Le voisin

Ça faisait un petit moment que ce livre me faisait de l’oeil dans la librairie. C’est donc avec curiosité que je me suis plongée dans cette histoire. Et le bilan est plutôt mi-figue mi-raisin. 

Le-voisin

Points positifs:

L’écriture est sobre et efficace. L’auteur fait monter la tension au fur et à mesure, brouille les pistes. L’évolution du personnage principal est très bien tourné. Le mélange polar/romance, bien dosé. J’ai tout de suite été intriguée par Colombe, une jeune mère de famille qui étouffe dans son image de femme trop sage. Sa vie prend une autre tournure quand elle commence à se faire harceler par son voisin du dessus. Un harcèlement subtil, par petites touches, qui peu à peu , la rend  parano… et la fait sortir de sa coquille ! J’ai adoré sa frustration, son amertume rentrée, sa solitude, son rêve de reconnaissance. « Le voisin » n’est que la goutte d’eau qui fait déborder un vase bien trop plein ! Et qui va faire tomber les masques ! La fin, très intelligente (et avec une touche féministe !), m’a beaucoup plu, même si j’ai trouvé qu’il manquait un truc ! 

Points négatifs:  

Je trouve que certaines scènes gâchent la crédibilité du roman, et que d’autres auraient mérité d’être plus exploitées. Le thème de la jalousie fraternelle, par exemple, n’est qu’à peine effleuré, ce que j’ai trouvé dommage ! La relation très tendue entre Claire et Colombe avait vraiment un gros potentiel ! Le face-à- face des deux soeurs m’a beaucoup déçue ! D’autant plus, qu’il y avait un parallèle intéressant avec les jumeaux de la jeune femme, qui ont cette même opposition,  de physique et de caractère. J’ai, en revanche, bien aimé le personnage du voisin pour son calme apparent, son amour obsessionnel qui ne cache en fait, qu’une profonde tristesse. Quant au mari, je l’ai trouvé tellement cliché qu’il m’horripilait déjà à la première ligne ! J’ai trouvé que la soeur avait plus de consistance ! 

Bref, Le voisin est un livre qui, sans être un chef d’oeuvre, a le mérite de retenir l’attention pour son ton subtil et le parcours psychologique de son héroïne. 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le voisin »

  1. Tatiana de Rosnay est mon auteur préférée. Bon ce n’est pas son meilleur roman mais il a le mérite de nous plonger dans de la psychologie façon hitchcock. Je sais pas si tu l’as ressenti mais de mon côté, j’ai trouvé que cette ambiance me rappelait « Fenêtre sur cour » d’Hitchcock avec James Stewart et Grace Kelly. Après comme toi, j’ai bien aimé le Voisin mais j’ai trouvé tout de même qu’il manquait quelque chose, surtout sur la fin en fait. Le final m’a un peu déçue.

    • Pour ma part j’ai surtout trouvé dommage que certains personnages n’aient pas été plus développés comme le mari par exemple ! Mais la tension psychologique est plutôt bien tournée !Je n’ai jamais vu « Fenêtre sur Cour » mais le livre y fait effectivement référence ! Et ça m’a donné envie de voir le film!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s