Coup de coeur : Sound and Vision par Beck

Habituellement, je ne suis pas spécialement fan de reprise, mais là !!!!! Lorsque Beck rend hommage à David Bowie, c’est du lourd ! Puisqu’il se la joue chef d’orchestre symphonique et d’un choeur gospel ! Rien que le début, quand il donne le « la » à chaque instrument est épique ! La plus belle réinterprétation depuis Linkin Park reprenant Adèle ! Magnifique et jubilatoire ! 

Site officiel

Dvd du week end : Heavenly Forest de Shinjo Takehiko

Tout comme il m’arrive d’être attirée par un livre par sa couverture, j’ai d’abord été attirée par l’affiche de ce film:  romantique avec de jolis tons bleus…

Le film, lui, a été une claque ! J’en avais déjà parlé ici, j’ai décidé d’en faire une critique complète, car il le mérite amplement !

Heavenly forest, est de prime abord un film d’amour assez gnangnan: Makoto, un jeune photographe introverti qui va à New York retrouver l’une de ses amies, Shizuru, dont il a reçu une lettre. Le film retrace leur histoire jusqu’aux « retrouvailles ».  

Plus que la prise de conscience de Makoto, c’est l’évolution de Shizuru qui m’a fascinée: elle se transforme littéralement ! Au tout début, on a l’impression de voir une gamine d’à peine dix ans, et puis au contact du jeune homme, elle évolue subtilement, jusqu’à devenir adulte. Ce qui est très troublant à observer. Du début à la fin, je me suis demandé quel âge avait réellement l’actrice ! 

Makoto ressent d’abord une sorte d’affection amusée pour elle, (étant au début attiré par la jolie Miyuki au grand regret de Shizuru): leur complicité fait en effet plus penser à un frère et sa petite soeur, qu’à deux tourtereaux. Jusqu’à ce qu’un baiser vienne tout chambouler. Et quel baiser *_* ! Personnellement le plus beau qu’il m’ait été donné de voir depuis belle lurette ! Quant à la « rivale », Miyuki, elle est charmante, mais son étrange obsession pour les robes de mariées est assez flippante ! 

un petit gif, juste pour le plaisir !

J’ai adoré la façon dont la photographie tient le rôle de fil conducteur: la photo de Shizuru, prise sur le vif par Makoto lors de leur rencontre, la séance « particulière » où leur relation s’approfondit… La « rupture » n’en est que plus étrange et soudaine, d’ailleurs. Puis, vient le souvenir nostalgique et heureux, lorsque le jeune homme revient à New York. Et puis, quand il apprend enfin la raison du départ de la jeune fille, vient la réalisation: l’évidence des sentiments qui prend aux tripes. « L’exposition » en est très certainement la plus belle représentation ! La grande sensible que je suis n’a pas pu résister ! C’est aussi la mise en place de la dernière pièce du « puzzle émotionnel » de ce film. 

Makoto et Miyuki

Et la fin est on ne peu plus…japonaise, avec un mélange de mélancolie et d’espoir. Visuellement, ce film est sublime avec des plans lumineux, et une prédilection particulière pour les scènes en forêt, qui fait office de bulle d’oxygène, de petit coin de paradis… Jamais un film n’a mieux mérité son titre ! Du moins son titre anglais. Le titre japonais est long comme le bras : Tada kimi wo aishiteru. Ils ont bien fait de le raccourcir ! 

Bref, si vous aimez les films romantiques, lumineux et étranges, c’est LE film à découvrir! 

Dancing on the Edge

Sur BBC2, la jolie Angel Colby, alias Gwen de la série Merlin, apparaît depuis le 4 février dans une nouvelle série  signée Stephen Poliakoff : Dancing On The Edge.

Résumé:

Dans les années 30, le Louis Lester Band, un groupe de jazz uniquement composé de musiciens noirs, réussit l’exploit de s’imposer dans le milieu de l’aristocratie anglaise. Mais, lorsque le groupe se retrouve impliqué dans une sombre affaire de meurtre, les portes du succès et de la reconnaissance commencent à se fermer une à une…

Décidément, les séries « rétros » ont vraiment le vent en poupe ! Et Angel a une très belle voix ! Ecoutez-moi ça ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de regarder un épisode en entier, mais je vous tiens au courant dès que possible !

Devin Graham / Andrew Lee Potts: le match

C’est officiel : Mes deux chouchous de l’année 2012/2013 sont Devin Graham et Andrew Lee Potts !!!!! Alors j’ai choisi d’en faire le thème de mon premier « match » ! Ladies and Gentlemen, welcome on board ! 

  • À ma gauche, Devin, et sa magnifique reprise de Beethoven…  avec des IPads O__O ! C’est tout bonnement magnifique !  Puissant et moderne ! J’adore ! 
  • Et à ma droite, Pottsy et son clip Rocket To Mars de Neil Jackson avec en  guest star la magnifique Lucy Brown de la série Primeval ! Ambiance sobre et dépouillée, limite « JamesBluntienne » !  La scène des « mains » est une véritable trouvaille visuelle ! Très belle idée  !

Vos avis m’intéressent ! 

 

Liste valentine (2)

Cette année, ma liste valentine sera plus en images et gifs qu’en lien, histoire d’en profiter au maximum ! Voici donc mes couples du moment:

Drover et Sarah du film Australia: un couple charismatique et une Nicole Kidman qui, pour une fois a un rôle plus « actif » ! Hugh Jackman a un style très Clint Eastwood dans ce film. La ressemblance est particulièrement flagrante sur cette photo ! 

Harry Potter et Luna Lovegood ! j’ai toujours regrété que leur relation n’ait pas été mieux mise en avant! En fait, j’aurais même préféré qu’ils se mettent en couple ! Harry l’a quand même sauvée des griffes de Bellatrix ! Et Luna était bien plus touchante que Ginny (dans les films, Evana Lynch bat Bonnie Wright à plates coutures par son charisme ! )

Dans le même ordre d’idée,  j’aurais préféré un Neville/Ginny ! Après tout, c’est lui qui l’a invitée au bal de Noël ! Il a également été le premier à l’encourager à se battre lors de la formation de l’A.D. Et il s’est battu à ses côtés lors de la guerre finale ! Ginny aurait très bien pu en avoir marre d’attendre que son Harry revienne vers elle ! C’est très certainement le personnage le moins exploité de toute la bande à Potter ! 

Hatter et Alice, forcément ! Parce que rien que l’idée de ce couple est géniale ! Je ne m’étendrai pas davantage sur ce duo atypique, dont j’ai déjà suffisemment parlé ! Et grande nouvelle: Le dvd sera disponible dès le mois de mars ! Tin Man l’est, également !  Avec un titre français qui ne rend pas justice au film, une fois de plus ! Ça me déprime ! J’ai appris que le réalisateur avait également adapté Peter Pan ! 

Amanda Price et George Wickham ! Je le trouvais bien plus charmant et loyal que Darcy ! Et le duo d’acteurs avait plus d’alchimie, je trouve ! J’ai adoré cette version du personnage ! J’ai bien aimé cette mini-série, dont les décors n’ont rien à envier à la série d’origine, et même du film ! Et plus qu’une parodie d’Orgueil & Préjugés, c’est une réflexion sur les fans de l’univers d’Austen. Je me suis attachée à Amanda, complètement désabusée par le manque de romantisme de son époque, qui comble ce manque par la lecture. Mais quand elle découvre l’autre univers, elle fait l’erreur de confondre les personnages fictifs et les personnes réelles. Ce qui entraine pas mal de malentendus et (du coup) change radicalement l’histoire d’origine. J’ai beaucoup aimé cette morale. Le titre français, Orgueil & Quiproquos est, pour une fois, bien trouvé !  Seul reproche: une fin un peu trop conventionnelle et guimauve.

 

V et Evey, pour le mélange comte de Monté Christo et le Fantôme de l’Opéra. Le côté Pigmalion de V m’a beaucoup plu aussi ! Le personnage d’Evey est également très intéressant: elle est sensible et courageuse ! Ce film est une vraie curiosité dans le genre ! À la fois glaçant et fascinant. Et il porte un message très fort sur le courage, la dignité et la cupidité humaine.

 

findumonde carell keira

 

Penny et Dodge, dans « Jusqu’à ce que la fin du monde nous sépare »: un couple original, une histoire sympatique et Keira Knightley qui joue autre chose qu’une princesse ! J’ai adoré ce film ! Steve Carell est lui aussi excellent ! Ça change des films catastrophes traditionnels ! 

Et je termine avec… Lee Stetson et Amanda King (vous pouvez vous moquer, j’assume complêtement! ) Kate Jackson était très drôle et touchante et son brushing de l’époque était juste… mythique !!! Je la préfère à Sabrina des Drôles de Dames ! Et d’une certaine manière Amanda était mieux qu’une Desperate Houswife: c’était une Desperate HouseSpy : « une espionne au foyer »! La première du genre !

Little Lilly

Après Little Larry, voici les aventures de sa copine, interprétée par la très jolie Hannah Spearritt. Toujours réalisé par Andrew Lee Potts, Little Lilly, est une trilogie de court-métrages racontant la vie d’une jeune femme. Voici le premier chapître, Colorblind, bâti sur le même modèle que Larry: quotidien morose en noir et blanc, rencontre et jolie fin colorée. La musique est également la même ! 

Le deuxième chapître, A friend in need, montre Lily  qui part réconforter l’une de ses amies: j’aime beaucoup la façon dont c’est filmé  ! Si le début fait très guimauve, la suite retient bien l’attention !

Enfin, j’ai eu un véritable coup de foudre pour le troisième volet, U Turn: ambiance plus sombre et nerveuse, un mystérieux jeune homme à capuche et une fin intriguante ! Est-réel ou imaginaire ? Impossible à savoir et c’est ce qui fait le charme, au final ! J’aime aussi le fait qu’il n’y ait aucune parole, juste des messages sur des papiers … 

J’ai trouvé qu’il y avait un côté « Clair-obscur » dans ces vidéos ! Et Hannah a vraiment un regard magnifique ! Comme quoi, il y a une vie après S Club 7 !   Vos avis m’intéressent ! Et si vous connaissez d’autres court-métrages de ce genre, je suis preneuse ! 

En attendant, voici la chaîne youtube officielle: Keychain production 

Coups de coeur du week end

Et voici mes premiers coups de coeurs de 2013, n’hésitez pas à partager les liens s’ils vous ont plu:

hearts1

La lettre d’une enfant hermaphrodite à Barack Obama, désarmante de naïveté (dans le bon sens du terme). Cette enfant s’appelle Sadie

Mieux que l’école des fans: Le premier rôle de Robert Downey Jr à 5 ans ! Déjà culte !

Ma dernière découverte dans la Bédésphère : Julie Maroh. C’est sensible, mais sans sensiblerie. Je vais sûrement me procurer son album dont le titre m’intrigue beaucoup !

Le nouveau site de Caroline Le Louam alias Jojo La Bricole, avec de jolies gravures sur verre ! Son travail est subtil et précis ! J’aime beaucoup ! 

Une admirable campagne canadienne contre le viol, qui a le mérite de ne pas tomber dans le cliché horrible du « si tu t’es faite agressée c’est que tu l’a cherché ». Elle tente même de raisonner les agresseurs ! Pourquoi, il n’y a pas ce genre d’affiche en France ?! Et une mention spéciale à l’affiche où la victime est un homme !  On ne le dit pas assez ! 

Le nouveau morçeau de Lyter, Les Caprices du Calice qui se profile à l’horizon ! Je ne vous oublie pas les gars ! 

Parce que je trouve les photos superbes et colorées, avec de jolis moments de bonheur tout simples, le blog de Katie « Shunkboy ». J’aime beaucoup son look de pin-up tatouée vintage, et sa magnifique chevelure rousse ! 

De magnifique photos de notre planète prise par la Nasa ! Et l’occasion de découvrir un tout nouveau blog ! il y’a aussi une vidéo, mais je la trouve moins réussie !

En vous souhaitant un bon week end à tous !

 

Le voisin

Ça faisait un petit moment que ce livre me faisait de l’oeil dans la librairie. C’est donc avec curiosité que je me suis plongée dans cette histoire. Et le bilan est plutôt mi-figue mi-raisin. 

Le-voisin

Points positifs:

L’écriture est sobre et efficace. L’auteur fait monter la tension au fur et à mesure, brouille les pistes. L’évolution du personnage principal est très bien tourné. Le mélange polar/romance, bien dosé. J’ai tout de suite été intriguée par Colombe, une jeune mère de famille qui étouffe dans son image de femme trop sage. Sa vie prend une autre tournure quand elle commence à se faire harceler par son voisin du dessus. Un harcèlement subtil, par petites touches, qui peu à peu , la rend  parano… et la fait sortir de sa coquille ! J’ai adoré sa frustration, son amertume rentrée, sa solitude, son rêve de reconnaissance. « Le voisin » n’est que la goutte d’eau qui fait déborder un vase bien trop plein ! Et qui va faire tomber les masques ! La fin, très intelligente (et avec une touche féministe !), m’a beaucoup plu, même si j’ai trouvé qu’il manquait un truc ! 

Points négatifs:  

Je trouve que certaines scènes gâchent la crédibilité du roman, et que d’autres auraient mérité d’être plus exploitées. Le thème de la jalousie fraternelle, par exemple, n’est qu’à peine effleuré, ce que j’ai trouvé dommage ! La relation très tendue entre Claire et Colombe avait vraiment un gros potentiel ! Le face-à- face des deux soeurs m’a beaucoup déçue ! D’autant plus, qu’il y avait un parallèle intéressant avec les jumeaux de la jeune femme, qui ont cette même opposition,  de physique et de caractère. J’ai, en revanche, bien aimé le personnage du voisin pour son calme apparent, son amour obsessionnel qui ne cache en fait, qu’une profonde tristesse. Quant au mari, je l’ai trouvé tellement cliché qu’il m’horripilait déjà à la première ligne ! J’ai trouvé que la soeur avait plus de consistance ! 

Bref, Le voisin est un livre qui, sans être un chef d’oeuvre, a le mérite de retenir l’attention pour son ton subtil et le parcours psychologique de son héroïne. 

L’avenir nous appartient

Parce qu’il faut savoir résister au pessimisme qui nous entoure, je vous laisse apprécier cette magnifique vidéo signée Michael Marantz. L’Avenir nous appartient à tous: à nous de le construire. Très beau message à faire passer ! j’ai trouvé cette vidéo sur le site de L’Arbre des Possibles en lien avec le site officiel de Bernard Werber !  À voir dans ma liste de liens à la rubrique Lecture