DVD du week-end: Pénélope

Allez, une vraie critique de ce film et on n’en parle plus ! Je n’irai pas jusqu’à dire que ce film est culte; plutôt qu’il s’agit d’une jolie surprise.

Pénélope est née avec une malédiction: un groin de cochon à la place du nez!  Pour qu’il disparaisse, il lui faut épouser un homme noble qui accepte son apparence. Sa mère a beau faire défiler les prétendants, tous se barrent en courant ! Tous sauf un : Max. Jusqu’au jour où elle découvre qu’il n’est pas celui qu’il prétend être. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Etouffée par sa mère, trahie (estime-t-elle) par son ami, elle s’enfuit de chez elle. Là, à sa grande surprise, elle saura se faire des amis et tracer sa propre route.

Dans ce « Belle et la Bête » inversé, il est, certes, beaucoup question d’apparences. Mais pas seulement. De nombreux thèmes sont abordés en filigrane: la solitude, le désir d’indépendance, les conflits relationnels, (notamment dans les rapports mère-fille), les secrets, et une réflexion assez juste sur la notoriété et ses paillettes illusoires.

J’ai autant aimé James McAvoy dans son rôle de « prince charmant » pas si lisse que ça, que Simon Woods  dans le rôle du mauvais rival, bien hypocrite et ridicule. Je l’avais déjà remarqué dans « Orgueil &Préjugés » de Joe Wright, où j’avais bien aimé sa version touchante et « chevelue » de Charles Bingley ! Reese Witherspoon n’a pas volé son Oscar: pour une fois qu’elle n’interprète ni une cruche, ni une bimbo ! Dans ce film, c’est plutôt une gentille excentrique! Enfin, mention spéciale à Catherine O’Hara pour sa vision hilarante de la mère-poule angoissée et hystérique!  

J’ai beaucoup aimé la métaphore de l’arbre durant le film: L’arbre généalogique symbolisant le passé, le superbe arbre rouge dans la chambre de Pénélope pour le présent, et enfin la scène finale pour le futur. Un conte original et décalé, avec de jolis décors colorés, à mi-chemin entre Amélie Poulain et Big Fish, qui passe un message optimiste. Au final, je l’ai même préférée avec son nez de cochon, la Pénélope !

À voir en famille ! Par contre, j’ai trouvé que l’affiche ne rendait absolument pas justice au film ! Ce qui est vraiment dommage !