une façon intelligente: brillante, mignonne et maladroite, elle se sert de son talent précoce pour qu’on la remarque mais sans jamais tomber dans la niaiserie ou l’arrogance. Quand au célèbre Edward Rochester… sa rencontre avec Jane est plus… virulante que ce à quoi je m’attendais ! Je termine enfin avec Jane Eyre, qui n’est pas aussi sage que l’on pourrait le faire croire ! Elle est pétillante, curieuse et sensible ! Et d’une beauté simple qui je trouve correspond assez bien au personnage d’origine !   Une web-série bien sympatique que je recommande fortement ! Fan ou non . Les web-séries seraient-elles en train de surpasser les séries tv traditionnelles ? En tout cas, le premier épisode, This is Me, m’a tout simplement fascinée ! J’aime beaucoup sa façon de se présenter !

Site: The Autobiography of Jane Eyre

The Lizzie Bennet Diaries

Hello tout le monde ! Et bien voilà : après une petite pause blog, me voici de retour pour la rentrée ! Ce que j’ai fait? Sortir, lire, peaufiner mon compte pinterest ( Je suis totalement accro !) Et surtout, j’ai fait un vrai marathon de webséries! Quand il n’y a rien de folichon à la télé, c’est encore ce qu’il y a de mieux à regarder.  J’ai ainsi découvert deux petites perles: The Lizzie Bennet Diaries, et The Autobiography of Jane Eyre, qui fera l’objet de mon prochain article !

the-lizzie-bennet-diaries

Commençons donc par The Lizzie Bennet Diaries:

Ça faisait un bon moment que j’entendais parler de cette adapation 2.0 dOrgeuil et Préjugés et un beau soir, j’ai craqué. En plus, j’avais besoin de réviser mon anglais ! Bilan très positif ! Les actrices sont toutes géniales: de la jeune Lydia provoc’ et hystérique à la sage Jane Bennet, dont les expressions m’ont beaucoup fait pensé à Evanah Lynch (qui joue Luna Lovegood!) La meilleure amie, Charlotte Lu est également très attachante et forte en caractère ! Quant à Lizzie, elle est pleine de peps, de charme et a juste des cheveux de rêve !!!

Grosse surprise aussi concernant les interpètes masculins: Ainsi, Bingley change de nationalité pour devenir… Bing Lee !!! Je dois dire que je ne m’y attendais pas à celle-là !!! Son couple avec Jane est guimauve à souhait ! Très mignon ! Collins est selon moi le plus proche de son homologue victorien dans sa façon de parler, avec en plus, un aspect plus nerveux qu’arrogant, ce qui rend son personnage bien plus sympatique à mes yeux ! George Wickham est… comment dire ? Il paraît sortir d’une parodie d’Alerte à Malibu ! Un physique de rêve mais c’est tout ! Quant à Darcy… Oh. My. God.  Je l’ai trouvé bien plus proche du Darcy de Colin Firth que de Mathew mafadden. Avec un je ne sais quoi de Spock dans son expression imperturbable ! Oui, je sais, c’est assez étrange comme comparaison ! Autre bonne surprise, Caroline Bingley, un magnifique exemple de garce hypocrite, et Fitz, qui est aussi cool que son patron est rigide ! 

Nous suivons donc les déboires sentimentaux et familiaux de Lizzie sous forme de petits scetches, avec beaucoup d’humour et un côté un peu sit-com mais sans les rires pré-enregistrés ! L’autre particularité est que les parents Bennet n’apparaissent pas dans cette version: ils n’existent que dans les parodies faites par leur progéniture !  voici le premier épisode pour vous faire une idée:

Une web-série fraîche et pétillante qui s’est terminée au bout de 100 épisodes quand même !