Saint-Petersbourg

Je n’ai qu’un mot à dire: wouaou ! Je suis en train de me faire une collection de vidéos en time-lapse à tout casser ! Et ça, c’est la faute à Vaness et et à Madmoizelle ! Après la Norvège, voici un magnifique voyage à Saint-Pétersbourg avec un duo de violonistes à tomber par terre !  Quelle musique ! J’en ai eu la chair de poule ! Surtout, mettez la vidéo en plein écran, pour en profiter au maximum ! Bon week end !

Publicités

Coups de coeur d’automne

Parce que ça faisait un petit moment que je n’avais pas mis de coups de coeur, voici un petit florilège de ce qui m’a plu ces derners mois !

Tout d’abord Les vérités scientifiques dans les séries de science-fiction Stargate et Star Trek. Je suis une grande fan de l’Arbre des Possibles, que j’en viens à préférer au site de Bernard werber. Les articles sont complets et passionnants !

Plutôt que ses deux livres sur les vampires, je suis intriguée par Alchimie de Beth Fantaskey, qui revisite sous forme de romance le mythe de Jekill et Mister Hyde. Bon, je ne m’attends pas à de la grande littérrature, mais l’idée a le mérite d’être intéressante ! 

En tout cas, c’est autre chose que les âmes vagabondes de Stéphanie Meyer! Un conseil: ne lisez pas ce livre après la saga Uglies de Scott Westerfeld. Vous risquez d’éprouver un désagréable sentiment de déjà-lu ! Les seules différences, c’est que les deux héroïnes sont dans un seul et même corps ! Et que les « rebelles » se trouve sous terre au lieu d’une forêt ! Mais sinon, j’ai failli jeter le livre avant de le finir, tellement ça m’a énervée ! Et ne parlons pas de la pathétique bande annonce du film prévu pour l’année prochaine ! Personnellement, ça ne m’attire pas ! Même avec Saorise Ronan dans le rôle principal !

L’incroyable artiste allemande Cornelia Konrads et ses oeuvres de Land Art à grande échelle ! Assez impressionant à voir ! Son univers est plein de poésie et d’originalité ! 

Les clichés sur les rousses qui énervent: un article très éloquent sur l’acharnement des médias et des préjugés sur cette couleur de cheveux ! Ça se passe de commentaires ! 

La Bibliothèque de Perséphone et The Cheshire Cat :Fans du Dr Who, d’Alice au pays des    merveilles et de romans victoriens, voici un petit blog très sympatique ! Mention spéciale à l’en tête du site, un superbe montage qui mixe le 10e et le 11e docteur, le Chat de Chester et le terrier du lapin blanc ! À découvrir ! 

Et je termine avec cette vidéo steampunk: la Calèche Transformer !

Alice au pays des merveilles et La traversée du miroir (livre)

Bah oui, forcément! Après avoir vu autant d’adaptation différentes, il était logique que je lise l’oeuvre d’origine. J’ai donc opté pour cette édition Poche, qui regroupe en un seul volume les deux histoires.

Alice est une petite fille très curieuse et espiègle, qui, par une belle journée d’été, fait une étrange rencontre: un lapin blanc muni d’une veste et d’une montre ! Et qui parle !  Très intriguée, elle décide de le suivre et ainsi débute son incroyable aventure, pleine de poésie absurde et d’une certaine noirceur aussi. 

Ce qui m’a beaucoup plu, c’est que ces contes s’éloignent vraiment des sentiers battus: il n’y a ni sorcière, ni prince charmant, ni morale, ni gentille fée.  Alice, en dépit des transformations qu’elle subit, reste fidèle à elle-même: une petite fille curieuse et assez futée, qui voue un culte à sa petite chatte, Dinah. Son amour pour cet animal va d’ailleurs lui causer quelques déconvenues.  J’ai beaucoup aimé le Cavalier Blanc dans la Traversée du miroir, qui est un personnage très attachant, drôle et paternel. La version de la  mini-série Alice est selon moi la plus proche du personnage d’origine ! Avec un côté un peu plus loufoque ! Les poésies sont parfois assez longues mais très intéressantes, notamment celle du Morse et du Charpentier, qui racontent comment nos deux compères ont attendri un banc d’huîtres pour mieux les consommer ! Dans les deux histoires, Lewis Carroll pousse un grand coup de gueule contre les adultes et leurs leçon de morale, qui brident l’immaginaire enfantin. Comme le dit la Duchesse: On peut tirer une morale de tout : il suffit de la trouver. Pour moi cette phrase est, en ce sens une critique à peine voilée à ce propos. Bien trouvé !

Un livre intéressant et subtil qui montre qu’un rêve n’a pas forcément un sens caché, mais  que c’est juste une belle aventure !

L’île du Crâne

Bien avant de lire la célèbre saga de JK Rowling, j’ai été une grande fan d’une autre école : Groosham Grange, paru en France sous le titre L’Île du Crâne d’Antony Horowitz.

couv1851703

À priori, l’histoire contient les même bases: un jeune adolescent, David Elliott  au sein d’une famille pas vraiment chaleureuse, qui se retrouve dans une école étrange, dans un château lugubre. Il se fait 2 amis, Jill et Joeffrey, avec qui il va découvrir que Groosham Grange n’est pas une école ordinaire: on doit signer le registre d’inscription avec son propre sang, les profs ont des particularités bizarres comme de hurler les soirs de pleine lune… ou éviter constamment la lumière du soleil… Qui plus est, le comportement des autres élèves est aussi déroutant que celui des professeurs ! Avec ses nouveau amis, il fait le pacte de quitter l’école le plus vite possible et de rester ensemble. Mais les événements en décideront autrement.

Il ne faut cependant, en aucun cas comparer Harry Potter et l’île du crâne, et cela pour plusieurs raisons:

  1. Contrairement à Harry, David est tout sauf heureux dans sa nouvelle école: il a plus l’impression d’entrer dans un asile de fous, que de découvrir un monde merveilleux. En effet, le château est plus proche du manoir de la famille Addams que de Pouddlard
  2. Aucun vocabulaire du type, moldu, cape d’invisibilité et autres dérivés du genre. Aucune baguette magique non plus.
  3. L’humour et l’ironie sont beaucoup plus présentes, surtout dans les rapports tendus entre le directeur-adjoint Killgrault et David
  4. Plus que la magie, c’est la confiance en soi, l’amitié et la peur de la différence qui est mise en avant dans cette histoire. J’ai beaucoup aimé l’esprit indépendant de David. Il ne supporte pas qu’on lui dise ce qu’il doit faire, et il le fait savoir !
  5. La famille de David est aussi flippante que désopilante ! Un père acariâtre et froid, coincé dans une chaise roulante, une mère effacée, une discipline de fer avec régime végétarien obligatoire !

Ce livre a également une suite, Maudit Graal, mais j’ai nettement moins accroché. Peut-être parce que le mystère concernant la vraie nature de l’école est résolue. Dommage ! Ça reste cependant une lecture agréable, sans longues descriptions inutiles.

De la très bonne littérature jeunesse ! 

Crossover du jour: Dorian Gray/Christine

Quelle jolie idée de couple ! Un peu dans le même genre qu’Aurore et Jaffar

 

 

Je n’ai jamais vu Le Fantôme de l’Opéra mais j’ai bien envie d’essayer. L’actrice est magnifique !!! Belle idée le noir et blanc aussi ! Dorian Gray aurait même été plus esthétique dans ce concept !

Montage de Jazzy B Real