Delta Goodrem

-lc4sHczmFNxc5akxqJ6kF2S5EEQAleh01F4

Premier album: de la belle pop aux textes pas si légers que ça !

Delta Lea Goodrem, née le 9 novembre 1984 à Sydney, est une chanteuse australienne, auteure-compositeur-interprète, pianiste et actrice. La jeune femme fut découverte en 2002, ayant joué dans le soap australien Neighbours (Les Voisins). Elle y incarnait le personnage de Nina Tucker, rôle qui a assis sa carrière musicale internationale puisqu’elle a signé un contrat cheSony à l’âge de 15 ans. Delta Goodrem a réussi à classer huit de ses singles no 1 dans son pays natal, issus de ses trois albums studio, également classés n°1 par la suite. Elle détient actuellement le record du meilleur nombre d’albums vendus ces dix dernières années et le plus de singles classés n°1 pour un premier album.

Son répertoire est plutôt pop, couvrant des thèmes adultes contemporains. Le piano y est très présent, qu’elle a l’habitude de jouer pieds nus quand elle fait des concerts. Sa musique est influencée par un large éventail de styles différents, y compris la musique classique, pop, et rock. Son premier albumInnocent Eyes, sorti en 2003, fut le meilleur album australien vendu ces dix dernières années, première étape vers le prestigieux titre d’artiste féminine ayant vendu le plus d’albums en Australie, toutes époques confondues.

319061909_small

Darren et Delta: une bien jolie rencontre !

Si j’ai découvert cette chanteuse grâce à son single Born To Try, (de l’album Innocent Eyes), je n’ai réellement commencé à m’y intéresser qu’en 2005, en grande partie grâce  à Darren Hayes, qui a magnifiquement repris sa chanson Lost Without you. 

Il faut dire que le contexte de cette reprise est assez particulier: En effet, en juillet 2003, à 18 ans, Delta Goodrem fut diagnostiquée d’un lymphome de Hodgkin, une forme de cancer qui affecte le système immunitaire. Lors des Aria Music Awards de 2003, Delta, en plein traitement, mais néanmoins présente, était trop faible pour chanter. Darren Hayes l’a donc  fait à sa place : un  grand moment d’émotion ! Et le début d’une belle amitié ! Ils en ont, par la suite, fait un charmant duo lors d’un concert. 

De ce combat, naîtra en 2004  Mistaken Identity, son deuxième album, au ton plus mature et plus sensible. On sent vraiment à quel point la musique a dû l’aider à passer le cap et tourner la page. Et musicalement, elle mélange habilement la pop romantique et les ambiances plus  jazzy, donnant une image bien moins sage que son premier album. J’ai particulièrement adoré la chanson-titre de l’album, au clip absolument superbe: le passage du portrait du premier album qui « mue » pour devenir la nouvelle Delta, adulte et  hors des sentiers battus est un message très fort, je trouve !

88697171932

En 2007, elle continue tranquillement sur sa lancée avec un album sobrement intitulé Delta, où elle pousse sa voix dans des chansons plus lyriques, plus puissantes dans les mélodies. Elle prend aussi une allure plus rock et définitivement plus adulte. On est loin de la jeune fille d’Innocent Eyes. Elle surprend même tout le monde avec le single You Will Only Break my Heart, une chanson très rythmée, dont le clip montre ses fans  en train de s’éclater sur sa musique. J’ai beaucoup aimé le concept ! Elle y fait preuve de beaucoup d’humour en parodiant les divas à la mode ! Et surtout, ça change des balades douces auxquelles elle m’avait habituée ! Je n’ai pas aimé la chanson tout de suite, mais j’ai appris à l’apprécier avec le temps ! Mais j’avoue préférer Bare Hands, qui malheureusement, n’est jamais sorti en single ! 

230818_10151191925180842_1163217511_n

dernier album en date

Et enfin, l’année dernière est sorti « Child of The Universe », que je n’ai pas encore eu l’occasion d’écouter, mais dont j’ai beaucoup aimé le single Siting on the top of the world, une chanson très optimiste avec un clip estival et coloré. Quant à Dancing With a broken Heart, elle ose carrément une chanson dance-electro, mais avec, là encore, une certaine profondeur dans les paroles: il ne s’agit pas de danser juste pour danser, mais ici, c’est une façon d’aller de l’avant et de continuer à se battre. Plutôt féministe en fait ! Sous ses airs de bimbo, Delta est tout, sauf une pouffe ! Elle tient à faire passer des messages !

Une chanteuse malheureusement trop sous-médiatisée en France, que l’on devrait entendre plus souvent ! 

Site officiel

Publicités

Un air de famille round 10

J’ai toujours trouvé qu’Anna Sophia Rob ( l’héroïne de The Carrie Diaries) ressemblait bien plus à Amanda Seyfried que Sarah Jessica Parker: Regard clair, sourire ultra-bright, un teint de porcelaine et beaucoup de fraîcheur ! Mais c’est peut-être à cause du maquillage… Cependant,  je ne serais pas surprise qu’on les voit ensembles à l’écran un de ces jours ! 

Judith et le Mur de la Différence

Magnifique animation de Julien Vergé, qui nous met dans la tête d’une petite fille handicapée, Judith. Ce genre de film devrait être montré dans les écoles, pour faire comprendre à la fois ce qu’est le handicap, et la souffrance que cela peut engendrer. Le ton est très juste, sans cliché ni moquerie. La scène du « Mur » est particulièrement éloquente ! 

Si comme moi, vous avez eu les larmes aux yeux devant ce petit film, partagez-le autour de vous !  Et je vous invite à visiter le superbe blog de Za, très pertinent et touchant ! 

Fais-moi signe !

mains_lsf

Les mots du silence

Étrange langage

Mi-geste, mi-danse

Les mains parlent, crient, chantent

Je découvre une nouvelle « voix »

Celle qui dessine le vent et les anges.

Les mots , c’est quoi?

Tant de gens gaspillent leur voix

À parler pour ne rien dire !

Les mots claquent et on n’entend rien !

Alors, si tu as besoin de moi, fais-moi signe,

Je te répondrai de vive main !  

Poème de moi, écrit il y a quelques années !

Dvd du week end: Là Haut de Pixar

Pour ce dimanche, un Pixar pour changer un peu ! Et oui, je n’avais jusqu’ici pas encore eu l’occasion de voir cette petite merveille ! Et ce fut un grand divertissement avec beaucoup surprises.

4b1fdfa19be5c

Résumé:

Carl est un monsieur de 78 ans, un peu bougon, qui a vendu des ballons toute sa vie. Aujourd’hui, il risque de perdre la petite maison qu’il a autrefois bâtie avec sa femme disparue. Aussi imaginatif et peu décidé à se laisser faire, il attache des milliers de ballons à sa maison qui s’envole. Enfin, Carl va vivre la vie d’aventures que lui et sa bien-aimée s’étaient promise !

Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est qu’il emporterait un passager inattendu : Russel, un jeune garçon débordant d’énergie qui lui gâche la vie. Dans une incroyable odyssée qui les conduire en Amérique du Sud, Carl et Russel vont vivre mille péripéties jusqu’au coeur d’un monde perdu. Il est temps pour eux de découvrir le vaste monde et ce qu’ils sont vraiment…

Mon avis:

La bande annonce de ce film s’est avérée assez trompeuse en fait ! On croit avoir à faire à un film comique, mais au final, c’est l’émotion qui gagne ! L’histoire de Carl et Ellie est absolument magnifique, pleine de poésie et de tendresse. Cette partie m’a tiré quelques larmes, j’avoue !

Carl & Ellie 😦

 

La vie actuelle de Carl n’en est que plus triste, avec le changement de sa ville et le harcèlement qu’il subit pour aller en maison de retraite. Réalisant le rêve de sa femme décédée en allant en Amérique du Sud grâce au ballons qu’il a vendu toute sa vie, il se retrouve au coeur d’une aventure qui le dépasse, avec en ligne de mire, un magnifique oiseau coloré ! Mais ils sont poursuivis par un chasseur qu’il adulait enfant, mais qui ne s’avère être qu’un homme noir et cupide. Heureusement, il est aidé par Russel, un petit garçon rondouillard excité comme une puce, et Doug, un adorable chien sachant parler avec l’aide d’un collier spécial. 

La nouvelle famille de Carl: un oiseau exotique, un chien en manque d’affection et un gamin plein d’enthousiasme…

Visuellement, le graphisme est superbe, plein de couleurs joyeuses, comme pour compenser la mélancolie du héros, qui tente de s’accrocher coûte que coûte à ses souvenirs…

Un film touchant, intelligent, que certains ne qualifierait pas pour les enfants. Personnellement, je ne suis pas d’accord: il montre un lien inter-générationnel très fort, et qu’il ne faut pas perdre. L’amitié n’a pas d’âge et est à elle-seule une belle aventure ! 

Epica

Juste un peu de métal symphonique pour me nettoyer les oreilles ! J’adore le contraste entre la voix angélique de Simone Simons et la voix de psychopathe de son guitariste ! Ce morceau symbolise pour moi le grand point commun entre le classique et le rock: la puissance du son ! C’est peut-être pour ça que ces deux musiques me touchent autant ! 

Site officiel